Il est 8H30 :  Brouillard et grisaille :  mais surtout  18°

LE SOL

le carré de ciment . . . Mais aussi

le GRANITO

02BC000007356741-photo-credence-carreaux-de-ciment

SUBLIMEMENT CHIC  !

il faut garder cette atmosphère minimaliste donc non  : ne surtout rien ajouter

et ça c'est pas pour CHEZ moi . . . mais je raffole aussi 

2redlowo_int-033

c'est un tapis  et je dis non  :  tout ce qui est faux dans la vie dans la deco  sur soi   : le faux m'insupporte

c'est le tape à l'oeil des nouveaux riches

48

une horreur  !

327104e7aa8a3c35b2ce8d4b3ad01994--tile-wood-wood-flooring

chouette

109552938_o

j'ai l'impression que c'est du neuf

je n'aime pas car c'est trop présent  plus rien ne sera vu une fois meublé

109552968_o

ça nous avions dans les années 50 ou alors on copiait les années 30

j'aime

je veux

111544143_o

du vrai du beau

mais je dois dire que c'est parcequ'il est un peu abimé que je'aime les sols en carrés de ciment car si je refaisais une pièce ce ne serait pas en carré de ciment : jamais

du vrai  oui de la copie non

ac3b124085f9a3d4d4d9dbbacb8e5e3c

du faux

ça rend même floue à cause de ça

014-apartment-11-moriq-1050x1242

ici aussi c'est du tapis

too much c'est too much

apartment photo MORIK -11-moriq 11 (1)

apartment photo MORIK -11-moriq 11 (2)

apartment photo MORIK -11-moriq 11 (3)

apartment photo MORIK -11-moriq 11 (4)

apartment photo MORIK -11-moriq 11 (5)

f223fd75dc6fdc263c0c62980805ac14

quelle belle et grande douceur !

ça vraiment c'est excellent  ok ça a été refait mais si c'est avec des carrés qui existaient dans une des pièces de la maison alors c'est encore mieux : les coloris sont extraordinaires

Carrelage-style-carreaux-de-ciment

non !

farben_platten

neuf

couloir-carreau-de-ciment

oui ok  c'est plein de douceur

et alors ?

 c'est sans personnalité sans caractère : c'est pire que tout

carre de cimlent

je ne crois pas que ce soit du vrai mais on peut vieillir atténuer les couleurs utilisez n'importe quel mauvais produit pour les sols

carrelage-imitation-carreaux-ciment-motifs-bleus-sol-murs-salle-bains

oui pour un truc de seconde résidence  mais oulala bleu c'est bleu  il fallait du rotin  ne fut ce qu'un panier !  UN GROS  ! et pas celui coincé dans le coin de la baignoire  le poser juste à la place du tabouret de traite

img_1729-95IEXCW09ZLE-bxzr_N1JQ

c'est chouette mais je ne comprends pas la console bureau  là tout contre la baignoire alors que la pièce est grande et longue

ok la console mais  accrochez alors un très grand miroir

et poser une multitude de produits de beauté des  verroteries  ambrées transparentes

jardin-interieur-deco-maison-carrelage

je hurle mon désarroi !  . . . si on me fait ça

JetteCreative07ea6f238bf18f33-IMG-21

le sol oui pourquoi pas  : c'est du faux

non mais franchement ils n'ont même pas vu qu'on ne voit que ça ?

je parle des ÉQUERRES pour poser les planches des étagères

non mais hello quoi !

pfffffffffffffffffffffff

----------------------------------------

depuis toujours depuis toute petite  -  on pourrait vous le dire  -  je m'intéresse à tout ça

à ce sol  surtout que je ne  "comprenais " pas ?

POURQUOI JE DIS TOUTE PETITE ?  et bien parce que  il y en avait partout et même sur les escaliers  dans les diverses  bâtiments de l'institut des " SOEURS NOTRE DAME "  de Bastogne  . . . là je suis allée à l'école

Et même si je ne suis pas diplômée j'ai adoré l'école  A D O R E   :  l'école m'a appris à apprendre et à être curieuse

On peut vous le dire  :  je n'ai plus mon père  mais j'ai encore ma mère

Tomber malade était  simplement impossible et je crois bien que c'est arrivé peut- être 1 seule fois 

on vous le dira aussi : je n'étais jamais malade  JAMAIS  j'avais peur de rater quelque chose : quoi ?  je n'en sais rien

mon école ? 

Il régnait là une ambiance incroyable  : un truc qui me convenait à merveille dans laquelle je me sentais comme si j'étais dans mon propre immeuble

je la regardais je l'observais rendez vous compte :   j'y retournais même après être rentrée chez moi à 4h  - 15 minutes-  pour aller gouter dans le réfectoire   - ben si - 

j'aimais

LES grands et hauts MOBILIERS VITRÉS avec exposés tous les animaux empaillés  de nos foret  devant lesquels , au cours de dessins , on s'appliquait à reproduire sur notre grands feuille de  dessins ensuite on retournait dans notre salle de dessin tout en haut sous les combles : une merveille

LA BIBLIOTHÈQUE FEUTRÉE d'après mes souvenirs car là je n'étaits pas retournée après  : immenses tout en chêne ce doit être pour ça que j'aime  ces "pièces"- là dans un séjour

LA GRANDE SALLE DE théâtre  qui servait aussi de salle d'examens qui vous donnait un trac de fou ! j'hésite là était elle en granito ou en chene massif

LES  Montées D 'ESCALIERS IMMENSES  LES MARCHES TRÈS LARGES EN CHÊNE LES RAMPES ÉPAISSES  (UN PEU TROP LOURDES à MON GOUT)

ce sont les escaliers qui descendaient  dans les sous sols qui étaient en GRANITO  et oui là en rêvassant :  je me demandais comment on avait pus apporter des plaques aussi immenses et comment on faisait ces dessins de mosaïques sur les angles 

Et puis Les SOLS étaient  EN PLANCHER DE CHÊNE  cirés brillants

Les classes  ? des pièces très hautes  SOUS PLAFOND des fenêtres tout aussi imposantes !

QUE DU BON - HEUR !

voilà quelques 46 ans que j'ai quitté  : je me souviens de tout 

revenons au GRANITO

c'est italien c'est du granito plus personne ne sait faire ça

en tous cas pour moi c'est ce qui se fait

de mieux

de plus beau

de plus chic

Le granito ou terrazzo est un matériau de construction constitué de fragments de pierre naturelle et de marbre colorés agglomérés à du ciment, le tout poli jusqu'à lui donner le brillant d'une pierre naturelle.

ça j'ai vu faire mais en espagne

Le granito est un des sols les plus anciens élaboré dès l'Antiquité et qui connut son apogée sous sa forme médiévale au XIIIe siècle dans le nord de l'Italie et plus particulièrement à Venise et la Triveneto, d'où son nom de mosaïque vénitienne[

800px-Rettenbach_8

Sol en granito dans l'église allemande Maria Schnee (de) de Markt Rettenbach

custom-design-05

ça fonctionne avec tout toutes les couleurs tous les styles de mobilier avec ou sans tapis

Montages SOL EN GRANITO

c'est exactement ce que j'aime

mais ici on ne trouvait ces sols que dans des maisons  avec hauteur sous plafond importante des maisons bourgeoises pas forcémeklnt des maison de maître

souvent dans le hall

mais aussi  parfois dans le séjour

jamais on aura ça , ici en tous cas , dans une maison de style  fermette

ça donne un cachet fou non seulement à la pièce mais ça met en valeur vos meubles d'époque en chêne 

SOL EN GRANITO4

j'en pleure

SOL EN GRANITO1 SOL EN GRANITO3

Le granito  - (terme générique en France et en Belgique )   -  ou terrazzo alla veneziana est un revêtement de sol qui trouve ses origines dès l’époque hellénistique et qui fut ces sept derniers siècles le domaine privilégié et même réservé des artisans du  FRIOUL  (nord-est de l'Italie) du fait de leur incontestable expertise, fruit d'un savoir faire traditionnel et ancestral transmis de génération en génération au point de finir par constituer une confrérie patriarcale :

i terrazzieri.

Le terrazzo c'est le grain de marbre et de verre  plus gros dans le ciment

La première du genre est enregistrée en 1582 à VENISE sous la dénomination de « Confraternita dei Terrazzieri » et peut être comparée à ce qu'est aujourd'hui un de nos « conseils de l'ordre »

Alors que dès l'Antiquité les notables font appel à des mosaïstes pour réaliser des mosaïques en marbre pour les sols, en émaux et or pour les plafonds, les moins fortunés utilisent des revêtements plus économiques en granito issu de débris de ces matériaux précieux.

C'est à Venise que ce procédé atteint son apogée tant en maîtrise technique qu'en aboutissement esthétique au XIIIe siècle, pour être définitivement intégré aux concepts architecturaux des édifications de cette période.

Les qualités du granito notamment pour sa stabilité en milieux humides en ont donc fait le principal constitutif des sols des palais vénitiens tels que le PALAIS DES DOGES , dont la salle du grand conseil représente à elle seule une surface de 1 325 mètres carrés d'un seul jet, mais aussi les Palazzo Loredan, Ca d'Oro, Palazzo Rezzonico, Palazzo Grassi, etc., encore parfaitement conservés 800 ans après leur réalisation.

À cette époque, le mortier de base était composé de

CHAUX AERIENNE ETEINTE  et

de TERRE CUITE CONCASSEES,

les ECLATS DE MARBRE étaient semés puis battus ou roulés pour pénétrer dans ce mortier.

Le ponçage était effectué au moyen d'un orso, sorte de meule de pierre fixée à l'extrémité d'un manche de bois avec lequel les artisans frottaient le sol jusqu'à obtenir l'aspect requis, la protection capillaire de finition étant constituée d'un mélange à base d'huile de lin.

De nos jours, le liant principal est le CIMENT  (blanc ou gris), teinté ou non dans la masse, agrémenté d'éclats de marbre de toutes granulométries qui sont incorporés directement dans le mélange de base avec le ciment. On n'a plus recours au « semé » que si l’on veut créer un dégradé ou un motif particulier dans le sol.

En France, de nombreux sols, cimaises et escaliers ont été réalisés en granito dans les années 1920/1930 avec cette technicité spécifique, plus récemment, sous forme de dalles dans les années 1950/60. Le matériau est ensuite tombé en désuétude jusqu'à ce qu'il soit redécouvert par les milieux architecturaux et décoratifs au début des années 1990.

Il est mis en œuvre sous forme de sols coulés en place le plus souvent, avec ou sans incorporation de mosaïques, mais est aussi utilisé, du fait de ses caractéristiques mécaniques et de résistance apparentées à celle des bétons, (il peut même être ferraillé et moulé) pour réaliser de multiples applications telles que des plans de vasques de salles de bains, des plans de cuisines, des douches à l'Italienne, des habillages muraux et même de façades, des plinthes, des bassins, des bords de piscines, des cheminées, etc