Quelques infos du jour

en 2019 nous   avons eu un record à UCCLE  plus de 40°   ce doit être noté sur le blog  les  très grosses canicules se sont produites en 1976  je me souviens comme si c'était hier     en 1983 aussi et en 2003  . . .   j'avais eu si peur en 1983 que j'ai cru mourir en 2003 ; qui ne se souvient pas de cet episode  il me semble que c'était en août  ??? 

mais non notre pays n'est pas " adapté "   à ces grosses chaleurs qui empirent d'année en année  . .  alors que sur 100 ans  nous avons eu 24 épisodes de canicules  et c'était  presque normal . . .  depuis quelques années c'est tous les ans  .  il faudra revoir toute l'agriculture  . . . . un climat méditerranéen ce n'est pas pour ici

mais surtout ce n'est pas pour moi du tout je n'aime que le frais si j'avais voulu et aimer  la chaleur  je serais allée en espagne  pas en Mer du Nord  . . . 

C'est triste là :  on n'entend personne dehors tout le monde est caché presque pas de voitures ne passent  : pour moi l'été c'est la prison   et ou que ce soit à la mer ou chez moi

à midi j'ai relevé les températures : 31  on va voir  à 15h30   - à l'ombre  évidemment  -  par contre j'ai monté les escaliers pour aller revoir le travail  fini j'ai du traverser l'espace ensoleillé  . . .  ma respiration s'est presqu'arretée  je m'imagine 55 ° qui peut oser rester sur la plage en plein soleil . . . .  et pourtant ils sont des millions partout en France et en Belgique  et pourtant aussi combien de leçons n'avons  pas eu a subir sur les méfaits ????? rien ne change  c'est comme pour le COVID 

nous avons 33,4 ° à 17h à SAINT- MARD

 

P1550259

 

dfhf hgjyr

fvgndg hjh

ils sont cionglés ces belges vraiment  se ruer  sous 55 ° ETRE  l'UN CONTRE l'AUTRE 

 LE COVID NE LES ATTEINT  PAS  TOUT LE MONDE S'EN FOUt

ghj

A savoir : AYWAILLE  est une ville de Belgique  pas très lojn de LIEGE

èyèyèy huhyuhuh

tyu§r ytèu§

fvgndg

fsgf

Bagarre générale sur la plage de Blankenberge: «Des parasols ont volé, des bâtons de voiles utilisés comme armes» (vidéos)

Une énorme bagarre a éclaté sur la plage de Blankenberge ce samedi après-midi. Des dizaines de personnes se sont affrontées, alors que des centaines d’autres étaient spectateurs. Des matériaux de bar de plage, tels que des parasols et des poteaux, ont été utilisés comme armes !

La bagarre générale a éclaté dans un bar de plage du côté ouest de Blankenberge, relatent nos confrères du Nieuwblad, pour des raisons qui restent à déterminer, provoquant le chaos le plus complet. « Des parasols et des lits de plage ont volé, des mâts de voile ont été utilisés comme armes », explique une gérante d’un bar voisin sur la plage à nos confrères. Des centaines de personnes ont suivi le triste spectacle sur la digue.

Selon HLN, un groupe de personne se serait rebellé contre la police après qu’on leur a demandé de quitter la plage. La marée était haute et les gens étaient trop proches les uns des autres.Des renforts de police, d’autres zones et même la police fédérale, sont ensuite arrivés en masse sur les lieux, utilisant spray au poivre et matraque pour calmer la foule. Il y a eu de nombreuses arrestations.

hj,hyj

kjkjk

 le monde est fou et plus on avance pire c'est

yjytjy

yuj

hyjyrj

hj,hg,jhgj,

ygygyg

BIEN FAIT POUR LUI  . . . .

--------------------------------------------

bh,

Cinéman n’a pas laissé un souvenir impérissable aux critiques ni aux 400.000 spectateurs qui sont allés voir en salle la comédie emmenée par Franck Dubosc. Tourné en partie en Belgique en 2007, le film n’est pas plus plébiscité par les équipes techniques qui ont accueilli Yann Moix et ses acteurs. La faute à l'attitude du réalisateur et à “son manque de professionnalisme”, confie un membre du staff à BFMTV,  plus d’une décennie plus tard. 

Vous vous souvenez de Cinéman? Si oui, c’est sans doute pour de mauvaises raisons. Constat similaire pour l’équipe belge appelée à épauler le réalisateur Yann Moix durant une partie du tournage. “En Belgique, c’est un nom qu’il ne faut pas prononcer, Yann Moix”, assure un technicien, des propos rapportés par BFMTV.

Retards et “gueule enfarinée”

Désireux de poursuivre son activité d’écrivain, l’ancien chroniqueur d’On n’est pas couché écrit la nuit et arrive en retard “plusieurs fois par semaine” avec “la gueule enfarinée, ne sachant pratiquement pas ce que l’on devait faire” (...) Quand on a un réalisateur qui ne sait pas ce qu’il a à faire, qui passe sa vie à draguer les figurantes plutôt que de voir le plan d’après, ça fout un peu le bourdon à tout le monde." 

Un portrait peu flatteur déjà dressé à l’époque et qui avait poussé Yann Moix à réagir publiquement dans le magazine Technikart en 2009. Il estime avoir été saboté par l’équipe. “Je m’aperçois  que les Belges disent à mon chauffeur de venir me chercher en retard. J’arrive donc systématiquement sur le tournage à la bourre.” Il évoque également une “vraie baston” entre deux techniciens dès le premier jour de tournage. 

Une mauvaise expérience qui demeure jusqu’à présent le dernier film réalisé par Yann Moix.