03 mai 2022

Le C à lire les infos

LES QUELQUES INFOS DU JOUR

 ON PARLE Du CLIMAT DEPUIS DES MOIS  

il faut faire quelque chose c'est URGENT 

hier aux infos  on a vu des endroits en France magnifiques  un exemple d'une petite plage enclavée  ou durant la saison 10.000 voitures tournent pour chercher un parking  (le maire n'en peut plus )  dès lors il font payer 1 e  l'heure  JE TROUVE CA ARCHI NORMAL  ça devrait être plus cher   encore c'est infernal

j'ai du mal à comprendre ces gens qui veulent à toux prix envahir un endroit  mais le pire c'est que quand les voitures partent elle laissent des quantités de poubelles  : alors franchement plus en-on en parle pire l’être humain se comporte  : HONTE A CELUI QUI JETTE  QUOIQUE CE SOIT DANS DES ENDROITS SPLENDIDES  ou pas d'ailleurs  à tous ces gens qui laissent leur chiens déféquer sur les trottoirs pisser sur les vasques de fleurs  rien que ça moi ça me dégoute  : ça mérite 500 e de procès

vous devez posséder dans vos poches 2 ou 3 plastics pour ces  "déjections" 

mais dans le pays ou tout est permis  . . . qu'est ce qu'on fait ?  je parle de  ARABIE SAOUDITE   . . . Les voitures restent moteur allumé durant 1h 2h pendant que ces donzelles richissimes font  leurs "courses" dans les boutiques de luxe  (pas au super marché) : il fait 55°  IL Y A LA CLIMATISATION PARTOUT mais ça on trouve normal c'est nous ici qui devons faire attention  en INDE AUSSI    les températures sont insupportable

MAIS NOUS N'Y SOMMES POUR RIEN

Capture d’écran 2022-05-03 090439

je ne sais plus qui m'avait dit un jour :  " . . .   je vais faire placer la clim . . . . "    ah bon ?  ici en Belgique ?  Oui mon Dieu pouvoir dormir dans une chambre fraiche durant 15 jours 3 semaines de CANICULE je suis pour  . . .  par contre  COMMENT payer la facture d'électricité ?  car c'est un "truc"  qui consomme non ?  et en ces temps difficiles je ne m'y risquerais pas du tout

--------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-04 074529

Alors que les mesures sanitaires s’assouplissent quasiment partout dans le monde à l’exception de la Chine, le milliardaire Bill Gates ne semble pas rassuré pour autant.

En effet, dans un livre intitulé « Comment prévenir la prochaine pandémie », le philanthrope et fondateur de Microsoft craint l’émergence d’un nouveau virus ou d'un virant du Covid-19 encore plus meurtrier que les précédent

"Le risque est bien au-dessus des 5 %"

« Le monde est-il prêt pour la prochaine épidémie ? Que pouvons-nous faire pour être mieux préparés ? », s’est interrogé Bill Gates dans un extrait de son livre publié par The Wall Street Journal.

« Nous risquons toujours que cette pandémie génère un variant qui serait encore plus contagieux et encore plus mortel », a également souligné Bill Gates qui estime que les dirigeants du monde devraient prendre davantage cette menace au sérieux.

« Ce n’est pas probable, je ne veux pas être une voix pessimiste, mais le risque est bien au-dessus des 5 % que de voir cette pandémie prendre un tournant plus grave. Nous n’en avons même pas vu le pire », a-t-il ajouté.

La solution selon lui ? « Une organisation mondiale bien financée avec suffisamment d’experts à plein temps dans tous les domaines nécessaires, de la crédibilité et de l’autorité, le tout dans une institution publique et avec mandat clair pour se concentrer sur la prévention des pandémies ». Reste à savoir si son appel sera entendu…

--------------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-04 073757

on ne me demande pas mon avis à part ça on dit que nous ne sommes pas en guerre avec la Russie  par contre on  envoie de l'aide à l’Ukraine  (argent armes) et  pour moi c'est du pareil au même

JE NE SUIS PAS D' ACCORD

------------------------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-04 073602

Capture d’écran 2022-05-03 090341

ici c'est le gaz  (je ne connais pas ici ça n'existe pas et à la mer j'ai l'électricité) mais je ne peux lire l'article il faut être abonné

Capture d’écran 2022-05-03 101153

-------------------------------------

ggggg

Le titre de ce papier peut prêter à sourire.

Et pourtant. Si le Grand-Duché de Luxembourg dispose d’un des meilleurs salaires sociaux minimum d’Europe, la proportion de "travailleurs pauvres" ne cesse d’augmenter ces dernières années dans le pays, selon une récente publication de Caritas Luxembourg, qui souhaite alerter sur ce phénomène. Selon les statistiques d’Eurostat, en 2020, le pourcentage de personnes actives qui vivent sous le seuil de pauvreté au Luxembourg était de 11,9%, contre 9,3% en 2007, soit une progression de 2,6% en 13 ans.

Le Grand-Duché occupe ainsi la deuxième place derrière la Roumanie des pays européens présentant le risque le plus élevé de "pauvreté laborieuse" dans l’UE.

je pense qu'on se fiche de nous non ? 

Une place pas vraiment reluisante. (mdr)

Le phénomène des "travailleurs pauvres", aussi appelé "pauvreté laborieuse", désigne les personnes dont le revenu mensuel brut est inférieur à 60% du revenu médian, malgré leur emploi. Au Grand-Duché, cette limite a été fixée en 2020 pour les revenus nets à 1942 euros par mois, pour un ménage d’une personne.

Pour Caritas, c’est simple, le salaire social minimum n’est pas suffisamment élevé pour sortir les gens de la pauvreté. "Son niveau se fixe quasiment au seuil de pauvreté au Luxembourg" .

Pour rappel, le salaire social minimum se situe à 2313,38 euros pour un travailleur non-qualifié et 2776,05 euros pour une personne qualifiée. Or, le budget de référence pour mener une "vie décente et socialement inclusive" au Luxembourg est lui fixé à… 2115 euros.

Les écarts entre nationaux et étrangers sont également importants: en 2020 toujours, le taux de risque de pauvreté des étrangers vivant au Luxembourg était deux fois supérieur à celui des nationaux (23% contre 10,6% selon le Statec). Près d’un travailleur sur deux qui travaillent à temps partiel ou en CDD est en situation de pauvreté laborieuse (48,5%) dans le pays. Les familles monoparentales, les non-ressortissants luxembourgeois et les travailleurs peu qualifiés ont tous un risque plus élevé de figurer parmi les "travailleurs pauvres" du Luxembourg.

Le logement, l’épée de Damoclès

Ces derniers, en plus de vivre sous le seuil de pauvreté, sont aussi plus exposés au coût du logement, un sujet particulièrement sensible au Luxembourg. Il faut dire que sur la période de 2010 à 2019, les loyers annoncés affichent une croissance de 47,4% pour les appartements et de 31,3% pour les maisons. (qu'ils fassent comme moi 120 km par jour) 

Quels ménages sont les plus concernés?

Selon les données du Statec, 103929 personnes vivaient en 2020 sous le seuil de risque de pauvreté monétaire, avec un taux de risque de pauvreté plus élevé chez les 18-24 ans.

C’est quoi, la «pauvreté laborieuse»?

Une vraie souffrance pour bon nombre de ménages: selon le Liser, en 2019, plus d’un tiers des locataires ont utilisé plus de 40% de leurs revenus pour payer le loyer et le chauffage. En 2016, ce pourcentage était encore de 25%.  Et il risque de poursuivre son ascension, au regard de la crise ukrainienne qui s’intensifie chaque jour et enflamme les prix de l’énergie dans tous les pays européens.

Un défi majeur pour le Luxembourg

Face à ces constats, Caritas plaide pour que cette pauvreté laborieuse soit considérée comme un défi majeur par les décideurs politiques luxembourgeois. Les dernières aides fiscales proposées par le gouvernement pour pallier la hausse des prix de l’énergie et aider les ménages les plus pauvres, ne pourraient pas suffire.

"Il est important de mettre en œuvre des politiques assurant une distribution plus uniforme des revenus" , martèle l’association, qui souhaite une réforme fiscale basée sur une "véritable redistribution sociale", avec l’instauration d’un "mécanisme adaptant périodiquement le barème d’imposition au coût de la vie".

Pour Caritas, le système fiscal devrait être conçu de manière à "exempter systématiquement les pauvres du paiement de l’impôt sur le revenu et d’autres impôts, dans la mesure du possible" . Une justice sociale plus juste, pour permettre aux personnes qui travaillent… de pouvoir en vivre.

------------------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-03 101217

c'est une boulangerie industrielle  j'aime leur pain et certaines de leurs pâtisseries :  vraiment  . . .  alors je vais voir  ce qui va se passer j'ai gardé mes tickets de caisse pour "comprendre"  les augmentations les dates et le %

---------------------------------------------------

fgyu

--------------------------------------------------------------------

rt

ENFIN IL SE RÉVEILLE IL N'Y A QUE LUI QUI POURRAIT FAIRE RÉFLÉCHIR et non fléchir :   simplement parce qu'il est NEUTRE

------------------------------------------------------

tyr

yui§r

fyfyj

m'enfin quand j'ai entendu et que j'entends toujours dans les films les séries : " . . . . on commande une pizza ?"

je peste  c'est fou quand même et les medias disent qu'on n'est pas suffisamment informés?  là encore je reve

-----------------------------------------

1

Aucun pays européen ne peut actuellement prétendre stopper la progression de surpoids et d’obésité qui fait rage sur le Vieux Continent et qualifiée d’« épidémie » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un nouveau rapport, publié mardi 3 mai. L’ampleur du problème s’est révélée avec force lors de la pandémie de Covid-19 où le surpoids était un facteur de risque.

« Les taux de surcharge pondérale et d’obésité ont atteint des proportions épidémiques dans toute la région et continuent de progresser », a déploré dans un communiqué la branche européenne de l’organisation qui regroupe 53 Etats. En Europe, près d’un quart des adultes sont désormais obèses, rendant la prévalence de l’obésité plus élevée que dans toute autre région, à l’exception des Amériques, selon l’OMS.

« L’augmentation de l’indice de masse corporelle est un facteur de risque majeur de maladies non transmissibles, notamment les cancers et les maladies cardiovasculaires », a souligné le directeur de l’OMS Europe, Hans Kluge, cité dans le rapport. Le surpoids et l’obésité seraient ainsi à l’origine de plus de 1,2 million de décès par an, représentant plus de 13 % des morts dans la région, selon l’étude

L’obésité est cause d’au moins treize types de cancer différents et susceptible d’être directement responsable d’au moins 200 000 nouveaux cas de cancer par an, selon l’OMS. « Ce chiffre devrait encore augmenter dans les années à venir », a prévenu l’organisation.

Les dernières données complètes disponibles, qui remontent à 2016, montrent que 59 % des adultes et près d’un enfant sur trois (29 % des garçons et 27 % des filles) sont en surpoids sur le Vieux Continent. En 1975, à peine 40 % des adultes européens étaient en surpoids. La prévalence de l’obésité chez les adultes s’est envolée de 138 % depuis cette date, avec une progression de 21 % entre 2006 et 2016.

« Changements néfastes dans les habitudes alimentaires et sportives »

D’après l’OMS, la pandémie de Covid-19 a permis de prendre la mesure de l’impact de l’épidémie de surpoids dans la région. Les restrictions (fermeture des écoles, confinement) ont parallèlement « entraîné une augmentation de l’exposition à certains facteurs de risque qui influencent la probabilité qu’une personne souffre d’obésité ou de surpoids », a souligné M. Kluge.

La pandémie est à l’origine de changements néfastes dans les habitudes alimentaires et sportives dont les effets, durables, doivent être inversés, a plaidé l’OMS. « Les interventions politiques qui ciblent les déterminants environnementaux et commerciaux d’une mauvaise alimentation (…) sont susceptibles d’être les plus efficaces pour inverser l’épidémie », a-t-elle estimé.

Il convient également, selon elle, de taxer les boissons sucrées, subventionner les aliments bons pour la santé, limiter la commercialisation d’aliments malsains auprès des enfants et plébisciter les efforts pour encourager l’activité physique tout au long de la vie

je ne comprends pas ce qui se passe  : car j'ai vu des  femmes qui jamais  n'auraient pris un gramme  durant toute leur vie alors qu'est ce qui fait que tout à coup elles grossissent  de 20/30 kgs  . .  .et moi je sais qu'elles ne se goinffrent pas  qu'il y a t- il dans  les aliments sur les aliments  : c'est plutot ça qu'il faut savoir  quel produit  ajoute t- on qu'on ne connait pas ?

-------------------------------------------------------

te§y(e

 -----------------------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-03 090528

et bien ça alors ? je pensais qu'il n'y avait qu'en ville que ces choses se passaient : ben non c'est juste à 1 km de chez moi   . . .  il y avait le covid . . .  maintenant que les choses reviennent à la normale (ce qui me terrorise)  on passe à d'autres angoisses  . . . dans quel monde vivons- nous

quand j'étais jeune fille (début 70)  - non je ne sortais pas du tout - on disait déjà  - mais on mettait ça sur le dos d' une légende URBAINE  -  qu'il fallait garder son verre dans la main  même en dansant parce qu'on pouvait y mettre quelque chose de mauvais    . . .  MDR   . . . maintenant on vous pique comme ça mais pas que dans les discos c'est   aussi quand vous vous baladez dans la rue  . . . non mais ?????

Capture d’écran 2022-05-04 073347

mais est -ce qu'on peut me dire ce

qu'est cette horreur ???  le monde va à sa perte 

on a ouvert la boite de pandore  mais quelle genre de mère peut faire ça  celle de la téléréalité ? je n'ai jamais de ma vie entendu une chose pareille

---------------------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-03 090210

ne me dites pas  qu'il n'y a pas autre chose : c'est démentiel les gens vont devenir fous ils sont en tain de créer une population qui va sortir de là tellement malade psychologiquement  et physiquement  bien entendu  (les pauvres)  que ça fait peur 

Capture d’écran 2022-05-03 101727

mais c'est terrible on retourne 50 ans en arrière ???  oui je suis contre je l'ai toujours été mais uniquement pour moi (à l'époque évidemment)   cela n'engageait QUE MOI  jamais de la vie pour les autres  chaque femme a ses raisons et ça ne regarde absolument PERSONNE (de quel droit juger ?)

je banis tous ceux qui brandissent des pancartes " contre  "  des acharnés des violents des haineux . . .  par contre  je ne banis aucune fille ou femme qui avorte . . . il me semble avoir entendu tout pareil pour la Pologne  (?)

Capture d’écran 2022-05-03 090132

je suis ultra mais ultra choquée   . . . comment  en 2022 après être sur sur sur informée depuis toujours  . . . sachant tout ce qui s'est passé . . .  je ne comprends même pas que ça puisse traverser un esprit  humain  : je ne veux pas de ça chez moi  . . . il n'y a rien d'anodin la dedans  RIEN DU TOUT  si les trouve qu'est ce qu'on leurs fera ?  rien  c'est pour ça que ça continue

Capture d’écran 2022-05-03 090010

licensed-image 12716083

mais comment sont retouchées toutes leurs photos  . . .

Capture d’écran 2022-05-03 095713 Capture d’écran 2022-05-03 095650

ah oui quand on n'a pas de maquilleur de grand couturier qui s'occupent  de vous  et bien  on est comme toutes les jeunes femmes de son age  de partout  et elle n'a que 36 ans ????

Capture d’écran 2022-05-05 083655

elle a donc maigri ? on le voit   elle prend des médicaments ?  et bien justement avec ce genre de médocs on grossit terriblement

Capture d’écran 2022-05-03 095822 Capture d’écran 2022-05-03 095840

en espérant que ce soit une minorité qui ait envie de ça  mais je pense qu'une majorité d'hommes aiment ça

Capture d’écran 2022-05-03 090100

30.000.000 de dollars  pour UN FILM  cette  RACAILLE VAUT ça  ?   et bien voilà  . . . les choses ne peuvent pas toujours aller de soi . .  .il y a un moment donné ou la vie essaye de vous faire comprendre quelque chose  : ces 2 personnes me donnent envie de vomir (non de gerber)

----------------------------------------------

Capture d’écran 2022-05-04 081307

on obligerait  certaines femmes à avoir des rapports avec des chameau et des chien on appelle pas ça SCATOLOGIE  mais zoophilie  quand je vous dis que le monde va à sa perte et que tant que  l'argent mènera le monde   on descendra de plus en plus bas

Capture d’écran 2022-05-04 081609

je pense que ce monsieur est loin loin dans sa crasse  . . .  si ce qu'il dit est juste ????

on lui a donné la parole à ce RIEN  PUIS Qu'il avait  une "TRIBUNE"   sur une chaine française non ?

« Sur les comptes Instagram de ces influenceurs et influenceuses qui vont à Dubaï, vous pouvez voir de belles photos en jet privé, de belles photos dans le désert, de belles photos dans de magnifiques suites. Mais tout cela a un prix », explique-t-il avant d’ajouter : « Pas mal d’influenceuses que vous voyez sur les réseaux sociaux sont en effet des escortes. […] Mais si elles veulent plus d’argent, elles doivent faire pas mal de choses. […] Les milliardaires les payent pour avoir des relations intimes avec des chiens et avec des chameaux aussi. » Des révélations choquantes qui ne datent pourtant pas d’hier.

« La téléréalité est un catalogue de prostituées »

En effet, le 5 octobre 2017, Jeremstar dévoile son « autobiographie officielle », un livre dans lequel il aborde le sujet la prostitution dans le milieu de la téléréalité. « Vous pensez que les candidates de téléréalité sont des prostituées ? C’est vrai. Je compte sur les doigts d’un moignon les filles qui n’ont jamais tapiné. Vous pensez que ce sont des droguées ? C’est également vrai. La plupart d’entre elles sont des sacs à vin, doublées de skieuses de haut niveau ». « […] OUI, les vermines, la téléréalité est un catalogue de prostituées », écrivait-il à l’époque.

Aujourd’hui, tandis que le hashtag #dubaiportapotty est en première ligne sur les réseaux sociaux, Jeremstar n’est pas étonné. Au contraire, il affirme que d’autres révélations pourraient encore plus entacher l’image des influenceurs que nous connaissons tous. « Je suis tombé sur mon journal intime… Il y a des trucs… Le jour où je publie ce journal intime, je crois que vous n’avez pas idée… Il y a des histoires de dingues… Le jour où je sors ce journal, c’est un raz de marée. »

V.B

Posté par javi53 à 09:30 - - Permalien [#]