30 mars 2011

Les C à lire et C à voir

Je viens de m'offrir un film . C'est assez rare pour le souligner . Je n'aime pas acheter de dvd sauf s'ils sont en promotion 3 euros et 5 euros en principe j'achète des films qui ne datent pas d'hier ......  mais celui ci il me le fallait. Chaque fois que je me suis acheté un dvd ; dans les 3 semaines le film est passé en télé (par ce que je n'achète jamais les nouveautés) ayant un graveur c'est génial.........   c'est donc le film "DES HOMMES ET DES DIEUX" 

Une dame qui lit mon blog - la bretonne je crois - m'a suggéré de lire ce livre  "la couleur des sentiments"  et là aussi je me suis laissée tenter . Mais quand même le loisir a un sacré coût ! 19,90 + 22,50 y a de quoi lire et relire  voir et revoir ..... je ne sors jamais fort heureusement ceci compense cela ..... Une petite folie  de temps en temps ! J'ai aussi pris le livret de STEPHANE HESSEL  qui est en "pool position" des ventes  "indignez vous" .... à ce prix là il fallait que je sache pourquoi  ! J'ai raté l'émission : "on n'est pas couché" le soir où il était invité et à 2,90 e je n'ai pas hésité . J'avais commandé un livre dans ma librairie de quartier  à 7,80 (??) "catholique anonyme"  TOUT CA est à voir et à lire  mais pas de suite  ........

 

photos_divers

 

Posté par javi53 à 16:30 - - Permalien [#]

07 janvier 2011

Le c à lire - KATHERINE PANCOL -

Ma_maison_divers_098

 

Un an plus tard, je relis  les deux premiers tomes de cette trilogie  puisque je viens d'acheter le dernier. Le nombre de personnages y étant important j'aurais eu des difficultés à retrouver le caractère et la mentalité de chacun. J'entame seulement les écureuils .... Et je n'entre pas aussi "chouettement" que pour les deux premiers mais patience ça peut venir ................ Si vous ne connaissez pas  je vous raconte  succinctement  le début de l'histoire.

Mais il n'est pas si facile de faire le pitch de cette histoire sans dévoiler quoique ce soit  . Ces livres quoiqu'épais  se lisent aisément et rapidement :  on entre directement dans la vie de Joséphine , une femme ,

...... la  quarantaine et de ses deux filles, Zoé , 10 ans et de Hortense  15 . Joséphine est une  femme intelligente, douce, sensible, gentille, serviable ,soumise, naïve, adorable généreuse au possible . C'est une  historienne de métier et de passion qui rêve d'un autre monde . Elle parle aux étoiles  sur le  balcon de son immeuble dans une cité de Courbevoie . Tous les soirs  elle s'adressent à elles et à son père  mort depuis longtemps . Elle l'aimait plus que tout  !

Elle n'est pas si seule . elle a la chance d'avoir une amie : la meilleure  ! A laquelle elle peut se confier mais cette amie est très spéciale. Shirley est anglaise , venue  se réfugier en France , dont le fils Gary va devenir le meilleur ami de Hortense ......Shirley va compter énormément dans la vie de notre héroïne .......   

Physiquement , Joséphine se trouve  banale et  sans importance. On lui a  bien fait comprendre  depuis toute petite , du moins sa mère, Henriette  , une mégère , une femme coinçée, dur , arriviste ,opportuniste !  Elle a une soeur , Iris magnifiquement belle . Une femme qui fait rêver  et fantasmer les hommes. Mais Joséphine n'en est pas jalouse,  au contraire c'est son Dieu...........   elle lui est soumise . Elle se  laisse menée par le bout du nez par cette femme superficielle  adulée par leur mère. 

Elle est mariée Joséphine,   avec un type qui voudrait tout,  mais sans faire d'effort. C'est un rêveur qui ne rêve qu'à l'argent . Il n'en peut plus de cette  vie , de cette femme  rêveuse qui ne le fait pas rêver ........... Un beau jour il la trompe  pourtant avec une femme qui ne ressemble en rien à ses attentes . C'est un  élégant , c'est un très bel homme ,  un homme soigné . Il adore sa fille Hortense  . Il lui apprend le monde. Un monde sans émotion sans coeur . Il lui dicte sa conduite il l'apprend  à s'habiller,  à se comporter ...... Cette gamine, dure avec un caractère trop bien trempaé  est  fascinée par ce type.

Puis un jour il  les quitte et part pour l' Afrique avec sa maîtresse , une petite délurée bas de gamme, pour élever des crocodiles et où il croit faire fortune. On verra plus tard ....................

Joséphine est sous le choc ! Elle a un mal fou à remonter la pente .......... Zoé est malheureuse et Hortense s'en fou . Elle trouve que son père a eu bien raison de quitter une femme fadasse telle que sa mère !

Iris est mariée à un grand avocat de renom , riche  à millions . Elle mène une vie morne, triste, fade . Elle n'est jamais satisfaite . Magré  ses allers retours dans leur superbe villa de Deauville où elle peut s'évader  quand elle le veut  ; elle ne s'intéresse à rien ...... Non  puisque rien ne lui plaît plus que le regard des autres . Il est nécessaire à son existence .   Elle n'aime pas Philippe ,  elle aime son argent . Philippe l'adore pourtant ........ Son esprit est resté  au USA elle fantasmait sur un acteur rencontré à NY lors de ses études  et  qui continuera à la hanter jusqu'à ce qu'elle le retrouve  un jour ...... et que Philippe comprenne enfin qui est la femme qui l'a épousée ..........Le couple a pourtant un fils Alexandre de l'âge de Zoé  qui  reste étranger à sa mère. Heureusement Alexandre n'est pas que le cousin de Zoé , cousine et cousin sont aussi les meilleurs amis du monde . Iris n'est pas une mère . Ne l'a jamais été . Depuis toute petite, Iris a vécu au travers du regard de sa mère qui était folle d'elle et de sa soeur qui ne jurait que par elle , toutes deux à son service .

Entre Henriette et Joséphine rien ne va . La jeune femme sait que sa mère la déteste et elle en a eu la preuve elle le racontera plus tard ..........Dur dur ......

Mais  Iris s'ennuie et de plus en plus . Malgré les rendez vous avec ses "amies"  de haute bourgeoissie pour les déjeuners dans les plus grands hôtels de la capitale , sa vie ne lui convient pas elle veut plus et plus encore ..... Mais quoi?   .  Un jour lui vient une idée . Elle a envie de crever les écrans , d'entrer dans la notoriété et la starisation . Il faut que sa beauté serve à quelque chose ......... et  il est grand temps ......... elle n'en a plus guère du temps  .  Elle est sûre et certaine que ça va lui arriver et comme elle a une confiance aveugle en sa soeur Joséphine , elle lui propose , enfin elle lui impose , d'écrire un roman historique  à condition de le signer de son nom .......... Après réflexion et à coup de harcélements ,  Jospéhine s'exécute !

Avec le temps  notre adorable Joséphine  se "délure" un tout, tout tout  p'tit peu et durant ses recherches à la bibliothèque  pour l'élaboration de ses textes , elle tombe sur un homme si beau qu'elle n'en croit ni ses yeux ni  ses oreilles quand il  s'intéresse à elle et  l'invite à prendre un verre  ............Mais l'histoire est troublante .......

Elle manque d'argent .... Antoine son ex mari a fait des crédits qu'elle se doit de rembourser . Elle est au bord du gouffre . Elle ne parvient plus à joindre les deux bouts . Hortense lui fait comprendre avec toute la méchanceté qui la caractérise qu'elle ne vaut pas grand chose . Hortense  m'a l'air bien partie sur les traces de sa tante. Cette adolescente est dénué de toutes émotions , c'est une égocentrique , une fille méchante vraiment .......  Elle a hérité de la beauté d'Iris  .......... Et leur beauté fascine tout le monde  et particulièrement Joséphine qui s'est toujours trouvée ingrate ! Cette maman va se laisser mener par le bout du nez par ces deux "TEIGNES" et pourtant les aimer  jusqu'à plus soif ! Elle reste fascinée par  ces deux femmes  !

Antoine lui offre un travail de traduction  qui lui rapporte beaucoup d'argent mais tient à ce que tout cela reste entre eux. Petit à petit le regard de Joséphine pour Philippe , qu'elle n'appréciait guère,  devient  différent ............. mais Joséphine s'oblige à ne pas y penser ......... c'est le mari de sa soeur tout de même ......

Henriette leur mère  ,veuve ,  cherchait à se remarier mais  si possible avec un homme très riche quel qu'il soit ! Ce qu'elle a fait. Les filles étaient encore bien jeunes . Elle détestait ce type jusqu'à l'écoeurement mais pourtant ses 2 filles l'aimaient et le respectaient ...... Le temps passe Henriette se refuse à Marcel  : son mari qui la dégoûte . Il le sait , il n'est pas con le Marcel et petit à petit , il tombe amoureux d'une de ses secrétaires : la Josiane , une  femme entre deux âges   voluptueuse , gouailleuse mais qui semble l'adorer et ..............de fait .........................  ces deux là  rafolent  l'un de l'autre et finissent par avoir un petit garçon Marcel junior et quel enfant ?????? ............ ils sont aussi des éléments importants dans notre  histoire ...........

Ceci n'est qu'un tout tout petit résumé du premier quart du premier tome ............. je ne vais pas vous réécrire  l'histoire qui comporte tout de même plus de 1800 pages ............ mais vous suggére, si vous avez envie de vous délasser sans prise de tête,  de lire ces trois romans mais l'un à la suite de l'autre c'est mieux .....

Bonne lecture        

Posté par javi53 à 11:00 - - Permalien [#]
08 novembre 2010

Le C à lire - LIRE ET POURQUOI ? -

Les goûts et les couleurs ...........

 

Je suis une  professionnelle de la  décoration !

MAIS Je ne suis pas une cinéphile, pas plus que je ne suis une littéraire qui connaîtrait  ses classiques ou une "écrivaine" qui aurait le sens de la formule, « triturant et torturant »  la langue française avec grande aisance d'une prose élégante  ....... Oulalala non……….. Très loin de là.  Non plus, je ne  suis un grand peintre. Tout juste une autodidacte qui peint depuis l’enfance : ayant pris des cours, soit, mais en dilettante (dans le sens péjoratif) mais une autodidacte adorant l'histoire de l'art et la peinture contemporaine en particulier, les musées d’art moderne et les galeries de peintures partout où je passe …….

SIGNIFICATION : dilettante  Passionné, amateur de musique. par extension) Passionné de littérature et d'art en général. Qualifie une personne qui n’envisage toutes choses que du point de vue du plaisir esthétique, avec un certain scepticisme général. (Par extension) Celui qui s’occupe d’une chose en amateur. Il s’oppose en ce sens à professionnel, homme du métier. (Péjoratif) Personne qui ne témoigne que de peu d'engagement et de motivation dans les tâches qu'elle exécute.

Je suis pointilleuse. On le sait. On le voit. Mais  particulièrement pointilleuse sur la signification du mot, des mots ! On galvaude tout. On utilise des termes dont on ignore tout à fait la signification exacte tout au plus  approximative et encore. L’autre  à qui vous écrivez ou à qui vous parlez reçoit ces mots d'un tout autre sens. Tout devient ainsi inextricable  et on finit par dire que les gens ne se comprennent pas : et ça ………..c’est bien vrai !

SIGNIFICATION : inextricable  confus, dédaléen, désordonné, difficile, embrouillé, emmêlé, enchevêtré, entrecroisé, impossible, indébrouillable, indéchiffrable, indémêlable, mêlé, mystérieux, nébuleuxsibyllin, ténébreux, tortueux, touffu, trouble,obscur

Je suis tombée par hasard sur un blog où la « créatrice » proposait de la lecture à ses lectrices : une dizaine de livres et avouait que ceux- ci lui avaient changé sa vie ? ………..Permettez moi de me poser des questions.  M.D.R !

Un livre peut être la meilleure façon de s’évader. Un livre permet d’entrer dans une histoire intéressante et d’accompagner les personnages, d’avoir des sympathies et des antipathies envers eux, de leurs donner physionomie selon qu’on les aime ou pas. Un livre nous fait pénétrer dans des décors imaginairement sublimes ou plus moches encore que serait la réalité. Les livres nous apprennent sur la vie, notre vie et celles des autres (psychologie, sociologie) ou ils nous instruisent (livres historiques, artistiques) Mais changer une vie ? Que de biens grands mots franchement….. ! Comment peut on pousser les choses, les mots comme ça, à l'extrême  dans l'exagération. Ca m’insupporte …………….

Si j’ai tort alors ………A L AIDE ! Donnez moi le titre d’un livre qui va me changer MA vie…….. J’insiste……….. je vous supplie……… je vous le demande à genoux !!!!!

J'ai beaucoup aimé certains livres. Ca oui ! Quelques uns m'ont pas mal fait réfléchir mais croyez moi qu'à part une légère  avancée culturelle et un agréable moment :   c'est tout ce qu’ils ont fait de moi ! Les livres me procurent du plaisir et m'aident à commencer la nuit dans la sérénité d’abord et surtout.

Je lis.

Je lis tous les jours.  Non……  je lis tous les soirs  en me mettant au lit. Il m'est impossible de fermer l'oeil si je n'ai pas lu au moins un chapitre.  Oui mais quel  livre ? De quoi j'ai envie ce soir ?  Je lis la première page et déjà ça me gonfle. Une fois sur deux je sens que  ce n'est pas ce à quoi je m’attendais.  Il me faut peut être plus de patience ou alors la journée n'a pas été aussi bonne que ça  ou  je suis particulièrement nerveuse et inattentive malgré le silence ............ Je ne sais pas ! En tous cas : y a pas, j’abandonne et me relève pour faire un nouveau choix ce qui m'énerve encore un petit peu plus. 

A la fin du printemps et tout l'été par beaux soirs et par temps doux, je lis au moment de l’apéritif  vers les 18h sur ma terrasse dans un fauteuil les pieds posés sur le muret. Au calme  avec un bon verre de bordeau. INDISPENSABLE le verre de bordeau , ça aide ........ ! Je suis incapable de me concentrer sur les personnages et  partir en imagination si j'ai de la musique. Donc oui, je lis dans le presque silence et la douceur.  Comment, sinon,  apprécier..... !

Quand je peins c'est l'inverse : la musique de variété m'accompagne.... haut et fort parfois ! D’ailleurs on retrouve certaines phrases de chanson sur mes toiles …… La musique classique c’est à un autre moment de la journée. Il me faut être terriblement bien pour l’apprécier ……. Là non plus je n’y connais rien je ne suis ni mélomane ni musicologue ni musicienne mais y a des compositeurs dont je « raffole » depuis que j’ai 20 ans (Bach et Rossini) …….

Les livres sont chers, vous le savez. Même s’ils sont de poche.  Alors j'ai pour habitude quand ce n’est pas le moment de faire des dépenses…… de « retourner » sur des lectures anciennes.  Des livres de grands auteurs contemporains, des classiques ou des petits écrivains  anglais pour la plupart ou américains ..... Mais en majorité des  «  écrivaines » comme on dit maintenant ..........  Leur écriture me convient sans doute mieux. 

Sur la première page du livre j'y inscris la date de lecture et j'y ajoute des étoiles ****. De une à cinq,  selon que le livre m'a plu ou pas. Parfois même j'ajoute l'endroit où j'ai l'acheté : à Anncey, à Collioure, au Bourget du lac, à Flaines ou  à Bruges, à Cadaques , Paris , Koksijde ...... Bon, c'est vrai que  je reprends avec difficulté les livres où il n'y a qu'une étoile ..... Mais j'essaie quand même. Si je suis pointilleuse sur TOUT  je ne suis pas butée et encore moins entêtée .

J'insiste ...... je me dis que peut être  je suis devenue un peu plus "avertie"  , un peu plus "cultivée" grâce aux émissions telles que Café Picouly , la grande librairie ou on n'est pas couché ( grâce aux 2 ERIC)  : celles qu’on regarde quand on a des insomnies ...... C'est alors que l’étoile, l'unique que j'avais apposée sur la première page est définitivement et le plus souvent rayée ! Et oupssss on n’en parle plus. Puis au contraire, je me dis : « ……zut alors c’est quoi qui me déplaisait à ce point dans ce livre qui n’est pas mal du tout pourtant ….. » ?  Et d’ajouter 2 étoiles aux deux minables qui étaient dessinées en première page ……

Ne serait- ce pas l'état d'esprit dans lequel on entre dans la lecture qui joue un rôle dans l'intérêt qu'on donne à un livre ..... Ou pas..... ?

On peut apprécier vraiment un auteur pour ces deux romans lus l'un à la suite de l'autre et puis se ruer sur tout ce qu'elle a fait, les acheter et .......... et bien, ne pas apprécier ....  Cela m'est arrivé avec Pancoll. Tenez……. j’ai aussi lu TOUT  Kennedy  (Douglas). On dit qu’il y a des inconditionnels de Kennedy et je le suis. Non je l’étais. Parce que le dernier roman m’a consternée : univers glauque, sale, bizarre, tordu complètement tordu. Bref je n’ai pas du tout apprécié ni « capté », ni « adhéré ». Je ne sais pas dans quel état psychologique était ce monsieur lors de la rédaction de ce livre, mais il devait être mal  ? Moi en tous cas j’étais partie d’excellente  humeur dans ma lecture …… Encore une fois ce n'est que mon avis et mon ressenti personnel. Si mes souvenirs sont bons le titre de ce livre doit être : «  une relation dangereuse »  mais surtout CUL DE SAC  première version !   Donc son dernier titre  « Quitter le monde »  ne me tente pas.  Je ne veux plus partir dans ses délires existentiels …(mais achetez de lui CUL DE SAC et LES CHARMES  DISCRETS DE LA VIE CONJUGALE:  vous allez aimer ...... )

Comment vous proposer  tel ou tel film,  tel ou tel livre,  puisque de toutes façons nous ne ressentiront pas les mêmes émotions dans des sentiments tout à fait différents.

Je suis très très mauvais public : en littérature comme en cinéma ou en peinture. Je suis très très difficile.

Par exemple  voici  plus de 15 ans que je suis raide dingue des œuvres de BASQUIAT ; je ne connais personne qui ne m’ait pas dit : «  mais t’es folle quelle horreur » ! D’abord parce que personne ne connaissait  mais  quand ils se renseignaient  ils  me regardaient d'un air de dire  " elle n'est pas une peu cinglée celle-là ? ) Tenez aujourd’hui à Paris il y a une rétrospective et tout le monde crie  ô génie. J’habite trop loin j’en suis malade de ne pouvoir aller le voir !

Je vous avoue aussi que je suis tout aussi raide dingue de HUNDERTWASSER…….   allez savoir ….. Dans 1 an peut être, on en fera un génie aussi  ………. Mais qui connaît Hundertwasser ?  Et qui ne me jette pas la pierre  en regardant sa peinture et ces créations géniales ? 

Je m’égare je m’égare comme d’habitude……………….. Revenons aux livres

Ohlala je suis larguée et souvent. Acheter un roman récompensé m’a presque toujours déçue. Pourquoi primer celui-ci plutôt que celui-là ?  Sur quel critère le juge t- on ou l’aime t- on particulièrement ?    Encore une fois je n’ai pas la culture « pour » ………. c’est tout !

MAIS : vous allez vous moquer ! Tant pis ! Quand je suis vraiment mal, je dis bien pas bien du tout dans mes pantoufles, que j'ai des soucis, que même un livre intéressant ne me détache pas de mes pensées tristes alors je me lève et vais aussitôt rechercher  par exemple : « Où sont passées mes lunettes »   ou  «  Arrêtez de piquer mes sous »  de  cette sacrée Nicole De Buron et là je m'endors en souriant.... De toutes façons je les connais par coeur ..... Le nombre des dates inscrites en première page attestent de mon assiduité à  la lecture de cet "auteur"  qui me distrayait tout simplement sans me prendre la tête. Et pourtant, si si, croyez moi, j'aime aussi me prendre la tête en lecture ....   Cela dit c'est fini et bien fini. Elle me gonfle la Nicole et  non ce n’est pas  gratifiant de lire ça. Mais les livres servent aussi et d’abord  à  distraire ….Cette « auteure » nous ressasse les mêmes choses et c’est tout juste si elle ne se répète pas dans chaque livre en utilisant les mêmes phrases. Et puis elle cite des grandes marques de luxe à chaque chapitre  (elle doit en être  considérablement récompensée) …… Mais bon ça m’a fait du bien tout un temps  et cette Nicole ne se prend pas la tête ce qui aide pour bien s’endormir. C’était déjà ça ! 

Je suis dans l’éclectisme, vous vous étonnez ?  Mais pourtant c'est vrai !

 

SIGNIFICATION ECLECTISME : nom masculin sens : diversité dans ses goûts, largeur d'esprit. Il y a plus de « profondeur »  dans ce mot mais il serait trop long de développer  prenons donc le sens premier 

 

Je possède un tout petit éventail dans ma toute petite  bibliothèque : de V.Hugo à Cohen, de Stendhal, Céline, Orsenna, kundera Bruckner, Nothomb, tout Chapsal, Diwo , Trouman Capote D. Kennedy, Hemingway, Zeller, Houellebecq, Orban, Castillon , P. Coelho à D.Van-Couwenbergh, j’en passe et même des meilleurs….. tiens j’ai même lu Gao XINGJIAN  et pire encore , les philosophes et sociologues de tous bords……… ça j'adore ......  je vous l'assure ..... Mais pour la plupart franchement, je le redis : je n'ai pas la culture pour. Même s’ils trônent dans ma bibliothèque et même si j’ai tout lu  ! Saufffffff .......et pourtant  j’'insiste, croyez moi, j'insiste sur  Victor Hugo : inutile, je n'y arrive pas !

J'ai lu "Les voleurs de beauté"  de Pascal Bruckner  que j'apprécie  entendre s'exprimer dans les médias : mais pareil, pour lui qui a reçu un prix pour ce livre ..... je ne comprends même pas la démarche ;  ce livre est si "glauque" c’est  un truc horrible ……..  Je l'ai lu deux fois à 7 ans d'intervalle et ..................  il est resté glauque.....!

J'ai apprécié Flaubert quand j'étais jeune et j’ai relu plus tard. J'aime Radiguet que j'ai lu et relu aussi. Je supporte Stendhal avec grande difficulté. J'ai un peu ...... non beaucoup de mal avec Céline (?). J'ai rayé définitivement V. Hugo, je viens de vous l’avouer. Je le dis et le répète j’ai surtout d'énormes lacunes.  Je n'ai pas été éduquée "littérature"  et pas du tout "poésie"  que je ne parviens pas à aimer. Mais au moins je sais de quoi on parle quand on parle de l’un ou de l’autre.  Alors il faut essayer tout,  simplement pour ne pas mourir idiote..... 

Aujourd’hui, j'ose me permettre de vous proposer mes lectures. Des lectures aisées, accessibles, intelligibles, agréables afin de, peut être aussi, vous faire connaître  un auteur belge contemporain  devenue classique par exemple  allez au hasard………. JACQUELINE HARPMAN ?

 

images5


 

"La plage d'Ostende" de JACQUELINE HARPMAN: L'héroïne  a onze ans et elle tombe raide amoureuse de Léopold  qui en a vingt cinq. Elle sait qu'il va lui appartenir. Il est peintre, elle est passionnée.  J.Harpman tisse d'une façon originale et troublante une trame éternelle.........

"L'indivision " de Madeline Chapsal : trois enfants, un héritage.  Au coeur de ce roman ; une famille comme  il y en a partout en France ou ailleurs. La famille lieu d'indivision originelle, tant sur le plan moral que matériel......

"Le baron virgule" de Brigitte Le Varlet : un roman tour  à tour enjoué et nostalgique. Il devient un doux moment de lecture comme un feu de cheminée quand on attend quelqu'un qu'on aime

" L'amour conjugal " de Alberto Moravia : Aimer, cela veut dire, entre bien d'autres choses, trouver du charme à regarder et à observer la personne aimée.... Cela veut dire encore ne pas comprendre, car s'il est vrai qu'il y a une force d'amour qui implique la compréhension, il en est une autre plus passionnée qui aveugle sur la personne aimée

 Ces résumés ne sont  évidemment pas de moi

J’ai lu aussi dernièrement ces livres……Mais avant ,  tiens j'ai relu : «  l’élégance du hérisson »  auquel j’avais mis 2 étoiles : j’en ai rajouté 2…..  Comme quoi !!!!....... On peut changer d'avis  . Puis je suis tombée sur ce titre : «  l’enfant de Bruges »  évidemment , eu égard à mon amour inconsidéré pour cette ville je n’ai pas hésité. On se retrouve vite plongée dans une ambiance, une petite intrigue dans la ville en 1441….. Drôle d’impression quand on la connaît bien….. J’ai aimé mais je n’ai pas été transcendée…..

Puis j’ai lu « la dame à la licorne » à laquelle j’ai attribué  3 étoiles : roman historique juste avant la renaissance … jolie histoire ….de mœurs…… Puis il y a eu «  la jeune fille à la perle » qui a reçu ,de ma part, (rires)  4 étoiles,  le film qui passe sur arte prochainement ne va-t-il pas me décevoir ? On verra j'ai hâte !

J’ai fini par « l’innocence »  du même auteur : un voyage initiatique dans le Londres de 1792 , un passage de l’innocence à l’expérience ……. Je n’ai guère d’opinion sur ce livre il me faut le relire j’ai inscrit  un point d’interrogation en première page .

Mais on m'a conseillé "GEISCHA" . j'ai acheté immédiatement . J'ai lu le soir même .  Je me suis arrêtée.  je m'ennuyais à mourir . Il ne me restait pourtant que 60 pages............  Je n'ai pas été séduite comme l'avait dit ma copine en insistant  très fort ,que moi , telle qu'elle me connaissait  eh bien j'adorerais ? ben Non !! non !!!  raté . les gens croient vous connaître mais pas du tout  . C'est un livre lent , pesant  et long,  bref je n'ai pas apprécié ............... Une année prochaine peut être.

 

Je voulais ajouter que je n'offre jamais de livre (sauf à mon père parce que lui il lit tout tout tout il veut se forger une idée sur tout ) pour ne pas imposer à l'autre mes goûts et ainsi l'obliger à lire un truc qui l'ennuie . Je ne préte jamais de livre  (sauf à mon père) et surtout je n'emprunte jamais un livre JAMAIS  !  Vous le voyez sur les photos aux pliures répétées des couvertures. Autant je prends soin de tout  tout tout,  autant un  livre je le manipule, j'y inscris des  anotations , je corne les coins,  je le plie en deux pour une lecture  en position allongée . Je vous le dis je suis très très très difficile,  pas compliquée ........ mais difficile et ce n'est pas de l'humour !

 

images4  Montages  Montages2  Montages3

 

Allez ….. OUFFFF !!!! Je vous laisse avec cette liste : à vous de voir …..

Mais je dirais : allez y surtout de votre intuition ……Ne vous fiez pas toujours à la surmédiatisation des auteurs ........merci de m'avoir lue .....

Posté par javi53 à 12:00 - - Permalien [#]