là nous sommes le 3 octobre 2019

je reviens à la date des "faits"

j'aime la chronologie  puisque ce blog est un peu comme un journal

Il m'était impossible de m'asseoir plus de 2 minutes devant un écran et je n'en avais pas la force du tout   et le harnachement imposé me coupe de partout et m'empeche de faire quoique ce soit 

Mon accident s'est passé lundi 23 septembre  il était 13h /13h15

Je me suis écrasée de toute ma hauteur   :  pieds nus mouillés par la pelouse artificielle  et là  j'ai eu la frousse de ma vie car j'ai entendu un CRAC  . . .  ET ce qui m'a paru  3 secondes plus tard   , une douleur atroce  s'est déclenchée quand j'ai voulu bouger . . . Oui j'avoue que j'ai fait pipi (pour celles à qui ça pourrait arriver elles le sauront)  alors je me suis traînée de l'entrée de la terrasse jusqu'aux toilettes . . .   je hurlais de douleur    c'était un calvaire je n'exagère rien il fallait me changer et me laver  impossible de me lever alors j'ai pris le nécessaire sur l'évier des toilettes et j'ai su retirer tout ce que je portais en hurlant de plus belle

Je vous passe tous les détails  inutiles   . . .Sur le ventre je me suis re - traînée juqu'au salon pour essayer de trouver mon GSM  pour enfin appeler la voisine . . .   je passe tous les moments de solitude ,  les moments de souffrance intense  à en mourir  à vomir - non je n'exagère pas j'avais peur de l'épine dorsale je ne parvenais plus à bouger mes jambes   : je savais que ça ne pouvait être que  grave

Oui on le sait on le sent dans tout son corps

La voisine a fini par trouver ma  "valise spéciale clinique "  tjrs dans le coffre de ma voiture  depuis Pâques 2014 : elle a mes clés depuis 12 ans , elle s'occupe de ma maison  , de mes signatures, . . . . mais elle ignorait où se trouvait le garage et  m'a demandé ou je garais ma voiture d'habitude ?????

je n'ai rien compris . . .combien j'ai été énervée vous n'imaginez pas 1 seconde

D'autant qu'elle m'a dit je ne peux pas rester longtemps il y a du désordre dans la véranda I. (sa fille)  ne va pas être contente ??????

Dans ma souffrance je suis  encore plus choquée 

j'ai ouvert ma valise par terre pour y trouver slip et caleçon long . . .  j'ai pu  ,en hurlant toujours,   les enfiler presque  ,   car  ce sont les hommes du samu qui ont achevé le  "travail "

- -----------------------------

Moi  ?

je suis  terriblement froide - je parle de ma tête -  j'ignorais que je pouvais être d'un sang froid pareil  quand il se passe quelque chose comme ça  . . . 

je sais aider dans la seconde  (ça m'est arrivée 4 x et 2 x sur 2 accidents ) 

je sais où trouver tel ou tel no de telephone

je sais rassurer

je sais aider 

je sais consoler mais pas betement

bref 

JE SAIS FAIRE CE QU' IL FAUT parce que je sais que ce moment -là est  "TERRIFIANT "  POUR TOUS  et SANS EXCEPTION   (hommes ou femmes ) 

le même genre d'accident m'est arrivé  le 16  JUILLET en 1992  . . .  j'ai été sous morphine jusqu'au 3 septembre suivant et c'est en octobre que j'ai pu remarcher normalement alors que je n'avais pas de fracture mais que des fêlures dont le PUBIS et là il a fallu PLUS DE 3 ANS POUR NE PLUS RIEN RESSENTIR  je sais de quoi je parle je sais dans quel état on est alors je sais comment il faut aider

---------------------------------

Et je sais tout ce que je n'ai pas eu    :   ni aide ni soutien ni empathie

i n s u p p o r t a b le 

ça ajoute encore à votre douleur et à votre solitude  . . .

C'est  vers 14h 30 que  l'ambulance est arrivée  . . . Mais Oui ils ont été adorables les 2 jeunes hommes  . . . une "plaie"  pour eux mais  pour moi  SURTOUT  pour me soulever et remonter mon caleçon et me porter sur une chaise . .  . impossible d'entrer la civière dans le hall

j'ai par pudeur  retenu mes cris (je vous le jure)   j'avais envie de vomir  . .  . ils m'ont posée et ligotée sur une chaise en fer  terriblement inconfortable  pour ensuite m'allonger sur la civière restée dehors sur le trottoir ou plutot non sur la route alors que passaient des dizaines de voitures  qui s'arretaient pour voir si j'étais morte ou pas et quand on n'est pas morte on trouve ça dégueulasse . . . Les gens sont abjectes  que des voyeuristes  . . . mais quelle impudeur  et je suis convaincue que  s'il n'y avait pas "répréhension"  ils auraient sans doute déclenché leur portable   . . .comment peut- on aimer à ce point voir les gens souffrir  et se poser la question  : " elle est morte ?"  "qu'est ce ce qui se passe " ?

je suis arrivée 40 minutes plus tard (une ambulance  ? moins confort je ne connais pas ) aux urgences de la clinique d'Arlon  . . . ils sont passés par Etalle  la route, selon eux ,était plus lisse  . . . moins cahoteuse   . .  .  les 29 km  m'ont paru une éternité 

Aux urgences : Nous n'étions que 3  . . .  3 femmes

Et pourtant ? Je n'ai été prise en charge que 3 h plus  tard  ou 4h  : si si . . . on m'avait  glissée sur un lit (je suppose car là j'ai tout oublié)  vers 18h on ma re-glissée sur la table de la radio  : horrible    . . .   et là je me suis vidée les yeux j'ia pleuré comme jamais  :  il n'y avait plus rien à faire

j'ai attendu 1h  ,tracassée ,  angoissée à l'idée d'une opération des hanches des genoux (J'IGNORE CE QUI EST TOUCHÉ) je souffre de partout  et sans AUCUN médicament  pour me soulager après  5 h . . . je ne supporte plus cette douleur atroce 

Est alors arrivé un grand gars  "le style MIKA"   . . . Il s'est assis  , ça je déteste , c'est jamais bon (j'ignore si c'était un médecin il ne s'est pas présenté  ) il  m'a pris le bras ou la main de ses 2 mains et m'a dit   : " vous vous êtes FRACTURÉ une VERTÈBRE (la lombaire L A ????) je ne sais plus (savoir c'est visualiser et ça c'est juste pas possible pour moi )  tout ça sera au dossier    . . .  vous allez porter un corset durant quelques semaines  (entre 6 et 8 semaines) montrez moi comment vous bougez vos pieds vos jambes vos bras votre nuque etc . . . .

C'est vers 20h30 qu'ils m'ont dit que je ne pouvais pas rentrer chez moi  et que j'allais passer une nuit dans la  chambre des urgences  : on m'a administré de la morphine  prise en même temps que 1 gr de dafalgan . .  .et re - même prise 3 h plus tard durant la nuit pendant laquelle je ne dormais pas de toutes façons : que c'est long

20190923_181951 20190923_182004_Burst01

je vous jure que j'ignore qui a pris ces photos mon gsm était sur mon ventre

20190924_114206

ça c'est aux urgences

La nuit ? j'étais comme paralysée  mais les douleurs étaient  de plus en plus fortes  :   tout  était en train de se réveiller  . . .  j'ai entendu un "bordel "  monstre  de 1h à 6h  . . .Ils avaient laissé la porte ouverte j'ai du subir cet envahissement sonore  : heure à laquelle j'ai appelé pour m'aider à aller au sanitaire  : autre calvaire ET  je n'entre pas dans les détails

dans cet instant là j'aurais préféré ne plus exister

20190924_114210 20190924_114217_Burst01

ça par contre il me semble que c'est moi qui ai fait ces  photos -là . . . mais  je ne sais pas  : je ne m'en souviens pas  (??) parce que jamais jamais je n'ai pensé à prendre des photos avec mon gsm puisque j'ai tjrs mon APN  avec moi (pas là évidemment)  

mon lit  pas tout à fait face à la porte  de la chambre restée ouverte sur l'entrée de la salle de radiographie où s'allumait une petite lampe rouge qui clignotait à chaque passage  :  c'est pour devenir fou . . .    on le voit il y a 3 lits : je suis restée seule  (je n'avais même pas vu )

Oui les jeunes stagiaires  ont été adorables : rien à dire  . . .  mais la prise en charge ?  je ne la comprends pas surtout quand il n'y a personne  . . .  et là JE DIS VIVE LA FLANDRE ses médecins  et la CLINIQUE DE VEURNE  et je le dis sincérement 

On m'a laissé un plateau de 2 tranches de pain plastifié  presque blanc NIGE - oui elles sentaient le plastic -  une noix de beurre et un jambon aux 10 ADN  (je n'ai rien mangé ) je souffrais trop pour penser à ça  . . j'ai demandé de l'eau j'ai eu immédiatement  une bouteille de 1,5 l impossible a attraper sur la table de nuit  posée très en arrière de ma tete   . . . et sans gobelet ???

On est venu me dire le matin 7h en apportant ce fameux petit déjeuner ("aussi pire"  que le soir . . .  mon dieu ???)  -  je n'ai rien avalé pendant 3 jours  - qu'une bandagiste allait m'apporter et me poser un corset adapté à mon corps   :  elle sera là vers 8h30

elle est arrivée vers 12h  : i n s u p p o r t a b l e    cette attente dans une douleur juste pas possible à supporter

un harnachement de torture  parfait pour le dos  oui  ok et  ça me soutiendrait parfaitement si  :

il ne me coupait les 2 aines du bras

il ne me compressait la cage thoracique et les seins

il ne m'abime les clavicules

et ses ferrailles  ne me blessaient les seins

je ne supporte pas  : c'est impossible à supporter . . .  et encore je ne fais pas partie des plus grosses  . . . .

Et la bandagiste me dit : " . . .  vous savez les gens ne veulent pas le porter mais c'est indispensable pour guérir sinon ????"

petite imbécile elle m'avait tirer de 4/5 cm  de plus qu'il ne l'est là aujourd'hui je l'ai fait mettre à ma cousine qui n'a mal nulle part : elle n'y est pas arrivée : je ne comprends pas

Qui a crée ça ?  DES INGÉNIEURS ? ET JE VOUS L'DEMANDE   je leurs souhaite - en toute sincérité -  tout le mal possible  d'avoir créer un truc de torture aussi importable  . . .

vous connaissez le prix ????? . . .   et bien je vais vous le dire . . . .   600 e

BREF  je n'ai pas vu un médecin  . . .  un taxi est venu me chercher  . . . et  j'ai quitté l'hopital à 12h40

le pire était à venir  . . .  mais ça je le savais au moment même ou je suis tombée je vous donne ma parole  ! Puisque je n'ai personne et pas de chambre ni le ùmoyen de poser un lit d'hopital au rez de chaussée 

je me suis occupée de ma mère durant des jours  : la veille l'avant veille  j'ai fait plus de 210 km pour la conduire dans différentes cliniques  ,   chez différents spécialistes . . .  à courir ici et là dans 3 hopitaux   "éparpillés"   dans la région   j'ai fait ses courses  et je lui ai dit que je n'en pouvais plus que mon dos me faisait souffrir  - elle a tiré la tete comme d'habitude - 

Et voilà  que le lendemain  :  PAF  ! ! !  

Ils m'ont dit que j'avais fragilisé mon dos  et que la chute l'a achevé  . . . quelqsues feuilles de bambous sous mon pied a suffit pour me briser

A partir de maintenant j'ai bien l'intention de ne plus aider qui que ce soit  et de dire surtout NON quand je sens que mon ossature ne supporte plus  peu importe qu'on me tire la tete ou pas

je ne parle pas de celles qui m'ont aidée  par la suite  mais  3 jours après mon accident  . . .

Isabelle devait descendre à  Luxembourg le jeudi  : elle est donc  passée me faire 3 courses  . . . merci

Mauricette était à la mer (elle qui ne part jamais )  , elle  , elle vient tous les 2 jours  :  me masser, faire mes courses ,  faire mon lit , me sortir   comme ce matin premier jour 3 octobre  à 11h  

Anik qui était dans le sud de la France qui est arrivée  hier 2 octobre  avec des cadeaux (comme d'hab)   pour faire mes courses  et plus tard me conduire à la clinique qui revient demain

Le pire  c'est  -  et là impossible de retenir mes sanglots  :   -  

ME LEVER

ME COUCHER

ME LAVER  : un calvaire  . . .

MONTER les escaliers  (j'ai une canne que je me suis fabriquée avec le montant de parasol  et un anti derapant  :  10 MINUTES

ALLER AUX  TOILETTES  

M'ASSEOIR

jusqu'à  ce matin je ne pouvais pas rester sur une chaise plus de 10 minutes

Je dois passer des radios   :   le 10  . . .    puis une visite chez le spécialiste  le 16 . . .   je ne vous cache pas que j'ai peur de ce que les radios vont dévoiler encore  ma hanche droite me lance à tout instant 

voilà pour la "petite "   histoire  . . .

c'est pourquoi  je ne tire jamais de plan sur la comète

c'est pourquoi je sais profiter du moment présent  ,de mes moments sur les brocantes ou avec les copine/cousine  : TOUJOURS 

on ne sait de quoi demain sera fait  . . . A 40 ans c'est déjà terrible  d'être accidenté de la sorte je ne vous raconte pas à 65,5ans  et je sais qu il me restera des séquelles ça c'est ce qui m'inquiéte le plus 

on est le 3 j'ai si mal que je me demande si ça va s'arreter un jour . . .  ça fait 11 jours 

 cfhgtsdj P1480777

P1480785 P1480787

vioviane corset4  vioviane corset2

ça c'est le dernier clip  essayez donc : refermez donc avec une fracture et dites moi ce que ça vous fait ??

P1480789 P1480790

vioviane corset vioviane corset1

vioviane corset3

ici c'est juste impossible d'entrer la vice sans hurler . . . . tant ça fait mal