21 avril 2020

Le C à LIRE . . . livre . . .

un  auteur régional 

du NORD

51+kjp8bI+L

Rosalinde a six ans lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale. Elle vit à Orchies, dans le pays de Pévèle. Comme tous les Orchésiens, elle doit fuir la ville, incendiée par les Allemands, pour se réfugier chez son grand-père qui l'élève sévèrement et sans tendresse.
Dès sa sortie de l'école, elle apprend à coudre et devient apiéceuse. Ainsi nommait-on les femmes qui, à l'époque, cousaient des vêtements à partir des pièces de tissu, sur des machines qu'elles actionnaient au pied.
Elle accepte la demande en mariage d'un ami d'enfance, qui travaille à la fabrique de chicorée Leroux. Elle l'aime tendrement, pourtant le véritable amour arrivera de façon imprévue, bouleversant sa trop sage existence.

--------------------------------------

J'ai adoré parce que j'ai passé un bon moment  je m'y suis vue dans ce patelin  . . .    J'ai adoré parce que j'ai passé un bon moment  je m'y suis vue parce que non je n'ai pas découvert  LA VIE  d'autrefois  avec des gens  coincés dans leurs préjugés de l'époque   je sais que c'était comme ça . . . il y a même des mots de patois du nord de la France que j'ai compris moi , du sud de la belgique  . . . (EST  de la France )

j'aime parce que c'est écrit  comme j'aimerais  écrire ni plus ni moins  :  SIMPLEMENT   . . . en relatant les choses vécues et ici elles le sont j'ai l'impression que c'était dans mon village quand j'étais TOUTE TOUTE PETITE  . . .et  à 10 ans j'ai connu les " restes "  de ces histoires pas faciles à vivre pour les femmes  mais pour les gens en général . . . du milieu ouvrier  . .. qui ne manquaient pas mais qui n'étaient pas riches  qui vivaient de leur jardin qui partageaient avec le voisin  . . . .

je ne connaissais pas cet auteur  . . .

elle m'a fait penser à  JEAN ANGLADE  . . .  dont j'ai aimé surtout  2 de ses  livres  (VOIR ici  la catégorie " LE C A LECTURE . . .) forcément puisqu'un auteur régional ne raconte que ce qu'il connaît parfaitement   on est loin de l'intelligencia  parisienne  , des bobos  et autre " hurluberlu "   encensé à moitié dans les vaps

Posté par javi53 à 16:30 - - Permalien [#]

31 janvier 2020

LE C à lire

 MARY HIGGINS CLARK

 née le 27 décembre 1927 à NEW YORK 

décédée  le 31 janvier 2020 à NAPLES en FLORIDE

5896057_013120-maryhigginsclark

100.000.000

De LiVReS VeNDuS

L' ÉCRiVaiIN La PLuS PaYée au MoNDe

Je reviens ce matin 1 février  et là on parle de 250.000.000 ?

on n'est jmais fichu d'entendre une information juste

Posté par javi53 à 22:00 - - Permalien [#]

LE C à LIRE

mdr

j'ai relu hier et avant hier

ouffff  elle ne s'appelle pas Viviane

A TRIER decoration-001

MDR

 oh oui alors     . . .  contente d'être sortie

Posté par javi53 à 11:00 - - Permalien [#]
15 décembre 2019

LE C à LIRE . . . Merci

Il est 7h30 il y a vraiment tempête : ça fait peur je déteste ça  par moment mon Dieu c'est terrible  . . . je ne sais ce qui va tomber , s'arracher ou s'envoler  mais vraiment  si les gens dorment encore : je ne comprends pas

je dois dire que sur l'arrière  - je me trouve au bureau -  je n'ai pas changé mes fenêtres (il ne servait à rien de faire des dépenses intutiles ce sont quand même des doubles vitrages )  mais là j'entends la force et la puissance du vent alors que je suis située très en contrebas  . . . jusqu'en février c'est une sale période  pour les TEMPèTES çA NE FAIT DONC QUE COMMENCER

Pour les douleurs me dit la kiné c'est mauvais ce temps  . . . je ne vois pas trop ce que le temps à avoir là- dedans  (si c en'est la pression atmosphérique  peut -être ?)

je reviens immédiatement après le post de ce matin ,  qui est,   je vous l'ai dit pré - enregistré depuis des lustres . . . une fois qu'il est posté  (j'oublie souvent le sujet dont il s'agit)  je vais voir  quand je me lève  ce que ça donne sur mon écran : et là  je corrige les fautes (rheum rheum)   et  je peaufine  puis j'ajoute la couleur ce qui prend pas mal de temps mais j'aime  /   alors de quoi je me plains 

j'ai un besoin féroce de créativité  . . .

Alors que pendant 12 semaines je n'ai strictement rien fait : aucune envie mais vraiment aucune  . . . tout juste quelques idées couchées sur papier,  soit,  mais pas de quoi hurler EUREKA  ou sauter en l'air de joie d'avoir trouvé un truc ou un autre   . . .  je n'aurais de toutes façons pas pu sauter de joie ni sauter tout court  d'ailleurs  . . . en ce moment je fais semblant de faire quelques pas de danse dans ma cuisine quand j'attends que mon café passe

le matin je  "douloure"   comme c'est pas possible  . . . c'est dur de me remettre en marche  . . . un diesel  des années 70  faisait mieux

je descends alors  mais toujours  après avoir allumé le PC  (non il ne m'a pas manqué du tout)   . . . j'allume aussi la radio toujours sur RTL ,   j'allume aussi mon petit sapin sur l'appui de fenêtre du bureau et j'allume pour finir ma lampe de bureau  et là je suis bien je peux descendre

Là  j'allume aussi vite toutes les guirlandes   et de la cuisine et de la salle à manger  . . . j'allume aussi des bougies alors qu'une fois mon jus d'orange bu et mon café pret : je remonte au bureau

j'ai besoin quand je descends pour une chose ou pour une autre c'est un besoin que d'avoir une belle ambiance  et  de la vie 

 

je disais donc que je reviens assez vite par rapport au post de ce matin 6 h  parce que je pensais à toutes les grèves annoncées encore pour la semaine qui vient  et aussi parce que j'ai reçu un mail d'une lectrice qui se demande comment elle va faire pour aller dans sa famille  à Lille et Dunkerque 

c'est vrai c'est terrible ces greves et pour les travailleurs surtout et pour les vacances évidemment  . . .   je plains sincérement tous ces gens qui stressent  quand ils peuvent monter dans une rame  qui angoissent d'arriver en retard

non mais ???  tout ça je l'affirme  non je ne suis pas "devine"  mais je le sais  :  ça déclenche milles et une maladies dont on ne connaisait  même pas l'existence il y a de ça 45 ans  

EVIDEMMENT oui que la vie avant était bien plus facile  et plus belle -   je parle des années 60/70/80/90  -  même les années 50 ou on savait tout possible

aujourd'hui c'est un enfer d'aller travailler   , non  évidemment que non ,  ce n'est certainement pas le travail qui tue qui détruit  . . . .  ce sont tous ces trajets ,  

la route  la circulation intense  et les bouchons les accidents

le chemin de fer  :   toujours en retard

les rames de metro bondées surbondées   et où on attrape des trucs malsains

et comme ça me turlupine ces choses là je me disais mais pourquoi toutes ces grosses entreprises parisiennes  (ou dans d'autres grandes villes du pays  et de Belgique  aussi j'entends cela va desoi car allez le matin sur le ring de bruxelles et vous verrez ce qu'il en est ) ne construisent  ou ne transforment- elles pas des bâtiments à moins de 1000 m  susceptibles de recevoir  des tout petits jolis studios ou appartements " toujours   A LOUER "    à tous leurs employés  :

des personnes seules  , 

en couple,

avec des enfants  

ce serait selon  . . .  avec évidemment des creches attenantes   et il va de soi  PAYANTES (selon les salaires)   bien entendu les sociétés ne peuvent pas non plus tout offrir  . . . 

ce serait des loyers corrects non pas  des bas loyers bien évidemment  mais en rapport avec les salaires  aussi par exemple  (non pas des HLM  mais des chics batiments classieux pourquoi pas  . . .  pourquoi construire du moche ? ) (les gens pourraient ainsi mettre de coté (prix d'une voiture + tous les frais y attenants , du  parking , des abonnements de trains bus tram metro  . . . )   pour s'offrir une résidence dans leur région natale  ou ailleurs et être propriétaire à leur retraite . . .  si si c'est possible tout ça ) 

ainsi

plus de retard 

plus de congé maladie qui coutent à la "société  - nous"   

plus de stress qui engendre des TERRIBLES MALADIES  du stress des trajets (mais regardez donc les infos  :  les hurlements des gens ,les bagarres pour trouver une place ??? )    . . . .  donc les employés tout à leur boulot  :  le rendement de l'employé sa bonne humeur   ne seraient que bénéfices pour tout le monde 

plus d'angoisse de perdre son travail

plus de  voiture  ou en tous cas mille fois moins de véhicules dans les rues  avenues et rings  ou les gens klaxonnent à tue tête comme des fous sortent de leur voiture se battent (si j'ai vu) 

plus de pollution  :   . . . cela va  de soi 

les patrons comme les employés n'y seraient-ils pas gagnants tous autant qu'ils sont ? 

C' EST CE QUE  NICOLAS LEDOUX  (mon maitre)  faisait  ,  et  prônait en son temps

 

Figurez- vous que je n'ai jamais aimé l'histoire :  c'était une des branches avec la physique et la  chimie qui hantaient mes nuits  . . .depuis une vingtaine d'années  :    j'adore  . . . mais non   non pas la physique ni la chimie  que je vomis grassement    . . . mais l'histoire (des cathédrales ,de la genèse des grandes villes, des personnages historiques , des francs- maçons )

tiens  , je suis occupée à lire depuis 2 soirs

ppm_medias__image__1999__9782226106599-x

Gibus et crinolines, lionnes voraces exténuant les princes, cris retentissants du peuple qui s'émancipe...

Le Paris du Second Empire  (on se croirait aujourd'hui et il parle de Nicolas Ledoux justement  )  que nous narre Michel Ragon est celui des métamorphoses et des révolutions. C'est le Paris éventré des grands boulevards, des entreprises pharaoniques d'Haussmann, du règne de la banque et du commerce, qui sent pourtant gronder la classe ouvrière et s'affirmer le socialisme utopique.

De ce chaos émerge la figure d'Hector, fils d'ouvrier devenu architecte. Il a pour ami Courbet et pour idole Proudhon, élabore des projets fous, de métal et de verre, pour une ville idéale à l'image de la société nouvelle que tout le monde espère.

Dans la veine des Mouchoirs rouges de Cholet et de La Mémoire des vaincus, Michel Ragon poursuit son œuvre romanesque, mêlant, comme lui seul sait le faire, la précision historique à l'enthousiasme romantique. Roman de l'utopie et de son échec face à l'argent-roi, roman d'amour entre un génie incompris et l'inoubliable Julie, sortie des ruisseaux de la plaine Monceau et qui devient, pour les venger tous les deux, une terrible courtisane destructrice.

Fresque passionnante de vingt-cinq ans d'Histoire, Un si bel espoir est aussi le portrait d'une époque et d'un homme épris de liberté.

je vous le conseille

j'ai lu quelques 8 livres  depuis mi septembre rien qui vaille la peine d'en parler en tous cas rien qui puisse nous raconter l'histoire  . . .   ici je n'en suis qu'à la 110 ieme page mais j'adore

quelques mots sur Michel Ragon ?

né le 24 juin 1924  c'est un écrivain français de marseille  . . .CRITIQUE D 'ART et d'ARCHITECTURE  , HISTORIEN D'ART  de LITTERATURE PROLETARIENNE de l'ARNARCHISME

UN AUTODIDACTE LIBERTAIRE

A PARIS , Michel Ragon déborde d'activités

Pendant vingt ans, il continue à gagner sa vie en exerçant de « drôles de métiers » : il est tour à tour

manœuvre dans une fonderie,

peintre en bâtiment et

commis-libraire,

avant de devenir bouquiniste sur les quais de la Seine (1954-1964).

Parallèlement à ces activités alimentaires, il publie des poèmes (de 1945 à 1954), des romans (de 1953 à 1968)

Mais surtout, sa nouvelle existence est faite de rencontres, de découvertes, de voyages.

C'est à partir de cette insatiable curiosité des êtres humains et des choses que Ragon va publier des milliers d'articles dans d'innombrables revues et des essais par lesquels il se consacre à faire partager ses enthousiasmes : la LITTÉRATURE PROLÉTARIENNE l 'ANARCHISME l'ART ABSTRAIT  l'ARCHITECTURE et le dessin SATTIRIQUE  (je déteste cet art )  

Michel Ragon devient un critique et historien de l'art et de l'architecture modernes renommé.

Cela lui permet à partir de 1964 de quitter son emploi de BOUQUINISTE . 

Il voyage de plus en plus (JAPON, Amérique du Nord et du Sud, ISRAEL, ALGERIE CUBA URSS),

Il devient consultant, rédige un rapport pour l' OMS,

Il est commissaire d'expositions

Il est conférencier pour le ministère des affaires étrangères 

Il est directeur de collection chez CASTERMAN

Convié comme professeur-invité à l'UNIVERSITÉ de MONTRÉAL à partir de 1970, bien qu'il n'ait que son CERTIFICAT D'ÉTUDE, il devient ensuite professeur à  l'ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES ARTS DÉCORATIFS de Paris.

Sur sa lancée, il soutient un DOCTORAT d'État à la SORBONNE en 1975 à plus de 50 ans

Il enseigne en tant que professeur de l'enseignement supérieur jusqu'à sa retraite en 1985

Posté par javi53 à 07:30 - - Permalien [#]
11 décembre 2019

le c à lire

ce 11 décembre 2011 

Nicole de BURON  nous a quittés 

elle était née à TUNIS  le 22 janvioer 1929

D'abord  elle a été journaliste à Marie Claire avant de se tourner vers l'écriture romanesque.

 elle m'a fait rire

chaque fois que je  je sais pas dormi je réééééééé entame un de ses livres que je connais par coeur  et après je me sens mieux

What do you want to do ?
New mail

aaaaaaaaaaaaaaaaaaanicoledeburon en decembre2005

photo de 2005

nicole de buron

qui de mon âge n'a pas regardé LES SAINTES CHERIES  . . . . .

mais qui n'a pas lu

 

  • 1956 : Drôle de Sahara - Éditions Pierre Horay
  • 1957 : Et vogue la gondole! - Éditions Pierre Horay
  • 1958 : Les Pieds sur le bureau - Éditions Pierre Horay
  • 1964 : Sainte Chérie - Éditions Pierre Horay
  • 1967 : Sainte Chérie en vacances - Éditions Pierre Horay
  • 1978 : Vas-y maman - Éditions Flammarion
  • 1982 : Dix-jours-de-rêve - Éditions Flammarion
  • 1985 : Qui c'est, ce garçon ? - Éditions Flammarion
  • 1988 : C'est quoi, ce petit boulot ? - Éditions Flammarion
  • 1991 : Où sont mes lunettes ? - Éditions Flammarion
  • 1992 : Arrêtez de piquer mes sous ! - Éditions Flammarion
  • 1994 : Arrête ton cinéma ! - Éditions Flammarion
  • 1996 : Mais t'as tout pour être heureuse ! - Éditions Flammarion
  • 1998 : Chéri, tu m'écoutes ? … alors, répète ce que je viens de dire - Éditions Plon
  • 2000 : Mon cœur, tu penses à quoi ? - … À rien - Éditions Plon
  • 2003 : Docteur, puis-je vous voir… avant six mois ? - Éditions Plon
  • 2006 : C’est fou ce qu’on voit de choses dans la vie ! - Éditions Plon

non vous n'avez pas lu ?  . . .     Alors il faut commencer par le premier sinon je ne vois pas trop  comment on peut comprendre la vie de Nicole qui a syrtiout fait part à ses lectrices de sa vie personnelle les 8 derniers sont chouettes  les autres on campe plus ou moins ses personnages   

Vous connaissez son mari je suppose   non ?  c'est JEAN BRUEL   (1917-2003), fondateur de la Compagnie des Bateaux Mouches.

Posté par javi53 à 15:00 - - Permalien [#]

04 décembre 2019

Le C à lire : UN TRèS TRèS BEAU LIVRE

combien de  temps j'ai cherché le livre HYGGE   qui lui ne coûte pas grand- chose

41RX6PrQxqL 51XAou9877L

impossible de le retrouver car je l'avais eu en main l'an dernier

mais je ne sors pas non plus depuis 10 semaines

par contre :   je dis Rholalalala et   je sais qu'il est à CARREFOUR 

oui j'avais demandé  qu'on me rapporte le DVD  du film DOWTON ABBEY  :  mais je devrai aller voir moi même  . . . on n'est jamais aussi bien servi que par soi -même

oui même  à 30 e  LE DVD  je prends   C'EST UN MUST 

par contre LE LIVRE  pffffff il est   à tomber par terre  très luxe

si je me souviens de ce qu'on m'a dit  il est aussi à 35 e

81dcIlBHDrL

8174oWIEZcL

8123lO4WbnL

914jKLem0JL

91q55Syn8yL

81f-n+njefL

ah et bien mes souvenirs sont bons il est à 35 e

j'espère pouvoir l'acheter en janvier

Posté par javi53 à 10:00 - - Permalien [#]
15 novembre 2019

Le C à lire livre . . . . STREET ART

VOUS LA CONNAISSIEZ VOUS ?  Moi je viens de la découvrir

excellent

81MqxhRBe0L

Ma_rue_par_Achbé_sort_un_livre

2105_4677 50929-ANousParis-786-Page-010

17399199 achbe

Baudelaire du verbe crayer_0

images l'art des rues_0

RREDACS-Rue-Achbe-ado-travaux-image RREDACS-Rue-Achbe-rolex-apero-image

Posté par javi53 à 21:00 - - Permalien [#]
26 mars 2019

Le C à lire ou pas mais c'est excellent et quelle écriture

 

j'ai du plaisir à lire cet auteur

 

5953_751548

Dans les ruines brûlantes de la cité millénaire de Kaboul, la mort rôde, un turban noir autour du crâne.

Ici, une lapidation de femme, là des exécutions publiques, les Taliban veillent.

La joie et le rire sont suspects.

Atiq, le courageux moudjahid reconverti en geôlier, traîne sa peine.

Le goût de vivre a également abandonné Mohsen, qui rêvait de modernité. Son épouse Zunaira, avocate, plus belle que le ciel, est désormais condamnée à l'obscurité grillagée du tchadri.

Alors Kaboul, que la folie guette, n'a plus d'autres histoires à offrir que des tragédies. Le printemps des hirondelles semble bien loin encore...   "Un cri déchirant au cœour de la nuit de l'obscurantisme."

Alexandra Masson - Le Magazine littéraire

 

j'ai du mal à comprendre comment on peut aimer accepter ,  à ce point, de vivre dans  cette iolence  dans cette cruauté dans ce chaos   et la plupart du temps  une arme dans les mains et  du matin au soir   À Kaboul,  il y a encore de la vie  - oui  mais  quelle vie ?  -   malgré quarante ans de violences et de larmes

40 ans ? !

Depuis la fin de la mission de l'OTAN en Afghanistan fin 2014, le pays est plongé dans une crise dont on ne voit guère l'issue.

20% du territoire afghan est désormais sous le contrôle des insurgés et seulement 56% sous celui du gouvernement, le pire chiffre depuis 2001. Plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. 

allez lire  : http://theconversation.com/afghanistan-2018-le-chaos-et-les-taliban-91462

j'ai préféré me renseigner sur CE PAYS dont on entend parler au moins une fois par semaine  après avoir lu le livre  . . .   c'est comme ça quand on lit YASMINA KHADRA  on va plus loin après la lecture  . . . cela dit après avoir terminé  je dois passer  à quelque chose de plus futile avant d'entamer  un autre de ses titres : L' HIRONDELLE 

Posté par javi53 à 06:00 - - Permalien [#]
12 mars 2019

Le C à lire ou pas mais c'est à écouter

je n'acheterai pas son livre   puisque je n' achete  pas  de livre qui ne soit à mon prix démocratique de 1 - 2 voire  5 e maxi

c'est la seule raison 

Hier soir j'ai été tellement triste d'entendre parler cette jeune femme   qui souffre depuis  plus de 7 ans des actes de son père  et rien ne change pour elle aujourdh'ui  : il m'a semblé que ses dires étaient d'une grande franchise

je vous recommande de voir en replay le   "  C A VOUS "  et de vous faire une idée sur son honneteté : c'est très dur  je n'ose imaginer avoir été à sa place    :  moi j'ai eu une chance folle et c'est un bel héritage

il s'agit de DIANE GONTIER 

et de son livre

234343141

soit dit en passant

Posté par javi53 à 08:30 - - Permalien [#]
07 mars 2019

Le C à lire suite

Puisque le livre coutait 2 euros je me suis dit pourquoi ne pas lire un GONCOURT 

je n'ai pas la culture pour

je vais réessayé ayant déjà été archi décue  par PASCAL BRUKNER  et ses " voleurs de beauté  "   (un livre qu'on m'avait offert à sa sortie )  Mon Dieu mais qu'est ce qu'ils ont donc dans leur tete ces gens là ?????????????

ça fait bien de s'offrir ou d'offrir le dernier goncourt ou le  renaudot ou le  fémina ou  le ou la  

Ce n'est pas compliqué : si quelqu'un m'offre encore un livre en espérant que je le lise et me sentant moi -même obligée de le lire : JE LE JETTE je ne veux plus m'obliger  surtout dans mes loisirs je ne suis pas en classe et je ne passe aucun examen : terminé tout ça 

UN Livre 

C' EST COMME UN PARFUM C'EST TROP PERSO

il n'y a qu'une copine qui sait ce que j'aime et qui tombe  99 fois sur 100 sur un truc qui me plait  c'est Anick

c'est aussi une forme de respect que d'écouter l'autre  que d'observer et de comprendre  la déco de la personne  . . . non on n'achète pas selon ses propres gouts mais selon les gouts de celle qui va le recevoir  c'est fou ça  . . .

on ne sait pas ce qui me plaît  . .    les gens s'en foutent en plus  . . .   on ne me connaît pas assez  on ne cherche pas assez à me connaitre  . . .

si c'est un livre : je me sens ,moi ,  obligée de le lire et c'est insupportable avant même de l'entamer   . . .    Oui ici sur le blog je parle livres et lecture mais je ne vous oblige en rien et   ne vous oblige même pas de lire mon post  :     Vous en faites ce que vous en faites

Là sur ce GONCOURT  je me suis arrêtée net à la 203 ieme page alors que le livre en comporte  262   : c'est vous dire que je n'en pouvais plusqui peut sortir de cette lecture plus cultivé mais qui je vous le demande

que vous me croyez ou pas : ça ne changera pas mon quotidien  

quel genre de personnages hommes et femmes décident , bon sang , qu'  un livre est génial digne d'être récompensé  . . . quels sont les  critères ??

ce type ne parle que de B- -e  et de Q - - - e  (si je mets le mot en entier vous appelez LE CSA  des blogs)   de  tout ce qu'il y a de plus vulgaire de plus grossier sur ses fantasmes  , ses  agissements ses sentiments écoeurants

ce type est un obsédé  plus c'est cru plus il se régale  : je pense que  c'est ça qui a été récompensé . . .  c'est un pornographe  mais un pornographe  des hautes spheres alors là ça fait bien n'est ce pas  . .  .  belge en plus (oui ça je me souvenais)    ?????  rhoooolalalala   . . .    c'est fou quand même   

ce livre n'a ni queue ni tete . . .     si j'ose m'exprimer ainsi  (pourtant si , il n' y a que ça )  le titre ????? je ne le comprends pas  à part. Car imaginer sa tète  + ses pratiques  sexuelles ???   je n'achete pas un livre pour ça  . . .   si quelqu'un de cultivé mais surtout d'intelligent peut m'expliquer  ce livre  le texte (facile)  mais surtout le pourquoi du prix ???  Je me ferai un plaisir de copier sa réponse sur mon post  . . .     

Et bien je vous le dis tout net :  dans  ce cas là je préfère encore mon inculture  et mon manque d'intelligence  :  je me sens plus propre en tous cas

il s'agit de

François Weyergans

sdhare

2 août 1941 à ETTERBEEK (bruxelles ) 

écrivain et réalisateur franco-belge.

 deuxième auteur après PHILIPPE HERIAT   à avoir reçu le RENAUDOT   et le GONCOURT ( ÉCRIVAIN dont je n'ai m^me jamais entendu le nom)   mais je suis loin d'être une référen,ce en la matière cela dit quand je lis ce que j'ai lu 

c'est à n'y plus rien comprendre ou se situe donc  le genre de l'écriture  du texte de l'histoire ????

IL EST BELGE MAIS IL FAIT PARTIE  DE L' ACADÉMIE Française ????

C'est bien ma chance  mais oui je savais qu'il était belge malheureusement

aaaaaaaa fsthsrthjj-001 aaaaaaaa fsthsrthjj1

aaaaaaaa fsthsrthjj-002 fsthsrthjj

le pire  c'est que c'est la première fois que je ne lis pas le synopsis  au dos du livre non mais je rêve

------------------------------------------------------

mais bon avant  jai lu

du bebete du niais du qui se lit sur la plage  mais  qui ne vous rend pas plus intelligente

aaaaaaaa fsthsrthjj

 

BOURDIN  ??? (merde 2 e) 

je ne connaissais l'auteur que de nom : m'enfin les femmes sont si  idiotes  de lire ce genre de littérature -  gaga  -   :non  je ne suis  pas une romantique du tout  . . .  une sentimentale peut être  . . . .  mais une romantique c'est tout juste pas possible   je laisse ça aux femmes qui sont en manque de tout et d'amour et de complicité  QUI Préfèrent  LIRE LEUR VIE QUE LA VIVRE

je n'ai jamais rêvé

JAMAIS 

c'est pour cette raison que je savoure les moindres moments qui me font du bien sans  penser une seconde que je pourrais avoir plus   : je ne suis pas comme ça  et ça c'est mon père qui me l'a appris 

cela dit ça se laisse lire  j'ai préféré ça au prix Goncourt . . .   MORT DE LOL c'est plus à ma portée intellectuelle 

BELVA PLAIN (1e)

j'ai aimé  mais c'est aussi un livre de plage  : j'avais envie d'arracher les yeux du type mais bon  le destin s'en est chargé oufffffffff on connaît PLAIN  rien de particulier toujours sur le couple  et les amours déçus d'abord sublimissimes en fin

 

CECELIA AHERN  (1e)  

j'ai aimé oufffffffffffffffffffff 

une jeune femme  doit prouver à un gars qui va se suicider ,  en moins de 10 jours,   que la vie vaut la peine d'être vécue   . . . se sentant coupable de n'avoir pu sauver un autre du suicide  . . .  elle se sent  investie d'une mission   et   ça va l'aider aussi de sortir de son mal être d'une vie  improbable 

on ne fait jamais rien   sans  être doté d' un grand  égoïsme  

Posté par javi53 à 13:00 - - Permalien [#]