Chaque matin quand j'arrive au rez de chaussée je passe devant mon agenda (il y a tout ce que je dois faire pour ma mère (courses - appel téléphone - lessive le jour) mais surtout  mes factures à 3 jours de la date d'échéance   :  bref tout tout tout  . . .  ma mère faisait déjà pareil  . . .

je regarde machinalement car le dimanche ???? Et bien y a rien  . . .

M’ enfin ça alors :  j'avais noté "BROCANTE D 'ARLON"   :  première de l'année 2022 - ici en tous cas -  et je l'avais totalement oubliée . . .  j'ai vite pris mon bain et je suis partie  : c'est à 26 km  . . .je suis arrivée vers 9h30  et il faisait +6° . . .j'ai eu l'impression que j'étais la seule à bien supporter cette température

Non les participants n'étaient pas tous là  :  J'estimais qu'ils étaient là à moitié c'est le premier dimanche d'avril qu'ils seront très nombreux  . Par contre ils étaient tous à leur place  OFFICIELLE donc éparpillés dans toute la vieille ville  . . . Franchement  ça  me suffisait largement  : je suis incapable de vous dire si ça m'a plu  . . .

Pourquoi ?  Il y avait du monde évidemment   (et je me dois de faire très attention les gens s'en fichent comme depuis 22 mois de toutes façons )  et puis  ici on trouve tout ce qu'on cherche si tant est que  de mon coté je cherche encore quelque chose et   on dirait que JULIEN COHEN  a exigé les prix car parfois ça dépasse tout entendement : ce n'est donc plus pour moi  . . . ce n'est pas du tout à ARLON QU' ON FAIT DES AFFAIRES . . .  Et puis ,  on trouve des quantités de mobiliers et de garnitures  VINTAGE . . . C'est juste impensable  que cette follie furieuse dure encore 2 ans  tant c'est moche  . . .

la broc à ARLON

20220306_094011

20220306_094036

20220306_094219

impossible de voir les prix  les 2 premiers dans la premiere caisse :  un travail de sagouin  . . . la seconde caisse  c'est un  LEGRAS  là je pense que c'était un vrai

c'est EXACTEMENT TOUT CE QUE JE DÉTESTE

QUAND je vois qu'à affaire conclue pour une miniature de Gallé *  de 6 cm ils vont jusqu’à  2.500 e

(calculez combien ils le revendent )  :  moi je le vois à 30 e je n’achète même pas

20220306_094316

par  ex: cette peinture sur bois : 100 e et aussitôt il me dit 80 pour vous (??)

20220306_094454

20220306_094507

20220306_094528

une lampe signée des années 70 vintage 500 e  (????) moi j'aurais dit 10 e

20220306_094701

20220306_094712

20220306_100050

20220306_100231

20220306_100335

20220306_100343

20220306_100347

j'aimais le premier tableau  120 e le second 130 e  : mdr voilà pourquoi je n'y vais que 2 x sur l'année

gui

20220306_100523

20220306_100528

20220306_100533

vous voyez les 2 boites de mercerie : j'avais envie d'acheter pour inclure dans ma bibliothèque  le décaper d'abord

hjhiog

il me dit 250 e  . . . je dis : " wouahhhh les 2"  ?  . . .   Lui : " Non une seule , j'en avais 60 il ne me reste que c'est 2 -là j'ai tout vendu  " . .

alors il va ,ce monsieur ,  faire ses achats en France  . . . et ce sont des français qui les achètent en Belgique  . .

non mais je reve : qui peut acheter ça  à 250 e à part y mettre du brol qu'y mettre d'autre ?  (moi j'ai de belles grandes photos à placer à plat) 

20220306_100611

20220306_100637

il n'y a que ça tous des trucs que j'ai soit possédés  . . . soit dans lesquels j'ai vécu  partout dans la famille

et ce sont pour moi DES HORREURS

20220306_100707

20220306_100735

20220306_100741

ICI  LA RUE EST PLEINE LES AUTRES MOIS DE L'ANNÉE

20220306_100843

ici à droite c'est plein aussi . . d'habitude

20220306_100854

20220306_100923

30 minutes plus tard c'était  bondé de monde

20220306_100937

20220306_101432

20220306_101457

250 e la toile fleurs (non mais je reve)

20220306_101616

20220306_102153

20220306_102201

20220306_102206

20220306_102358

120 e    je ne donne pas 5 e de ce truc mal fait

ujoui

20220306_103318

20220306_103445

20220306_103526

ici c'est rempli de vendeurs  . . . . en temps ordinaire

20220306_103548

20220306_103610

la maison est  2x plus petite que la mienne  . . . . comptons les boites ??

20220306_103748

20220306_103757

vous la connaissez cette maison : c'est vert toute l'année on se demande comment

20220306_103816

20220306_103826

20220306_103833

pas d'exposant ici non plus

20220306_104006

20220306_104012

20220306_104115

20220306_110108

20220306_110120

20220306_110136

20220306_110712

mes trouvailles de chine

la première de 2022

des albums des années 70 je pense  . . . vendue par une Tchétchène à ARLON  il y a une communauté de tchétchène et d’ukrainiens  et  DEPUIS QUELQUES ANNÉES déjà

20220306_120741

c'était à 8  j'ai dis non j'ai eu à 5

20220306_110817 20220306_120820

sont -ce des vrais parfums ?  je ne sais pas . . .   je viens d'essayer  le 5 parce que je le connais et l'ai eu longtemps 

c'est exactement ça mais bon ??? 30 e le tout

JE SUIS PARTIE à 1h15

fyèi

Chez nous, la solidarité continue à s'organiser pour envoyer des vivres et des produits de première nécessité en Ukraine. Mais aussi pour préparer l'arrivée de réfugiés. C'est le cas, notamment à Arlon, où une communauté d'Ukrainiens est installée depuis plusieurs années. Ils vivent le conflit à distance, ils se préparent aussi à accueillir des compatriotes.

Sophiya et Natalya, deux Ukrainiennes qui ont immigré en Belgique il y a une vingtaine d'années, vivent cette guerre à distance mais ensemble. "Le premier jour c'était le chaos. Tous les Ukrainiens voulaient agir de leur côté, puis on s'est réunis", confie Natalya.

Une organisation s’est mise en place, ce qui a été facilité par la communauté d’Arlon, qui compte plusieurs centaines d’Ukrainiens. 

Sophiya et Natalya sont également à l’origine de l’école ukrainienne de la commune, qui a vu le jour il y a 6 ans. "Il y a 20-25 enfants et nous donnons des cours d'ukrainien. Ce projet-là nous a permis de nous rencontrer entre Ukrainiens qui habitent la région."

Mais aujourd’hui, cela permet aussi d’organiser l’action de solidarité dans la commune. Une action centralisée dans un restaurant ukrainien.

Rudi cuisine des plats locaux tout en gérant les appels. Chaque jour, il reçoit des centaines d’appels. Pour des dons, qu’il stocke dans une pièce. Parce qu’ici à Arlon, les habitants avec l’aide de la communauté, s’organisent aussi pour l’accueil de réfugiés ukrainiens.

A Arlon, la présence de la communauté ukrainienne, devrait donc faciliter l’accueil de ces réfugiés de guerre.  Tout comme à Aubange, la commune voisine.

Dans le sud de la province de Luxembourg, où les liens avec l’Ukraine sont déjà fort, les communautés risquent donc de s’agrandir dans les prochaines semaines. Un territoire qui attire ces familles, entre autres parce que les frontières française et luxembourgeoises sont proches. Il est donc plus facile d'y trouver du travail. 

--------------------------------------

GYU8

"C’est un bonheur de retrouver Arlon et sa brocante, sourit-elle. Il y a peut-être un peu moins d’exposants que d’habitude, mais par contre, il y a beaucoup de gens qui se sont déplacés. On sent que les gens ont envie de retrouver des moments de plaisir. Le soleil a évidemment favorisé cette belle reprise."

Les bénéfices pour embellir Arlon

Même si sa place lui est assurée, Germaine arrive cependant tôt pour installer sa marchandise: "Ceux qui viennent pour acheter se lèvent très tôt pour repérer les bonnes affaires, confie la Française en connaisseuse. Plus on avance dans la matinée, plus les badauds, les promeneurs du dimanche, les familles et les touristes envahissent la place.

C’est une autre clientèle qui est à la recherche d’un coup de cœur, plutôt que d’une bonne affaire."

"La brocante du Viel Arlon" est organisée par l’ASBL "Renaissance du haut de la Ville" qui reverse tous les bénéfices pour des actions destinées à embellir ou à promouvoir Arlon. Mais en se promenant hier matin dans les rues autour de l’hyper-centre et du vieux quartier autour de Saint-Donat, on se rend compte que la centaine d’exposants et la nuée qui a envahi les rues du chef-lieu ont un impact touristique important pour la Ville.

Malgré le froid sec et piquant, il y avait un petit air d’un village provençal en période estivale. Devant les étals, les discussions avec les exposants battaient leur plein, parfois en français, EN ANGLAIS mais aussi dans des langues étrangères parfois improbables,  ben oui TCHETCHENE  RUSSE UKRAINIEN CERBO CROATE  avec le néerlandais et le luxembourgeois qui se sont taillé la part belle.."