c'est ce qu'on dit en résumé EN BELGIQUE

1 g

Pourquoi cette variante inquiète?

La nouvelle souche remplace rapidement les autres versions du virus, ses mutations affectent une partie du virus susceptible d’être importante, et il a été démontré en laboratoire que ces mutations augmentent la capacité du virus à infecter les cellules, le tout ensemble permettant au virus de se répandre plus facilement. La certitude n’est cependant pas absolue: des nouvelles souches peuvent devenir plus courantes en étant “au bon endroit au bon moment”, comme à Londres, où des restrictions de niveau 2 seulement étaient en vigueur jusqu’à récemment. Plus d’expériences en laboratoire seraient nécessaires, mais l’attente est un luxe que le Royaume-Uni ne peut se permettre, d’où les nouvelles restrictions de niveau 4.

Jusqu’où la variante s’est-elle répandue?

La variante serait apparue chez un patient au Royaume-Uni ou aurait été importée d’un pays avec une capacité inférieure à surveiller les mutations du coronavirus. Elle peut désormais être trouvée à travers le Royaume-Uni, à l’exception de l’Irlande du Nord, mais a été fortement concentrée à Londres, dans le sud-est et l’est de l’Angleterre. Des cas au Danemark et en Australie viendraient du Royaume-Uni. L’Italie a détecté dimanche un premier cas. Les Pays-Bas ont aussi signalé des cas. Une variante similaire en Afrique du Sud partage des mutations mais ne serait pas directement liée.

Et en Belgique?

La nouvelle souche du coronavirus détectée au Royaume-Uni a également été repérée en Belgique selon les déclarations de Yves Van LaethemVan Laethem confirme qu’il convient d’attendre des données supplémentaires pour confirmer ou infirmer la contagiosité augmentée, possible mais pas certaine.

“Cela nous rappelle aussi l’importance de ne pas voyager et de limiter les déplacements à l’étranger”, a par ailleurs commenté le spécialiste.

Cela s’est-il déjà produit?

La réponse est oui. De précédentes mutations du SARS-CoV-2 ont déjà été observées et signalées dans le monde. Le virus détecté pour la première fois à Wuhan en Chine n’est pas celui qu’on trouve aux quatre coins du monde. Ainsi, la mutation D614G, apparue en février en Europe, est la forme dominante du virus. Une autre, baptisée A222V, s’est répandue en Europe et était liée aux vacances d’été passées en Espagne.

D’où vient cette variante?

Elle pourrait être apparue mi-septembre à Londres ou dans le Kent. Sa mutation est exceptionnellement élevée. L’explication la plus probable serait que la variante soit apparue chez un patient au système immunitaire affaibli et incapable de vaincre le virus, son corps devenant un terrain fertile pour la mutation.

L’infection est-elle plus mortelle?

Il n’y a pas de preuve qu’elle l’est, mais cela doit encore être étudié. Cela dit, une simple augmentation de la transmission suffirait à perturber le travail des hôpitaux. Car qui dit plus de personnes infectées plus rapidement, dit plus d’hospitalisations.

Les vaccins seront-ils efficaces contre la nouvelle variante?

Presque certainement, ou du moins pour le moment. La conclusion des experts de l’Union européenne est positive. Les vaccins entraînent le système immunitaire à attaquer plusieurs parties différentes du virus, donc même si une partie du virus a muté, les vaccins devraient toujours fonctionner. Mais si d’autres mutations s’ajoutent, la question pourrait se poser. Cela nous placerait dans une situation similaire à celle de la grippe, où les vaccins doivent être régulièrement adaptés. Ces modifications sont faciles à réaliser.

Quelles restrictions la Belgique a-t-elle mis en place?

À ce stade, la Belgique a suspendu depuis dimanche minuit les liaisons aériennes et le trafic ferroviaire, dont le train Eurostar, en provenance du Royaume-Uni, pour au moins 24 heures. La mesure s’applique tant aux voyageurs ayant la Belgique comme destination finale qu’aux voyageurs en transit, mais elle ne concerne par contre pas le fret. Les Belges qui risquent d’être bloqués au Royaume-Uni peuvent contacter l’ambassade de Belgique à Londres ou le SPF Affaires étrangères. Le gouvernement fédéral communiquera après la concertation au niveau européen. L’Allemagne, en tant que présidence de l’UE, a convoqué lundi une réunion de crise entre experts des différents pays pour coordonner leur réponse face à cette nouvelle menace.

Et au Royaume-Uni?

Plus de 16 millions de Londoniens et d’habitants du sud-est de l’Angleterre se sont reconfinés dimanche. Déjà soumis à de contraignantes restrictions, les habitants de Londres, du sud-est et d’une partie de l’est de l’Angleterre ont désormais pour consigne de rester chez eux. Ils ne pourront plus se retrouver pour Noël, tandis qu’ailleurs dans le pays, les familles pourront se voir le 25 décembre uniquement. Les déplacements en dehors des zones placées sous le niveau d’alerte le plus élevé sont interdits. Les commerces non essentiels ont fermé, alors que pubs et musées étaient déjà fermés depuis quelques jours.

Le Pays de Galles a également décidé de reconfiner dès dimanche, tandis que l’Écosse et l’Irlande du Nord le feront juste après Noël, chaque nation du Royaume-Uni définissant sa propre stratégie sanitaire.