" La folle aventure

des Durrell "

Une nouvelle série britannique dès ce soir sur France 3

16388708

un-ete-avec-les-durrell-sur-france-3-844143

la-folle-aventure-des-durrell

La%20Folle%20Aventure%20des%20Durrell

déjà j'aime l'image

je n'ai pas trouvé de critique   . . .. mais de toutes façons :  je préfère pas

Tous publics.
Durée : 50 mn.
Saison 1. (1/6)
Titre original : The Durrells.

Année de réalisation : 2016 (Grande-Bretagne)
Avec : Anna Savva, Yorgos Karamihos (Theo Stephanides), Alexis Georgoulis, Callum Woodhouse (Leslie Durrell), Daisy Waterstone (Margo Durrell), Milo Parker (Tom), Josh O'Connor, Keeley Hawes.

Si vous avez raté le début:
En 1935, après la mort de son mari et en raison d'importants problèmes financiers, une femme décide de quitter l'Angleterre pour l'île grecque de Corfou.

Résumé: Louisa Durrell est veuve depuis huit ans. Elle ne sait comment joindre les deux bouts. En 1935, après la mort de son mari et d'importants problèmes financiers qui nuisent au moral de la famille, elle décide de quitter Bournemouh, en Angleterre, pour partir s'installer sur la petite île grecque de Corfou avec ses quatre enfants : Larry, Leslie, Margo et Gerry. Tous doivent apprendre à vivre sans le confort et la sophistication britanniques auxquels ils sont habitués. Louisa tente de s'adapter à sa nouvelle vie avec sa progéniture, égocentrique quoique charmante... 

 

le figaro

Les Anglais n’ont pas leur pareil dans l’art de l’adaptation littéraire. Ici, La Folle Aventure des Durrell, une très jolie série en six épisodes tirée de Trilogie de Corfou, de Gerald Durrell, ou le récit de l’épopée bucolique d’une mère et de ses quatre enfants dans les années 30.

Les Aventures de Robin des bois, Orgueil et préjugés, La Dynastie des Forsythe, Sherlock Holmes, mais aussi Maigre ou encore Guerre et paix, la télévision britannique, et avant elle la radio (BBC), n’a, depuis les années 30, jamais cessé d’adapter les grands classiques littéraires, afin d’offrir à un public populaire l’accès à un patrimoine auquel il n’aurait sans doute pas accès autrement. Succès oblige, cette politique éditoriale baptisée «costume drama» ou «historical period drama», continue de donner des fruits, dont beaucoup sont très réussis. «On n’est évidemment jamais à l’abri d’une erreur d’interprétation, mais quatre-vingts ans d’expérience dans ce genre particulier nous ont permis d’acquérir une bonne maîtrise, et de la transformation, et de la scénarisation, et de la fabrication, et de la mise en scène des œuvres littéraires», note dans une interview Simon Nye, à l’origine de l’adaptation de Trilogie de Corfou.

La Folle Aventure des Durrell , tirée de Trilogie de Corfou,

beau récit autobiographique de l’écrivain, naturaliste et présentateur de télévision Gerald Durrell, en est la parfaite illustration.

Sur six épisodes, elle relate cinq années de la vie de Louisa Durrell, jeune veuve, et de Lawrence, Leslie, Margaret et Gerald, ses quatre enfants. Rentrés d’Inde à Bournemouth, où ils ne parviennent pas à s’acclimater, ils partent pour la Grèce, sans un sou vaillant, mais le cœur presque léger à l’idée d’une vie meilleure.

Le casting, le jeune Milo Parker en tête (Miss Peregrine et les enfants particuliers), alias Gerald Durrell, est choisi.

La mise en scène est sobre et lumineuse.

Les paysages invitent à la rêverie.

Le souci du détail est omniprésent sans être bêtement muséal.

Sans oublier le ton, caustique, second degré, bienveillant.

D’aucuns y verront peut-être une œuvre gentillette, par trop léchée.

Les autres goûteront avec plaisir aux aventures de cette drôle de tribu.

Sa Trilogie de Corfou est le récit drôle, tendre et intelligent de ses cinq années passées là-bas. Leur sœur, Margaret, alias Margo, est également devenue écrivain. Le cadet, Leslie, est en revanche resté très discret.