20 janvier 2020

Le c à voir DOCUMENTAIRE

je vous suggére de regarder

le documentaire

Sur ARTE

ftjty

ftuety

ce 3 février 

à enregistrer

rthyrty

ces gens tricotent parfois plus de 90 pulls par an

pour un salaire  mensuel de  + ou - 550 euros  / car c'est eux qui payent LA LAINE 

ils sont splendides

j'en reve depuis toujours mais ils sont très chers  . . . et puis il faut les trouver

SI JE ME SOUVIENS JE PENSE QUE CES PULLS N'ONT AUCUNE COUTURE

47ae5a924f64f5a3c67bca2996464950 114820583_o

gilet-fille-tricot-jacquard img1_3QxzGIM


18 janvier 2020

Le c à voir et c'est français : j'aime

 OUI C'EST a  VOIR

J'ai aimé

image

PETITE SERIE QUI PASSE EN CE MOMENT SUR LA rtbf  1

ça NE VA PAS TARDER CHEZ VOUS . . .

ALORS REGARDEZ

cet acteur réalisateur est excellent

il s'agit de Lucien Jean-Baptiste,qui réalise je crois

Synopsis & Info

Plusieurs années ont passé depuis que Sali et Paul Aloka, un couple noir, ont adopté Benjamin, un enfant blanc. C’est aujourd’hui un garçon de 14 ans, qui a aussi un petit frère de 13 ans, Noé, conçu de manière naturelle. Autant dire que les Aloka ne passent pas inaperçus.

 

56d7815a69cadadd12de0282b77a9fd8_XL

cette actrice aussi

----------------------------

et puis

jpg

4625908-le-cast-de-faites-des-gosses-bientot-s-article_media_image-3

 

 

_Chahbi-Testot-Darlan-Faites-Des-Gosses

 

 c'est chouette aussi on passe une bonne soirée   

 

Synopsis & Info

Rien ne prédestinait trois familles à se rencontrer… Si ce n’est l’amitié de leurs enfants. Les liens des enfants déteignent vite sur les adultes qui partagent tous la même envie d’être de bons parents et ce malgré les aléas de la vie.

09 janvier 2020

Le c à voir ou pas mais vous serez choqués

je l'avais vue quelques fois chez Ruquier  dans son émission d'il y a quelques années  émission qui dénichait des nouveaux talents d'humoristes

déjà elle m'avait choquée

et voilà que ce soir sur la rtbf 1  et comme il n'y avait rien d'autre à la télé

j'ai regardé le spectable de

BLANCHE GARDIN

3048476-blanche-gardin-a-la-11e-edition-du-festi-950x0-3

wouahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh MON DIEU !

je pense n'avoir jamais été choquée autant 

Le pire c'est que j'ai ri et surtout  j'ai regardé jusqu'au bout  . . .  et là je ne me suis pas reconnue ( j'avoue que je me choque souvent pour plein de choses qui indifférent d'autres ) 

j'ai ri alors que je n'ai jamais été aussi  écoeurée par ce qu'elle raconte  et choquée évidemment : comment une telle jeune femme peut sortir autant de  "saloperies"   Wouahhhh  AUCUNE PUDEUR  AUCUN FILTRE  (Bigard, pour moi , c'est rien à coté)  

J'ignorais qu'il était possible d'entendre de tels propos dans la bouche d'une femme  . . .  le pire c'est que  je m'étonne  moi-même d'avoir regardé   . . .  n'est ce pas aussi dément ????

critique RTBF

elle aborde et enchaîne  (on n'a pas le temps de réaliser ce qu'elle vient de dire juste 10 seconde avant )   des sujets à la fois légers  (??? )  et compliqués : la mort, la bêtise, la migration, les injonctions sociétales, l’amour, le sexe, le terrorisme.

l’humoriste parvient aussi, à l’instar de son exemple outre Atlantique, à installer un véritable malaise  (c'est exactement ça un malaise)   et pousser très loin des thèmes qui nous rebutent   (REBUTE MAIS Ouiiii C'est ça) - comme celui de la zoophilie ou de la première expérience sexuelle. C’est ce que l’on appelle le cringe effect”, une technique pour déstabiliser et gêner le spectateur, le pousser dans ses retranchements et ses tabous et lui faire prendre du recul. Blanche Gardin est une humoriste déroutante et géniale. Son stand-up suit la grande tradition des spectacles américains tout à la fois gênants et transpirants de vérité. Son sens de l’écriture et sa vision du monde en font une artiste à suivre assurément.

le c à voir FILM

 oui c'est A VOIR

ce soir sur RTL tvi

même si ce genre de fin me deplait fortement

69502

 

Synopsis et détails

Livrés à eux-mêmes après le crash de leur avion en pleine montagne, deux étrangers doivent compter l’un sur l’autre pour faire face aux conditions extrêmes. Réalisant qu’ils n’ont aucun espoir d’être secourus, ils tentent leur chance à travers des centaines de kilomètres de nature hostile, acceptant que ce n’est qu’ensemble qu’ils pourront trouver le courage de tenter de survivre.

02 janvier 2020

le c à voir FILM

On a déjà vu mais il faut le revoir

sur fr 3 ou sur fr2 ???

chéplus

99139982_o

Synopsis et détails

Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitalier, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance

ga-rard-lanvin-bon-ra-tablissement-sin-city-2-lucy-3-coeurs-gemma-bovery-980x551-5270

web-br-kinee

mdr 

je compatis

178055


01 janvier 2020

le c à voir

Hier au réveillon vers 23 h j'ai regardé ce film

c'est une histoire vraie elle vous est racontée à la fin il faut tout lire  après le générique

alors oui  j'ai pleuré toute ma soirée

bizarre de programmer un tel film au nouvel an  plutôt qu'à Noël  je ne sais qui est  aux  " manettes  " ?

dygjd

 

ce fut dur dur

mais à voir

 

Sur la chaîne belge  de la 

RTBF 2  fin de journée à 18 H15

17 décembre 2019

Le c à écouter : seule

avec la neige qui tombe ou pas

au réveillon de Noël

on écoutera ceci

https://www.youtube.com/watch?v=IEQYRaxXSyA

en écoutant cette musique

trhte

 

13 décembre 2019

Le c à voir parce que je l'ai vu et il est formidable

sur ARTE

ce vendredi 13 décembre

à 20 h55

 

je vais avoir du plaisir à revoir le film

parce  que c'est le style de film qui me plait  énormément  :  oui je vous le conseille  j'en ai déjà parlé sur le blog

rtyuzru

 

 

  • Genre : Téléfilm - Drame historique de Christiane Balthasar
  • Année : 2016   1 h 29 min
  • Avec : Maria Ehrich, Luise Heyer, Franz Dinda, Dirk Borchardt, Max Hopp, Karel Hermánek Jr....
Résumé
Noël 1890, dans la forêt de Thuringe, dans le centre de l'Allemagne. À la mort brutale de leur père, Marie et Johanna Steinmann se retrouvent dans le plus grand dénuement. Marie, la plus jeune, souhaite reprendre la verrerie familiale. Mais la masculine corporation des souffleurs de verre s'y oppose. Johanna se met au service du marchand Friedhelm Strobel, tandis que Marie voit son talent artistique exploité par Wilhelm Heimer, un confrère de son père. Confrontées à l'injustice, les deux soeurs se rapprochent et trouvent ensemble la force de se rebeller

 

Adaptée du roman « La Souffleuse de verre » de Petra Durst-Benning, cette fiction sur le thème de l'émancipation féminine à la fin du XIXe siècle est particulièrement émouvante. Les deux comédiennes Maria Ehrich et Luise Heyer portent ces deux personnages s’élevant contre les règles de la société étriquée de l'époque et contre la corporation masculine.

12 décembre 2019

LE c a voir ce soir

Sur RTL tvi

à 20h 30

 

  évidemment que  tout le monde connaît

ce GRAND CLASSIQUE 

 attention c'est un remake récent avec des acteurs hors pair

c'est un film dont la

ghjkgh 

Synopsis et détails

Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman d’Agatha Christie.

il faut le revoir rien que pour l'image

  dc93e8656be12ae3da8220ce3d7ebec833aa865e

ExpressFMreview_MurderontheOrientExpress

 285692

 ExpressFMreview_MurderontheOrientExpress

 le-crime-de

je reviens  CE 15 DÉCEMBRE apres avoir regardé

et  j'ai détesté

ces faux paysages ,  le jeu desacteurs

oui  c'était autre chose avec  PETER USTINOV

04 décembre 2019

Le C à voir . . . ou pas

Ma kiné m'a proposé  - pour me sortir un peu  - (façon de parler)  de venir me chercher  pour aller voir le film    . . .    j'avais ma canne + un coussin   . . .  et je dois dire que j'ai eu assez de mal de résister  jusqu'au bout . . .   mais j'y suis allée  - je parle du bout  -

c'était le film

jdtj

j'ai  à moins de 500 m de chez moi  2 salles de cinéma  : voir les films à leur sortie ???? non mais à part dans les grandes villes qui peut se vanter d'avoir ça en campagne et bien hier encore nous étions dans cette grande salle  comme à chaque fois :   15 PERSONNES  (la salle comme d'habitude est surchauffée)  

ENTRE parenthèse   (puisqu'on parle de la grève de demain en France)   . . . .

nous avons la chance d'avoir une piscine comme nulle part ailleurs  (il y a des articles sur le blog . . .  la construction a duré 1 siècle et ça , ça  n'augure jamais rien de bon pour l'avenir)   . . .   début septembre j'étais allée voir un peu ce qui se passait : PERSONNE  je n'ai vu personne  elle a coûté des millions et des millions  il n'y a PERSONNE   (ceux qui aiment nager 3 fois la semaine vont à PETANGE  si si au luxembourg à 30 km  d'ici ???) 

les gens sont comme ça : ils critiquent tout se plaignent du manque de ci du manque de ça 

nous avions des boutiques extraordinaires  dans cette toute petite ville  et les centres commerciaux se sont installés  - on doit avoir  à moins de 30k 1.000 enseignes  . . . et il n'y a plus eu personne et tout est allé à vau l'eau  : la ville est morte  et aujourd'hui les gens parlent de revenir  à  . . . . "l'essentiel"   aux petites boutiques aux  épiceries  ???  alors que ce sont les mêmes qui ont quitté cet essentiel    . . . .

TOUT BIEN RÉFLÉCHI :   c'est normal qu'on nous supprime tout . . .    tenez  par exemple  :  : savez vous que tous les bus roulent à vide ??? (en dehors des 2 moments de la journée où  ils sont bondés par les étudiants )  . . . .    Quand on va nous supprimer ça : les gens vont hurler leur rage  et vont dire qu'on vit dans un trou  CE QUI EST FAUX . . . . .

REVENONS AU FILM

 

LeMeilleurResteAVenirr_FP1

ob_06aa13_2796213-jpg-r-1920-1080-f-jpg-q-x-xxyx

Synopsis et détails

Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance, chacun persuadé que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre, décident de tout plaquer pour rattraper le temps perdu.
dites donc comme résumé (dans tous les médias ou presque )  on ne peut pas dire qu'on raconte grand chose  . . . NON  ils ne plaquent pas tout du tout  : un d'entre eux prend un congé d'une semaine
j'ai trouvé ceci

Les réalisateurs du Prénom signent une comédie débridée, moins satirique que mélancolique, sinon funèbre, portée par le duo de choc (?) Luchini-Bruel.

Le tandem Delaporte-De La Patellière n’a pas arrêté depuis le succès du Prénom, en 2012.

Dans l’intervalle, les deux auteurs ont été appelés au chevet de Papa ou Maman (dont ils ont musclé le scénario de départ, écrit la suite et showrunné la série), écrit à quatre mains Un illustre inconnu (réalisé en solo par Matthieu) et signé deux pièces de théâtre (Un dîner d’adieu, Tout ce que vous voulez). Pressés et boulimiques de travail, toujours en train de jongler entre les projets, ils ont décidé, pour leur deuxième réalisation en commun, très attendue, de se confronter à un sujet universel qui les a touchés de près : la mort.

Il y a d’abord eu celle, cruelle, de Valérie Benguigui, partie en septembre 2013, quelques mois après avoir reçu son César de la meilleure actrice dans un second rôle pour Le Prénom. Puis, il y a eu celle, virtuelle, de Matthieu, qui s’est cru atteint d’une tumeur irréversible pendant quelques semaines avant de s’en sortir sans dommages. Cinq années durant, les deux larrons ont tourné autour de ce sujet d’autant plus casse-gueule qu’ils ne voulaient pas en faire un drame mais une ode à la vie, une comédie un peu noire dans laquelle on entreverrait la lumière. Cette lumière, ils l’ont trouvée dans l’épreuve traversée par Matthieu dont Alexandre fut le seul informé. Et si la maladie passait au révélateur une amitié qu’on croyait indestructible ? Oui, mais comment ? C’est là qu’intervient la mécanique comique dont le duo est friand.

CONTRASTES
Tout commence par un quiproquo, cet artifice inusable du boulevard. Arthur (Luchini), médecin  (CHERCHEUR)  méthodique et rigide, va récupérer les examens de son meilleur ami, le flamboyant César (Bruel), à qui il a prêté sa carte de Sécu après une mauvaise chute ayant nécessité une courte hospitalisation. Le chirurgien lui apprend alors que ces examens ont révélé incidemment la présence d’une tumeur incurable. Dans la vraie vie, Arthur dirait à César de quoi il retourne. Mais nous sommes dans la fiction. Arthur bredouille et, devant la joie de vivre de son ami, lui fait involontairement croire que c’est lui qui est malade ! Pas de quoi rire ? Évidemment que si. On sait depuis La guerre est déclarée et Intouchables que les sujets graves peuvent déboucher sur des comédies trépidantes dont l’apparente légèreté rend encore plus saillante la fragilité de nos existences. Comme dans les films précités, un personnage décide d’infléchir ce foutu destin en réenchantant la vie de l’autre. L’idée géniale du film est d’en confier la responsabilité au mort en sursis, au solaire et énergique César, bien décidé à partager des moments magiques avec celui qu’il croit condamné, cet Arthur apathique et enfermé dans ses névroses.

Le déplacement des enjeux favorise le burlesque mais aussi le retour de bâton, inéluctable.

GLISSEMENT
Dans son premier tiers, Le meilleur reste à venir est filmé comme une comédie de Francis Veber, le roi du pitch à qui les réalisateurs doivent beaucoup. Montage et dialogues du tac au tac, sens du burlesque, complicité avec le spectateur culminent dans un face-à-face croustillant entre Arthur et une cancéreuse en rémission (la formidable Zineb Triki), rencontre organisée par César pour permettre à son ami de libérer sa parole et trouver du réconfort. Arthur va en profiter pour dire la vérité, une vérité que personne n’arrive à entendre. Et la comédie de se muer progressivement en drame feutré à mesure que l’échéance fatale se profile. De Veber, on passe à (Yves) Robert et à Sautet ; d’une suite de quiproquos à la description douce-amère des liens d’amitié et d’amour qui se distendent sous l’effet du retour implacable de la réalité, au détriment de la fiction que se racontaient les personnages. Émotion garantie.

bon mon avis ? d'abord je ne comprends pas trop le titre  , on y parle sarcome cancer et  mort ??  rassurez- vous ON NE PLEURE PAS (et je n'ai vu pleuré personne)   Il était inutile de me déplacer dans mon état -  vraiment  -  j'ai eu droit à 3 ou 4 belles réparties mais pas plus  . . . OUI LUCHINI EST BON . . .  décidément  je deviens de plus en plus difficile  -  cinématographiquement   - JE PRÉCISE  pour certaines  -    ( ma kiné est de mon avis) 

PARCE QUE MINE DE RIEN  :  j'ai beaucoup  aimé ou adoré 

LES FEMMES DU 6 IEME , (vu 3 x)

HERMINE , (2x)

ALCESTE A BICYCLETTE , (vu 3x)

L' HOMME PRESSÉ

GEMMA BOVERY  (vu 2x)

LES INVITES DE MON PÈRE  (vu 3x)

DANS LA MAISON  (vu 2 x)

 

j'ai rencontré Mr. Cadet qui s'occupe de la salle DEPUIS 40 ANS AU MOINS et qui a crée le festival du film de Virton (qui a un succès fou ) c'est donc un cinéphile AVERTI ainsi que son épouse  et tous les 2 ont dit que c'était NUL DE CHEZ NUL