04 mai 2017

La decoFrançaise - CREATEUR DECORATEUR -

Dansla question couleur  hier LE BLEU  je mentionnais le nom de

GÉRALDINE  PRsdfiEUR

il me semble avoir du nouveau  ! enfin des nouvelles images

non jamais je ne mettrais autant de peps dans ma maison mais ce qui me plait c'est son audace  : le culot de mettre des couleurs qui sortent directement du pot chez elle pas de grisé pas d'ambré  pas de tergiversions  on met

du rose vif avec du bleu

du vert d'eau et du mauve soutenu

wouahhhhhhhhhhhh   qu'est ce que j'aimerais visiter une des maisons qu'elle a décorée

4cec67fd6a111f2a9336896b11bb8dc5

Avenue-Niel-Apartment-Paris-Geraldine-Prieur-0121

15HamptonsUSA2

2787573sznte

c'est vraiment

psychédélique

très porté sur le vintage année 60

12470603_the-so-parisianhotel-montalembert_tee19d6ff

a1dffdea883a283fe22f62267a316384

ce sont ses papiers peints

Blogpost1-6

gallery7-3

img-113083533-0001

img-113083624-0001

sans-titre

Rouge_absolu_09_10_2014_27623-1

Rouge_absolu_09_10_2014_27613

Rivoli-4

 

860bc18c9ad246398eb34399544d0ee0_th

Avenue-Niel-Apartment-Paris-Geraldine-Prieur-004-150dpi

 cd93e78633364b88b8cf7445499402ba_th

gec2a6ucc88raldine-prieur-004-tt-width-1200-height-630-fill-0-crop-1-bgcolor-ffffff

MG-8170,medium_large_crop_1472409381

Geraldine-Prieur-006_новый-размер3

MG-8312,medium_large_1472409381

wouahhhh  la vraiment  c'est fort de café

MG-8218,xlarge_1472409381

même espace  en jaune  que celui ci

en rose et noir 

gallery10-2

--------------------

et puis

?????

il semblerait qu'elle fasse dans le contemporain  presque classique (je ne me souvenais pas)

mais il faut dire qu'elle est en partie en Belgique et à Lille

17ParcMonceauPARIS2

 18ParcMonceauPARIS2

29SaintgermaindespresPARIS2

j'aime vraiment ce ton de mauve pâle

43LIlle2

j'aurais du mal avec ce ton mais c'est beau

46MOnsBelgique2

c'est beau soit mais c'est habituel ici 

c'est moins extraordinaire que  ce qu'elle fait d'ordinaire !

Posté par javi53 à 09:30 - - Permalien [#]

01 mars 2017

La decoFrançaise - DECORATEUR - hotel chambre hotes etc . . .

ET VOiLà que

MARS ATTAQUE !

bambi sloAn

La DéCORATRICE FRANçAISE la plus connue je pense , que j'aime  BEAUCOUP  (beaucoup moins que MARY SHOW BIEN ENTENDU) -  aller voir dans mes archives -  "decoFrance DECORATEURS" il y a 2 sujets dont l'hotel St james à Paris   - nous avons vu dans la maison fr5 cette semaine le nouvel HOTEL décoré par BAMBI SLOAN

maison_france_5_paris

IMG_3100-570x428

il n'y a qu'elle qui puisse faire accepter ça !

mdr !

nous sommes à

JoBo

ELLE A EU CARTE BLANCHE

La SEULE EXIGENCE DES DIRIGEANTS : Le Chic à la Française

HOTEL-DE-JOBO_BAMBI-SLOAN_01-683x1024

cette moquette a été crée par elle  et exclusivement pour cette chambre : je me demande bien  ce qu'elle a pu coûter ? Et vous ? 

95404

ce n'est pas ma préférée parce que justement c'est NOIR ET BLANC

chambre-toile-dejouy-jobo

95404

 HOTEL-DE-JOBO_ROOM_MERVEILLEUSE_03333

011_HOTEL-DE-JOBO-®davidgrimbert-600x336

HOTEL-DE-JOBO_ROOM_MERVEILLEUSE_0

HOTEL-DE-JOBO_ROOM_MERVEILLEUSE_03333

09-hotel-jobo-paris-013©davidgrimbert

J' A D O R E

regardez de tout près  :  la table ne me dites pas que vous ne pouvez pas faire pareil   : peindre en 1 noir mat et  dans les parties saillantes : du doré  ici elle a mis le plateau tout en doré ! et c'est joli tout plein  ! 

regardez- moi aussi cette barre  de carderon travaillée  :   je pense qu'on trouve aisément : il suffit de peindre en noir

TOUT LE MONDE PEUT FAIRE ça    : MAIS JE LE RECOMMANDE POUR DES PETITES PIÈCES  pas plus de 4/4  -  STYLE BOUDOIR  -

j'aime vraiment ce que fait BAMBI SLOAN  mais il est vrai qu'elle s'inspire très fort de   madeleine castaing   (voir sur le blog)    SURTOUT   au ST JAMES

Capture-d’écran-2017-02-06-à-13_57_34-720x360

Screen-Shot-2017-01-30-at-21_55_53

018_HOTEL-DE-JOBO-®davidgrimbert

02-hotel-jobo-paris-©davidgrimbert

hotel-de-jobo-rooms

HOTEL-DE-JOBO_ROOM_INCROYABLE_10-1024x683

 HOTEL-DE-JOBO_ROOM_SANS-CULOTTE_01

voir le plafond !

3e398533-6487-4ef6-a036-93f42a77d62f

IMG_6753

en tous cas je pense pouvoir reconnaître son style parmi 100 décorateurs de renom

HOTEL-DE-JOBO_ROOM_GOURGANDINE_06-360x540

hotel-jobo-josephine-beauharnais-bambi-sloan-6

HOTEL-DE-JOBO_ROOM_GOURGANDINE_0

13256827_1691113934474264_1741399992_n

JO BO JOSEPHINE DE BOARNAIS

excellent !

813061

 13256827_1691113934474264_1741399992_n

813061

les salons et le bar

Screen-Shot-2017-01-30-at-21_57_13

ça me plait  !

HOTEL-DE-JOBO_SALON_03

j'adore puisque c'est noir

95405

HOTEL-DE-JOBO_SALON_01

4-3

opcre doré ??????????  le noir ??????????? non mais

HELLO QUOI !

JOBOFrontpage

jobo_1

C3bwOfpWQAAqRHD

P1140152

P1140149

puis CHRISTIAN LACROIX

décore l'hotel  JULES CESAR de ARLES

JE NE SAIS PLUS SI C'EST DANS L'é2MISSION une " brique dans le ventre"    OU " LA MAISON FR 5 "   en tous cas c'était  il y a 3 ou 4  jours nous sommes à ARLES  DANS Un hotel magnifique 

le-cesar-de-christian-lacroix_5379569

45174544

IMG_8537lr

1317-so-so-galerie-2014-photo-anim-04-fr

34505488

spa_espace_detente

plqh_QRs

 

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (15)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (16)

1317-so-accueil-2014-photo-anim-04-fr

Jules_cesar_spa-e1459777449549

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (14)

srtuyrz

sans-titre

c'est usant toutes ces couleurs     U S A N T

dfgrtf

non JE NE AIME PAS LA COULEUR

111854836

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (3)

Le-retour-de-Christian-Lacroix

EST- CE BIEN  "AU jules cesar"    à arles  . . . OU à l'hotel  notre dame ST MICHEL A PARIS ????

INTERNET MET CETTE PHOTO A ARLES

alors qu'elle est aussi à l'hotel de PÄRIS

hotel-notre-dame-st-michele-20

PARIS ????? ou ARLES ??????

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (2)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (3)

 

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (7)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (6)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (5)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (8)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (10)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (9)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (12)

getimage

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (13)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (17)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (11)

JULES CESAR A ARLES CHRISTIAN LACROIX (4)

eryrezya

non mais les couleurs quoi ?  JE NE COMPRENDS RIEN DE RIEN  pourtant c'est pas faute d'essayer  :

le vert . . .   l'orange okééééééé  mais on ajoute le VERT TURQUOISE au sol   ?????

Et puis : . . .  le divan moutarde et  beige ? 

DITES MOI  ?  

COMPRENEZ- VOUS Dès lors la SURCHARGE  de BAMBI SLOAN  par rapport à ici le délire qui ne peut interesser que lui ! ? Elle est un peu barré ,  soit, mais moins qu'ici  tout de même

classique

pfff  bofffffffff

1317-so-accueil-2014-photo-anim-02-fr

pfffff

1317-so-galerie-chambres-2014-photo-anim-05-fr

alors ici l'armoire d'époque peinte dans un bleu horrible et l'encadrement de l'armoire laissé en sikens ou en broue de noix ???? sincérement si moi je fais ça : on va me jeter des tomates , mieux on va me lapider !

Le tapis ou la moquette au sol ???????????

1317-so-galerie-chambres-2014-photo-anim-09-fr

80160939

je ne comprends pas les tentures le fond de lit + la moquette

1317-so-so-chambres-2014-photo-anim-05-fr

VOUS VOYEz là???????? je COMPRENDS ENCORE MOINS QUE LE RESTE §

carrelages AU SOL   + ZELLIGES OCRES MOUTARDE KAKI aux murs ? ??

Dès qu'on porte un NOM  : tout est permis et les gens hurlent ôôôô génie

et bien moi pas ! c'est une décoration  " non- sens "  "psychédélique"  "perturbée"  

je regarde

j'ai vu revu l'image plusieurs fois : et bien non ! je me dis  : " de qui il se fiche ? "

1317-so-so-galerie-chambres-2014-photo-anim-15-fr

pffffffffffffffffffff dèja l'armoire ne devait pas  être aussi présente  . .  .et  elle  devait se trouver sur le mur d'en face  . . .  là, on est dans un déséquilibre horrible  et puis ce gris bleuté ambré ou bleu grisé   +  ce moutarde ??? JE DIS NON  ! Au risque qu'on se fiche de moi JE DIS NON ! tout ce truc est une horreur  LACROIX  ou PAS  !

49934-1374850305

que dire ?

dfxtyrst

 P A R F A I T

Posté par javi53 à 06:00 - - Permalien [#]
06 décembre 2016

La decoFrançaise - CREATEUR -

on connait

MARIE CHRISTOPHE

fghgdhjtd

Puis qu'elle est passée  vendredi ou samedi  dans l'émission  " la maison FR 5"  . . . .

Il se dégage une grande poésie  (même si je ne suis pas sensible  à la poésie)    de fil de fer  tout autant  que le travail de   " Marjorie " et ses papillons   (voir sur le blog)  ) 

j'ai comme l'impression  que c'est la même  démarche  . . .

j-adore

lustre-baccarat-petit

lustre-montgolfiere

montgolfiere

st-remy

c'est drole   :   car pour moi  je   préfère sans perle 

50fc47ff7dd3000f23c62d0fa00b1036       c52839510fd8f7cbf584ec7b9cf11dcd

2013-08-27-LustreNoirchandelier

atelier02

mariechristophe1

Minimal-List-Trapanese-Max-Lady-Dior-Triennale-04-Marie-Christophe

toulouse-10_4579350

j'adore !

cvgngdnd

j'aime trop cette lampe

Marie-Christophe-Sculpture

gypsy     thetrendygirl_net2_

marie-christophe-signature_800

 

Posté par javi53 à 07:00 - - Permalien [#]
29 novembre 2016

La DecoFrançaise - CREATEUR -

 ViSiTE

iNTéReSSaNTe

Nous parlerons de ce matin de la maison d'où est tirée la photo sur   laquelle nous sommes restées hier   - le mur du séjour peint à la MONDRIAN  ! - il me fallait être complète et pas revenir sur ceci dans 2 mois  et se dire  : tiens j'ai déjà vu cette photo quelque part ! J'aimle aller jusqu'au bout d'un sujet ! 

Oui je trouve cet intérieur très très JOLI   ,évidemment je n'avais été attirée que par le mur MONDRIAN  . . .  il serait très très personnel comme il est écrit dans le magazine s'il n'y avait pas eu ces objets de grandes distributions  :  il ne manque que du GIFI

je rectifie  ;  Nous sommes à BORDEAUX Et pas à Paris comme je ne pensais !

C'est donc dans sa maison à BORDEAUX QUE CAROLINE CLAVIER    la-styliste-caroline-clavier_5411189    une styliste  "assemblière"   à PARIS   nous  invite  à découvrir  son style   COLORÉ - CHIC  - chaleurex ET ON LE DIT à MULTPILES FACETTES

C'est d'elle :   une maison c'est comme une relation amoureuse : il faut éviter   éviter les lassitudes, les habitudes. alors là je suis en accord TOTAL 

On la qualifie d'HABILLEUSE D 'espaces : je trouve ce terme très chouette  . ..  j'aimerais  être qualifiée de la même façon moi je serais plus "créatrice d'ambiance" 

Dans sa grande maison -atelier : elle casse les codes  !  Elle fait entrer  couleurs, fresques, graphismes, lignes et motifs.

Pour planter un décor, elle part toujours de l'existant  : c'est toujours toujours toujours ce qu'il faut faire mais s'il n'y a pas   d'existant intéressant alors on observe les objets auxquels on tient le plus (un tapis - un fauteuil - une tenture dans un tissu d'enfer  - un couvre- lit  . . . . m^me l'abat jour d'une lampe à laquelle on tient par dessus tout   )

je vous explique  : 

dimanche chez mon amie  nous montons à l'étage et  oh surprise : la salle de bains de sa nouvelle maison  - sans doute une de mes pièces préférées puisque aboutie  :   dans les tons gris foncé et  du  BLANC pour les plafonds  parce   qu'elle est en sous pente : donc évidemment  j'adore   ! Dans cette pièce c'est très " cottage "  justement  alors que c'est moderne 

Rien que comme elle est :  ça suffit pour être cosy  . . . parce  qu' elle a posé là  dans cet espace de  style actuel - moderne  qu'elle n'a pas choisi mais qui est tout neuf  :   un petit vieux crapaud époque Napoléon  carcasse noire et velours  beige foncé : une merveille

je lui propose comme ça en l'air : plutôt que laisser la sous-pente  -  parfaitement peinte poutres y compris -    de  la changer contre  un GRIS ARCHI FONCÉ ANTHRACITE  pour accentuer  plus encore  ce côté accueillant qu'elle a déjà  . . .

on est d'accord tout à fait  . . . quand je me retourne ,  et que je vois 2 personnages   en platre en costume de bains COULEUR PAON  (j'ai les mêmes au studio : on les avait payées très  chers à l'époque )   . . .   là j'ai dit immédiatement    oublie l'anthracite    :  si tu optais pour  la couleur paon !

c'est ainsi que nous arrive  en tête une idée à laquelle jamais on aurait pensé si ces 2 personnages qu'elle possède depuis 8 ans  n'avaient pas été  posés  là juste au regard quand on ouvre la porte !

je continue  chez Caroline clavier et ses "  "fils rouges "

la ligne noire du marbre de l'entrée,

le rouge des carreaux ciment de la cuisine, ont été des points de départ pour  " écrire "  la suite.  

En déco,dit elle ,

le XVIIIe s'allie à l'ethnique,  ok Vervoordt a toujours fait ça

les pièces signées apprivoisent des objets accessibles.consternée ,  je refuse d'allier du Ikea à des pièces signées   . . .quand je regarde les décors des maisons dans les films et que je vois que dans un château vigneron  décoré merveilleusement on trouve  des draps ikea  dans les chambres et des lampes sur pied bancales toutes fines  au pied justement d'un meuble  d'époque non mais là franchement !

Je DIS NON  !

Oui pour des objets de marques style (serax -Jline - Pomax - scapa home - zara home et autres marques danoises et hollandaises    mais  svp  pas du Ikea )

Oui cette dame a un talent fou  : ok   mais pourquoi je serais d'accord avec ce qu'elle dit et ce   qu'elle a fait !

Caroline Clavier propose  dans une vision très personnelle des consultations "d'habillages" d'espaces pour des particuliers, où elle croise textiles, matériaux, couleurs aux rencontres improbables, jamais hasardeuses. je dirais que non ce n'est plus personnel à partir du moment où  ce n'est pas pour elle  :   là il y a un non sens  

ces codes ?

un luxe qui se devine mais ne s'affiche pas ! ce n'est pas de moi mais de la journaliste si  il y en a bien une qui ne supporte pas un tel mélange c'est moi   des objets oui oui oui   . .. mais du  mobilier alors là ????????   Des trucs moyens petits et grands qu'on  RETROUVE CHEZ  90% des gens   :    donc je n'appelle pas ça un endroit personnel 

chez moi   "je "me"  (ma déco)  trouve bien plus personnel "  qu'ici  . . .  chez elle

on a ici :

* suspensions de chez habitat

* tabourets AM PM (la redoute)

* tables carrées d'ALINEA 

* lampes et suspensions dans  le   bureau de  chez IKea     . . .  non  mais je rêve !

je ne peux pas lire des noms "  de grands designers "  que je ne connais pas du tout d'alleurs   et lire juste à côté des noms de mobilier  bas de gamme 

Maintenant  chacun pensera ce qu'il veut moi c'est ma façon de faire et de penser sur ce que doit être un intérieur  :  tout sauf avec du IK et des marques de grandes dist!

allez on regarde  

MAISON A BORDEAU COTE MAISON (4)

MAISON A BORDEAU COTE MAISON (1)

la toile est d'un grand  artiste  ok  . . .

regardez -moi le sol en chêne en point polonais  sublimissime   . . .puis tout à coup   ces 2 tables de chez alinéa  et les lampes de chez ik et habitat : non mais  je rêve

non le mélange n'est pas DU TOUT HEUREUX  !

hall-d-entree-deco-dans-maison-a-bordeaux_5411209

tout ça je ne peux pas . . .    même si ce sont des meubles de renom !  franchement rien à foutre ! ça m' énerve cette  "bobo - terie"     je ne sais pas ce que vient faire le bleu et le mauve dans ce hall rien n'attache l'iun à l'autre !

Il fallait  -  POUR ÊTRE COHÉRENTE  -   légèrement copier sur la fresque  à la mondrian du salon   . . .  EN  toute simplicité pour "annoncer"   LE  STYLE

MAISON A BORDEAU COTE MAISON (5)

La fresque MONDRIAN réalisée par l'artiste FRANK MURRACIOLE on l'a dit hier une merveille   

 la table de salon ???? non mais ?

La couleur du cuir  des 2 clubs  ne convient pas du tout  mais bon on a analysé hier cette image !

a-paris-coin-repas-et-table-de-travail-dans-l-appartement-de-caroline-clavier_5411231

j'adore tous ces petits matelas que je n'ai encore JAMAIS JAMAIS VUS EN BOUTIQUE à BRUGES    . . .  ou ailleurs d'ailleurs    . . .

LE TAPIS EST BIEN TROP MARQUÉ  - on le voit partout  -   on en oublie le reste qui est plus délicat dans les couleurs 

les lampes ik ???NOn mais pourquoi ? 

MAISON A BORDEAU COTE MAISON (3)

cette couleur MONSEIGNEUR  j'ai adoré  :    je n'aime plus  . . . .  mais là  :  elle  fonctionne avec le pavé de ciment existant  . . . On voit que l'électricité n'a pas été remodifier rien n'est encastré  et ça  pour moi c'est tout juste pas possible    -    peindre poser mobilier et accrocher tableaux c'est facile

qui veux faire  autre chose -      je veux bien  -    quelle autre couleur mettra _t_il donc ici à part  peut- être  :   le GRIS et le LE BRUN FONCÉ

les tabourets de chez la redoute ??? alors que des trocs p^roposent des trucs exceptionnels et parfois UNIQUES  ?

Oui j'adore cette cuisine je change la table et les tabourets IMMÉDIATEMENT  !

chambre-aux-multiples-motifs-deco-dans-l-appartement-parisien-de-caroline-clavier_5411207

Lignes gros motifs noir et blanc -     ce n'est pas pour moi   -   ça prend trop de place dans l'espace  et ça efface tout le reste cette lampe champignon ?????  je dis  NON  !

dans-le-bureau-suspension-et-lampes-ikea_5411229

cette jolie chaise avec cette table : je dis non c'est tout

design-et-deco-coloree-sont-au-coeur-de-l-appartement-parisien_5411203

pour  moi trop VINTAGE 

le tapis je retire !

La cheminée avec toutes ces feuilles collées sur la surface ? si moi je fais ça chez moi je sais que les gens vont se marrer ! Mais surtout vont trouver ça un peu étrange !

Effectivement là nous sommes dans le  très personnel

 la-salle-de-bain-a-garde-ses-carreaux-en-faience-d-origine_5411227

le carrelage était existant et moi aussi je l'aurais gardé  :    c'est évident !  les dépenses inutiles  ça m'est insupportable

je ne comprends pas du tout la couleur greige du mur qui ne correspond pas du tout  aux couleurs du carrelage ! 

Et le miroir au fond au dessus de l'évier ??

Le lavabo des années 30  réédité dans les années 50  et maintenant aussi  (y en avait les mêmes chez mes parents)    ne portaient au dessus d'eux  que des miroirs sans encadrement mais  appliqués avec des clips argentés brillants JE ME SOUVIENS COMME SI C 'ÉTAIT HIER  . . .    D'autant que la maison a été revendue pour la 2 iéme ou 3 ième fois  et que saisie en la voyant dans une agence immo j'ai pu sur le net visionner tout l'intérieur     :  croyez le ou non RIEN N A CHANGÉ

je ne comprends pas çacomment peut on revivre dans une maison ou on a déjà vécu sans en changer une ton presque  : non on ne peut pas s'y sentir bien  même si c'est la maison dans laquelle j'ai vécu depuis que je suis née jusqu'à 6 ans rendez vous compte d'était de janvier  1953   à   1959

salon-deco-dans-appartement-de-caroline-clavier-a-paris_5411195

je n'aime pas ! il n'y a rien  que des trucs bas de gamme

un-grand-salon-double-et-ses-fauteuils-chines_5411201

LA TABLE DE SALON COMME JE DISAIS PLUS HAUT ?????

MAISON A BORDEAU COTE MAISON (2)

j'adore le plafond  . . . BIEN ÉVIDEMMENT  . . . .   le reste c'est du n'importe quoi c'est plus beau chez ma mère de 83 ans

Posté par javi53 à 09:30 - - Permalien [#]
27 octobre 2016

La DecoFrançaise - JACQUES GARCIA - Hotel "BOURG TIBOURG"

Design intérieur

 

Le BouRG TiBouRG

a l'ambition de faire voyager ses occupants non dans l'espace mais dans le temps

~ JACQUES GARCIA ~

 J’ai trouvé intéressant  dit- il , de montrer que

ce qui est petit peut devenir grand

 voilà ce qui a guidé Jacques Garcia au moment où il décorait le Bourg Tibourg.

Cet homme de génie, spécialiste sans pareil des intérieurs stylés, a fait de l’hôtel un vrai joyau – ou plutôt : une boîte à bijoux !

Ici, tout est fait avec minutie, comme si l’on avait confectionné une pièce d’orfèvrerie, des couleurs orientalistes, qui imprègnent un décor néogothique jusqu’aux moindres détails, comme les motifs à trèfles ou les rayures rouges et marron.

Au Bourg-Tibourg, les détails affluent avec élégance :

ici une gravure du XIXème siècle,

là un lustre ViolletLe Duc,

ailleurs un paravent ponctué de gargouilles.

Jusque dans les chambres, faites de recoins en forme de petits boudoirs intimes, habitées par des meubles précieux trouvés chez les antiquaires parisiens les plus pointus, décorés de toiles en forme de médaillon.

Dans chacune : une salle de bains dotée de grandes vasques, de mosaïque et de sols en granite noir. Du charme, du luxe et de la discrétion, savamment conjugués.

Enfin, un petit bassin en zinc se tient dans la petite cour de l’hôtel, son petit jardin, doté d’un « petit bois » foisonnant de lierre et de fougères arborescentes imaginé par Camille Muller.

La beauté est dans les détails et sous l’impulsion de Jacques Garcia, le Bourg Tibourg est devenu un lieu de fantasme absolu. Il est aussi, surtout, un paradis pour les rêveurs de toutes nationalités. Un paradis caché, mais retrouvé.

Ambiance

La première impression de celui qui pénètre dans l’hôtel et qui y passe du temps est d’être lové dans une minaudière, une boîte à bijoux, un écrin de velours.

Mais pas n’importe lequel : le lieu est habité par une atmosphère particulière, intimiste et littéraire, évoquant aussi bien les féeries orientalistes d’une époque passée, les fastes discrets des fins de siècles remplis de charme que les envies très contemporaines de se sentir protégés, hors du temps qui file trop vite.

j'adore 

03-hotel-luxe-marais-paris

c'est une  photo d'art

hotel-bourg-tibourg-s630x305

PC089864

j'aime et en plus ce n'est pas un hôtel particulier c'est plus petit  c'est adorable comme maison  (oui c'est une décoration de Noël)

patio

sa petite cour . . . m'enfin c'est quoi ces chaises ?  

paris-hotel-bourg-tibourg-371370_1000_560

314

Sans%20titre%20-%202

03-elegant-hotel-room-in-marais

j'aime trop cette chambre le papier ligné le papier médaillons  . .  les couleurs   . . .  le rouge sublime le jaune foncé

02-chambre-deluxe-hotel-luxe-paris

c'est sobre et à la fois très sophistiqué on en attend pas moins de Jacques Garcia

547962_16050614130042110087

02-hotel-4etoiles-marais-paris-suite

03-chambre-luxe-hotel-marais

03-hotel-4etoiles-paris-hotel-de-ville--suite

magnifique ! tout petit et confort !

2-1299243395-bourg-tibourg-courtyard__square

LE bourgtibourg2-11284a

c'est une chambre single qui donne sur la terrasse

paris-hotel-bourg-tibourg-358765_1000_560

Hotel-Bourg-Tibourg-Vinyl-Colette

paris-hotel-bourg-tibourg-358762_1000_560

j'adore  ça  on se croirait plongé en 1890  avec les personnages de DAWTON ABBEY  venus passer quelques jours dans la capitale française

reception

ah là j'aime moins le style

Hôtel-Bourg-Tibourg-Lobby

 hotel-bourg-tibourg

image

hotel-bourg-tibourgdfrgresyges

hotel-hotel-bourg-tibourg-paris-1448_gif

6403-HOTEL-BOURG-TIBOURG

maison_souquet_hotel_paris_decoração_jacques_garcia%20(7)

547962_16050917310042171917

hotel-hotel-bourg-tibourg-paris-1448_gif

Hôtel-Bourg-Tibourg,-Chambre-double-Luxe-_-630x405-_-©-OTCP

trop trop beau   :  on reconnaît là immédiatement  JACQUES GARCIA   . . .   la suite du post d'hier   . . .  j'avais besoin d'en dire plus encore et j'ai d'autres documentations sur le sujet . . .  regardez le papier  ligné + celui à motifs

hotel-bourg-tiborg-salon-1

Hotel%20Bourg%20Tibourg%20lobby

ça me plaît  je pense que les COULEURS DE  la seconde photo est le plus juste !  c'est à dire celle -ci

tumblr_mxqqh6k2iE1r2doe0o2_1280

 salon

IMG_42011

Lobby1

original

sublime photo  j'aime le papier peint !

pensez à faire des photos de détails c'est gai à faire mais aussi très chouette à regarder

Posté par javi53 à 05:15 - - Permalien [#]

26 octobre 2016

La DecoFrançaise - JACQUES GARCIA -

Il fait " brouillardeux "  . . .triste et   moche  . . . pas trop froid . . .

je suis levée depuis longtemps  . . .

un conseil  ou une suggestion : si vous voulez rire aux larmes  - je dis bien aux larmes  - comme moi ce matin  ,   réécoutez sur RTL 8h40 La prestation de Laurent Gera  :

http://radio-podcast.fr/popup-podcast?nid=16

Quand on rit comme ça pendant presque 8 minutes comme une "dézinguée "  quel bien ça fait !

j'ai cru que je ne m'en remettrais pas !

C'est vrai qu'avant de faire éditer des lettres d'amour - tout ce qui a de plus intime -  fallait bien réfléchir  mais tout est monayable : ça donne alors matière à ce genre de délire et de moquerie .  . . Il fallait s'attendre à  "toute cette ironie  "  !

Oui c'est bien de parler  ce matin  de  "décoration excentrique "   celle de Jacques Garcia  . . .

Encore faut- il connaître le personnage , l'homme , l'artiste  .

Oui il y a déjà un article sur ce sujet sur le blog  mais étant certaine  que vous ne retournez pas voir en arrière (3 mars 2014)  -  je ne sais plus ce que j'avais écrit  -  je reviens sur  Le décorateur  et  ça ne me dérange  pas d'y revenir

Bien au contraire

Au fil des ans  : on finit par adapter ses yeux à l'excentricité  à l'opulence à la couleur aux matières extraordinaires qu'on  n'aura même pas l'occasion de toucher un jour  :

Chez Garcia  ce que j'aime c'est CE CONTRE- COURANT  

Les autres fonctionnent en fonction des modes  (revoir les débuts de A. Vervoordt  et ce qu'il fait actuellment  et de  la grande décoratrice  Andrée Putman )   et puis cette passion   . . . même  à l'extrême qui peut faire peur ! 

jacques Garcia

né le 25-09-1945   à PARIS   /  ARCHITECTE et DECORATEUR

DSRGSDRG

 

lA fOllE vIE dE chAtEAU dE

 Jacques Garcia

Le décorateur français nous a reçus en Normandie dans son château du Champ -de- Bataille, lieu inouï de faste et d’opulence.

Deux heures de car et nous voilà devant le château du Champ de Bataille.

L’imposante demeure en est presque intimidante.

D’immenses braseros crépitent dans la nuit noire traçant un chemin flamboyant jusqu’à l’entrée.

Bienvenue dans le royaume Grand Siècle de Jacques Garcia.

Folie décorative

Jacques Garcia vit comme un roi.

Il reçoit comme un prince.

Un beau livre qui vient de paraitre et il  retrace l’incroyable aventure de son acquisition du château du Champ -de- Bataille, (construit par Alexandre de Créqui, entre 1653 et 1665), et qu’il acheta en ruine il y a plus de vingt ans.

20 ans de passion.

Le projet d’une vie.

De l’amour de l’histoire de France et de la passion des objets.

Pas étonnant pour ce grand collectionneur et décorateur français mondialement connu, à qui l’on doit entre-autre, l’aménagement intérieur des plus grands hotels 

J.G. côtoie les grands de ce monde mais reste d’une discrétion exemplaire. Son goût du faste, c’est son goût du beau.

Lui, l’apôtre du style Empire,  aime abuser du marbre et des bronzes, des étoffes moirées et des miroirs baroques.

Certes, son style surchargé ne plaît pas à tout le monde.

Mais pénétrer au cœur du Champ de Bataille, c'est l'expérience architecturale ultime, un spectacle "décomaniaque" comme vous en avez rarement vu.

Par ici

une grande vasque en porphyre,

par là

* une paire de cabinets en laque du Japon posés sur des consoles d’époque Louis XIV,

* des sièges en damas vert, garnis de tissus chinois (très en vogue sous l'impératrice Eugénie),

* des tigres et crocodiles empaillés,

* des papillons exotiques,

* des boiseries de Verbeckt de 1720,

* des armes mogholes et turques du XVIIIè, des tapisseries du XVIIè,

* une bibliothèque (et sa collection d’almanachs royaux),

* un salon d’honneur décoré à l’antique avec au centre de la table, une réduction du temple de l’Amour de Marie-Antoinette, offert par Napoléon à L’impératrice Marie Louise…

On vous cite un peu tout en vrac, mais une telle opulence déboussole.

Une armée de domestiques en livrée XVIIIè

Il est l’heure de passer à table. En livrée et gants blancs, une dizaine de domestiques prend en charge les invités dans le salon d’Apollon. Nappes blanches, vaisselle d’argent qui a appartenu à Talleyrand, air d’opéra en bruit de fond.

Sur la volée de marche descendant vers le parc, d’immenses braseros font flamber la grande perspective des vastes jardins, recréées d’après un dessin de LeNôtre.

Jardins conçus avec panache par Patrick Pottier, partenaire de coeur de Jacques Garcia. 

En tout, 38 hectares de verdure où se cachent pavillons Moghols, temples, théâtre antique, serres d’orchidées, volières, et statues de marbre..

Actuellement, Jacques Garcia planche sur l’agencement de trente-trois nouvelles salles de la Muséographie du Département des Arts Décoratifs français des XVIIè et XVIIIè siècles, et réaménage aussi les appartements privés des Rois, de Louis XIV à Louis XVI, au château de Versailles.

A 65 ans et au bout de  20  ans de chantier, le château du Champ -de- Bataille est enfin totalement rénové.

« Connaître les objets c’est facile, les reconnaître c’est beaucoup plus dur » dit-il.

Reconnaissons à l’homme le courage d’avoir porté ses ambitions. Parti de rien, sans héritage et avec les seuls revenus tirés de ses travaux de décorateur, il est aujourd’hui capable, d’entretenir et de vivre dans l’une des dix plus belles demeures privées de France

---------------------------------

Jacques garcia, au CHATEAU DU CHAMP-DE-BATAILLE recevait ses amis pour fêter deux anniversaires qui lui tenaient particulièrement à cœur: ses 65 ans, et les 20 années qu’il venait de passer dans cette illustre maison normande du XVIIe siècle à laquelle il a apporté plus que son lustre ducal d’autrefois: un faste princier.

Il accueillait aussi ses amis - quelques centaines, tout de même - pour leur dévoiler sa dernière folie: un palais indien du XVIIIe siècle, qu’il avait fait démonter, transporter et remonter pierre par pierre au pied d’un lac artificiel d’un hectare.

Jacques Garcia recevait à sa manière, c’est-à-dire grandiose et amicale, comme NICOLAS FOUQUET  ou Charles de Beistegui l’avaient fait avant lui.

Une armée de domestiques en livrée XVIIIe prenait en charge les invités ; dans le salon d’Hercule (rebaptisé, depuis, le salon d’Apollon), un castrat chantait, accompagné d’un clavecin, et sa voix haut perchée dominait le fracas des bûches qui s’effondraient dans une somptueuse cheminée de marbre rouge ; sur la volée de marches descendant vers le parc, où l’on croisait des éléphants cornaqués par de véritables hindous, des centaines de quinquets éclairaient d’une flamme tremblante autant de bouquets de roses ; un peu plus loin, d’immenses braseros faisaient flamber la grande perspective vers le château depuis le canal bâti de toutes pièces par le propriétaire.

Les décors du Costes et du Fouquet’s, de la Mamounia et du Danieli, c’est lui

La discrétion interdit de mentionner le nom des invités de cette soirée, pour la plupart célèbres.

Jacques Garcia ne souhaita pas «communiquer», comme on dit, sur cet événement.

Rien ne filtra, ni dans la presse ni sur le web, de cette fête.

Ce fut un plaisir secret et exquis. Car, ce soir-là, tous les hôtes du maître de maison eurent à la fois un sentiment et une certitude: celui d’avoir assisté à quelque chose de tout à fait extraordinaire, d’un goût extrême, mélange de faste et de simplicité, d’extravagance et de gentillesse, qui resterait à coup sûr dans les mémoires et dans les annales de la chronique mondaine.

En partant, chacun pensait: «Il y a eu, au XXe siècle, le bal de Charles de Beistegui ; il y aura eu, au XXIe siècle, la soirée de Jacques Garcia!»

Ce long préambule en dit beaucoup sur la personnalité du propriétaire du Champ de Bataille.

On comprend mieux pourquoi cet homme peut être jalousé, moqué, critiqué.

C’est vrai, dans le petit milieu professionnel où il évolue, l’insolente réussite de Jacques Garcia éveille bien des aigreurs. Il faut dire que la critique ou la médisance sont aisées tant il en a fait, dans tous les sens du terme   : on lui doit, entre autres, et rien qu’à Paris,la décoration du

COSTES , du

FOUQUET ,du

GRAND CAFÉ ? de la

GRANDE ARMÉE ? de

LADURÉE de l'

AVENUE, de l'

ESPLANDE, du

RUC, du

PARIS ,du

ROYAL MONCEAU

etc . ..

 mais aussi de La

MAMOUNIA  à Marrakech, du

NOMAD à New York ou du

DANIELI i à Venise,

sans oublier de nombreuses demeures privées, dont la résidence parisienne du

SULTAN DU BRUNEI qui représente quelque 6 000 m² place Vendôme, ou encore celles des

D'ORNANO

BOOUYGUES

MAUBOUSSIN

Pêle-mêle, on lui reproche

* d’aimer jusqu’à la déraison le Grand Siècle qui, c’est le moins que l’on puisse dire, jure avec le minimalisme en vogue aujourd’hui ;

* d’avoir remis au goût du jour le si décrié XIXe siècle, et en particulier

* d’avoir réintroduit dans les intérieurs contemporains les styles Empire et Napoléon III (ce qu’il appelle drôlement le «Nap III»),

* d’abuser des marbres et du bronze, du staff et des miroirs, des étoffes moirées et damassées, des plissés et des gansés.

Bref,

* de surcharger ses atmosphères. «Trop n’est pas beau», assurent ses détracteurs.

«Au fond, il n’a pas inventé grand-chose, glisse un commissaire-priseur parisien réputé.C’est un décorateur, pas un créateur de formes, de lignes ou d’objets.»

Un expert en mobilier XVIIIe nuance:  «Il est très habile. Il a compris, par exemple, qu’une pièce bardée de tapisseries procure un superbe effet d’ensemble et que cela coûte infiniment moins cher que de la meubler ou de la décorer d’œuvres d’art. Si on le compare à Emilio Terry, Jacques Garcia est un vrai créatif, mais son problème, c’est que ses clients ne le sont pas.»

Ce que dit, d’une autre manière, un grand marchand: «Presque toutes les difficultés de Garcia avec le petit monde de l’art viennent de ses rapports avec quelques historiens, en particulier Alexandre Gady, et avec certains conservateurs de musée. Par définition, les conservateurs et les historiens sont là pour conserver, alors que Garcia est là pour bousculer. Tout le malentendu vient de là!»

Une vie en forme de quête esthétique

D’autres le défendent mordicus, tel Roland de l’Espée, expert et président de la Société des amis de Versailles: «On dira ce que l’on veut, mais Jacques Garcia est un rempart contre la rupture du goût. En plus, il fait la promotion de nos Louis!»

Ces petites polémiques ne doivent pas faire oublier l’essentiel:

J. G.  fait autorité dans son domaine de prédilection - le Grand Siècle. N’a-t-il pas été chargé du réaménagement et de la mise en scène des appartements royaux à Versailles (la grande exposition du mobilier d’argent, par exemple, c’est lui), ou encore de la muséographie du département des arts décoratifs des XVIIe et XVIIIe siècles au Louvre? Pour cet homme issu d’un milieu modeste, de tels titres sont des lettres de noblesse. Pour le propriétaire du Champ de Bataille, c’est la plus belle des cartes de visite.

Car, au-delà des centaines de chantiers effectués pour les autres,

J.G.  n’a vécu depuis vingt ans que pour et par le Champ de Bataille, cette monumentale bâtisse qu’il a rachetée au duc d’Harcourt, et à propos de laquelle La Varende écrivait: «Ici règne l’ampleur. Le décor n’intervient qu’après la déclaration de puissance.» Passion dévorante: Garcia lui a accordé tout son temps, y a englouti toute son énergie, les fortunes qu’il a gagnées, restaurant non seulement les lieux, mais les remeublant, avec une idée fixe: «Rassembler, dit-il, dans une collection de meubles et d’objets royaux ce que la Révolution française a dispersé.»

Avec Patrick Pottier, son ami de cœur, ils ont également entrepris de recréer 40 hectares de jardins d’après un dessin de Le Nôtre. Le résultat est tout simplement inouï, comme le montre le magnifique livre d’Alain Stella et Eric Sander. Et le simple énoncé de ces quelques chiffres donne le vertige:

5 millions de tonnes de terre déplacés,

60 000 buis,

10 000 charmilles,

35 000 ifs,

2 500 tilleuls plantés!

Après le vertige, c’est le tournis que l’on éprouve: à l’intérieur, on ne sait plus où regarder.

Ce n’est pas que la perspective d’ensemble soit confuse, c’est que chaque chose mérite que l’on s’y arrête et qu’on l’observe avec attention.

Ici, le faste n’est jamais de mauvais goût: il s’impose comme une évidence.

Tous ces objets, tableaux, meubles, œuvres d’art et éléments de décor, de provenances prestigieuses, parfois même royale, possèdent tant de force et de beauté qu’ils se renforcent les uns les autres, parvenant, contre toute attente, à coexister et à imposer une harmonie grandiose.

Lautréamont évoquait la rencontre d’un parapluie et d’une machine à coudre pour illustrer sa conception de la beauté.

Chez Jacques Garcia, la beauté naît de la rencontre d’un crocodile empaillé et d’un bronze du Bernin, des fiançailles d’une console Régence avec une armure de samouraï, du mariage d’un canal artificiel et d’une authentique prairie normande, le tout donnant naissance à un sublime jardin à la française, aujourd’hui classé.

C’est cela, le style Garcia.

 Il y a du Nicolas Fouquet en lui ; c’est aussi notre Louis II de Bavière

Alors qu’il mène une existence somme toute assez simple lorsqu’il est à Paris, dès qu’il arrive au Champ de Bataille, c’est la vie «grand genre».

Le soir, il fait allumer une centaine de flambeaux, pique-cierges et autres candélabres, passe d’un salon à l’autre, déambule dans l’enfilade de 85 mètres de long qui traverse le grand appartement du premier étage, avant de dîner, avec Patrick et quelques amis, entouré de ses quatre lévriers nains - Tadzio, Livia, Rocco et Cenzo -, dans une vaisselle d’argent qui a appartenu à Talleyrand

Cet homme était né pour être servi: à l’âge de 14 ans, parce qu’il était déjà pressé de réussir et de s’imposer, il payait quelqu’un pour faire son lit afin de ne pas causer de peine à sa mère, qui ne supportait pas le désordre!

Avant de parvenir aux fastes et aux splendeurs du Champ de Bataille, Garcia s’était, si l’on peut dire, fait la main sur deux autres somptueuses maisons: l’hôtel de Sagonne, rue des Tournelles, à Paris, et le château de Menou, dans le Nivernais, deux propriétés qu’il a été contraint de vendre pour pouvoir réaliser son grand projet normand.

Malin comme un singe, redoutable négociateur, très attachant, parce qu’il est généreux, qu’il aime les gens et qu’il est sensible à la poésie des caractères - ce n’est sans doute pas un hasard si, sur les centaines de tableaux accrochés aux murs du Champ de Bataille, presque tous représentent des personnages plutôt que des paysages ou des natures mortes: derrière chaque portrait, il y a un être humain, donc une histoire -

J.G. continue de former des projets.

J.G.  vient d’acquérir un monastère en Sicile, qu’il a entrepris de restaurer en respectant l’austérité du lieu et il rêve d’un château féodal du Vexin, qu’il a connu enfant, pour y marier mobilier Haute Epoque et œuvres d’art contemporaines.

On l’a compris: J.G c’est le Nicolas Fouquet d’aujourd’hui.

C’est aussi notre Louis II de Bavière.

Et, pour être tout à fait juste, il faut ajouter qu’il y a du Mazarin en lui - le cardinal collectionneur, celui qui, avant de mourir, se fit promener une dernière fois au milieu de ses richesses et déclara: «Et dire qu’il va falloir quitter tout cela!»

A une époque où, dans notre pays, toute réussite est devenue suspecte, la vie de Jacques Garcia est une incroyable success story à la française.

Parti de rien, cet homme est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands décorateurs au monde, capable, sans héritage et avec les seuls revenus tirés de son travail et de son intelligence, de restaurer, remeubler et entretenir l’une des dix plus belles demeures privées de France.

On discerne parfois une forme de souffrance métaphysique dans sa quête de perfection esthétique.

André Malraux aurait pu dire de Jacques Garcia qu’il est engagé dans le combat principal, primordial, le combat essentiel, celui qu’il nommait «la lutte avec l’ange», et qui n’est autre que le corps-à-corps avec la beauté - ou l’idée que l’on s’en fait.

jean rené van der pllaetsen

que j'ai modifié  et résumé  : pardon

 

aimer le grandiose  . .   jusqu'à la FOLIE . .  .  des grandeurs

 CCB_SV_HD

chez JACQUES GARCIA 3

PHOb5413934-488c-11e3-87dd-25f46cba51e0-805x453

FR_Normandie_chateau_Beau_Mesnil_f5c1283556cd4de8abdf37a74fc9750d

LE BATIMENT C'EST QUELQUE CHOSE MAIS CE QUI L'ENTOURE L'EST TOUT AUTANT

i001

6682267

01d6eac8a72796199bca1fd94b2cb62f

1507-1

6682369

maxresdefault

PHO4dfcc0ca-4884-11e3-87dd-25f46cba51e0-805x453

PHO6ebcaa88-46d0-11e3-994e-5663204920db-805x453

PHO6f6a014c-46d0-11e3-994e-5663204920db-805x453

salon-louis-xv-la-reserve-far

une collection de cuivre extraordianire

dans ses cuisines une collection incroyable de CUIVRE

c36e92d63895c32dda92169141b295c8_jpg

jacques garcia5

JE SUIS SUBJUGUÉE PAR LES DÉTAILS LE TRAVAIL des RECHERCHES d'objets de toiles de tissu

jacques garcia6

jacques garcia8

 

Posté par javi53 à 10:00 - - Permalien [#]

La DecoFrançaise - JACQUES GARCIA - météo SEC +7° à 5h du matin

La MaiSoN SouQueT

10, rue de Bruxelles (IXe).

et Jacques Garcia

Source Figaroscope

 

Cet hôtel cinq étoiles * * * * *   a ouvert ses  portes à Pigalle

Luxe, calme et volupté pour un lieu rhabillé par Jacques Garcia, où l'on peut également prendre un verre tout en jouant aux échecs.

Déjà propriétaires de la Maison ATHÉNÉE  - décorée sur le thème de l'opéra - , Yoni Aidan et Sylviane Sanz ONT OUVERT les portes de la Maison Souquet.

Un nid exclusif de 20 chambres dont 6 suites situé à SoPi, entre le Moulin Rouge et la place de Clichy.

Après ce refuge chic et soyeux, le duo a l'intention de multiplier le concept des maisons thématiques parisiennes, dans lesquelles il se targue de privilégier l'accueil personnalisé et le décor ultra soigné.

Souquet, une ancienne maison close.   (on ne s'en serait pas douté DU TOUT) 

Derrière cette belle façade XIXe,  (impossible de trouver la façade en photo )   une maison des plaisirs de la Belle Époque qui contribua, entre 1905 et 1907, à l'histoire sulfureuse du Paris festif et licencieux.

Plus tard, le lieu devint un hôtel parmi tant d'autres, dans toute sa " banalité" .

Le style  "cocotte " de Jacques Garcia.

Il n'en fallait pas davantage pour convaincre le décorateur star de prendre ce projet à bras-le-corps.

Un décor unique pour chaque chambre, portant le nom des courtisanes les plus célèbres: Liane de Pougy, la Belle Otéro, la Païva ou encore la Castiglione.

Tissus et passementeries chatoyants,   on n'en attend pas moins de jacques Garcia  , l'esprit de chacun de ces écrins est unique: indien, chinois, japonais

De quoi faire rêver la clientèle internationale en quête de petits plaisirs nostalgiques (à partir de 450€ la double, 750€ la junior suite). En prime, les clients pourront profiter d'un accès privatif au superbe «salon d'eau» installé en sous-sol.

Salon de thé et jeux de société.

Si l'on n'y dort pas, on y prend le thé ou un cocktail dans les superbes salons d'accueil.

Une soixantaine de places assises pour accueillir les hôtes de cette maison où, dorénavant, le bonheur suprême est d'y prendre le thé et de jouer aux échecs, sur les belles banquettes damassées en broderies de satin violet.

«Nous avons chiné une très belle table de jeu Napoléon et plein d'objets en Belgique, en France et en Autriche», confient fièrement les propriétaires, qui cherchent l'excellence partout: Maître Tseng pour le thé, un jeune barman belge (Kevin Ligot) et un pianiste de temps à autre.

Rendez-vous secret.

Ils sont coupé de la ville par la fantaisie du décor, «où l'esprit s'évade dans un environnement fantasmatique peuplé d'objets d'art, de canapés, de causeuses et de divans».

La magie, si l'on joue le jeu, devrait opérer.

-------------------

on ne peut pas dire qu'on aime pas ou que ce n'est pas beau  . .. si on choisit un hôtel de luxe   quand on est un couple : c'est vers le GLAMOUR qu'on ira et le glamour il n'est pas dans le design du tout

non moi qui connaît JACQUES GARCIA  du moins son travail  je ne l'ai pas reconnu ici  . . . cela dit on retrouve SES VELOURS  SES TONS MAUVES ROUGES SES VERTS PUISSANTS SES ORERIES et SES BOISERIES DE LUXE 

J'aime énormément 

on peut jouer chez soi dans sa chambre  avec des papiers (approximatifs)  . . . des " stuks "  ( barre  et rosace en polystyrene)  de la couleur  du noir et de l'  or

OUI là c'est cher  : je parle de trucs en  polystyrène   au plafond  qui seront peints  en noir et doré  les portes tout pareil : oui il y a moyen pour celles et ceux  qui aiment  les surcharges chics   . . .  à une seule condition que la maison  s'y prête  c'est à dire destinée  ou PRÉDESTINÉE  à ce genre de décoration . . .   c'est à dire peu de maison  !  . . .    mdr

Dayuse-Maison-souquet-Paris

 95735-maison-souquet-article_diapo-1

HOT-OP-0315-SOUQUET-01

oui c'est vrai que là c'est dur dur

8441546-13254479

j'adore ça !

43231166

43229972

bar-maison-souquet-paris

PREROVSKY-PHOTOGRAPHY1-5423

 599293-9269598_49_w-original
je dis wouahhh la montée d'escaliers  je continue de dire que le rouge est la principale couleur d'intérieur

souquet_chambre_4_jpg_8602_north_700x_white

206795944

206797807

c'est feurtré c'est chargé et pas chargé  . . .je doute qu'on ne dorme pas bien ici

sans-titre

PREROVSKY-PHOTOGRAPHY1-5502

PREROVSKY-PHOTOGRAPHY1-5470

je n'aime pas ici parce que les tables de velours me gênent

photo2jpg

souquet_chambre_9_jpg_4239_north_700x_white

le mariage des tons  est sublimissime  mais vraiment je n'aime pas ces tables en velours

9269598_90_z

tout noir et tout doré

14sept_bd_les_chambres

Maison-Souquet-683x1024

12-appartement-liane-de-pougy-inspiration-ndienne-souquet-chambre-20-944258862

la literie est partout ULTRA BLANCHE

14sept_bd_les_salles_de_bains9

301-Belle-Otero-1-2-e1468249030146

IMG_0680-740x555

 PHO9a99991c-8f50-11e4-ae7a-79f2598a1ebb-805x453

j'       a    d    o    r    e

MAISON SOUQUET

ces lampes sont splendide  mais  ne croirait on pas un bougeoir en métal argenté ?

Blogpost1-3

Maison-Souquet-Hotel-by-Studio-Jacques-Garcia-Paris-France-04

j'adore ! cette surcharge dans la chambre qui me parait toute petite et cette entrée en  uni  chargée elle de noir et de détails dorés et surtout Son plafond DORÉ

paris-111

il n'y a que dans ces hôtels de luxe qu'on accepte cette décoration   . . une chose est certaine JACQUES GARCIA laissera  son nom dans le monde de la décoration et dans l'histoire de l'art

Plus il avance en âge et plus il surcharge  plus il  "sophistique" plus il  "alambique"  de motifs tous ces  matériaux   en soie en taffetas . . .  abat jour , tentures, tètes de lit ,  et ici nous avons  le noir qui va mettre en valeur et qui va accentuer le luxe des  tissus 

2241284-Maison-Souquet-Guest-Room-6-DEF

maison-souquet-12

maison-souquet

maison-souquet

206795944

a35612_56a69060271142b48b628b8471b6505d

203-rita-2-5

Posté par javi53 à 05:15 - - Permalien [#]
12 octobre 2016

La DecoFrançaise - chez CARAVANE -

Ce matin 8h  = 3,2°

il faisait  soleil  . . .  IL EST PARTI  . . .  il est 14h30   =  +12°

hier je vous parlais d'une marque  dont j'ai apprécié les plaids  j'ai trouvé quelques  tissus linges de maison coussins de leur collection . . .  ON VERRA DEMAIN 

Mais avant je vais encore parler de CARAVANE je n'ai jamais rencontré cette marque et  franchement  c'est pas faute de demander et de chercher  mais elle ne se vend qu'à Paris et à Lyon et  en ligne aussi sauf les divans  !

C'est sublime et le choix de leur coloris est au top  . . . d'ailleurs ils ont aussi crée une gamme de couleurs

voyons d'abord les tons dont je raffole  !

les verts les ocres foncés moutarde  les " gris anthracite(s) " et noir(s)

2569_1200x550-f

c'est  une pureussite !

un velours lacvé -f

405_588x521-f

549_588x521-f

ce vert me plait moins mais il faut  voir selon la couleur du mur auquel il sera adossé

2947_588x521-f

excellent !

600

très classieux

2646_588x521-f

1601_588x521-f

745_1200x550-f

1426_588x521-f

SUBLIME POUR UN BORD DE MER  . . . DU noRD  !

547_x350

555_x350

velours de coton 140 de large 150 e le metre

cliquez vous aurez les prix

CARAVANE0

1879_588x521-f       1900_588x521-f

03E8000007975343-photo-plaid-et-coussin-pied-de-poule-caravane     439_588x521-f

47e290173cf3325b45fc6aa54b12136d   DSCF5475-768x1024

CHEZ CARA     CHEZ CARAVANE 33

4114_1200x550-f

3695_588x521-f

916_588x521-f

189_588x521-f

100% lin lavé en 128 de large 78 e le metre + 14 e sous une commande de moins de 3 m

tonS magnifiqueS   -   TOUS       pour le bord de mer du NORD

766_588x521-f

3136_1200x550-f

ceci aussi est pas mal pour le bord de mer

3969_1200x550-f

même si on n'aime pas le bleu dans la déco QU' EST CE QUE C' EST BEAU  voilà des tons pour le bord de mer  voilà le conford d'un bord de mer

548_x350

ce ton ?  je ne pourrais pas

541_x350

celui-ci non plus

546_x350     550_x350    1739_x350    2634_588x521-f

961_1200x550-f

2132_1200x550-f

3136_1200x550-f

3475_1200x550-f

3660_1200x550-f

3872_1200x550-f

3877_1200x550-f

3879_1200x550-f

3953_1200x550-f

3956_1200x550-f

3973_1200x550-f

4022_1200x550-f

4035_1200x550-f

4114_1200x550-f

4115_1200x550-f

38 euros le metre 115 de large + 14 e du metre sous 3 m de commande     386_588x521-f

766_588x521-f     907_588x521-f

2029_588x521-f      2450297-banquette-mon-prince-caravane

CHEZCARAVANE     CHEZ CARAVANE 1_n

CARAVANE FETE SES 20 ANS     Caravanebanquetteavecpleindematelas_w641h478

FGYJUGFUJ    GFHGYJ

BVHGHJ     GHJGHJG

CARAVANE      CHEZCARAVANE

COUVRE LIT COTON CARAVANE     CXFGFGHF

VCGHG     FGGHFGH

DFGHFDGHFD    VGGJHGGH

BHJHG

FDTUTD     GHH

GHJGHJGDGYHGD     VGHGHG

FGHFG

GFYJTGYJ      GDYJGY

GDYJGY      VCGGJF

Posté par javi53 à 14:30 - - Permalien [#]
25 juillet 2016

La decoFrançaise : la decoratrice créatrice

Ce matin : container  . . . . puisque j'ai élagué et scié l'arbuste du fond du jardin

puis lavage voiture et . . . . pire que tout :   lustrage  . . .   ça m'a pris la matinée   . .  demain elle part en clinique  pour 2 ou 3 jours  et j'avais envie qu'elle soit  considérée sous son meilleure jour ( . . .  quand je pense qu'il y en a qui ne font que ça de leur temps libre  . . . ça me sidère  mon dieu  combien c'est  créatif  - contructif  -  . . . . pfffffffffffffffff  quelle perte de temps )  .

Il fait insupportable 26,7  hier nousétions à presque 30°

Hier fin de journée . . .quel ennui  . . .  !

je revisionnais donc  " MAISONS JOLIES MAISONS  "   les émissions qui passaient tous les jours sur STYLIA   . . . une télé qui n'existe plus et que j'adorais par manque de  télé -spéctateurs 

il n'y avait que du beau à voir  

ok des rediffusions :  de semaine en semaine mais quand  il s'agit de DECO  ARCHITECTURE MAISONS LINGES MODE maison d'HOTES   bref rien que tout ce qui me plaît  : je veux bien quelques rediff !

C'est ainsi que j'ai fait la connaissance de divers créateurs de tous pays   . .  .et de France et donc de quoi  nourrir mon blog à partir du moment ou je pouvais trouver sur le net (pas évident )

il y a donc 2 ans nous étions  dans l' appartement et l'atelier de

ISABELLE KESSEDJIAN

PEINTRE CRÉATRICE DE PLEIN DE CHOSES PLUS DES  OBJETS ET JOUETS  EN CROCHETS AUSSI 

Tout le monde connaît  ce qu'elle fait  chez nous ses petits cadres et cartes postales  pullulent ( ce sont des sérigraphies )  . . . etc. . . .

ce sont  des mots d'enfants   . . .  mais que je trouve un peu simples 

Moi  j'en ai beaucoup des mots d'enfants  :  car dès que j'entendais nièces et neveux  parler  je marquais tout :  rhoooo  trop trop trop drôle  : j'ai un carnet spécial  

Tiens :  je vous raconte une anecdote  !

C'est un jour d'été   ,  fin de journée  . NOus sommes en 1997 -ou 1998  

Mon frère doit faire  rapidement des courses  de dernière minute  au super marché  à 2km  : il  faut prendre la voiture  . . . ils habitent à  250 m de la nationale . Une route  très fréquentée  . . .Même si c'est jour de vacances  . . .les gens rentrent du boulot 

Julia  veut absolument partir avec lui  . . .  

Mais non  . . .

Il refuse  . . .

Il est trop pressé  .

Elle vient de prendre son bain et est déjà  en pijama   . . .

Disons qu'elle a  3 ,5 ans  (née en 1994)  . . .  en tous cas guère plus

Il part !

A un moment donné sa mère ne la voyant  plus   se met à crier  . . .   crier  . . .  Juliaaaaaa  juliaaaaaaaa   . . .

Personne   . . .   

C'est l'époque où nous sommes encore traumatisés par l'affaire DUTROUX  et elle n'en bat pas large

Mais où est  - elle  ?

Mais où se cache -t-elle ?

On la connait elle est capable de rester dans un coin et ne pas répondre   : c'est sans doute ce que pense sa mère parce que si  j' ai bon souvenir elle ne se tracasse plus tant que ça  parce qu'elle pense qu'elle est quand même partie avec son père

Mon frère sort du super marché et reprend la nationale   :  il a du  être absent 20 minutes pas plus

à la moitié du chemin il voit de loin un enfant sur un velo  2 roues  avec les 2 roulettes et il se dit  : " m'enfin  y a quand même des parents inconscients

En fait de Parent inconscients :  . . . . Ben c'était lui  . . . . Juila , dans la rage , avant donc  décidé de partir par ses propres moyens 

Pas une voiture ne s'est arrêtée   : comment voulez vous   . . . 

D'ailleurs c'était dangereux :  il n'y a pas de bas côté et  l'affaire Dutroux ressurgissant dans les mémoires aussi vite  :  personne n'a , on l'a bien compris par la suite ,  voulu prendre de risque  et faire monter la gamine dans sa voiture  . . .  la reconduire oui  . . . .  mais où ?  Et se faire passer pour une femme ou un homme  pervers :  personne n'a osé s'arrêter

Car oui   :   la gamine , furieuse comme elle sait l'être , parce que son père ne l'a pas enmenée avec lui ,  roule  sur la nationale

Quand il a vu que c'était sa fille  : il était dans tous ses états  . . . .   il tremblait comme une feuille 

Et en hurlant comme une bête :  " Mais qu'est ce que tu fais là  ?  . . . mais qu'est ce que tu fais là ?  . . .mais qu'est ce que tu fais là  . . . . ?  . . mais c'est pas vrai  . .  . C'est pas possible  que tu ai mis  si peu de temps pour arriver là . . .  ! ! ! !  "

et elle de répondre en rentrant dans la voiture  : 

" tu verras quand je fuira  je sera ton cauchemar !"

je pense que c'est  cette phrase  . . .    

Ce fut le sujet de conversation pendant des jours et des jours et ON élucubrait  dans tous les sens et si  . . .et si  . . . .et oh mon dieu si  . . . 

j'en ris encore mais j'en ai toujours des frissons  . . .

Voilà  ce sont des mots d'enfants que j' illustrais aussi  le plus souvent   . . . 

ZUT

je suis occupée de chercher  ce souvenir  :  je gardais tout . . . mais depuis que j'ai fait faire tout l'étage (souvenez -vous)  j'en ai profité à ce moment- là  pour me débarraser  et faire  un sacré tri   . . .  j'ai jeté énormément de paperasse ,de souvenirs,  d'albums  photos ( 1 coffre de voiture : j'vous jure et jene le regrette pas  )   

 

allez passons à notre sujet

voilà ce qu'elle fait

9d01d3a293a72b35e0b953441da0417c      33131890

aa781645c1c199548cc3c990f5324aac     atelier kessedjian_jpeg

9k4gqTlMsyX1rKJU79FQ735KIdQ     b5cae8376bd8a7050f46620236b4acbe

cochon crochet   cutlery-set-greedy-by-isabelle-kessedjian-b1e

Collection 2010_1 004     quand je serai grand (8)

isabelle kessedijan     Isabelle Kessedjian

isabelle-kessedjian-tableaux-enfants     jirai-loin-cracation

Maison et objet 1      photo-18

quand je serai grand (6)      quand je serai grande chanteuse

tableau-tableau-quand-je-serai-grande-je-serai-artiste-d-isabelle-kessedjian      tableau-quand-je-serai-grand-je-ne-t-oublierai-jamais-isabelle-kessedjian

tableau-la-plus-belle-en-maillot-quand-je-serai-grande-isabelle-kessedjian      tableau-garcon-quand-je-serai-grand-je-serai-policier-by-isabelle-kessedjian-05b

tableau-fille-quand-je-serai-grande-je-serai-gourmande-by-isabelle-kessedjian-46b     T19-maitresse-L

seraifoot-Cken6DQs     quand je serai grande chanteuse

 

mais ce qui me plait  vraiment énormément

ce sont les dessins d'enfant

pour moi c'est encore mieux et bien plus artisitque  et décoratif  . . .  

faites encadrer les dessins de vos enfants

accrochez les cadres dans la chambre ou le hall de nuit en multiplicité

ça vaudra tous les  poster de chez Ikea

 

Par : Directrice
Publié : 28 octobre 2013
à grenoble

Cette année les élèves des classes de CP et CE1 se sont inspirés des œuvres d’Isabelle Kessedjian pour réaliser leur étiquette de porte manteau.
Des personnages qui projettent l’élève dans le futur lointain : quand ils seront grands.....
Des personnages à grosse tête et petits corps, des personnages riches en couleur, plein d’émotion et d’humour qui nous touchent, et qui donnent envie d’apprendre.

ce11

ce12

ce13

ce13-001

ce14-001

ce15

ce15

ce141-2

ce14

 

EXCELLENT

 

 

rholalala j'ai enfin trouvé ce souvenir  . . . et j'ai même retrouvé toutes mes docs de FENG SHUI  . . . DES DOCS QUE JE CROYAIS AVOIR JET2 ET DES cd DE DÉCORATIONS BEN çA ALORS   . . .là haut dans le fond de la grande armoire

chui contente je vais pouvoir refaire des tris

P1480027

 je vois que la phrase n'est pas tout à fait la même dans mon souvenir

mai ça veut dire tout pareil

mdr

Posté par javi53 à 13:30 - - Permalien [#]
18 avril 2016

La DecoFrançaise - Créateur -

Etait -ce sur fr5 ou chez nous à la télévision belge  ?  En tous cas c'était samedi . . .   Un reportage sur  les

CouSSiNS

Etiquette-eplingle_07041504_def72

décidément j'ai les mêmes idées mais pas les mêmes "produits"   : je parle des nominettes

 

DeS CouSSiNS De LuXe

LES COUSSINS DE LA     fdft

Une maison  "d'intérieur" récompensée  par un jury presse à l'occasion de Maison & Objet 2016

Dans l’atelier de la Maison Popineau, on est à mi-chemin entre l’atelier d’artiste et l’atelier de couture. En abolissant les frontières entre les activités créatives et techniques, Aurore, Directrice Artistique de la Maison, valorise une approche globale et peut ainsi produire des coussins d’exception, design et décoratifs, aux finitions minutieuses.

a partir de 280 e tout de même  . . je me demandais  : qui peut  acheter un coussin à ce prix car tout seul c'est assez minalbe il en faut au moins 2 non ? Moi je pense  je sais que m^me sans savoirt coudre on peut aussi trouver des tissus  de luxe (des vieilles robes par exemple ) et faire pareil ! 
Et pour ne jamais perdre cette double exigence, les créations sont déclinées en petites séries limitées et se renouvellent régulièrement au fil du temps.

Cette Collection de coussins design est constituée d’un assemblage de 4 tissus articulés selon un motif géométrique très design, avec une pièce centrale triangulaire autour de laquelle gravitent 3 pièces de tissus matiérés.
Avec leur motif simple et harmonieux, ces coussins cohabiteront facilement à plusieurs sur un canapé ou un lit et s’intégreront parfaitement à tous les environnements pour y apporter une touche élégante de modernité et de design très actuel.


Leur finition « haute couture », l’intérieur en plumes et la fermeture originale avec les pastilles de cuir et le galon noué à la main sont là pour garantir l’exceptionnelle exigence de la Maison Popineau.

Les finitions poussées

au bout de l’exigence

La fabrication suit des process techniques très rigoureux, de la coupe à l’assemblage.

Les finitions sont poussées au bout de l’exigence, dans un esprit très « haute couture ».
Toute la phase de confection est contrôlée et maîtrisée par Aurore qui y consacre une attention toute particulière, soucieuse de respecter cet esprit artisanal qui différencie les produits de grande qualité des produits industriels.


À chaque étape, une vigilance toute particulière est apportée pour limiter au maximum les chutes de tissus et assurer ainsi une fabrication éco-responsable permanente.

La première raison d’être de la Maison Popineau repose sur sa volonté de travailler des modèles uniques, à forte valeur ajoutée créative et au design très graphique, loin des éditions industrielles et des coussins imprimés.


La seconde raison d’être repose sur une exigence de qualité qui fait des pièces de la Maison Popineau des modèles d’exception aux finitions impeccables sous toutes les coutures.

Située à Paris, la Maison Popineau est conçue sur le modèle des marques de haute couture, de la conception à la confection, et défend un savoir-faire exclusif et une fabrication 100% française.

De formation artistique (école Boulle, Olivier de Serres), Aurore, Directrice Artistique de la Maison Popineau, riche d’une expérience de 20 ans dans la conception et la confection de costumes pour l’opéra et le théâtre, transpose dans ses créations de coussins tout son imaginaire créatif, classique ou contemporain, et y adjoint la haute technicité acquise au cours d’un parcours professionnel exigeant.

En perpétuel renouvellement, elle propose des créations souvent spectaculaires, toujours étonnantes, dans lesquelles les amateurs sauront reconnaître les qualités d’une véritable artiste.

Une démarche eco responsable

L’objectif de la Maison Popineau : redonner vie à des matériaux qui ont été abandonnés ou ne peuvent plus être utilisés dans les circuits classiques de fabrication. donc des restes de très très belles matières . . . Les tissus vintage ou contemporains proviennent en majorité de stocks et fin de séries de tissus haute couture.
Les cuirs, utilisés pour les pastilles au dos des coussins, sont récupérés auprès de fournisseurs de maroquinerie haut de gamme.

La parfaite symétrie de ces 4 coussins originaux leur confère une totale complémentarité et dessine un ensemble majestueux qui apportera une touche unique à votre chambre ou votre salon.

D’un style très moderne, ils associent des tissus bruts et précieux et des couleurs délicates, qui s’intègrent à merveille dans tous les intérieurs chaleureux.

caprice     1454520555     boris     cuivre

dandy     fantaisie

Cuirs_07041505_def300_def72

récupérations de restes de cuir de luxe ! 

Coussin-JDF-et-ciseau_08041506_def72

qdsrgtesqryrshrth

Posté par javi53 à 15:30 - - Permalien [#]