13 octobre 2018

Le C à voir le film

oui j'avais déjà préparé ce post avant de partir

cette avant soirée

à la séance de 18h30 je suis allée voir

 

 

 

voyez comme ils dansent…
Julien sent comme une présence hostile derrière lui en permanence.
Alex, son fils apprend qu’Eva, lycéenne de 17 ans a oublié de le prévenir qu’il allait être père.
La mère d’Eva, Véro, dans une sale passe depuis sa naissance pense qu’elle va être obligée d’arracher le sac des vieilles pour nourrir le futur enfant.
Elizabeth, dont le mari Bertrand s’est volatilisé, voit sa maison dévastée par une perquisition.
Lucie exaspérée par les délires paranos de Julien, son mari, est au bord du burn out conjugal.
Serena, la maîtresse de Julien sent qu’il lui ment. Julien ne sent pas que Serena lui ment aussi.
Loïc, fils ainé de Véro, seul élément stable de la bande ne l’est pas tant que ça.
Sans oublier un absent toujours très présent…



Trop de place au jeu de ROOVE que je déteste vraiment (il en fait toujours trop) je ne comprends d'ailleurs pas le choix de cet acteur

oui KARIN VIARD porte le film  et son jeu est exceptionnel même si parfois  c'"est too much c'est bon  . . . elle est usante . . . C'"est  excellement bien joué j'espère qu'elle aura un cesar  pour sa carrière  (à moins que ce ne soitrdéjà fait) . . .  je l'avais appréciée immédiatement la première fois que j'ai su qui elle était dans les RANDONNEURS avec Benoit Poelvoorde et là elle  tirait déjà son épingle du jeu

je suis  ressortie de la séance dans une meilleure forme que je n'y suis entrée  

pourquoi ?

Et bien  je me rends compte que ma vie n'est pas si mal que ça : pas de complication  inutile pas de remue méninges  assez ordinaire soit mais reposante et sereine ouffffffffffffffffffff

mdr

j'ai aimé le film  OUI

selon mon humble avis c'est mieux d'avoir vu EMBRASSEZ QUI VOUS VOULEZ  avant de voir celui là  . . . ON SAIT AU MOINS QUI EST QUI ET COMMENT ILS SE CONNAISSENT

L'appartement de CAROLE BOUQUET EST UN MUST  mais je ne sais si  c'est moi qui n'y conais rien en cinéma mais j'ai trouvé que c'était TERRIBLEMENT mal tourné et si ce film a un césar pour la photo : je  ne m'en remettrai pas  . . . .  ET PUIS SECONDE QUESTION  ; que veut dire le titr

Oui j'ai passé un bon moment  oui  c'est chouette  . . . et bien  oui  allez le voir  sans attendre 2 ans qu'il passe en télé mais revisionnez EMBRASSEZ QUI VOUS VOULEZ juste avant  : ça n'engage que moi m^me si M. Blanc dit que non  . . . moi je dis QUE OUI

MDR

Posté par javi53 à 20:30 - - Permalien [#]

05 octobre 2018

le C à voir

 Le film à voir 

24 jours

la vérité sur l’affaire Ilan Halimi

bvv

magnifiquement bien interprété par les acteurs principaux et  presqu'insoutenable à regarder  parcequ'on sait que c'est du réel

 pourtant je suis restée je me suis remémoré cette histoire : j'avais un bloc de pierre sur la poitrine  tout le long

cruauté barbarie sont les maîtres mots

comment est- il possible que des êtres  dit " humain "  en arrivent  là ?

ils sont donc nés pour tuer ?????

je ne suis pas accro aux films d'Alexandre Arcady   . . . j'ai regardé parce que je connaissais cette histoire mais je l'avais , je l'avoue , un peu oublié  ! ON NE DEVRAIT PAS

Alexandre Arcady s’appuie sur le livre témoignage de Ruth Halimi, la mère de la victime, pour reconstituer les vingt-quatre jours d’horreur   (en 20 jours plus de 600 appels téléphoniques odieux  et menacants comment les parents ont ils résisté à CA ! )  que sa famille a vécus pendant le calvaire d’Ilan, séquestré et torturé à mort par le Gang des barbares en 2006.

Devoir de mémoire.

Le réalisateur Alexandre Arcady (Le Grand Pardon) tenait vraiment à transposer sur grand écran l’histoire d’Ilan. «J’ai fait 24 jours pour laisser une trace et dire la vérité, pour que cette tragédie ne tombe pas dans l’oubli», explique-t-il. «Aujourd’hui, quand vous parlez d’Ilan Halimi, peu de gens se souviennent de son nom. En revanche, quand vous évoquez le Gang des barbares, quelque chose résonne. C’est paradoxal.»

Le cinéaste précise avoir voulu reconstituer ce fait divers atroce pour alerter l’opinion sur la résurgence de l’antisémitisme en France.

« Ce n’était pas un fait divers, mais un phénomène de société grave. Moi, j’en ai assez de trouver des excuses à ces assassins. Pas de circonstances atténuantes - l’enfance difficile, l’absence du père -, ça suffit!  . . .  Ils ont choisi une victime en reprenant à leur compte le vieux fantasme: juif = argent = communauté solidaire, et c’est impardonnable.»

La reconstitution est poignante et l’immersion sans concession grâce notamment à la brillante interprétation de Zabou Breitman et de Pascal Elbé. Thriller  (??) poignant de bout en bout, 24 jours  évite le pathos et dénonce avec force une barbarie qu’on croyait impossible de nos jours. Bouleversant

 

je n'ai pas su monter me coucher de suite : j'ai du passer à quelque chose de futile avant  . .  . et je n'ai pas bien dormi  . . .

On ne peut imaginer  que ça existe  et si un cinéaste avait inventé cette histoire je n'aurais mËme pas regardé Je l'aurais traité de pervers  :  " . . . . la réalité dépasse largement la fiction  ,  tout ce que ton cerveau  peut imaginer de pire  et bien ce n'est pas le pire   . . . disait mon père 

On est presqu'au bord du vomissement   . . .  c'est abjecte    :  surtout  quand on pense que certains  de ces barbares sont ou vont bientot sortir

je ne comprends pas  :   oui il y a des cas ou je suis pour la peine de mort et   j'ose le dire  et je sais que pas mal de gens pensent comme moi  

 

je suis allée lire les CRITIQUES  : je comprends encore moins   . . .   http://www.allocine.fr/film/fichefilm-194152/critiques/spectateurs/

Posté par javi53 à 08:30 - - Permalien [#]
02 octobre 2018

Le c à écouter

écoutez

très très jolie chanson

de LARA FABIAN

papillon

 

lara-fabian-ans-apres-elle-parle-ses-tubes-tout-aime

 

Posté par javi53 à 12:30 - - Permalien [#]
17 septembre 2018

Le C à voir : très beau film

 ce soir 

 

les-chateaux-de-sable_affiche_sd-e1424280825601-1100x1167-5aec1

lrebyiorezh

 

Synopsis et détails

Éléonore, la trentaine, vient de perdre son père. Il lui a légué sa maison en Bretagne, dans les Côtes d’Armor. Elle est photographe, a connu un certain succès mais les affaires ne marchent plus comme avant. Il faut absolument qu’elle vende cette maison.
Elle s’y rend avec Samuel, son ancien compagnon dont elle s’est séparée il y a quelque temps, parce qu’elle ne se sent pas d’aller seule dans cette maison où elle n’est pas retournée depuis la mort de son père. Mais elle joue avec le feu - car elle sait bien que leur relation ne s’est pas franchement apaisée, même si elle a eu depuis quelques aventures et que Samuel vit à présent avec Laure. Claire Andrieux, l’agent immobilier, s’est occupée d’organiser des visites durant les deux jours où Éléonore et Samuel vont rester dans la maison.
C’est un drôle de week-end que ces trois-là s’apprêtent à passer. Un week-end surprenant, riche en surprises et en émotions, en tensions, souvenirs et engueulades, en moments mélancoliques et absurdes, dont Éléonore et Samuel sortiront forcément changés.
Tout en subtilité pas de sensiblerie inutile
Bonne emotions .
les acteurs ne m'interessent pas mais c'était parfaitement bien joué et c'est ce qu'on demande
Alain CHAMFORT pour le peu qu'il joue donne le meilleur : formidable il est dommage qu'on ne  " l'utilise "  pas 

Posté par javi53 à 19:00 - - Permalien [#]

le C à écouter

il arrive le samedi matin que je  cherche  une musique qu'on entend pas du tout sur les ondes (toujours pareil) sauf sur RADIO 21  que même les anglais nous envient (les anglais qui sont ici en belgique et au Luxembourg  . . .eh malgré le  BREXIT ils se baladent toujours dans les couloirs des institutions européennes  )   : c'est là que j'entends autre chose que sur les autres antennes 

Uniqument quand j'ai envie de découvir autre chose  que KENJI GIRAC Me GIM's et  COMPAGNIE  . . .  je n'en peux plus

je ne connaissais pas son nom alors que j'étais assidue à GOSSIP GIRL ( série qui n'était pourtant pas du tout de mon âge)  j'aimais l'actrice : à savoir , elle parle parfaitement français

 

dfv

 LEIGHTON MEESTER

1156647-leighton-meester el_nuevo_look_de_leighton_meester__1967_980x560

 https://www.youtube.com/watch?v=JZg3ibOt964  

super ce titre

IL VOUS SUFFIT D'ALLER SUR YOUTUBE  toujours avant d'acheter un CD

 

--------------------------

IL Y A AUSSI

Taylor Momsen

dans la série

elle a bien changé mais  déjà pendant la série elle se produisait sur scene

18801680_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx  rs_634x1024-130913105233-1024_taylor-momsen-red-eyeliner-nyfw

 https://www.youtube.com/watch?v=cjIENDy9nDg

Posté par javi53 à 13:00 - - Permalien [#]

06 septembre 2018

Le C à voir ou . . . pas

hier soir

scéance cinéma

Puisque nous avons  à VIRTON les films  le jour de leur sortie à PARIS 

4294267_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Nationalité français
Synopsis et détails
Gabrielle, Elsa et Mao sont frères et sœurs, mais ne se côtoient pas. Surtout pas.
Gabrielle l'ainée est « statue » pour touristes, au grand dam de son fils ado.
Elsa, elle, est en colère contre la terre entière et désespère de tomber enceinte.
Mao, game designer de génie chroniquement dépressif, noie sa mélancolie dans l’alcool et la psychanalyse. 

Quant à leurs parents, Pierre et Claudine, séparés de longue date, ils n’ont jamais rien fait pour resserrer les liens de la famille.
Pourtant, au moment de l’enterrement du grand-père, ils vont devoir se réunir, et répondre, ensemble, à la question qui fâche : « Que faire de Mamie ?
j'entendais à la télévisdion belge la critique cinéma  dire au sujet du film  : si vous aimez BACRI ET LAUBY  OK  et ????  . . . .  rien de plus ????
Et bien non :  ces deux -là ne sont qu'un support dans le film et  qu'un support de l'histoire rien de plus on les voit à peine
Il s'agit d'un TRIO
COTTIN - PARADIS - DELADONCHAMPS

WXV

Le jeu de COTTIN est mille fois  plus juste que celui de PARADIS  et et de très loi je ne comprends pas pourquoi  cette tête de LISTE  ?

LAUBY  je l'entends faire la promo partout (rtl c à vous . . . )  alors qu'elle n'a pas 10 phrases dans le film

BACRI  doit en avoir 2 fois plus (de phrases j'entends)

Quand à l'actrice qui joue la compagne de BACRI  elle a du dire 4 mots

On est  surtout dans une famille de NÉVROSÉS (ok on a tous nos névroses mais nous n'avons pas tous une mère PSY)     . . . il y a des moments chouettes rien de particulièrement émouvant qui tire les larmes -  LOIN DE LA  -

j'ai trouvé le tournage saccadé  l'image plus que  moyenne (ça a une importance capitale pour moi après l'histoire )    . . .  on ne peut pas dire que ce film a nécessité un budget pharaonique pour les costumes oulalalala  (voir PARADIS comme dans la vie : moi je suis peut être  un épouvantail mais elle c'est  une nécessiteuse comme  à la ville d'ailleurs)) 

Pour moi c'est un petit film de  télévision qu'il est mieux de regarder un samedi soir allongée sur son divan  . . .

je le sais je ne suis pas critique de cinéma 

quand je lis que c'est une PERLE  non mais je rêve  ! ! ! !

Ma kiné et moi avons ri 5 fois  et au même moment que les 20 autres personnes qui étaient dans la salle  :   rien de plus  . . . Françoise a aimé plus que moi mais elle adore revoir camping elle éclate de rire elle décompresse et je comprends moi je ne peux pas

Oui vous pouvez aller voir c'est meilleur que le dernier avec BACRI  place publique

aa tiket

vous payez combien vous  votre place de cinéma ?

 

HIER SOIR

APRèS UNE JOURNÉE à un peu plus de 24° SANS TROP DE SOLEIL

AA suite teinture-001

Posté par javi53 à 09:00 - - Permalien [#]
17 août 2018

Le C à voir le film : DE VRAIS MENSONGES

Ce soir en seconde partie de soirée sur

la RTBF 1

UN EXCELLENT FILM AVEC

 

Genre Comédie
Nationalité français
Date de sortie 8 décembre 2010 (1h 45min)

19539886

oui vraiment ce film se laisse regarder  : Tautou  comme à son habitude y est parfaite

 dfttr

Synopsis et détails

Un beau matin de printemps, Emilie reçoit une lettre d’amour, belle, inspirée mais anonyme.
Elle la jette d’abord à la poubelle, avant d’y voir le moyen de sauver sa mère, isolée et triste depuis le départ de son mari.
Sans trop réfléchir, elle la lui adresse aussitôt.
Mais Émilie ne sait pas encore que c’est Jean, son employé timide, qui en est l’auteur.
Elle n’imagine surtout pas que son geste les projettera dans une suite de quiproquos et de malentendus qui vont vite tous les dépasser
ça pourrait être une vraie  histoire  en tous cas voilà une jolie comédie romantique

Posté par javi53 à 11:00 - - Permalien [#]
11 août 2018

Le c à voir

SUR ARTE 20H55

 

Ma ViE eN VRaC

 

SUJET  : 

À l’aube de la trentaine, Karo cherche à panser ses blessures affectives par une thérapie d’un genre particulier…

 

Abordant avec délicatesse le thème de la dépression, une comédie émouvante.

 

Dans la vie de Karo tout part à vau-l’eau : tout juste licenciée, elle vient de se séparer de son compagnon et de se brouiller avec sa meilleure amie, qui lui reproche son égoïsme.

Hantée par la peur de l'abandon et régulièrement assaillie par des crises d’angoisse, la jeune femme décide d’entamer une psychothérapie.

Mais difficile pour elle de suivre ce que la spécialiste lui préconise et de ne pas se poser trop de questions.

À coup de discussions – tantôt réelles, tantôt imaginaires – avec les membres de sa famille et son enfant "intérieur", Karo tente tant bien que mal de découvrir l’origine de ses maux et d'échapper à la pente glissante de la dépression.


Adaptant le best-seller outre-Rhin de Sarah Kuttner (Mängelexemplar, 2009), Laura Lackmann aborde dans son premier long métrage un état qu'elle connaît bien. Avouant sans détour être elle-même sujette aux crises d’angoisse et au blues, elle dépeint avec humour les tentatives désespérées de son héroïne pour surmonter son mal-être, et rend touchant le personnage de Karo dont les comportements sont souvent... exécrables !

 

J' ai eu franchement du mal à entrer dans l'histoire  , dans le sujet  même si on comprend évidemment ce dont il s'agit (je parle des 4 membres d'un même corps)

c'est traité bizarrement et surtout réalistement plus encore parceqau'on ne connaît pas les acteurs

après 15 minutes : j'étais dans l'histoire

et  j'ai aimé : ça change vraiment de tout ce qui se fait  . . .  les allemands sont forts  en ce qui concerne des sujets  intimes  ,la vieillesse ,la solitude le couple la famille   j'adore 

053370-000-A_2060129

CFHF

oui même si c'est particulier  je vous le conseille

Posté par javi53 à 07:00 - - Permalien [#]
09 août 2018

Le c à voir : svp c'est vraiment bon

 

C'EST VRAIMENT à VOIR

 

716MFCle3iL__SY445_

quelques images du film

2285-1-e1491341850310

342163

4550389-joli-bilan-pour-berlin-56-article_media_image-1

4186223447

Berlin-56-still

image-969992-860_poster_16x9-npeh-969992

ufa-fiction_kudamm59_c

alors cette image là JE NE LA CONNAIS PAS ET JE NE ME SUIS PAS ENDORMIE 

je pense alors qu'il y auraot pêut etre une suite ????    ce serait super car nous restons sur notre faim

mini série en 6 épisodes  en 2 jeudi : on ne voit pas le temps passer 

c'était sur ARTE

ET C'EST ENCORE UN FILM ALLEMAND

excellemment traité

 

casting

2016-06-28_347_Maria_Ehrich Emilia_Schüle_-_Goldene_Kamera_2014_-_Berlin

MJK30833_Claudia_Michelsen_(Berlinale_2017)_crop Sonja_Gerhardt_2012_(cropped)

4 subliumes actrices preque méconnaissables dans leur role avec les costumes d'époque

cliquez vous aurez leur nom

 

 

Caterina Schöllack dirige une prestigieuse école de danse berlinoise.

Sa plus grande préoccupation est de marier ses trois filles, Monika, (dit MIKA)  Eva et Helga, à des gentlemen bien établis et de bonne famille, afin de conserver les traditions dans son école de danse “Galant”.


Toutefois, Monika vit difficilement son entrée dans l’âge adulte et son rôle en tant que femme à cette époque. Elle est en effet fascinée par un tout nouveau monde fait de coiffures banane, de vestes en cuir, de jupons et de rock and roll

 

je n'ai pas du tout remarqué qu'elle était fascinée par les fringues du moment mais uniquement par la DANSE

 

 

Excellente série sur le Berlin et l'époque des années 55/60.

Tout est de haute facture : la photo, les reconstitutions, le montage, les acteurs, les musiques.

On entre absolument aisément dans cette époque  :  conventions,  contraintes

Mais surtout AU PASSE DE L ALLEMAGNE

Pour moi c'est une réussite  je re -rentre dans une histoire  vraie que je viens de terminer  DE DAVID LODGE  "HORS DE L' ABRI" ...

Une réussite totale . On assiste aux problemes d'une famille aisée  allemande.

La condition féministe de l'époque est abordé mais aussi des thémes comme l'homosexualité, la place des femmes dans la socièté...

Un  excellent moment

Posté par javi53 à 23:30 - - Permalien [#]
08 août 2018

Le C à

é c o u t e r

 

 

R-10243478-1494019286-8533_jpeg

https://www.youtube.com/watch?v=3rlZwt37MU8

 

il va de soi que  je danse  de tout mon saoul

sinon je ne vois pas l'interet de mettre un tel CD l'après midi

Oui c'est COMME ça  ! ! ! !

on n'a que le bien qu'on se fait n'est ce pas ?

et là je sais pourquoi je transpire

 

 

 

 

 

aa maison suite suite-001

pfff toujours aussi lourd il est

15h30

 

Posté par javi53 à 12:45 - - Permalien [#]