05 février 2021

Le c à lire SUR LA "MAISON"

Non mais  hello quoi  !

MOI JE M'EN FICHE TOTALEMENT  de ce qui se passe  . . . piour ces milliardaires  . . .  Là- bas ils élèvent des bâtiments en moins de temps qu'il ne  faut pour le monter en LEGO  . . . Ces milliardaires achètent achètent achètent pour y séjourner parfois pas plus de 15 jours l'année   ensuite loue a des prix fous pour faire encore plus d'argent   . . . de quoi se plaignent ils  alors ?   c'est une goutte d'eau dans leur océan d'argent  (mdr)

jlv

1

1 a

2

3

4

5

6

il est sur la droite

7

yui

njkh

 vous les plaignez vous ?????? moi pas du tout

toujours plus haut toujours plus cher toujours plus d'argent  toujours plus de conneries

quel taré a envie de dormir la haut  ?   et le vent  perpétuel à cette hauteur  et les tempetes . . .  et les brouillards et comment ça bouge ?????

Posté par javi53 à 10:00 - - Permalien [#]

24 janvier 2021

Le c à lire SUR LA MAISON

vous désirez vendre votre maison

alors lisez ceci

rthrt

renovatie gevel mechelen

rt

trop juste ce qui est noté ici et les futurs acquéreurs le sentiront dans la seconde ou ils entreront dans la maison

sans pour autant que ce soit CLINIQUE 

Cet article a été élaboré avec l'aide de Mathieu Vansweevelt.

1. Donner un nouveau look à votre façade

L’aspect extérieur de votre maison détermine la première impression des acheteurs potentiels. Une façade sale et décolorée, des murs extérieurs endommagés ou des fissures sont autant d’éléments repoussants, si les acheteurs n’ont tout simplement pas abandonné. Un sablage ou une remise en couleur peut faire des merveilles. Avec une isolation supplémentaire des façades, vous prenez un avantage majeur.

Rendre votre maison plus attrayante augmente les chances de vente rapide. Toutefois, un investissement aussi important ne garantit pas une valeur de revente plus élevée. Donc, si vous souhaitez la rénover, essayez de faire les choses vous-même. 

JE SUIS D'ACCORD MAIS JE préfère LA SURPRISE QUAND LES FUTURS ACQUÉREURS ENTRENT DANS LA maison  . . . SURTOUT SURTOUT  : méfions -vous toujours des apparences DONC POUR MOI  ça  NE COMPTE PAS

2. Placer de nouvelles portes et fenêtres

Vous avez acheté une vieille maison avec du simple vitrage ou les menuiseries extérieures sont désespérément dépassées ? Des portes et fenêtres de haute qualité donnent non seulement un aspect plus frais, mais elles ont aussi un effet bénéfique sur votre facture énergétique, sur l’acoustique, et vous pouvez apporter plus de lumière dans la maison. Ici aussi, l’investissement se fera pour vous plus que pour élever la valeur de revente de la maison. 

mais évidemment

Le coût de fenêtres neuves s’élève à environ 10% du prix global d’une maison neuve. Pour un logement existant, vous prendrez comme référence le prix d’une nouvelle construction ayant la même superficie.   Attention : de nouvelles menuiseries extérieures auront moins d’effet en termes d’économies d’énergie que l’isolation des murs, du toit ou des sols.

3. Poser de nouveaux sols

Votre sol va subir de nombreux dégâts au fil des années. Pourtant, un sol ancien, de caractère, peut charmer les acheteurs potentiels. Pensons aux carrelages en ciment dans leur état d’origine. Réfléchissez bien à la question de savoir si l’investissement dans de nouveaux planchers fera une réelle différence pour votre maison. En outre, une rénovation des sols n’est pas toujours évidente. c'est vrai  donc svop ENTRETENEZ BIEN VOTRE MAISON VOS SOLS 

4. Rafraîchir cuisine et salle de bains

La cuisine et la salle de bains ont gagné en importance ces dernières années.  évidemment   Plus que jamais, nous y recherchons confort et convivialité. Les chasseurs de maison se concentrent sur ces deux pièces. Certaines interventions mineures peuvent faire des merveilles : une nouvelle douche, un nouveau robinet, de nouveaux meubles, un coup de peinture… super juste 

Conseil : les goûts diffèrent. Investissez donc dans un look intemporel et dans la qualité plutôt que dans le luxe et la personnalisation. Surtout si vous ne prévoyez de vivre dans votre maison que quelques années encore. Une cuisine exclusive avec les derniers appareils d’électroménagers ou une salle de bains avec jacuzzi ou hammam sont de beaux plus, mais peuvent effrayer les candidats acheteurs si l’investissement est disproportionné par rapport au reste de la propriété. Vous courrez alors un risque financier.

5. Ajouter une salle de bains

Une deuxième salle de bains peut être un plus, surtout pour les familles nombreuses. De plus, cette salle de bains supplémentaire ne doit pas être aussi grande que la salle de bains principale. Vous pouvez donc l’installer à bon prix, mais aussi à un coût plus élevé. Bien évidemment, vous devez avoir accès au chauffage, à l’éclairage et à l’eau (chaude). Une salle de bains supplémentaire au rez-de-chaussée est aussi un avantage lorsque vous vieillissez.

6. Opter pour la durabilité et les économies d'énergie

Nous devons rénover nos habitations à un rythme élevé afin de répondre aux besoins énergétiques futurs. Plus vite vous améliorez l’efficacité énergétique de votre maison, mieux vous en profiterez en tant que résident, parce que vous économiserez immédiatement sur les coûts énergétiques. Vous attirerez aussi plus d’acheteurs potentiels. Dans le cas contraire, ils devront de toute façon effectuer ces travaux eux-mêmes, après la vente. C’est donc une garantie absolue de prix de revente plus élevé.

Les économies les plus importantes peuvent être réalisées en améliorant l’enveloppe du bâtiment. Les techniques durables telles que les panneaux solaires, une chaudière à condensation au gaz, l’éclairage LED… ont également un effet positif sur votre gestion de l’énergie.

Conseil : les techniques ont une durée de vie limitée. S’attaquer à l’enveloppe du bâtiment aura des effets à vie. Discutez de vos options en détail avec un expert afin d’effectuer les meilleurs choix.

7. Donner une fonction aux espaces inutilisés

Aménagez cave ou grenier en chambre à coucher supplémentaire ou comme espace de détente. Plus un espace offre des opportunités, plus il devient attractif pour les acheteurs potentiels. La rénovation d’une cave est généralement plus coûteuse que la rénovation de votre grenier. Portez aussi une attention suffisante aux facteurs tels que l’isolation ou l’humidité.

Attention : l’espace habitable supplémentaire, tout comme les grands travaux d’amélioration du confort, peut avoir un impact sur le revenu cadastral (RC). Vous devez en faire mention après chaque rénovation. Votre RC peut alors augmenter tout comme votre précompte immobilier.

8. Jouer avec les espaces

Les vieilles maisons sont connues pour la multiplicité de leurs pièces. Voyez comment vous pouvez ouvrir celles-ci et mettre l’accent sur un aspect pratique et fonctionnel. Y a-t-il des cloisons qui peuvent être enlevées pour créer plus de lumière et une sensation d’espace ? Inversement, vous pouvez diviser de très grands espaces en deux. C’est idéal pour donner aux pièces de nouvelles fonctions. Cela permet ainsi à votre ancien débarras de devenir une nouvelle salle de bain ou à votre salle à manger de faire partie intégrante de votre salon.

9. Augmenter la superficie

Une annexe ou une véranda rendent votre maison beaucoup plus grande. Il y a un public pour ce genre de choses. Cela représente un coût considérable (travaux d’excavation, fondations, raccordements, finitions). De plus, vous devez tenir compte du chauffage et d’une éventuelle climatisation  De même qu'un entretien supplémentaire pour ces grandes fenêtres.

Décidez si l’investissement en vaut la peine et si vous pouvez y voir un retour sur investissement. Optez pour une extension en phase avec le reste de la maison.

10. Créer la bonne atmosphère

Votre intérieur détermine également dans une large mesure ce que les gens seront prêts à payer pour votre maison. Présentez une maison relaxante et lumineuse. Évitez les couleurs vives et les éléments de style trop frappants. Jouez sur l’espace de la maison en agençant convenablement les meubles. Assurez que vos murs, portes et fenêtres soient correctement peints.  oulalala que  oui moi j'ai vu de choses ailleurs  quelle cata Les acheteurs potentiels pourront alors imaginer comment ils aménageront les espaces dans le futur. De petites interventions peuvent faire une grande différence. absolument

je pourrais parler de ça durant des heures

11. Présenter une maison saine

Les problèmes d’humidité et de stabilité jettent une ombre sur votre vente et nécessitent l’intervention d’un expert. Il est préférable de résoudre les défauts visibles à temps comme une porte qui grince, un bois vermoulu, un robinet ou un toit qui fuit, des prises qui ne fonctionnent pas… Vous ne devez même pas faire appel à un professionnel.

alors vous voyez ce que je disais sur le post précédent    : oubliez la déco svp OUBLIEZ il y a bien d'autres choses à regarder  attentivement

12. Aménager votre jardin

Les Belges adorent leur jardin. Les familles avec enfants à la recherche d’une nouvelle habitation peuvent difficilement s’en passer. Il va sans dire que votre jardin et votre terrasse doivent être préparés dans les moindres détails lors de la visite d’acheteurs potentiels.

mais enfin c'est bien sur  quand je vois MAISON A VENDRE  DONT LES propriétaires N'EN ONT STRICTEMENT RIEN A FAIRE DE MONTRER LES HORREURS DANS LES QUELLES ILS VIVENT  . . .  JE SUIS CHOQUÉE

13. Installer un toit de terrasse

Une terrasse couverte ou un toit de terrasse augmente le prix de votre maison.  évidemment SURTOUT DEPUIS L'AN DERNIER  C'EST UTILE ET Même PRESQUE nécessaire Votre jardin et votre terrasse seront plus attractifs et vous créerez un espace extérieur supplémentaire, même lorsque les conditions météorologiques sont moins favorables.

m’ enfin mais  qu'est ce que je dis depuis plus de 1 an

14. Prévoir suffisamment de places de parking

Les places de parking sont toujours un atout majeur. Surtout dans les quartiers densément peuplés. Vos options sont limitées ? Vérifiez auprès les autorités locales si, par exemple, vous pouvez transformer une partie de votre cour avant en une ou deux places de stationnement. L’aménagement d’un nouveau parking n’a généralement pas d’effet majeur sur le prix de revente.

15. Vérifier votre toit

Un nouveau toit n’aura pas d’effet vertigineux sur le prix de vente de votre maison. L’inverse est vrai : vous devez vous assurer que votre toit est en ordre et ne présente, par exemple, pas de fuites. Si votre toit est désespérément en mauvais état et que vous prévoyez de vivre longtemps encore dans votre maison, il est important de considérer le toit dans sa globalité, tant au niveau des finitions que de l’isolation. Toutefois, cette approche globale aura un effet positif sur le prix de revente et vous bénéficierez immédiatement d’avantages énergétiques.

16. Installer une piscine

Le choix d’une piscine fixe présente des risques lors d’une revente de par les coûts d’entretien et d’exploitation inhérents.  moi je sais que jamais je n'aurais voulu de piscine  le revenu cadastral  augmente sérieusement . . .  encore faut- il pouvoir gérer un budget conséquent tous les ans  . . ici ce n'est pas du tout un cadeau que de vendre sa maison avec piscine on n'est pas dans le midi   .  . .  moi je ne peux pas mais c'est chouette Pour de nombreux candidats acheteurs, cela ne pourra pas avoir d’impact sur le prix de vente que vous demandez. D’autre part, chez les chasseurs de propriété, vous ciblez un public au budget plus important. Prévoyez une piscine si vous voulez en profiter des années encore et pas comme un éventuel investissement.

Posté par javi53 à 12:30 - - Permalien [#]
17 janvier 2021

Le C à lire NOTRE CHEZ NOUS

UIUY

MAGAZINE

 

Notre maison, notre miroir

On dit souvent d’un lieu qu’il a une âme. Pour le psychanalyste Alberto Eiguer, notre intérieur parle. Et en dit long sur ce que nous sommes. Exploration pièce par pièce de ce nid protecteur qui change avec nos désirs, notre évolution personnelle, mais aussi avec l’air du temps

Psychologies :

“La maison a un inconscient”, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Alberto Eiguer : Que le choix de sa maison, de ses meubles, de sa décoration, l’agencement des pièces… ne sont pas le seul fait de décisions conscientes.

Ce que nous projetons sur cet espace est le résultat de forces inconscientes. Il y en a plusieurs. La plus importante est la projection de l’image que nous avons de notre corps. Autrement dit, nous avons une image interne de l’espace dans lequel nous vivons.
Comme notre corps, la maison comprend différents endroits auxquels se rattachent des fonctions déterminées : manger, dormir, se reproduire… ; comme lui, on attend d’elle qu’elle nous protège de l’extérieur, qu’elle nous « enveloppe » ; comme lui, elle met en lien des membres qui forment ensemble un tout « famille ». Pour l’approche psychanalytique, le centre vital de la maison est la chambre des parents, d’où partent tous les autres investissements.

Une maison “vide” traduirait-elle un vide intérieur ?

L’intérieur d’une maison révèle ce que ses habitants ont dans la tête.

En découvrant une maison vide, on est tenté de penser qu’il y a un manque chez la personne : cela peut refléter l’absence de liens avec ou au sein de la famille, une vie imaginaire affaiblie, un épuisement voire des symptômes dépressifs qui font perdre à ses habitants l’envie de « construire ».

Et une maison désordonnée ?

Quand on est perturbé, on est désordonné parce que l’on ne parvient pas à constituer d’espaces distincts, ni dans sa maison ni dans son esprit. Mais être désordonné ne signifie pas forcément être perturbé ! Certains expliquent qu’ils ont besoin de ce désordre pour se retrouver et pour avoir un accès direct à tout, ils « picorent »… Le désordre peut aussi être passager : on traverse une période de conflits dans la maison, on ne prend pas le temps de « mettre les choses au clair »… La maison offre toujours une photographie de l’inconscient de ses habitants.

Que révèle la distribution des pièces entre les différents membres de la famille ?

Pour le psychanalyste Isodoro Berenstein,

l’intérieur de la maison représente symboliquement les liens inconscients entre ses habitants, les alliances et les rivalités. On peut aussi y lire le sens des hiérarchies – les plus « estimés » auront les plus belles pièces –, les ambitions et les priorités de chacun. Ainsi, si l’on a le désir de vivre longtemps ensemble, on décorera les lieux d’une façon plus chaleureuse.

Meubles et objets ne sont donc pas seulement décoratifs…

Avant même d’être habitée, la maison est « meublée ». Elle est meublée de nos fantasmes. On est au plus près de son intimité en décorant sa maison. Objets et meubles reflètent notre psychologie : on y exprime nos goûts, nos besoins fonctionnels. Mais ils parlent aussi de notre mémoire en nous rappelant sans cesse notre passé, notre histoire familiale avec ses mythes, ses secrets, ses mœurs. Ils suscitent des affects très puissants : la possession nous renvoie à notre identité, car notre estime de soi est autant satisfaite par ce que nous sommes que par ce que nous possédons.

Certains “exposent” beaucoup d’objets dans la maison. Comment interprétez-vous cela ?

Il y a plusieurs explications possibles. Cela peut relever de la « manie » : on a le désir de remplir, toujours plus, son « intérieur ». Parfois, l’accumulation de meubles et d’objets est telle que l’on peine à circuler entre les pièces : on empêche les mouvements comme pour ralentir le temps. Dans tous les cas, les objets sont très animés par notre psychologie. La relation forte et ludique que nous entretenons avec eux ressort de celle que nous avions, enfant, avec nos jouets : on les aime, ils ont une âme…

L'entretien

C‘est un lien quasi fusionnel qui nous lie à notre maison. A la fois refuge où se joue la part la plus intime de notre vie, et vitrine dans laquelle s’exposent nos goûts et nos valeurs, notre intérieur dit tout de nous, de nos souvenirs, de ce que nous sommes et de ce que nous vivons les uns avec les autres réunis sous le même toit. « Montre-moi ta maison je te dirai qui tu es » : telle est l’idée développée par Alberto Eiguer, psychanalyste et auteur de L’Inconscient de la maison.

La maison parle de nous.

Mais ne peut-on pas “tricher” et y montrer autre chose que soi ?

Bien sûr. On est parfois trompé par les « apparences ». Le père de Colette, par exemple, avait chez lui une quantité de livres, dont il se disait l’auteur. Or ce n’était que des pages blanches ! Mais, là encore, une facette de l’individu – en l’occurrence le goût de l’imposture – se traduit dans la maison. Mais celle-ci peut aussi être une « aide ». Si on ne va pas bien et que l’on s’entoure de couleurs vives, cela peut compenser certains aspects de notre fonctionnement interne.

On comprend mieux qu’un déménagement soit un moment émotionnel intense.

Le déménagement est un lourd processus, qui consiste à aller d’un dedans vers un dehors pour investir un autre dedans. Ce qui est loin d’être simple. On éprouve souvent de la nostalgie, on a tendance à penser que « c’était mieux là-bas », on se sent « étranger » à ce nouveau « chez soi ». Autant de sentiments qui prouvent que notre « habitat intérieur » est encore partagé entre les deux espaces et qu’on ne l’a pas entièrement « récupéré ». La structure familiale dans son ensemble est elle aussi mise à l’épreuve dans le déménagement, car chacun n’intègre pas ce nouveau dedans au même rythme. Là encore, il n’y a pas de règle.

Analyse pièce par pièce

Miroir de notre psychisme, la maison est d’abord un espace de vie : on la rénove, on la bricole, on la réaménage. Elle est soumise à nos envies et à nos besoins changeants qui, tout en étant très personnels, suivent l’évolution socioculturelle.

« Alors qu’il reste le lieu du secret, le “chez soi” se montre de plus en plus », remarque la psychologue et sociologue Perla Serfaty-Garzon. Auteure de Chez soi, les territoires de l’intimité, elle nous explique les dernières mutations de la maison, pièce par pièce. Si ces évolutions sont une tendance générale, elles n’en restent pas moins le reflet des aspirations profondes de chacun de nous, plus que jamais préoccupé par son intérieur.

Le salon

Il est a priori le lieu le plus public de la maison. 
Jusqu’à ces dernières années, il avait pour fonction de nous situer socialement. Aujourd’hui, l’essentiel est d’y exprimer son individualité et son originalité davantage que son appartenance à une classe. Le paradoxe ? Tout en restant public, le salon est devenu le lieu de l’expression de soi, là où tout ce qui fait notre identité s’expose : photos de famille, créations artistiques, livres, CD, magazines…

La cuisine

Elle est de plus en plus sociable, ouverte à tous.
Les enfants y font leurs devoirs, les couples s’y retrouvent en fin de journée, les amis y dînent… La cuisine est le lieu de l’oralité par excellence : non seulement on y mange, mais on y discute. De fait, l’aménagement de cet espace change. Elle devient le salon de la vie quotidienne, l’esthétique prend le dessus : on la soigne, on l’équipe comme on le faisait autrefois pour le salon.

La chambre du couple

Cette pièce reste une célébration du couple.
Toutes les études indiquent que c’est celle pour laquelle on dépense le moins, preuve qu’elle est essentiellement vouée à la sexualité et au sommeil. Encore aujourd’hui, elle n’est pas censée être vue par les « étrangers », même si les modes de vie familiaux et le rapport à la pudeur et à l’intime varient considérablement d’un foyer à un autre.

La salle de bains

Après des années de rigueur hygiéniste, la priorité est donnée au plaisir et à la sensualité.
Cette pièce est devenue l’espace où s’exprime le plus clairement notre tendance au souci de soi et au narcissisme. On n’hésite d’ailleurs plus à la montrer, quand on fait visiter sa maison. Cette ouverture de l’espace va jusqu’à favoriser l’absence de mur entre la chambre et la salle de bains.

Les toilettes

S’il s’agit d’une pièce à part, la tendance est à la décoration ludique (lunette décorative, affiches humoristiques…). Une façon d’assumer, en le personnalisant, ce petit coin autrefois honteux. Cette tendance prouve la reconnaissance de cette fonction secondaire. Après des siècles de déni, l’acceptation du corps l’emporte enfin.

 

https://test.psychologies.com/tests-moi/tests-de-personnalite/Que-dit-votre-maison-de-vous/faire-le-test/939

 Que dit votre maison de vous ?

Que dit votre maison de vous ?

le test  de 20 questions auquel j'ai répondu

VOTRE MAISON

Un nid douillet…

Une fois passée la porte de chez vous, vous pénétrez dans votre nid, à l’abri du monde...

Votre maison est votre endroit protégé, votre univers personnel.

Dans chaque pièce, vous savez créer une atmosphère à la fois chaleureuse, confortable, douillette. Vous ne cherchez pas la perfection, l’ordre absolu.  Ce qui compte avant tout, c’est de vous sentir bien. Les objets, les meubles ont leur importance. Ils vous évoquent des moments de votre existence, des voyages, des souvenirs…

Votre maison vous sert de tampon entre vous et le monde extérieur. 

Elle est à l’image de ce que vous aimeriez avoir dans votre vie : un entourage affectif protecteur, des relations simples, sincères, authentiques, fondées sur une confiance absolue.

Comme si vous aviez du mal à supporter les tensions, les conflits, l’agressivité. N’auriez-vous pas un peu peur de regarder en face les travers de la nature humaine ?

Attention à ne pas abuser des atmosphères douillettes et confinées ! Ouvrez davantage votre porte et surtout franchissez celle des autres ! Ainsi en rentrant chez vous, vous savourerez avec encore plus de délice votre havre de paix…

 

https://test.psychologies.com/tests-psycho/tests-psychologiques/quelle-est-votre-couleur-dominante/le-vert

Quelle est votre couleur dominante ?

Quelle est votre couleur ?

Le vert

je ne suis pas étonnée

Vert comme Vénus, le vendredi, le cuivre, la mer et la force, vous êtes de la couleur de la créativité et de l'ambition. Tel un végétal qui absorbe le carbone de l'atmosphère et le transforme en chlorophylle, d'une extraordinaire résistance, à l'image des rivières et des fleuves qui canalisent dans leurs eaux le maximum d'énergie, vous êtes décisions pratiques et choix matériels qui ont tous une connotation énergétique.

Le vert était associé par les Aztèques à Quetzalcoalt, le dieu-oiseau de la fertilité et sous forme d'émeraude placée sur la langue par les prêtres égyptiens, il leur permettait de parler avec les esprits.

Il est le symbole de la précarité des choses, du destin, de la chance, des capacités sexuelles (Henri IV, surnommé le Vert-Galant). En Inde, Ganesh, le dieu à tête d'éléphant maître de la sagesse, est entouré de vert.

Il est liberté de passage, opposé au rouge de l'interdit mystique, et couleur du prophète et des vêtements des bienheureux parés de bracelets d'or, dans l'Eden islamique. Couleur froide, il est le renouveau, la vie, l'espérance qui calme les angoisses. Longévité tonifiante et croissance positive, le vert est associé en Chine au printemps et à l'élément bois qui sort de la terre noire de l'hiver et prépare le rouge de l'été. Il peut être aussi la couleur des fous, du diable, de la malfaisance, des dragons des légendes et de la mort. Ce qui explique les réactions instinctives de rejet qu'ont certaines personnes à l'égard du vert. Par exemple, les comédiens refusent d'être habillés en vert.

Cette superstition date du Moyen-Age, les comédiens redoutaient que les teintures utilisées pour les vêtements contiennent des substances dangereuses pour la peau comme l'arsenic. A la fois familier et étrange, tonique et mystérieux, apaisant et angoissant, le vert rassure et menace, équilibre et inquiète. Il est le contraire du rouge, comme l'eau est le contraire du feu. Orgueilleux(se), exigeant de jouir de votre indépendance, jusqu'à l'intolérance ou l'entêtement, cultivant votre moi avec soin. Si vous possédez de vous une image idéalisée, allongez de beaucoup de bleu et de jaune votre vert

------------------------------------------------------------

autre test du magasine  toujours au sujet des couleurs et de la maison

yukykyuk

https://test.psychologies.com/tests-psycho/tests-psychologiques/Quelle-couleur-resonne-en-vous/vous-etes-sensible-aux-vibrations-de-la-couleur-verte

Utilisées dans le Feng Shui et la chromothérapie, muses des peintres et inspirations des stylistes, les couleurs n'ont pas pour seule fonction de titiller les cellules de notre rétine ! Leur impact est immense, tant sur notre mental et notre physique, que sur nos émotions et notre humeur. Chaque couleur de l'arc-en-ciel stimulerait en effet différents sentiments : si le bleu est réputé rafraîchissant et apaisant, le rouge, pour sa part, redonnerait tonus et vitalité à ceux qui en manquent... Ainsi, en fonction de notre tempérament, nous sommes tous plus ou moins en résonance avec une palette de couleurs.

Alors pour comprendre quelle teinte parle le mieux de vous, répondez le plus spontanément possible aux questions suivantes..

 Quelle couleur résonne en vous ?

Quelle couleur résonne en vous ?

Vous êtes sensible aux vibrations de la couleur verte...

Le vert est la couleur de l'espoir, du calme et de la régénération. Associé à la nature qui renaît, il évoque volontiers la patience

Couleur du chakra du coeur (4ème des sept centres énergétiques présent en tout Homme selon de nombreuses traditions, notamment hindoues), le vert se trouve ainsi lié à Vénus, planète de l'amour, du charme et de la fécondité...

Doté d'une grande force tranquille, vous avancez ainsi dans l'existence pas à pas, avec régularité. Vous êtes d'un naturel confiant, et pensez volontiers que c'est avec du travail et de la rigueur que l'on donne forme à ses rêves. Endurant et résistant, vous puisez la plus grande part de votre énergie dans le calme intérieur et la nature.

Vous vous y sentez en harmonie avec la vie. Vous en suivez les rythmes et en apprenez la patience.

Dans votre travail, vous avez besoin de tâches organisées et pragmatiques. Il vous faut toucher les choses, poser des actes, et construire : l'abstrait n'est pas votre tasse de thé !

Vous êtes plutôt indépendant(e) dans l'organisation de votre travail, mais appréciez beaucoup le contact humain.

Altruiste, vous êtes de bon conseil, rassurant les gens et les aidant souvent à clarifier leurs projets. Dans votre univers affectif, vous êtes paisible et compréhensif(ve). Vous savez écouter les autres et êtes un(e) fin(e) observateur(trice).

Vous ne bousculez pas, et laissez les sentiments éclore à leur rythme, tout en les cultivant avec soin jour après jour. Vous êtes attentionné(e), et l'on peut compter sur vous. Votre calme intérieur attire d'ailleurs souvent les coeurs sensibles...

Cependant, vous avez une petite tendance à la rumination qui vous amène parfois sur le sentier de la rancune. De plus, votre côté têtu(e) vous empêche d'apprécier le changement et à l'imprévu. Aussi, afin de développer une énergie d'amour puissante et constructive, veillez à distiller dans ce vert un peu du jaune de la spontanéité et du rouge de la passion !L'harmonie mais aussi la compassion.

 ---------------------------------------------------------------

https://test.psychologies.com/tests-moi/tests-de-personnalite/quelle-couleur-illustre-votre-personnalite

Test réalisé par Erik Pigani, avec William Berton

 

ty huk

fin

les tests me paraissent assez juste surtout pour les couleurs  de la maison   :  VERT ROUGE  tout ça est très juste

Posté par javi53 à 16:00 - - Permalien [#]
26 décembre 2020

L'immobilier face au BREIXIT

ce qu'il en est de toutes ces jolies maisons restaurées par les anglais dans presque toute la FRANCE

 

et bien si j'en crois ce que je lis 

la situation n'est pas très  alarmiste pour les villages et les petites villes

2016

ILS PRÉFèENT ACHETER AVANT LA FIN DE LA TRANSITION 

et le plus vite possibe

 

REDÉMARRAGE - Après trois ans et demi d'attentisme, les acquéreurs britanniques cherchent de nouveau activement des maisons perdues dans la campagne française. L'officialisation de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, vendredi 31 janvier, met fin au coup d'arrêt engendré par le référendum de 2016.

Loin de les faire fuir, le Brexit, qui s'est concrétisé vendredi 31 janvier après trois ans et demi de tergiversations, semble au contraire réveiller l'envie de nombreux Britanniques de s'installer en France. Depuis cet automne, les sujets de Sa Majesté se remettent en effet à acheter des maisons dans la campagne tricolore.

"Ils étaient historiquement les plus gros acheteurs sur le marché des non-résidents, qui représente environ 5% des biens immobiliers vendus chaque année en France, jusqu'à ce que les Belges leur passent devant après le vote en faveur du Brexit en juin 2016. Ce référendum a effectivement marqué un coup d'arrêt car, comme toujours en économie, le manque de visibilité bloque les acheteurs", explique à LCI Brice Bonato, co-fondateur de Sextant, un réseau de conseillers immobiliers spécialisés dans la vente de biens en France auprès d'une clientèle internationale, essentiellement britannique.

Des demandes multipliées par 4 ou 5 depuis qu'un accord a été trouvé- Brice Bonato, Sextant

Leur approbation, ou non, de la sortie juridique du Royaume-Uni de l'Union européenne ce vendredi 31 janvier n'est finalement pas la question. Ces acheteurs avaient en réalité seulement besoin que la situation soit clarifiée pour revenir dans le jeu. "Pendant que les non-résidents britanniques attendaient de savoir à quelle sauce ils allaient être mangés, le marché était devenu assez atone : les ventes auprès de cette clientèle ont ainsi baissé de 40 à 50% de 2016 à fin 2019", rappelle Brice Bonato. À l'inverse, depuis que Boris Johnson a fini par arracher son accord de retrait de l'UE mi-octobre, "nous avons ressenti une hausse des demandes, qui se sont multipliées par quatre ou cinq", observe-t-il encore.

Ce prodigieux regain d'intérêt saute également aux yeux des notaires français. "Le nombre de Britanniques cherchant actuellement à acquérir un bien en France est complètement dingue. Il s'agit avant tout d'un projet en vue de la retraite", note pour sa part Maître Thierry Delesalle, également joint par LCI et qui revient tout juste d'un salon londonien consacré à l'immobilier français

Ils recherchent majoritairement des maisons en pleine campagne entre 80.000 et 150.000 euros"- Maître Thierry Delesalle, notaire
oui mais ils n'ont pas peur  d'être en pleine campapgne  : c'est ce qu'ils adorent  ce sont des maisons  dont  personne ne veut et surtout pas les jeunes . Jacques mon petit cousin a acheté sa super petite ferme avec un grand terrain en bourgogne pour  35.000 euros qui dit mieux ?????????  il est à 30 km de dijon il a 50 ans

Il est vrai que la livre sterling a repris des couleurs avec un taux de change actuellement à 1,18 euro, contre 1,07 cet été. Mais ce n'est pas la principale raison. Ces Britanniques "qui recherchent majoritairement des maisons situées en pleine campagne, vendues entre 80.000 et 150.000 euros" semblent en effet également se laisser séduire par la fiscalité française. "Le petit retraité britannique est  moins imposé en France qu'au Royaume-Uni. Non seulement parce qu'Outre-Manche, on ne tient pas compte des revenus des autres membres du foyer fiscal mais aussi parce que la première tranche est imposée à 20% [contre 11% en France]", relève le notaire. 

Ce rattrapage est-il alors susceptible de faire monter les prix ? Pas vraiment car les biens ciblés sont majoritairement déjà à faible prix et peu demandés. "Il s'agit la plupart du temps de petites maisons en pierre avec du caractère et entourées de verdure, dans le Limousin, la Bretagne, le Poitou ou la Dordogne notamment", détaille Brice Bonato. Or, "dans ces environnement ruraux, les prix sont plutôt stables". Par exemple, sur les cinq dernières années, ils ont augmenté de seulement 2,7 % en moyenne sur l'ensemble des zones rurales (contre 29,4% en moyenne dans les dix plus grandes villes), selon les indices calculés par le site spécialisé dans les estimations MeilleursAgents

Les Britanniques participent à la régénérescence de certains villages qui en avaient bien besoin (bien évidemment  les belges aux frontière ici  achetent et préfrent faire quelques km de plus pour aller travailler et embellissent tous les villages des alentours à WISSANT il y a plein de belges qui ont acheté )   Brice Bonato, co-fondateur du réseau d'agents immobiliers Sextant

Certes, dans trois grandes zones de l'ouest et du centre, plus de la moitié des transactions comptabilisées sur le marché très restreint des acquéreurs non-résidents est effectuée par des Britanniques, selon une étude statistique des Notaires de France publiée mi-janvier.  Il s'agit du centre/ouest (60%), du littoral ouest (54%%) et du Massif central (51%). "Pas suffisant cependant pour changer radicalement la donne face à un marché global très actif comptant plus d'un million de ventes annuelles au total en France. En revanche, cette clientèle redynamise la campagne, en faisant tourner le marché immobilier, les villages, les commerces. Certains aménagent en effet leur bien pour en faire un gite, d'autres reprennent des commerces laissés à l'abandon. Les Britanniques participent ainsi à la régénérescence de certains villages qui en avaient bien besoin", reconnaît Brice Bonato.

Une situation qui n'a rien à voir en revanche avec celle de Paris, où les Britanniques sont minoritaires. "L'effet du Brexit y a davantage pris la forme d'une vague lente et continue depuis deux ou trois ans que celle d'un tsunami", commente Me Delesalle. Il s'agit essentiellement d'expatriés français, aux salaires importants et qui reviennent au gré des déménagements de banques ou de compagnies d'assurance dans la capitale française. Et trustent les biens de grandes surfaces, type appartements familiaux 5 pièces, de la capitale et de la région parisienne.

---------------------------------------------------------------------

JILG

oui ça c'est pour les touristes de quelques jours  mdr ca ne m'étonne pas du tout du tout

------------------------------------------------------------------

Franceinfo

Mis à jour  et  publié le 21/12/2020 | 09:29

C'est la fièvre de l'achat. Alors que se profile un Brexit dur et une hausse des taxes douanières entre la France et le Royaume-Uni, de nombreux Anglais se ruent dans le Nord pour acheter des stocks d'alcool. "On va en prendre plus. Ils ont dit que c'était la dernière chance pour commander du vin. On fait le plein. D'habitude, on vient une fois par an. C'était notre dernier ravitaillement", dit un Anglais croisé à Calais. 

Sans accord avant le 31 décembre entre l'Union européenne et la France, les échanges commerciaux se feront selon les règles internationales de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). De quoi donner des sueurs froides aux frontaliers. 

Commerçant spécialisé en ventes de spiritueux, André Pecqueur est témoin de cette ruée vers l'alcool français, moins cher qu'outre-Manche. "Vous avez beaucoup de travail pendant deux mois. Et en janvier, on n'aura pas grand-chose à faire parce que les gens ont fait des stocks dans leur entrepôt ou à la maison", conclut-il. 

A lire aussi

------------------------------------------------------------

24 decembre 2020

JGLG

D’ici moins d’une semaine, le Royaume-Uni sortira officiellement de l’Union européenne.

Depuis 2015, les Britanniques sont de moins en moins nombreux à posséder un pied-à-terre en France. Et ce n’est pas le Brexit qui risque d’inverser la tendance, bien au contraire.

Des Britanniques qui possèdent de l’immobilier en France se demandent s’ils n’ont pas intérêt à retourner au Royaume-Uni. «Certains vivent mal le Brexit et ont l’impression d’être mal perçus lorsqu’ils reviennent en France», souligne un connaisseur du marché immobilier. D’autres, au contraire, envisagent de «demander la nationalité française pour continuer à résider en France dans des conditions similaires à celles avant le Brexit», affirme Me Laurence Leguil, secrétaire du bureau du Conseil supérieur du notariat.

Concrètement, «les Britanniques souhaitant résider en France et surtout circuler librement entre le Royaume-Uni et la France devront demander un titre de séjour comme les étrangers des pays tiers. Avant le Brexit, leur statut européen leur permettait de circuler librement entre les deux pays», explique la notaire.

» LIRE AUSSI - Immobilier: c’est la Creuse qui a le plus la cote auprès des étrangers

Ce changement de vie crucial est en effet dicté par la nouvelle donne du Brexit. À partir du 1er janvier 2021, les Britanniques seront désormais soumis aux prélèvements sociaux (17,2%), comme les Français. Dans deux cas: s’ils perçoivent des revenus de la location de biens détenus en France ou s’ils réalisent une plus-value lors de leur vente. Avant cette date, les Britanniques en étaient dispensés du fait de leur statut de non-résident dépendant de l’Union européenne.

Dès lors qu’ils ne sont plus concernés par ce règlement sur l’équivalence en matière de législation sociale, ils perdent cette exonération. «La taxation sera donc plus élevée qu’avant en cas de vente immobilière soumise à plus value», souligne Me Laurence Leguil. À moins qu’ils détiennent leur bien depuis plus de... 30 ans. Ce qui n’est pas le cas. «Ce sont les Allemands qui conservent leur bien en France le plus longtemps, précise Me Laurence Leguil. 70% d’entre eux les revendent au bout d’au moins 15 ans. Les Anglais les gardent moins longtemps»

» LIRE AUSSI - Immobilier: les Britanniques sont les acheteurs les plus dépensiers à Paris

Bref, il ne fait pas bon de posséder de l’immobilier en France quand on est Britannique. Ce qui explique que beaucoup aient vendu leur bien ces cinq dernières années avant que le Brexit ne soitofficiel. Ceux qui sont restés en France, ont simplement préféré changer de destination et opté pour des régions et des biens moins cotés pour limiter leur plus-value en cas de cession. Et donc limiter le coût de l’imposition

---------------------------------------------------------------

guio

La France a enregistré une forte hausse des demandes immobilières depuis l’annonce du Brexit. Les clients britanniques recherchent particulièrement des maisons de campagne dans le Limousin, en Bretagne et en Dordogne. Outre la volonté de quitter le Royaume-Uni, les raisons invoquées seraient surtout fiscales.

Après trois ans et demi de négociations et d’incertitudes depuis le référendum, le Brexit a finalement pris effet le 31 janvier. Mais depuis l’annonce de l’accord par Boris Johnson, plusieurs milliers de Britanniques semblent déterminés à acquérir une maison en France. Une volonté de rester dans l’Union européenne? Pas vraiment. Plutôt des clients venus pour des raisons fiscales et qui attendaient une clarification de la situation, selon un spécialiste de l’immobilier interrogé par LCI.

«Ils [les Britanniques] étaient historiquement les plus gros acheteurs sur le marché des non-résidents, qui représente environ 5% des biens immobiliers vendus chaque année en France», a rappelé à la chaîne Brice Bonato, co-fondateur de Sextant, un réseau de mandataires immobiliers pour la vente de propriétés en France à une clientèle étrangère.

Depuis le suffrage de 2016, les ventes immobilières françaises auprès de la clientèle britannique avaient diminué de près de la moitié. «Ce référendum a effectivement marqué un coup d'arrêt car, comme toujours en économie, le manque de visibilité bloque les acheteurs», a expliqué Brice Bonato. Mais depuis que Boris Johnson a annoncé en octobre avoir trouvé un accord, les ventes ont repris de plus belle. «Nous avons ressenti une hausse des demandes, qui se sont multipliées par quatre ou cinq», a-t-il fait remarquer.

Pourquoi les Britanniques veulent-ils acheter une maison en France?

L’intérêt des Britanniques pour les petites maisons de campagne françaises n’est pas nouveau. «Il s'agit avant tout d'un projet en vue de la retraite», a indiqué à LCI Maître Thierry Delesalle.

Ils recherchent «majoritairement des maisons situées en pleine campagne, vendues entre 80.000 et 150.000 euros», a précisé le notaire, ajoutant que les raisons sont avant tout fiscales.

«Le petit retraité britannique est moins imposé en France qu'au Royaume-Uni. Non seulement parce qu'Outre-Manche, on ne tient pas compte des revenus des autres membres du foyer fiscal mais aussi parce que la première tranche est imposée à 20% [contre 11% en France]», a-t-il indiqué à la chaîne d’information.

Les biens immobiliers visés sont souvent peu demandés, souvent de «petites maisons en pierre avec du caractère et entourées de verdure, dans le Limousin, la Bretagne, le Poitou ou la Dordogne notamment», a fait savoir Brice Bonato, qui reconnaît que les Anglais redynamisent ainsi certains villages (ils les embellissent surtout et mieux emploient bon nombre d'artisans du pays qui refont à l'identique carce sont des conservateurs  et pas des destructeurs ) «qui en avaient bien besoin» en faisant tourner le marché immobilier et les commerces.

ÉVIDEMMENT

ce n'est que du bonus pour la France

 DONT LA FRANCE PROFONDE  . . .  OK PAS POUR LES ÉCOLES  . . . 

POUR POUR L'ÉCONOMIE LOCALE ?    OUI ET COMMENT ! ! ! !

 

Posté par javi53 à 10:45 - - Permalien [#]
19 décembre 2020

Le c à lire SUR LA MAISON

Une lectrice -  Mireille  -  m'a envoyé un article sur le sujet  où alors je n'ai pas bien saisi de quoi il s'agissait   toujours est il que j'en ai déjà parlé ici  mais pour ça il faut connaitre mon blog parfaitement et depuis un bon moment vu qu'il a  plus ou moins 1000  pages

Mireille, me semble t -il ,me parlait de  "HOME STAGING"    un mot très a la mode dans les années 2010 je n'ai jamais entendu parler autour de moi de quelqu’un qui avait eu à faire à une home staging  JAMAIS

Moi c'est  PAS DU TOUT LA MÊME CHOSE je me qualifie de consultante EN DÉCORATION   je ne vais pas encore redire ce  qu'était mon  travail exactement   :   évidemment  je sais ce qu'est un mur porteur ,des cloisons,  je sais lire un  plan  électrique  afin de ne jamais forer là ou  c'est dangereux    . . . . je  suggérais sans affirmer des mesures et de la casse inutile on laisse ça AUX décorateurs  ou  ARCHITECTES décorateurs  

Une home staging EST SURTOUT ENGAGÉE  LORSQUE SA MAISON  QUI EST A VENDRE A BIEN DU MAL DE SE VENDRE . .  . ON APPELLE à LA RESCOUSSE    . . . croyez moi   rares sont ceux qui le font d'ailleurs . . .  car si vous feuilleter  " immoweb "    vous pouvez immédiatement dire  ah là ils ont fait appel   ça se voit comme le nez au milieu de la figure  et JAMAIS JE N'AI VU  DEPUIS LE TEMPS QUE JE CONSULTE LE SITE

il n'y a que les agences pour le proposer   et faire miroiter une vente directe    :   c’est alors qu' on laisse libre  cour  et carte blanche  à la home staging sinon à quoi sert de l'engager et de payer je ne sais combien  . . .  puisque de toute façons ce n'est plus pour vous     . . . . Donc  que ce soit dans vos gouts ou pas quelle importance  n'est ce pas ??? . . .   

Et là on ôte toute l'âme de la maison  VRAIMENT  tout ce qui a fait l'essence même de votre maison  n'existe plus   : ça jette un froid

être une consultante c'est tout autre chose c'est redonner vie a des choses justement dont vous vouliez vous séparer c'est mettre en valeur tout ce que vous aimez c'est faire appel à vos  souvenirs  C EST EXACTEMENT L' INVERSE  d'un truc de vitrine de chez gifi mon, Dieu mais quelle horreur

dépersonnaliser NE VEUT PAS DIRE ÔTER VOS MEUBLES ET LES CHANGER CONTRE DU NORDIQUE CAR OUI LE PEU QU'IL Y A DE  "home stanging "   UTILISE LES M¨MES MEUBLES

vous pouvez vous- même dépersonnaliser  dégager  et laisser ce qu'il y a de plus chic   : pourquoi payer 5.000 voir 8.000 e pour une maison de 200 m carrés  : UNE HONTE

 

maintenant on parle  de ce dernier sujet  en vogue  aussi il y a quelques années  mais uniquement dans les magazines

dont on refait des émissions de télé aujourd'hui

il s'agit

dty

gfyusdt

ce sont les prix de 2008 

cherchez donc les prix actuels  :   LES VRAIS 

et si vous lisez bien vous ne comprendrez pas grand chose  car consultation veut dire quoi ???????  consulter la maison  observez les propriétaires   car  là le devis n'est pas encore signé donc la personne ne fait que dire et pas faire

c'est vraiment de la foutaise tout ça et de l'argent jeté par les fenêtres   :  sinon préférez donc une femme de ménage  elle fera tout aussi bien le rangement

RANGEMENT NE VEUT PAS DIRE   redécorer une maison 

C'EST RANGER point   . . . .  VOTRE INTÉRIEUR SERA TOUJOURS AUSSI MOCHE   PARCE QUE ça NE PEUT ÊTRE QUE MOCHE SINON CE SERAIT PROPRE  et bien rangé

NON?

en 2006 ou 7  et je le raconte ici  (il faudrait allez dans le C A LIRE LA MAISON    il me semble mais mon blog fait plus de 1.000 pages je ne peux me souvenir de tout mais vous pouvez vous trifouiller compulser  . . . . et vous adapter ) bref  :   LEVIS   a fait appel à moi (je n'ai strictement rien demandé)  m'engageait pour la province de Luxembourg   ET CE N'ÉTAIT QUE POUR TROUVER LA COULEUR Idéale D'UNE Pièce  :   LE PRIX POUR LA CLIENTE ÉTAIT DE 100 e L'HEURE plus le déplacement mais j'ai oublié le montant  MAIS je devais être indépendante  utiliser ma voiture  sans savoir encore quel aurait été mon pourcentage dans l'affaire  . . . .  toujours est il que j'ai refusé 

JUSTE NE ME PRÉPARANT POUR PARTIR SUR LE CHAMP  après leur appel téléphonique  (j'ai eu le temps de réfléchir et de  les rappeler  et surtout de ne pas y aller )   :  LE PRIX  était exigé par LEVIS 

j vous le demande : et je sais  qu'aucune d'entre vous donnerait en 2020   - 200 e l'heure -    pour choisir la couleur de son séjour  ?  PENSEZ VOUS VRAIMENT QUE C4EST EN CHANGEANT LA COULEUR DE VOS MUR QUE  LA D2CORATION VA ÊTRE SPLENDIDE

C'est  pareil  pour celle qui fait appel à un   "personnal SHOPPER"   m’ enfin   (3h -  460 euros ) quelle idote 

 

BON ALLEZ VOYONS  CE QU'ON EN DIT  de ces HOME ORGANIZER

ME TEXTE N'EST PAS DE MOI

Bonne nouvelle pour toutes celles qui boycottent le tri des placards : vous pouvez désormais appeler à la rescousse un home organiser. Sa mission : vous apprendre à… jeter !

Vous passez votre temps à chercher vos clés ? Quand vous ouvrez un placard, c’est au péril de votre vie ? La chambre d’amis s’est transformée en dépotoir et votre garage en bazar géant ? Pas de panique ! Des professionnels du rangement peuvent désormais vous accompagner dans la chasse au superflu. Leur job : vous apprendre à trier et jeter, pour faire le vide dans votre intérieur mais dans votre tête aussi…

Cyrille Frémont se définit comme « une facilitatrice de vie ». Elle a été l’une des premières à importer le concept de home organiser en France, il y a quatre ans. Cette peintre décorateur est devenue une pro de la gestion des petits espaces grâce à son premier métier d’hôtesse de l’air. En travaillant par la suite pour différentes multinationales américaines, elle a alors rivalisé d’organisation pour ne jamais perdre de temps. Bourlingueuse dans l’âme, Cyrille part un jour au Canada meubler la maison d’une diplomate. De retour à Paris, elle lance son site.

Qu'est ce qu'un home organiser ?

« Un home organiser aide les gens à trier, se débarrasser du superflu et remettre les choses en place. Ranger est une corvée pour ceux qui ne savent pas comment s’y prendre. Ils sont en situation d’échec et se sentent coupables », explique Cyrille Frémont. Les maniaques de l’ordre ricaneront derrière leurs gants et objecteront que c’est facile de dégainer le sac poubelle. Apparemment non : « Une personne qui ne sait pas ranger, vous pouvez lui donner 1000 astuces, rien n’y fera », insiste la home organiser. « Il faut l’accompagner car le désordre peut rapidement isoler. » Et de se rappeler cette cliente qui n’avait fait entrer personne chez elle depuis dix ans, tellement elle avait honte. « On travaille sur le non-dit, les intuitions. Ce n’est pas juste du rangement, cela va au-delà… », ajoute l’auteure d’« Organiser ses rangements » *.

« J’aide les gens à franchir le pas, à oser faire le tri. Le home organiser doit être à l’écoute, entendre ce qui ne va pas, questionner puis accompagner dans cette démarche. Ce n’est pas ranger pour ranger », confirme Angèle Resta qui a monté sa boîte en janvier dernier. Autodidacte, la créatrice de « l’Audace joyeuse » est venue à la déco après plusieurs années… d’enseignement ! Adeptes de la communication, ces coachs du rangement proposent un service sur mesure aux têtes en l’air et bordéliques. Et nous expliquent pourquoi c’est si important de ranger.

* « Organiser ses rangements » de Cyrille Frémont, septembre 2008, Fleurus.

Le désordre, reflet d'un malaise intérieur ?

« Désencombrer les lieux permet de faire le vide dans sa tête pour vivre au présent et aller de l’avant », explique Angèle Resta. « Un intérieur rangé apaise et éloigne le stress. » Quand tout est à sa place, forcément, on risque moins de perdre ses clés. On gagne alors du temps et de l’argent, car aller chez le serrurier tous les quinze jours, ça vous plombe un budget !

« Les gens désordonnés ou encombrés ont des fuites d’énergie : ils dorment mal et stressent plus vite. Dès le matin, ils cherchent leurs affaires, arrivent en retard au travail… c’est un cercle infernal », constate Cyrille Frémont. Et surtout, comment réussir à vivre dans un appart où l’on ne peut pas poser un pied devant l’autre ? En allant vivre dans une maison ? Erreur : plus on a d’espace, plus on entasse ! Mais au fait, pourquoi stockons-nous tellement de trucs inutiles dans nos armoires ? « Dans certaines garde-robes, je vois parfois des étiquettes de prix sur des vêtements totalement démodés, ils n’ont jamais été portés ! », s’exclame Cyrille Frémont.

« Quand on a 20 ans aujourd’hui, on zappe, on jette. Mais les générations précédentes ont été élevées dans l’optique de ‘il faut garder pour transmettre’ ». Pas étonnant alors que nos aînés essayent régulièrement de vider leur grenier en remplissant notre maison. Surtout quand on ne sait pas dire non : cela fait tellement plaisir à tante Jacqueline de nous donner cette table… Sauf que nous, on n’est pas vraiment fan. Et qu’on a déjà trois tables à la cave qu’on a stockées en se disant « on verra plus tard… ».

De toute façon, dès que nous fondons une vie de famille, nous commençons à entasser. Les déménagements permettent de désengorger le trop plein mais quand on n’a plus besoin de faire des cartons, place à l’accumulation ! Et puis, nous vivons dans une société de consommation : « les gens deviennent matérialistes : ils achètent des objets tendance qu’ils peuvent parfois caser dans leur déco... ou pas ! Ils n’osent pas jeter, alors ils attendent », avance Angèle Resta.

Le déclencheur : une changement de vie

Les home organiser constatent qu’on fait appel à leurs services lors d’un « changement de vie ». Un virage professionnel ou personnel qui pousse les clients à assortir leur intérieur à leur état d’esprit. Ce sont à 95% des femmes qui décrochent leur téléphone et sollicitent un regard extérieur. Elles vivent une séparation, un deuil ou ressentent simplement le besoin de se recentrer sur elles et leur nid. Cyrille Frémont accompagne également des familles recomposées ou des personnes qui tout d’un coup travaillent chez elles et doivent transformer leur salon en… bureau. Et puis, il y a les jeunes retraitées qui changent d’activités comme de look. D’où une folle envie de se débarrasser de ce qui ne leur ressemble plus. Au hit-parade des demandes, les dressings donc.

Si vous programmez l’opération rangement, vous pouvez opter pour du simple conseil ou être épaulée de A à Z. Cyrille Frémont propose même une option « maintenance » à ses clients ! La home organiser facture 200 € la consultation de deux heures, gratuite si vous acceptez le devis. Comptez généralement 75 € de l’heure, des forfaits pouvant être mis en place à la journée ou la demi-journée. Rendez-vous pris, c’est le moment d’ouvrir ses placards et là, on fait moins la maligne…

Dédramatiser le rangement  (comme si le rangement était dramatique ????)

« Quand j’arrive chez quelqu’un, je scanne ! Ce n’est pas un jugement mais plutôt un état des lieux », raconte Cyrille Frémont. « Le rangement ne s’improvise pas, il y a des étapes à respecter. On ouvre le placard, on sort tout. Et là, on réfléchit, on se pose les bonnes questions :

ai-je besoin de cet objet ?

quelle est sa place ?

est-ce que je l’aime encore ?... »

Puis la home organiser va demander à ses clients de créer différentes piles correspondant à ce qu’ils souhaitent garder, donner, revendre ou jeter. « Les gens ont un peu les jetons car chaque objet est connoté affectivement », ajoute la home organiser. Et du coup, ça devient un déchirement d’imaginer un seul instant laisser partir à la benne le châle tout déchiré de Mémé Renée. Heureusement, jamais un home organiser ne vous forcera à jeter. Ouf ! Par contre, on vous expliquera que « jeter un truc immonde que vous a offert votre grand-mère, ce n’est pas jeter votre grand-mère ! ». A ranger dans un coin de sa tête et à méditer… 

Trucs et astuces...

1. On n’attend pas d’être dépassé pour commencer à trier !  vérité de LA PALISSE

2. Associez toute la famille au rangement. Chacun gère son espace : les enfants leur chambre et votre compagnon son bureau. JE  NE CONNAIS PERSONNE QUI FAIS ça

3. Choisissez des placards peu profonds : vous éviterez d’y entasser des tonnes d’objets inutiles. ah donc on va devoir réinvestir dans des placards ?????

4. Les tiroirs sont les meilleurs rangements selon Cyrille Frémont. Quand ils sont pleins, on ne peut plus les fermer donc on est obligé de… les vider ! Et quand on les ouvre, on voit immédiatement ce qui s’y trouve.   je trouve justement qu'il n'y a pas pires comme rangements que les tiroirs  svp   :  ouvrez un seul tiroir  chez toutes vos connaissances et même chez vous et vous verrez LE CARNAGE

5. Pour classer vos papiers, achetez des blocs tiroirs. Collez-y de belles étiquettes : vous saurez exactement ce que renferme la boîte et plus c’est joli, plus ça motive pour le rangement.  JE LES AI ILS SONT DANS L4ARMOIRE DE MON BUREAU ET ILS PRENNENT UNE PLACE FOLLE

6. Dans la cuisine : on ne garde à portée de main que ce qu’on utilise tous les jours.  combien de fois ai je dis pourquoi avoir autant de rangement dans une cuisine on va me répondre oui mais mes casseroles ????  oui et alors combien de fois  je vous ai diot  à quoi set une cuisine gigantesque ??? Vous servez vous du couscoussier par exemple  tous les jours ou toutes les semaines ????   à moins qu’être d'origine magrébine auquel cas je comprends   :  par contre les arrières cuisines sont aussi faites pour ça  on peut  poser des étagères et les grosses casseroles sont à portée de main pas besoin de se baisser et de se casser le dos en les mettant en fond d'armoires basses 

7. Dans le dressing : on n’y trouve que la garde-robe de saison. Vous pouvez ranger les vêtements par famille ou par couleurs. 

8. N’oubliez pas : un rangement efficace c’est avoir à portée de main un maximum de choses accessibles sans effort.

Posté par javi53 à 14:30 - - Permalien [#]

16 décembre 2020

Le C à lire

 

YUIYI67

Quelques conseils pour passer un agréable hiver à la maison

Alors que la saison automnale bat son plein, nous savons pertinemment que cette année nous passerons encore beaucoup plus de temps à la maison que d'habitude pendant les prochains mois d'hiver. Si cette idée vous attriste, rien ne vous empêche de vous préparer à la saison froide pour la rendre un peu plus conviviale.

Quelles sont les belles choses qui nous manquent réellement en hiver ? En hiver, nous avons souvent envie de soleil, de lumière et de chaleur et aimerions sortir pour profiter de la nature tous azimuts. Nous savons bien que cela nous aide à réduire le stress et à nous reposer après les efforts du quotidien. Alors pourquoi ne pas essayer d'intégrer ces aspects dans le travail et les loisirs à la maison ?

Une lumière vivante

La lumière est un élément essentiel pour notre corps, qui nous permet de garder notre motivation pendant les grises journées d'hiver. L’obscurité favorise la sécrétion naturelle de mélatonine, l'hormone qui favorise le sommeil. La lumière, et en particulier la lumière du soleil, est donc indispensable pendant la journée, car elle stoppe la production de mélatonine.

Il existe également une corrélation entre la luminosité et la quantité de sérotonine, l’hormone du bonheur. Un bon éclairage à la maison nous aide donc de manière naturelle à rester actif et serein. Vous trouverez dans le commerce de nombreuses solutions intelligentes qui, en associant habilement les sons et la lumière, vous offrent un réveil agréable et dont les bénéfices vous accompagneront tout au long de la journée. Qui dit lumière, ne dit pas forcément lumière intense, mais le fait de créer une atmosphère particulière à travers un concept d'éclairage adapté à la fonction de la pièce.

Un bon bol d'air frais

La lumière et l'air sont nos meilleurs alliés pour recharger les batteries. Pensez à ouvrir régulièrement les fenêtres, pour faire circuler et renouveler l'air et pouvoir bénéficier d’une dose supplémentaire d'oxygène. Notre petit conseil : l’ouverture permanente d’une fenêtre oscillo-battante tout en ayant le chauffage allumé ne garantit pas la même aération que l’ouverture totale de la fenêtre. De plus, pendant les mois humides, cela peut favoriser la formation de moisissure sur les murs environnants en raison de la condensation de l'air chauffé présent dans la pièce.

Lorsque les journées raccourcissent et vous empêchent de faire certaines activités de plein air en soirée, ne renoncez pas pour autant à votre programme sportif en plein air. Si vous en avez la possibilité, essayez de prolonger votre pause déjeuner pour faire le plein de lumière naturelle. Et même si le soleil reste caché derrière les nuages, une petite promenade spontanée peut vous aider à vous changer les idées.

Couleurs préférées, sensations et projets

La maison n’est pas seulement le lieu idéal pour se ressourcer, mais également l’endroit où pouvoir vraiment apprécier le temps qu’on y passe, que ce soit dans le bureau pour le travail ou pour profiter du temps libre.

Le meilleur moyen de créer une atmosphère de bien-être est de s'entourer de ses couleurs et de ses objets préférés ainsi que de ses parfums d'ambiance favoris. Indispensable également, un beau bouquet de fleurs fraîches. Pour votre bien-être intérieur, changer l’agencement d’une pièce peut faire des merveilles. Vous vous divertirez en déplaçant quelques meubles et en refaisant la décoration, car le changement et les nouveaux projets aident à maintenir une attitude positive.

Mais si vos efforts et votre engagement n’ont pas encore suffi à vous remonter le moral, pourquoi ne pas envisager de changer d’espace ?

Vendre un bien immobilier et partir à la recherche de quelque chose de nouveau pourrait être générateur de bien-être et d’une nouvelle joie de vivre !Avez-vous déjà fait la visite virtuelle d’un bien immobilier ?

Développement et croissance

La longue saison d’hiver peut donc aussi être une période de changements. Il ne s’agit pas toujours de transformer la nuit en jour, mais il peut également s’agir d’une période de développement et de croissance personnelle.

Passer une soirée en famille, enveloppé dans une couverture chaude autour du brasero en regardant le ciel étoilé et en faisant de grands projets, ou laisser libre cours à son imagination en dévorant un livre devant le feu crépitant de la cheminée dans le salon et en dégustant un bon chocolat chaud : seul l’hiver peut vous offrir ses petits plaisirs.

c'est ce qui se fait chaque jour dans les pays nordique ET qu'on appelle LE HYGGE

Posté par javi53 à 13:00 - - Permalien [#]
01 août 2020

LE C à LIRE

il est 7 h et nous avons la même température qu'à NICE 23°  LE CIEL EST NOIR de partout  . .  .des résidus d'orages ,c'est sur,  mais je ne sais ou il a frappé  car ici RIEN  et pas de pluie non plus

 

je viens de lire ceci sur  l'

IMMoBiLieR BeLGe

vente en belgique (4)

A SAVOIR  : la poolhouse  C'EST SIMPLEMENT le local "technique' pour la piscine 

Posté par javi53 à 07:00 - - Permalien [#]
20 février 2020

LE C à LIRE

JE n'avais pas écouté les  INFOS BELGES 

mais celle-ci intéresse aussi les français frontaliers

puisqu'à VIRTON il y a autant de plaques belges que de  françaises sur le parking 

TYIRY

YUIYU

Interrogé sur La Première, Christophe Sancy, rédacteur en chef de Gondola magazine, situe l'environnement commercial de la grande distribution en Belgique, avec la présence de l'enseigne "Action" (je crois que pire magasin il n'y a pas plus bas de gamme je ne connais pas )   : "On est dans un type de commerce qui est très hollandais (Blokker et Action sont hollandais).

Action est allé plus loin que les autres dans la notion de l'économie,   (ah oui ça c'est bien vrai (mdr)  en mettant des magasins dans des endroits où les loyers ne sont pas très chers.   C 'EST VOUS DIRE  donc les gens pauvres ne peuvent voir que des choses moches et basd de gamme ?????????? 

Et mieux que quiconque, ils ont ressuscité un très vieux principe que j'appelle le 'bazar' (parfois appelé 'low-end-retail').

Au départ, il s'agissait de mettre en vent des fins de séries à très bas prix.

Mais quand aujourd'hui on dépasse les 1200 points de vente, cela ne tient plus : la réalité du marché des produits de grande consommation, c'est que les volumes sont en panne et il faut bien faire tourner la machine, et parfois on est bien content de trouver un canal pour évacuer des volumes".

"Au départ, Blokker était perçu comme une enseigne discount.

Elle s'est peut-être un peu embourgeoisée et, pour finir, son image n'était plus très claire : on ne les attendait plus ni sur le prix, ni sur le type de produit, ni sur le lieu d'implantation.

Des concurrents sont arrivés avec une image beaucoup plus claire. On peut parler d'un autre hollandais : Hema. (allez y chercher leurs bonbons reglisse  DES DELICES  )   La différence, c'est que tous les produits Hema sont labellisés Hema. Chez Blokker on trouvait aussi des marques connues",  (BEN OUI COMME VILLEROY ET BOCH)   poursuit Christophe Sancy.

"Mega world", un nom explicite

Le nom de la future enseigne, Mega World, "est tout à fait explicite: on va à fond dans le bazar, le côté farfouille. ( et voilà on tire maintenant vraiment vers le bas )    Et les gens aiment bien cela, même si cela favorise la surconsommation.  LES GENS AIMENT ça ????  ben alors que  puis je y faire je suis consternée 

Mais le consommateur est un peu schizophrène : il veut du sens, de la valeur et de la qualité, mais de temps en temps il a envie de se faire un petit plaisir indulgent d'entrer dans un magasin et de ressortir en n'ayant dépensé que deux euros pour un truc dont il n'avait pas besoin et qui ne passera sans doute pas l'hiver".

????????????????????????????

C'est bien connu les gens qui ont des petites retraites ou des petis salaires n'aiment  ni le  beau ni le chic

"Fondamentalement il y a une notion de plaisir attachée au bazar. Si vous allez chez Aldi ou chez Lidl, vous trouvez une énorme zone non-alimentaire. La surface de ces zones dit pourquoi cette zone est importante pour ces chaînes", conclut Christophe Sancy.

 

Et en ce moment il y a de jolies petites choses qui arrivent  des caisses partout  :   NOIR PAILLE ROTIN services très jolis  de quoi faire de jolis cadeaux pour les jeunes 

Posté par javi53 à 13:00 - - Permalien [#]
01 octobre 2018

La DecoFrance MAISON A VENDRE

je m'interesse  tous les jours à l'immobilier  - TOUS LES JOURS  - les émissions de télé  et internet  SUR immoweb

Par contre ce matin je n'avais aucune  envie de me balader sur le web donc je ne cherchais pas du tout de l'immobilier c'est en cherchant comment s'écrivait le nom du village (je mettais un S à FRESNOIS . . . et il y a un FRENOIS  en Belgique aussi que je suis tombée sur les maisons a vendre  à FRENOIS justement et si je tombe sur ce sujet : c'est donc qu' il faut que j'en parle . . . et  je fais bien fait

J'ai du mal à  comprendre ces envolées de prix  : pour moi la plupart  CE SONT DES PRIX DÉmENTS et  "un vol manifeste" . . .   ces gens attendent le  NIGAUD  (ATTRAPE NIGAUD) qui a de l'argent mais aucune idée de ce que vaut une maison  et qui ne fait pas la différence entre les qualités de matériaux : un marbre de carrare  (reconnu dans le monde entier pour sa presque blancheur avec à peine une ou 2 rainures  )   ou un béton ciré blanc    (si si j'en connais )    pour lui c'est du pareil au même   . . . Ces propriétaires qui ne parviennent plus à assumer  : grandeur de la maison  , entretien , chauffage , extérieurs , mobilier  .  . .et bien ils tentent de liquider le bien au plus haut prix  . . .  et tomber sur le pigeon sans que sa conscience le rappelle à la morale

FAUT PAS  . . .  

Oui j'affirme que C'EST DU VOL !  Autant de la part des agences  qui fait famber  des prix dans une région qui n'est tout de même pas au bord de littoral  au contriare perdu dans la campagne très profonde  : pour avoir un commission plus substantielle que du propriétaire qui en veut plein les poches

M'enfin comment y a t il des gens qui se laissent prendre à ce point là : ils achètent et 2 ans plus tard tout tombe en décrépitude  parcequ'ils n'y arrivent pas ou le bien est à nouveau à vendre ils auront ainsi tout perdu et plus encore

????

On en discutait avec Jacques   (souvenez vous de mon petit cousin  qui rénove un petit relais de chasse à ESSAROIS en bourgogne  et qui connait l'immobilier  , la construction, le bâtiment  , les matériaux  et qui sait tout tout tout faire  : comme pas 2 ) 

je lui demandais  si pour lui telle ou telle maison vu sur le web  valait  le prix demandé  à cause de  x et x raisons  qui moi m'auraient fait fuir en prenant mes jambes à mon cou    (des maisons que je connais évidemment)  et j'ai retenu une chose  qu'il m'a dit  - je la place presque tous les jours cette phrase : " . .  .  IL Y A UN "CON"  QUI SE LÈVE TOUS LES MATINS  . . . et puis tu le sais   . . . TOUT SE VEND  . . .  TOUT S 'ACHÈTE . . ."

hier  vous avez vu que j'étais à FRENOIS  à la Brocante (Frenois étant donc un petit village à 2 km à vol d'oiseau de MONTMEDY  d'ailleurs vous le voyez sur les images que j'ai prises avec la citadelle pour vous situer : j'essaie de vous communiquer le plus possible d'infos complétes et consices mais la geographie  n'étant votre fort je me décarcasse la plupart du temps pour rien du tout )

Pour moi qui aurais a d o r é  travailler dans l'immobilier ( j'ai du me présenter à 18 agences  ici et en flandre  : mais on me l'adi ouvertement on n'aime pas les vieilles à parir de 55 ans  c'est sur qu'elles n'y connaissent pas grand chose  . . .  une mini jupe un décolleté profond ça fait vendre mieux et plus vite (regardez chasseurs d'aaprt)    ) ,  quand je lis des annonces qui situent  n'importe où  un bien et qui le décrivent n'importe comment : je suis en rage mais vraiment 

il s'agit ici d'un bien que je vous ai montré l'an dernier sur un post : un bien  dont je connais parfaitement la situation donc le nom du village   . . .

NON ce n'est pas un bien situé à FRENOIS  mais à BAZEILLES SUR OTHAIN  . . .    OUI  il y a vraiment  selon moi UN MONDE DE DIFFéRENCE 

FRENOIS est plus difficle d'acces l'hiver je ne vous raconte pas  et quelque soit l'acces  d'un coté ou de l'autre   MAIS SITU2 TOUT EN HAUTEUR SUR UN VERSANT SUD DONC HYPER ENSEILLÉ . . .et je me demandais hier comment  on n'avait pas pensé à planter des vignes 

BAZEILLES  , lui est village plus joli plus typique  dans une vallée  entouré de verdue mais bien plus humide  brumeux et froid l'hiver ou au printemps puisque coule une rivière  et on le sait des inondations chaque année  empechent m^me les gens d'accéder à leur maison  en venant de belgique 

cvhnfh

pas du tout orientés pareil

ça compte non  ????  j'aime les précisions je ne supporte pas les à peu près

le 1 ocotbre 2018

 

gxhgwfxw

 

soit à la même date  : c'est à dire  le 1 octobre 2018

392.600 euros de différence   : ils ont baissé  ,    c'était facile à comprendre que ça ne se vendrait jamais au prix demandé  et je me demande même si elle n'était pas plus cher il y a 1 ou 2 ans  (pour  ça il  me faut  vérifier ma doc/archives)

rendez vous compte  16.000.000 de fb belges oui je reviens toujours à l'ancienne monnaie ça vaut la peine ça choque 1000 fois plus )  vous en France faites pareil en FrF.

j'ai évidemment plein de photos d'intérieur  :  rien bien loin de là de formidable  c'est largement bien plus beau dans ma petite maison ouvrière qui ne paie pas de mine

les extérieurs sont magnifiques par contre ni trop ni trop peu  : juste ce qu'il faut pour la batisse

 ----------------------------------------------

et voilà que par hasard je tombe sur le château de FRENOIS  à vendre :  je n'ai vu aucun panneau 

il se vend vide de tous ses meubles mais on ne montre pas l'intérieur

par contre pour un tel bien je n'ai aucune idée de ce que ça peut et coûter et valoir en 2018  

C'est une propriété de rêve  pour qui a les moyens et une grosse famille 

ou bien 2 ou 3 frères et soeurs

ou bien 2 ou 3 cousins cousines  qui décideraient sur leur vieux jours de vivre ensemble

ou bien  un très joli petit hôtel de charme et de repos total   rholalala

ou une jolie maison de retraite  de 12 chambres ( avec salles d'eau - piscine -  ) il y a de quoi créer du beau   et si je gagnais au lotto j'acheterais  là c'est garanti   pour faire une maison de retraite sans aucun doute  même si un hôtel de charme serait plus agréable à vivre et à diriger . . .    voilà bien que ça me fait rêver moi qui cherche un tout petit truc !

cfbwdhwd

xvghxf

chc3a2teaux-de-frenois-1

chc3a2teaux-de-frenois-2

chc3a2teaux-de-frenois-4-e1530799959638

chc3a2teaux-de-frenois-5

chc3a2teaux-de-frenois-6

chc3a2teaux-de-frenois-8

chc3a2teaux-de-frenois-11jpg

chc3a2teaux-de-frenois-71

chc3a2teaux-de-frenois-parc-2

chc3a2teaux-de-frenois-parc-3ferme

jardin-du-chc3a2teau-4

jardin-du-chc3a2teau-10jpg

jardin-du-chc3a2teau-20jpg-jp

p1130191

vng

alors ce prix est- il un prix juste correct  oui mais par rapport à quoi ????  et puis c'est surtout l'intérieur qu'il faut voir

imaginez : changer toutes les HUISSERIES   - isoler  PARTOUT  - électricité  - sanitaire et  chauffage

j'en oublie même la toiture   la charpente surtout

il faut sans doute 1.000.000 d'euros de plus  : donc les reins solides aussi

j'adore  ! . . .  la vue est une merveille . . .  l'emplacement difficile d'acces l'hiver uniquement cela dit  pour avoir une vue sublime il faut  quelques mètres de dénivelé

c'est un défaut et une qualité . . .   tout est défriché : il y a peu de  gros travaux de gros oeuvre en extérieur  sauf dans tous les bâtiments attenants

ghfh

ici c'est une photo mensongère : c'est un cliché pris au grand angle  . . .  ce n'est pas   gigantesque  : loin de là  . . .  heureusement d'ailleurs ,  il y a tromperie en photo

j'ai horreur de ça

---------------------------------------

nous avons encore pas loin d'ici en France un petit ilot que j'adore qui est aussi en photo sur le blog 

je chercherai plus tard  des photos

vbnvn

et ici aussi c'est une merveille  :  en pleine nature mais humide et loin de tout  . . .  bord de route  (mais ça j'aime de toutes façons car on se sent moins seul   . . . un peu retiré tout de même mais enfin  c'est  pas évident de vivre là même si l'envie est là  POUR DES JEUNES C EST PLUS QUE PARFAIT  . . . .

oui selon moi ça les vaut . . . .   mais il faut voir les intérieurs et l'état des batisses    . . .    on n'a pas de photos qui mettent en valeur ce bien particulier  . . . et   non ce n'est pas à MARVILLE DU TOUT  c'est en dessous de LA MALMAISON  et c'est UN PETIT HAMEAU à quelques km de SAINT MARD

et ceci  est en contre bas de ce hameau et c'est trop joli

  je savais que je n'avais pas rêvé : je n'ai pas de mémoire mais tout de m^me je viens de retrouver mon doc

1

1.520.000 e  c'était le 2 aout 2016 soit il y a 2 ans et 2 mois

ce qui nous fait ce 1 octobre  moins 755.000 e sur le premier prix demandé?

c'est une blague ?????   Mais quelle honte de la part des agents immobiliser et du propriétaire

Posté par javi53 à 09:30 - - Permalien [#]
06 mai 2017

Le c à lire l'immobilier

je reviens aux agences immobilieres et prix des biens 

à la différence entre le français et le belge en ce qui concerne les  exigences

 La résidence secondaire reste avant tout un achat coup de cœur

Pierre Nyssens, de l’agence Newton Sud Immo, et Jean Houtart, des Viviers,

nous parlent de ce secteur particulier de l’immobilier

 

Les résidences secondaires sont plus nombreuses qu’on ne pense.

Beaucoup de Belges, lorsqu’ils atteignent un « certain âge » se tournent vers ce produit de marché très particulier pour profiter d’un lieu où passer ses vacances, voire pour y couler des jours heureux

Pour en parler, nous avons réuni 2 spécialistes.

Pierre Nyssens, de l’agence Newton Sud Immo basée à Rixensart.   et Jean Houtart, des Viviers, une agence  de résidence de  luxe

Avant toute chose, y a-t-il une période plus propice pour l’achat d’une résidence secondaire ?

P.N. Pas vraiment  les vrais amateurs achètent pendant toute l’année. Quand je fais une visite un mois de janvier, je sais que l’acheteur que j’ai en face de moi est réellement intéressé car le bien qu’il visite est loin de se montrer sous son meilleur jour. La piscine est fermée, il y a des feuilles dedans, l’eau est verte et il n’y a pas de feuilles sur les arbres. S’il apprécie le bien hors saison, il sait qu’il ne sera pas déçu en été. On n’a pas affaire aux promeneurs du mois de mai qui visitent le week-end pour faire une belle balade et voir de belles maisons.

Acheter une résidence secondaire n’est pas un acte banal…

si je vendais , moi en tous cas,  je fais visiter en novembre décembre parce que  je trouve ma maison plus belle plus cosy  l'automne et  l'hiver  . . ok l'été c'est l'arrière  qui attirera l'attention ou même le coup de coeur puisque moi à l'époque c'est l'arrière qui m'a intéressée alors qu'il était en friche (je voyais le potentiel  je voyais le nombre de m carrés que je n'entretiendrais plus surtout  . . . .  j'avais eu 10 ares et ça m'avait gonflée ) 

P.N. C’est un projet d’acquisition un peu plus compliqué qu’un achat normal puisqu’on achète loin de chez soi. C’est une démarche qui peut durer parfois un an ou deux, si pas plus, c’est un rêve que les gens ont à un moment donné de leur vie et qui tout d’un coup se déclenche. Les gens sont capables de faire 1.000 kilomètres pour voir un bien.

Quel type de bien recherche le Belge ?

P.N. Les gros biens sont plus difficiles à vendre, surtout pour une résidence secondaire. Au-dessus de 500.000 euros, c’est moins fréquent que les biens à 350.000 euros.

En Provence, le Belge recherche une propriété avec une piscine, des oliviers et un terrain. Mais pas un trop grand car il faut l’entretenir et le débroussailler pour prévenir les risques d’incendie l’été.  . . .  Par contre, le Belge veut un endroit privatif. Minimum trois chambres, et, si possible, avec un studio séparé qui permet de recevoir des amis en étant chacun chez soi. Heureusement, on trouve beaucoup de ce genre de biens sur le marché.

J.H. Nous vendons principalement en France, à Hardelot et au Touquet.  (je viens de vous le dire ! ) C’est près de la Belgique et un peu plus accessible financièrement qu’à Knokke, et c’est aussi plus dépaysant puisqu’on est dans un autre pays. Le Belge recherche ce qu’il n’a pas chez lui et en France, il a tout ce qu’il veut. (????????????????????????????????????? là je ne suis pas d'accord justement)

Est-ce essentiellement un achat plaisir ou achète-t-on une résidence secondaire avant tout en vue d’obtenir un rendement ?

J. H. A la base c’est un achat plaisir. Mais il est vrai que la majorité des résidences secondaires sont louées quand elles ne sont pas occupées par les propriétaires, histoire de mettre un peu de beurre dans les épinards. Personne ne souhaite laisser la maison vide pendant huit mois par an.

P.N. Je confirme. Je n’ai jamais vu un Belge acheter une résidence secondaire uniquement pour un rendement. Il y a d’autres produits financiers pour cela, plus faciles à gérer et sûrement plus rentables car il faut savoir que les frais d’acquisition sont de plus en plus élevés en France.

J. H. La Côte d’Azur reste prisée et chère. Il y a des disparités très importantes d’une région à l’autre. D’après la Chambre des notaires, la région Paca (Provence, Alpes, Côte d’Azur) a connu un tassement de 6,5 % sur 2015. Mais nous ne sommes pas non plus dans une chute vertigineuse comme en Normandie, par exemple, où les biens ont chuté de plus de 20 %.

P.N. Ma perception est différente : en Paca, les prix ont énormément chuté depuis 2008, sauf sur la côte. Les biens restent à vendre très longtemps. Beaucoup de maisons restent sur le marché pendant deux ans. C’est dû aux propriétaires locaux qui attendent le « pigeon », qu’il soit Belge, Hollandais ou Suisse, et qui mettent en vente à un prix exorbitant.  (que vous ai je dis ce matin ? )  Et comme il ne s’agit pas de sa maison principale, il peut se permettre d’attendre. Moi aussi je veux bien vendre ma maison si un acheteur me donne 30 % de plus que sa valeur…

C’est une situation compliquée pour vous ?

P.N. Non car avec l’habitude, je ne prends plus ce genre de bien en portefeuille car le propriétaire ne va pas baisser son prix.

Est-ce qu’on discute  moins le prix?

J.H.  oui, parce que c’est un achat moins rationnel et plus émotionnel.

P.N. De plus, les gens connaissent moins le marché étranger. Quand ils achètent en Belgique, ils y sont déjà établis donc ils connaissent bien les prix. . . .   A l’étranger, et par exemple en France, ce n’est pas pareil, d’autant que les prix varient fort d’une région à l’autre.

Quelles sont alors les principales notions financières que chacun doit connaître, pour un achat en France par exemple?

P.N.

* Ça commence par les droits d’enregistrement avec le pourcentage du notaire qui est plus ou moins équivalent à ce qui se fait en Belgique. J’annonce en général 7% tout compris, droits d’enregistrement et frais de notaire. Ça varie un peu d’un département ou d’une région à l’autre.

* Il y a ensuite le foncier, qui correspond au précompte immobilier – cadastre comme on dit aussi chez nous. Il dépend de la valeur du bien, de la région, de la commune. Il y a ainsi des communes chères et d’autres plus abordables.

* Enfin, il y a la taxe d’habitation qu’il faut payer chaque année. Elle dépend normalement des revenus mais pour les Belges qui sont en général fiscalisés en Belgique, c’est un montant forfaitaire qui est à peu près égal à celui du foncier.

* Ce qui a fait peur et nuit au marché, c’est la taxe sur la plus-value à la revente. Il y a des gens qui voulaient vendre et qui n’ont pas pu parce qu’ils perdaient trop. La taxe sur la plus-value couvrait une durée de 15 ans mais Nicolas Sarkozy l’a portée à 30 ans, contrairement à 5 ans en Belgique.

Quels autres conseils pourrait-on donner aux acheteurs potentiels de résidences secondaires? Faut-il par exemple se méfier des frais et des modalités d’entretien?

P.N. Les gens qui ont ce projet savent à quoi s’attendre et se sentent armés pour le faire. Dans toutes les régions que je connais, il est en plus très facile de trouver des locaux qui vont se proposer pour faire une sorte de gardiennage de la maison, aller voir si tout se passe bien. La région est très organisée pour proposer ce genre de services. Je n’effrayerais donc pas les acheteurs avec ça.

J.H. C’est vrai, il ne faut pas se faire peur pour rien au niveau de l’entretien mais il faut être conscient que la distance complique un peu les choses.

Tiens  on ne me dit pas à  quel prix ?????? ce service   .  ..   les 2 agents n' en parlent pas !

 «La France, pays privilégié»

Quelles sont les régions les plus recherchées par le Belge en France?

J.H.  :  La Côte d’Azur et la Provence pour des raisons évidentes de climat, mais aussi les Alpes pour la montagne.

Je pense aussi que des endroits plus proches comme la Côte d’Opale sont de plus en plus prisés, peut-être même au détriment de notre mer du Nord.  (et voilà j'avais raison ) 

L’île de Ré est aussi un endroit où il y a beaucoup de Belges  mais c’est très cher. (oui j'en connais  :  celle qui a acheté la maison de mes parents au lac de rabais ses parents possèdent une super jolie maison à l'ile de ré  : ils n'y vont qu'à PÂQUES  et  aux grandes vacances  le reste du temps elle est vide  : et elle pue le moisi (??????????? ) moi je me dis que quand on a les moyens d'avoir une maison là on a aussi les moyens d'avoir quelqu'un qui  vient chauffer et surveiller l'hiver  

jdisça jdisrien  ! Pour se défaire de cette odeur ??????? quasi impossible   Au sein même de l’île, vous avez toutefois des différences de prix assez fortes selon que l’on se trouve par exemple au nord ou au sud.

mes parents ont acheté une jolie villa  en espagne en 1978  nous n'étions plus sous franco mais pas loin quand même  ,  la villa  n' était occupée que durant quelques 4 mois sur l'année :   jamais on a senti quelqu 'odeur de moisi que ce soit JAMAIS

En dehors de la France, il y a d’autres pays privilégiés par le Belge: l’Italie, l’Espagne et maintenant dans une certaine mesure le Portugal.  moi je dis depuis très longtemps   .  mon très cher cousin J-L  ,décédé aujourd'hui , a acheté il y a 20 ans  une jolie villa que sa femme posséde toujours mais n'y vit pas  ( il aurait 66 ans en juillet )  et il adorait . . .   pffff il en a si peu profité   . . . puis mon cousin  frère de JL d'ailleurs  et sa femme N.  ont acheté à LES MAGES  dans le vAR   une grande propriété  (avec petite maison d'invités en bas de la piscine )  ils ont tout vendu ici  et voilà  qu'à  peine avoir déménagé   les travaux de restauration terminés  ma cousine est décédée  :  en janvier 2015  - 66 ans  -  . . . .  je pense  qu'aller  vivre ailleurs est un choc émotionnel puissant   . . .  (le déménagement  serait tout aussi traumatisant émotionnellement qu'un mariage  , qu'un deuil ou qu' une  naissance ce n'est pas moi qui le dis mais je le crois fortement )

ceux qui restent  où ils se sont expatriés  sont ceux qui ont quitté  la Belgique très tôt  pour le travail  . .

ceux qui ont acheté sur le tard   - à la retraite  -  jamais  ils ne s'y font   :   les enfants ne sont pas là  . .  . ils ne voient leurs petits enfants que par écrans interposés . . .  ils perdent tous leurs repères  . . .   tiens aux dernières nouvelles on discute pour vendre  le "var"  dans le but d' acheter un super appartement à la mer du nord   . . . la mer qui se trouve  à 1h30 d'où ils habitaient (bruxelles) alors qu'il détestait la mer du nord !vous me direz qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis :  je suis quelqu'un de  constant j'ai du mal à comprendre les choix de certains   : je déteste le changement de quel qu'ordre que ce soit     

Mais le premier pays vers lequel nos concitoyens se tournent reste très souvent la France.

 «Le Belge est un client exigeant»

Le Belge est très exigeant au niveau de la qualité du bâti, beaucoup plus que le Français, sans doute en raison de notre climat qui nous a habitués à vivre dans des maisons solides.

Or en France, il y a beaucoup de maisons où quand il y a quelqu’un qui tousse, tout le monde se réveille!

Pour les salles d’eau également, les exigences divergent: le Belge en veut minimum  2  par maison, et pour les biens de luxe, il en faut quasiment  1   par chambre. Pas toujours évident à trouver outre-Quiévrain.

Vous arrive-t-il souvent de refuser de rentrer un bien en portefeuille ?

J.H. Oui, quand les conditions de vente me paraissent complètement farfelues ou quand on est la vingtième agence sur le coup. Il ne sert à rien de perdre son temps. . . .   C’est pareil en Belgique: quand un propriétaire nous demande la lune, on refuse.

P.N. Je recherche exclusivement des biens dont je sais qu’ils vont correspondre aux souhaits de mes clients.

je sais que ce sujet n'intérese personne

moi  c'est mon dada  c'est  mon sujet de prédilection c'est ce que je lis en premier dans un magazine ou un quotidien  tout ce qui touche à l'immobilier la construction  

 

AU FAIT EN CE MOMENT SONT A VENDRE

170

170 . 000 e   à  DISCUTER 0 VAiSON LA ROMAINE

je préfère ça  ET DE TRES LOIN  à un appartement étriqué DE    de 60 m carrés  à PARIS à 680.000 euros AVEC DES VOISINS QUI VOUS ENMERDENT et des vius à vis de tous cotés et quand on y va  pour les vacances  le moindre long  congés on s'habituent  au lieu au voisinage à la région  

ci dessous

239.000 euros à discuter

vaison la romaine ou NYONS

239

je prends je prends je prends

239

239

------------------

239

je peux vous en montrer des dizaines comme ça

Posté par javi53 à 12:00 - - Permalien [#]