Aujourd'hui donc : je me mets au

V E R T 

ou  plutôt à la tendance verdâtre

C'est ma couleur préférée dans la déco  mais je suis plus " vert kaki foncé "   les autres verts sont splendides car le vert est reposant  voir  le post " LA QUESTION COULEUR "  du 9/12/2010. . .

MA14

rholala tout ce que j'aime dans l'artisanat d'art ce n'est pas du tout une de mes photos malheureusement  . . .   Ces couleurs d'automne très chaudes, pour moi,  sont les tons qu'une maison  ancienne devrait porter sur ses murs

09_my

à part ce fichu lustre qui gâche tout  ! Quel beau parquet il suffit de le javelliser à grande eau il sera parfait !  Mais que fait ce néon rosâtre dans la montée d'escaliers ? Pourquoi ? Une façon de se démarquer bêtement en temps que décorateur ? Pourquoi toujours tout gâcher  dans un détail final ? 

question couleur vert 1 (6)

vert de gris  . . .     trop trop bon   . . .  le shabby du meuble est excellent ni trop ni trop peu  à peine sablé 

john_merrell_13jpg

photo J.Morrel .

Quel magnifique canapé . C'est drôlement  plus beau que le cuir 

- non je n'aime pas le cuir pour des fauteuils et canapés - 

question couleur vert 1 (11)

et oui j'aime  : oublions le dessins du papier peint. Mais là  ce que je  vois c'est le lambris et  les portes le tout peint dans un ton qui convient parfaitement aux couleurs du papier peint . . .  je changerais uniquement le papier mais je poserais quand même de la tapisserie c'est certain .

Ou bien sont - ce les garnitures accrochées au mur qui sont abominables ?    

damian%20russell15

rolalala que demande le peuple ! Si simple et si beau tout tout tout est magnifique

oui je prends m^me si la crédence est carrelée trop haut

vert a (5)

oui d'accord ,  c'est pas vert mais pour moi l'ambiance générale de la pièce est verdâtre malgré

un joli meuble "bleuâtre"

deco_1__2_

très très joli et raffiné

corners_1_Katya_de_Grunwald_photo

photo de Kathia de Grunwald 

MAGNIFIQUE photo  j'aime trop les cruches mais ça prend une place folle dans les armoires 

room01

rholala . . .