Les ESTAMPILLES

hgytgft

hjfhjfhjf

!y!yè!y!è

hugygyg

ygygyg

La faïencerie de Longwy est fondée en 1798 par Boch et Nothomb dans un ancien couvent des Carmes en Lorraine.
Il s'agit d'une des rares faïenceries françaises du XIXe siècle encore en activité aujourd'hui.

Les faïences de Longwy sont marquées au revers par un cachet caractéristique. Celui-ci a évolué avec le temps et permet de dater facilement cette céramique.

Il faut distinguer les motifs classiques des motifs en émaux.
Les émaux de Longwy sont extrêmement décoratifs et toujours recherchées de nos jours.
Un beau plat en émaux Longwy vaut autour de 100 euros, une service complet de 15 pièces plus de 300 euros, selon l'état.
Les faïences plus classiques à simple décor valent beaucoup moins (comme du Sarreguemines, Lunéville, etc).

Longwy et ses émaux colorés

Au début du XIXe siècle, la faïence de Longwy jouit déjè d'une très bonne réputation. En effet Napoléon 1er va commander à la manufacture le service de la légion d'honneur.

En 1875, Amédée de Caranza (1843-1914) lance la mode des émaux cloisonnés qui vont assurer le succès de Longwy. Ces émaux ou engobes richement colorés sont traités en barbotine pour leur donner un léger relief. On les applique au pinceau sur le fond de la pièce.
Les motifs riches et luxuriants sur fond coloré généralement bleu, représentent des semis de fleurs variées (semis au barbeau, au bleuet, au myosotis, etc). Les pétales allongées, les boutons, les tiges épanouies sont de couleurs chatoyantes, turquoise, rose, vert, bleu, lie de vin, violet, etc, avec parfois des rehauts d'or.
Les thèmes ornementaux s'inspirent de l'orient comme les terres cuites chinoises, les bleus de Chine, les porcelaines Satzuma, les bronzes orientaux, etc.

 VOICI MES ESTAMPILLES

LONGWY LONGWY3

LONGWY5 LONGWY8

LONGWY10 LONGWY9

 L"ESTAMPILLE N'EST PAS DANS  la liste et pourtant JE SAIS QUE C'EST UN VRAI LONGWY acheté a Longwy et à l'uSINE

j'ai le petit certificat en plus et je suis donc sûre de son origine : enfin si je peux faire confiance  . . .

comme je suis convaincue à 99%  des 4 autres 

MAIS S'IL Y A UNE ESTAMPILLE POUR CHAQUE OBJET ;   franchement ON N'EN SORT PLUS  il suffisait d'avoir toujours

+ le même cachet pour chacune des usines

+ la date   impérativement

+ celle qui a "comblé "   le dessin 

pourquoi compliquer  " l'affaire "   ?? 

je n'ai plus du tout envie de m'interesser à cette fabrique  . . . trop de faux  . . .