08 septembre 2022

LE C A LIRE

19h30 ON APPREND . . . décédée il y a quelques heures

forte ÉMOTION en ANGLETERRE mais aussi dans le MONDE ENTIER

décès de la

REINE Élisabeth II

 Capture d’écran 2022-09-09 095507

Capture d’écran 2022-09-08 194645

 quelle jolie vieille DAME 

 

21 JUIN 2017

21 juin 2017 SES CHAPEAUX PARLAIENT POUR ELLE  j'ai adoré celui -là je suppose que tout le monde avait compris  . .  .non?

Posté par javi53 à 19:35 - - Permalien [#]

14 mars 2022

Le C à lire une info

 

tyutr

L'ex mari de sandrine bonnaire 

GCVFC

Posté par javi53 à 10:00 - - Permalien [#]
18 janvier 2022

Le C à lire

 

huog

hkoph

Des moyens inédits pour mener les recherches

Les Frank ont vécu enfermés, contraints au silence, dans la peur d’être repérés, du 6 juillet 1942 au 4 août 1944, jour où ils sont arrêtés, avant d’être déportés le 3 septembre 1944 par le dernier convoi qui part du camp de Westerbork vers Auschwitz. Otto Frank, le père, sera le seul survivant. 

Deux enquêtes officielles, en 1947-1948 et 1963-1964, ont tenté de déterminer qui avait dénoncé les Frank et leurs amis. Sans résultat probant. Plusieurs livres ont essayé de résoudre cette énigme. Leurs conclusions sont battues en brèche par l’enquête de Vincent Pankoke. Ce qui distingue ce travail d’investigation de ce qui a été fait avant, c’est l’ampleur des moyens, humains et matériels, mis en œuvre. 

Tout commence en 2016 sur une idée du cinéaste néerlandais Thijs Bayens auquel se joint son ami journaliste Pieter van Twisk. Les débuts sont lents mais en 2018, le projet est lancé : 22 experts travaillent sur le projet, avec l’objectif d’identifier "le traître". L'approche est pluridisciplinaire. L’enquête fait travailler ensemble des historiens, des enquêteurs, des criminologues, des graphologues, des spécialistes du profilage sous la direction d’un ancien agent spécial du FBI, recruté pour son savoir-faire. 

"L’équipe", comme elle se surnomme elle-même, a recours aux moyens les plus modernes, qui n’existaient pas au moment où les crimes ont été commis.  L’intelligence artificielle lui permet de compiler les millions de détails entourant l’affaire et de faire apparaître entre des personnes, des adresses et des dates, des liens qui n’étaient encore jamais apparus. 

Après cinq ans de travail sur les archives, d’entretiens, de recherche, l’équipe finit par éliminer plusieurs suspects : un ancien employé d’Otto Frank, sympathisant nazi ; une petite frappe qui aurait fait chanter Otto Frank, menaçant de le dénoncer pour une broutille en 1941, quarante mois avant l’arrestation ; une informatrice juive, Ans van Dijk, qui sera condamnée à mort et exécutée après la guerre ; le directeur de l’entrepôt où les Frank se cachaient, Willem van Maaren, fouineur et pas très honnête; le marchand de légumes qui fournissait les captifs; la sœur de Bep Voskuijl, l’une des protectrices de la famille Frank. 

Une lettre anonyme comme première piste

Ce qui conduit l’équipe sur la piste du notaire juif Arnold van den Bergh, c’est une lettre anonyme reçue par Otto Frank à son retour de déportation. Cette lettre indique que sa cachette a été signalée par le notaire, qui aurait fourni à l’occupant une liste entière d’adresses où des juifs se cachaient. 

L’ancien du FBI, Vinvent Pancoke, a mis la main sur une copie de cette lettre, remise par Otto Frank lui-même au policier qui menait l’enquête officielle de 1963-1964. L’expertise a permis d’authentifier cette copie : elle a bien été tapée sur la machine à écrire d’Otto Frank.

Qui est donc ce notaire juif qui aurait fourni aux nazis des adresses d’autres juifs ? Au moment où la guerre éclate, Van den Bergh, marié et père de trois filles, possède l’une des études les plus importantes d’Amsterdam. C’est un membre éminent de la communauté juive. Il réside dans une élégante villa et se passionne pour les tableaux de maîtres des XVIIe et XVIIe siècles. En 1940, il s’occupe de plusieurs transactions qui conduisent des dignitaires nazis, comme Hermann Göring, à acquérir à bas prix de nombreuses œuvres d’art. 

Une liste de juifs cachés donnée aux nazis?

Même quand les mesures anti-juives l’obligent à céder son étude à un aryen, Van den Bergh continue de bénéficier d’une certaine protection. Il était membre du Conseil juif, cet organisme, créé à la demande des nazis, officiellement pour servir d’interface entre les occupants nazis et la population juive, a fini par préparer lui-même les listes de déportation. Son rôle a été très critiqué après la guerre. Il avait obtienu un Sperres, un sauf-conduit qui lui garantissait de ne pas être déporté "jusqu’à nouvel ordre". 

L’hypothèse du livre est que le Conseil juif avait une liste d’adresses où des juifs se cachaient et que pour acheter la protection de ses relations nazies haut-placées, Arnold van den Bergh aurait donné cette liste. De fait, il n’a pas été déporté, sa famille non plus.

"En 1960, le traître était déjà mort"

Ce qui conforte cette hypothèse, selon le livre, c’est le fait que Miep Gies, protectrice de la famille Frank, qui a trouvé et conservé le journal d’Anne après l’arrestation du 4 août 1944, semblait détenir un secret. À son retour de déportation, Otto Frank a vécu chez elle et son mari. C’est sans doute à elle qu’il se confiait le plus volontiers.

Un soir de 1996, écrit Rosemary Sullivan, son ami, le père John Neiman "discutait tranquillement avec Miep quand, de but en blanc, elle lui asséna qu’Otto Frank connaissait le traître de l’Annexe et que celui-ci était mort". L’enquêteur Vincent Pankoke a obtenu cette information lors d’une rencontre avec John Neiman.

Ce n’est pas tout. Deux ans auparavant, lors d’une conférence à l’étranger, répondant à une question dans le public sur ce qui a perdu les Frank, Miep Gies déclare : "Quinze ans après, nous avons recommencé à chercher le coupable. Mais on était en 1960, le traître était déjà mort." Arnold van den Bergh est mort en 1950 d’un cancer de la gorge.

Dénoncer pour sauver sa famille

Des indices dans le livre laissent penser qu’Otto Frank savait qui l’avait dénoncé, ou à tout le moins, qu’il s’en doutait et ne voulait pas le dire. "Il ne voulait pas punir la famille et les descendants de l’homme qui avait trahi les siens", selon Rosemary Sullivan.  

Consciente du caractère explosif de cette révélation, Rosemary Sullivan essaie d’en atténuer le choc. Arnold van den Bergh, souligne-t-elle, a été soumis à un dilemme abject. Il a agi pour sauver sa famille. "Il n’est pas l’ultime responsable de la mort des résidents du 263 Sprinsengracht. Cette responsabilité sera toujours celle des occupants nazis, qui ont terrorisé et décimé une société, forçant les gens à dénoncer leur voisin."

Elle évoque "les sentiments partagés" des membres de l’équipe à l’idée de rendre publiques leurs conclusions. "Ils savaient combien leurs découvertes étaient importantes – et douloureuses. Ils s’attendent aujourd’hui à des réactions tout aussi violentes."

"Un non-sens diffamatoire"

Ronald Leopold, directeur exécutif de la Maison d'Anne Frank, a été le premier à réagir, estimant que des questions subsistaient sur la lettre anonyme et qu'une enquête plus approfondie était nécessaire.

"Vous devez être très prudent avant d'inscrire quelqu'un dans l'histoire comme celui qui a trahi Anne Frank si vous n'êtes pas sûr à 100 ou 200% de cela", a-t-il souligné auprès de l'AFP. D'autres experts se sont montrés plus critiques. "Un non-sens diffamatoire", a même réagi avec virulence Bart van der Boom, professeur à l'université de Leiden, auprès de la télévision publique NOS.

"Qui a trahi Anne Frank ?", de Rosemary Sullivan, traduit de l’anglais par Carole Delporte et Samuel Todd, est publié par les éditions Harper

 

hfrderd

Texte par : FRANCE 24

Une enquête affirme qu'un notaire juif aurait dénoncé la famille d'Anne Frank.

Celui-ci était membre fondateur du Conseil juif, organe administratif que les nazis ont utilisé afin d'organiser les déportations. La Maison d'Anne Frank s'est dit "impressionnée" mais avertit que des questions restaient en suspens.

Qui a dénoncé Anne Frank et sa famille en 1944 aux nazis ?

Un livre fondé sur l'enquête d'un ancien agent du FBI désigne comme suspect principal un notaire juif qui l'aurait fait pour sauver sa propre famille.

Le notaire, Arnold Van den Bergh, pourrait avoir révélé où se cachait la famille Frank à Amsterdam, affirme l'auteur d'une enquête de six ans sur cette affaire non élucidée, dont les résultats ont été publiés dans le livre "Qui a trahi Anne Frank ?" de l'auteure canadienne Rosemary Sullivan, qui paraît mardi en français aux éditions HarperCollins .

Les preuves contre Arnold Van den Bergh ont été étayées par des techniques modernes ainsi qu'une lettre anonyme envoyée au père d'Anne Frank après la Seconde Guerre mondiale identifiant le notaire comme un traître.

Le musée de la Maison d'Anne Frank s'est dit "impressionné" par l'enquête menée par le détective à la retraite du Bureau fédéral d'enquête Vince Pankoke, mais a souligné qu'une enquête plus approfondie était nécessaire.

Lettre anonyme

L'adolescente, connue dans le monde entier depuis la publication de son journal intime rédigé entre 1942 et 1944 alors qu'elle et sa famille se cachaient dans un appartement clandestin à Amsterdam, a été arrêtée en 1944 et est morte l'année suivante, à l'âge de 15 ans, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen.

Différentes théories ont circulé sur ce qui avait mené au raid qui a révélé l'annexe où se cachait la famille.

En 2016, Vince Pankoke, détective à la retraite du FBI, a été enrôlé par un réalisateur de documentaires néerlandais pour diriger une équipe chargée de résoudre ce "cold case".

Le nom de Van den Bergh, décédé en 1950, avait jusqu'ici reçu peu d'attention. Le notaire était un membre fondateur du Conseil juif, organe administratif que les nazis ont utilisé afin d'organiser les déportations. Selon les enquêteurs, sa famille bénéficiait d'une exemption de déportation, et celle-ci avait été révoquée au moment de la trahison des Frank, mais la déportation n'avait finalement pas eu lieu.

Le notaire disparut des radars à la fin de la guerre, à laquelle il a survécu ainsi que le reste de sa famille.

Mais l'élément le plus convaincant a été le sérieux avec lequel Otto Frank a traité l'allégation, ont indiqué les médias néerlandais.

Le père d'Anne a déclaré aux enquêteurs en 1964 qu'il avait reçu une lettre peu après la guerre nommant Van den Bergh comme celui qui avait trahi les Frank et plusieurs autres familles juives.

Les experts divisés

Une copie faite par Otto Frank de la lettre a été retrouvée par les enquêteurs dans les archives d'un policier. "Nous n'avons pas de pistolet fumant, mais nous avons une arme chaude avec des douilles vides à côté", a déclaré Vince Pankoke, cité par la chaîne publique néerlandaise NOS.

Ronald Leopold, directeur exécutif de la Maison d'Anne Frank, a averti que des questions subsistaient sur la lettre anonyme et qu'une enquête plus approfondie était nécessaire. "Vous devez être très prudent avant d'inscrire quelqu'un dans l'histoire comme celui qui a trahi Anne Frank si vous n'êtes pas sûr à 100 ou 200 % de cela", a-t-il souligné auprès de l'AFP

D'autres experts se sont montrés plus critiques. "Un non-sens diffamatoire", a même réagi avec virulence Bart van der Boom, professeur à l'université de Leiden, auprès de la télévision publique NOS. "Ils (les enquêteurs) disent qu'il ne se cachait pas, donc il a dû acheter sa sécurité d'une autre manière. Mais ils ne savent tout simplement pas où il était", a-t-il souligné.

La petite-fille d’Arnold Van den Bergh, qui a parlé aux chercheurs de son histoire familiale, a été informée de leurs découvertes le week-end dernier. Elle a refusé de commenter l'affaire à la NOS.

Avec AFP

Posté par javi53 à 12:00 - - Permalien [#]
02 août 2021

Le c à lire

 elle est infirmière ?

et elle vit dans une déchetterie ?  cliquez sur les photos svp

 

 

ET QUAND ELLES SONT AU BOULOT ELLES FONT CHANGER DE CHEMISE DE NUIT TOUS LES JOURS

JE VOUDRAIS VOIR CHEZ ELLES

 

 

quand on est  soignés - nous qui subissons des interventions lourdes  elles nous nettoient nos plaies ?  Ces femmes  nous donnent  des leçons ? (je commence à bien les connaitre et je ne suis pas prêt de les applaudir )   . . . et les  "copines"  (qui ne doivent pas valoir mieux)   viennent dire qu'elle était ordonnée ON CROIT rêver   . . . . Tout ce qu'elle peuvent dire après ça ne peut pas être tenu pour vrai  . . .

et je lis qu'elle etait infirmirer

 

elle a vécu  . . . elle n'est pas encore retrouvée donc pas déclarée morte  . . . je n'ai aucune intuition comme celle que j'ai eu dans la seconde  lors de l'affaire de la petite ALEXIA  (j.daval)

cfgyu

860_06acc0b1-4f41-4225-9895-0d91036526d6 860_index

comment on peut laisser  un homme construire une maison aussi bancal  . . . et lui et elle ne devaient pas etre tout nets dans leur tete

ce n'est que mon opinion  j'ai le droit d'en avoir une

b227d23_510851914-281671 delphine-jubillar

des-scelles-ont-ete-poses-sur-la-porte-d-entree-du-logement-photo-x-f-ebra-1610343761 recherchedelphinejubilar2

thumbnail php9M5ace

photo-1610343761 la-maison-construction-delphine-jubillar-aussaguel

disparition-de-delphine-jubillar-les-confidences-de-ses-voisins-sur-sa-maison-bizarre image

quels gens normaux peuvent vivre là  qui empile des moellons comme ça

la-maison-construction-delphine-jubillar-aussaguel

srtyryr

ftys

 

Posté par javi53 à 15:00 - - Permalien [#]
12 avril 2021

Le c à lire

infos pour les gens de chez moi

virton arlon

Capturejklmjgujio

YU

jko

ce devait etre le plus grand GOLF D' EUROPE  (ce ne sera pas le cas )

vfyè

au chateau 1

au chateau 2

3

 

Posté par javi53 à 15:00 - - Permalien [#]

10 mars 2021

Le c à lire

Je suis allée vite fait au container  . . . - cartons, bouteilles et quelques encombrants -  je n'ai pas pris mon APN  c'était un aller retour de 15 minutes . . .  

J'arrive  . . .  ouffff   nous n'étions que 3 voitures  et  c'est rare  car on fait souvent la file  mon dieu comme les gens  jettent  incroyablement

Au moment ou je reviens du bac des déchets verts : je vois une grosse Porche Cayenne  à la plaque luxembourgeoise avec dans sa remorque un truc SUPER  :  UNE ARMOIRE A PANIER MAGNIFIQUE  ET  avec armature  CHÊNE massif 

Bien sur qu'en broc ou troc j'aurais pu l'acheter  à condition que le prix me convienne mais ça c'est vendu plus ou moins 250 e . . . 

Mais là  non ce n'est pas possible qu'elle aille  dans le bac ?   M’ enfin je n'y crois pas . . .  je continue mes allers retours et en revenant à ma voiture je vois que l'armoire est sortie de la remorque  . . .

Et bien si il va la fiche dans le bac

Vous pensez bien que je demande si je peux  la prendre ( plutôt que la voir s'écraser )  . . .  il ne me répond pas  - espèce de malotru  -  et vous savez ce qu'il fait ?  Il va demander une hache    : je le jure     . . .  UNE HACHE 

Par contre  c'est l'employé qui se charge de la dézinguer  . . .et croyez le ou pas avec un plaisir non dissimlé  l'imbécile qui doit gagner tout juste 1000 e  . . . et on doit plaindre ces gens là ? 

je suis choquée  et j'ai la haine  je ne peux pas croire ça . . .   j'en  aurais pleuré : vous n'imaginez même pas ce que je souhaite à ce type   . . .  aux deux d’ailleurs  . .  .  Jamais jamais de la vie en Angleterre ou aux PAYS BAS  on ne ferait une chose pareil

Mais pourquoi ce sale type n'a pas déposé simplement cette armoire devant chez lui :   dans la minute les gens se seraient jetés dessus -  moi la première

NON      !    lui il a préfèré avec un mépris total  hacher l'armoire menu

Mais qui fait ça ??? quel genre de personne en ces temps si difficiles pour 45 % des gens peut  ose faire un truc pareil  . ..    Ah ça je vous l'dis  ce sont des actions qui seront punies ça ne fait pas l'ombre d'un doute  et lui et l'ouvrier  ce sont des agissements  anormaux  surtout dans ce milieu ou les employés n'ont pas grand chose  chez eux  . . .

il prenait un plaisir fou à massacrer le meuble . ..  je n'ai jamais vu ça de ma vie  . . je pensais à mon père s'il avait été là si je lui avait raconté ça il en aurait été aussi malade que je le suis 

je râlais de ne pas avoir mon APN  quand je me suis rendu compte que j'avais pris mon GSM  ,   il était sur le siège avant  : mais le gars me regardait  . . . je voulais et le prendre en photo  lui sa bagnole et le  dézingage du meuble    :   je me demande s'ils ont des cameras ?

Il y a avait 3 "étages "  soit  9 paniers en plus que parfait état : j'ai été choquée . . .  je vous donne ma parole  qu'elle était  non seulement VINTAGE  MAIS  dans un état parfait et l'armature en chêne massif  et non en teck comme on les voit maintenant

Nous avons en ville un OXFAM   . .. la croix rouge  . . . non il a préféré l'écraser

  20210310_120654

('§uè(

 non pas 8 mais 9 panier et je pense que l'armature avait été faite sur mesure

le pire c'est que  à ce moment là les voitures arrivaient  et ça n'a pas eu l'air de gêner qui que ce soit

449 e

449 en teck vendu aujourd'hui   ici pour 6 casiers de rotin

home-design

 

Posté par javi53 à 15:15 - - Permalien [#]
09 mars 2021

Le c à lire

C'EST PAS BEAU ça !

FDHTRFTHY

DFTHTRE

FTHYRZ

DFTHTREUHUHYU

Posté par javi53 à 13:15 - - Permalien [#]
08 janvier 2021

LE C à lire

pour tous ceux qui louent des chambres d'hotes des gites 

qui ont investi énormément 

voilà ce qui est arrivé à un agriculteur qui a investi des dizaines de milliers d'euros  dans sa propriété

 c'etait aux moments des fetes

yut

gh

yudtu

l,pùj

ghuiufry

gjuio

gu!io

fgyu

yui

gyuigt

je ne comprends pas ils n'ont pas photgraphié les chambres ????

qui peut faire ça à part 

UNE MEUTE DE CHIENS OU une HARDE DE SANGLIERS CORSES (je ne me réfère qu'au film les randoneurs)

gyu!i

Posté par javi53 à 08:45 - - Permalien [#]
07 janvier 2021

Le c à lire INSURECTION AUX usa

1205124-000_1eq268

joli-fond-drapeau-americain-ondule-dans-design-realiste_23-2147618640

DISCOURS "TERRIBLE" DU PRÉSIDENT BIDEN 

SOLENNEL  ET EXCEPTIPONNEL

les images étaient tellement  choquantes hier soir

ON EST DANS UNE PÉRIODE ANXIOGENE dans le monde entier  ET Là C'EST LE COUPERET

oui je suis a la télé  . . . . mais toutes les 30 minutes je regarde les infos j'ai des alertes ;  c'est ainsi que j'ai vu les premieres images vers 21h10

ensuite seulement un bandeau s'est déroulé durant le film en nous  annoncant un flash spécial à 22h concernant les USA

comme c'est terrifiant de voir ça et pourtant certains journalistes l'avaient  prédit cette insurection :  Trump est un grand malade il faut le museler

rtyy

thythyu

bnjkv

fyukyf

gjklgjgj

hukfh

vghjgil

ghuk

Posté par javi53 à 06:00 - - Permalien [#]
06 janvier 2021

Le c à lire

 

 

coup d'état 

21h10

 Ondes de choc

 

coup d etat

 

 

 

 

Posté par javi53 à 21:12 - - Permalien [#]