La forte lumière d'un soleil éclatant m'a réveillée ce matin  à 7h   pile  : les infos rtl commençaient  avec leur lot  du mot " CORONA "  

La cuisine et la salle à manger sont sans tenture  -  c'est un choix ESTHÉTIQUE  depuis 33 ans   -   des tentures fermées en soirée ? C'est comme d'etre dans un cercueil capitonné . . .et en ce moment et bien c'est pas le moment   !

Le soleil levant tape sur le mur  blanc de la terrasse et  par réflexion vient me lécher la tète  : pas craaaaaffffff. Oui j'ai passé une nuit complète parce que j'ai pris  "ce qu'il fallait mais en double "   sans ça  j'ai peur de devenir dingue .

Il faut  choisir et j'ai choisi   de DORMIR  .

Les nuits blanches nous font trop ruminer et les angoisses du jour triplent leurs effets la nuit .On le sait par manque de sommeil la dépression peut nous prendre par surprise  ; peut - être suis- je une bombe à retardement   . . .

Voilà pourquoi le blog me sauve  : et je vous prie de croire mesdames , mes si chères lectrices , que vous m'aidez drôlement  avec vos mots de soutien  et ça je n'aurais pas cru du tout  . . .   évidemment qu'une pensée ça fait un bien fou : bien plus que venir prendre ma poussière sur un meuble  .

Pourtant le virtuel et moi ça ne fait pas bon ménage . je ne suis pas dupe : là vous me faites du bien car je sais que vous êtes parfaitement sincères  MERCI MERCI MERCI

Sachez aussi que les fleurs que je poste régulièrement c'est aussi sincère : c'est pour vous

Si vous saviez combien tout ce que j'ai au bureau et sur mon bureau me manquent pour nourrir mon blog . 

LE RESTE ?

Quoi ?

La crème pour le corps  (je prends la même pour le visage) (3,50e au carrefour)   un  peigne  , un gommage ou un plumage ?   Non mais vraiment je me fiche de ça comme de l'an 1000 ; du moment que je suis , mais surtout que je  me sens  propre   ,  le reste vraiment  : c'est secondaire  .

Et puis  le plus important  une fois mieux organisée  matériellement  il s'agit de l'être  dans sa tete    et surtout d'être bien avec soi -même puisque c'est avec soi qu'on est le plus souvent non ?  Surtou le « célibattantes » comme moi et il y en a - - - COMPRENDRE l'essentiel  c'est aussi ça le « PRIMORDIAL »

MON CONFORT  . . . MON CONFORT  ET ENCORE MON CONFORT l'esthétisme ensuite dans ces moments douloureux

En temps normal c'est l'inverse

Quand je regarde à la télé tous les peaple (s) et artistes femmes ou hommes qui ont besoin de se montrer pour exister (ce que je comprends tout à fait , un peintre n'existe que s'il expose ses toiles non ? ) Voir leur tête pas maquillées vêtues (s) à l'aise blaise malgré les écrans ???? (ils ne sont pas accidentés eux sinon comment seraient ils )

Pourquoi je devrais faire des efforts   ???

Pour qui ? Pour moi ? Mais moi je sais qui et comment je suis

Quand je sors je suis au TOP : par politesse envers les autres : j'ai un principe , toujours se montrer sous son meilleur jour - - -sinon je reste à la maison - Je fais des efforts   tous les jours   de l'année depuis que j'ai 13 ans  : faut pas pousser . - - dans mon état  

Alors les crèmes de ci   et pour ça  , les trucs de manucure et de "trouducure"  :stop !  je n'ai jamais eu le culte du corps  - -- Allez un peu de sérieux , ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer : d'autant que je pense avoir pris  5 kg(je ne me pèse jamais et personne ne devrait le faire)   je sais pourquoi - - - j'ai mangé trop de bonbons (réglisse salé la totale ) alors que je n'en mange plus depuis mes 12 ans : stop j'ai dit stop

je voulais savoir  (je parle toujours de confort) :

les gens qui se sont TAILLÉS VITE FAIT  dans leur seconde résidence  ? Soit c'est une propriété de rêve là où ils où tout ce qu'ils possèdent  est : dans ce cas ils ont eu raison de partir

Par contre je connais   certaine résidence (j'en ai louées) où il n'y a rien du tout  aucun confort  et comme on ne peut pas  acheter quoique ce soit puisque tout est fermé   . . .Oulalal que font ces gens avec leur manque ???? Car on ne peut pas aller se balader sur la plage (je parle de la mer car dans les Ardennes il y a moyen de randonner même par ces temps de confinement) :  les voilà bien maintenant !

Moi à la mer chez moi  : je ne manque de rien  sauf d'un peu de verdure et encore il vous suffit de regarder les photos tout est sur le blog : mais tout de même  voit qu' il me manque toujours un truc une fois mes valises rangées , un truc qui comme par hasard  m'est nécessaire et ça va me trotter dans la tête durant mon séjour tous les jours   (si si)  . . .  

Quand nous sommes rentrées des urgences dimanche j'ai demandé à ANIK  de revenir  fin de journée  si elle le voulait bien qu'elle aille profiter du soleil qu'elle aime trop

Oui il me fallait souffler un peu et me remettre de mes émotions m'installer sur mon divan et réfléchir   à comment disposer le mobilier pour plus de facilité et sans me priver de trop de choses  (des accès aux armoires par exemple  c'est terminé  : les  fauteuils qui pèsent une tonne sont contre )

je n'ai pas l'esprit PRATIQUE    du tout  . .. -  sauf chez les autres et c'est normal puisqu'on n'a pas le nez dessus tous les jours  -   la seule que je connaisse qui peut de suite trouver une solution c'est  Mauricette (Elle vit en France et elle ne peut se déplacer je sais que ça lui ferait une excuse pour se dé - confiner un peu )  MDR    . . .  

Donc dans l'après midi  car NON JE DIS non -on ne peut jamais FAIRE BIEN les choses dans l'urgence quand il n'est pas nécessaire de les faire dans l'urgence - j'ai donc fait une liste et des dessins  pour faciliter  la vie de celle qui allait venir déménager et rapprocher ce dont j'aurais le plus besoin tous les jours

Pour ça IL FAUT RE -FLE -CHIR : ainsi on ne perd pas de temps on ne grimpe pas les escaliers 10 fois inutilement en prenant les risques de chuter , , , ensuite calculer avec un metre où et comment bouger et déménager les choses , comme poser un lit par exemple , qu'il faudra descendre avec tout l'attirail 

ce qu' Anik a fait Super   parfaitement MERCI ANIK

Mais , un peu fâchée  me dit :    " .... oui mais il  faut savoir faire des concessions   . . . "  

MOI , Je voulais garder ça et ça et puis encore ça près de moi dans mes paniers  (depuis toute petite j'ai besoin de plein de choses qui m'entourent ça personne ne peut comprendre ) et surtout ma table de salon à portée de mains où je pose plein de choses  :    je n'ai personne qui me serve , personne  à demeure

ALoRS OUI , je VEUX ET J '  EXIGE ME FACILITER LA VIE chez moi

quoi de plus normal

MON CHEZ MOI n'est  pas une clinique et je dis NON PAS DE CONCESSION

On m'a  renvoyée à mon domicile avec 2 jambes dans le plâtre en me disant de ne surtout pas marcher et de faire  appel

  • et  à une aide familiale pour les repas et le nettoyage  

  • *et une infirmière pour la  piqûre  quotidienne et la toilette  . . .  

ah bon ?? Et la nuit je fais quoi bon sang  ?? A 66 ans et même bien plus jeune on se relève aussi pour les toilettes non ?  Sont -ils des médecins ou pas ? Se pourrait- il qu'ils pensent aussi un peu plus loin que le bout de leur scalpel ?  AUX CHOSES PRATIQUES PAR EXEMPLE

Il n'a rien voulu entendre  : c'est dégueulasse   . . . BASTA 

je voudrais vous y voir quand vous êtes seules ; croyez -vous que je m'en « ferais » à ce point si j'avais quelqu'un que je peux appeler toutes les 10 minutes : comme par exemple ,

"dis tu veux bien m'apporter un verre d'eau  . . . dis tu peux m'aider à aller aux toilettes  . . . j'aimerais un yaourt  . . . tu me fais un café  . ..  tu prépares le repas  . . . tu peux faire tourner une machine  . . . tu peux étendre le linge , tu vas faire le lit quand vas tu faire les courses tu pourrais me mettre sur la terrasse au soleil , , , tu tu tu tu

une aide familiale va vous faire ça ??? qui rêve ???ne aide familial qui va me casser un truc (ma mère a eu  ça n'a pas durer 15 jours)

Me payer  une garde à domicile  ? Avec 1000 euros de retraite (je ne me plains pas soyez en certaines) mais je suis MORT DE LOL

Vous savez quoi ? je me FICHE de la saleté . - - Depuis septembre dernier ,plus rien n'est net chez moi  mon dos m'agace je suis épuisée après 20 minutes de travail et j'estime en avoir fait pas mal pourtant depuis janvier Souvenez vous : a la mer je ne pouvais pas faire plus de 300 m sur la plage alors c'est vous dire je n'ai même pas su aller à Bruges et je n'ai surtout pas osé y aller

Je sais que c'est sale et alors ça ne devrait gêner que moi

je me suis obligée à me faire une raison et puis paf - - - je me suis dit qu'en juin peut être je pourrai bousculer tout ça c'était sans compter avec PAFFF re - fractures au pluriel cette fois

NON   personne ne m'a aidée quand j'ai eu ma fracture dorsale JE DIS BIEN PERSONNE je n'ai pas voulu même si on m'a proposé de faire 2 ou 3 trucs : j'ai dit NON

LA SALETÉ la Poussière ne me gène plus  du tout   J'AI FAIS MES CHOIX PRIMORDIAUX 

Par contre : LE JARDIN  . . .   LES COURSES  . . .   et LE CHANGEMENT DE LITERIE ça oui et c'était déjà énorme pour moi

et PUIS  la paix pour elles comme pour moi

Je n'ai donc emmerdé personne ni pour sortir les poubelles ni pour me faire les repas  ni pour m'aider à monter les escaliers et les descendre : et je voudrais vous y voir je vous le dis si mon dos avait été fracturé à PAQUES je ne serais plus là pour vous le raconter ce sont les pires moments de mon existence (je ne vous cache rine)

je voudrais vous y voir (c'est évidemment une façon de parler)

Quand vous avez un besoin une envie urgente un lundi et qu'on vous répond : je peux venir vendredi je suis de passage , , , , là voyez vous je commence à comprendre qui est la personne que je croyais etre l'etre le pklus gentil au monde , , mort de lol encore une fois

j'ai compris

je parle de l'une d'entre elles venue avec sa rage parce qu'un mari la trompe depuis des années alors que moi j'ai bien besoin de toute mon énergie et celle -là se venge sur moi en osant me traiter de "difficile" et pire fut la suite du mot  (que je ne dirai pas) alors là jamais je ne pardonnerai un tel comportement - - - Non sur le moment je n'ai rien rétorqué ( elle achetait ,avec mon argent  bien entendu , des choses que je n'avais pas demandées  ou tout l'inverse de ce que je désirais ou des quantités dont je n'aurais pas usage alors qu'elle est radine comme un rat et alors que nous faisions des photos sur le site pour qu'il n'y ait pas d'erreur  et on osait me qualifier de difficile ?? je rêve vous êtes dans l'extreme douleur et vous devez supporter celle des autres et leur réelle méchanceté ) j'aurais pu être hyper méchante comme elle et lui dire pourquoi son mari allait voir ailleurs mais je me suis retenue    . . . 

RÉSULTAT   ?

Elle ne fait plus partie de mon entourage depuis , , , octobre dernier fini f,i,n,i, -   TERMINE  -   JE NE LUI DOIS RIEN  et ELLE ME DOIT TOUT   croyez -vous qu'elle me qualifiait de difficile   quand elle venait squater et profiter de mon appartement à la mer et manger mes bon petits plats et pas de la bouffe pour cochon (moi aussi je sais être méchante)    ou quand je lui apprenais  et lui faisais découvrir des tas et des tas de choses qu'aucune de ses copines  - puisqu'elle n'en a pas et n'en a jamais eu à part une sourde et muette - aucun jamais n'a jamais fait pour elle  ce que j'ai fais ni m^me son mari c'est dire ; c'est drôle  ça : NON ?   (sachez qu'avant de dire STOP  je prends un temps de réflexion et ensuite seulement je dis BASTA DÉGAGE DE Là et tu vas voir maintenant ce que tu vas voir petite

Dans mon village en patois on disait : «  fais du bien à un vilain il te chi---as dans la main ) et c'est exactement ça

Revenons- en à ma  MAISON  QUI   N'est pas une clinique  

Pourquoi la vôtre l'est ??

A t -elle  été conçue pour au cas où  ?? 

(quand on voit ce que les architectes créent en ne pensant à rien qu'à leur propre envie du moment et toutes les directives impérieuses du cadastre (ici c'est la guestapo mais ça dépend aussi quel nom vous portez )   

Merde  il y a des tapis   ! ! ! !   

OUI ET ALORS  ?   C'est « l'objet » que je préfère dans une maison je vais m'en priver et donc me priver de cosy au cas où ?

Bientôt on dira pfffffff  zut elle a des meubles en chêne :   "y aurait pas du "  

Si j'avais été 15 jours en revalidation  ou en clinique  ou en maison de retraite   :  c'est  là que j'aurais du faire DES CONCESSIONS  (et que je devrai  en faire plus vite que je ne le pense )  . . .

NON  PAS CHEZ MOI JAMAIS DE LA VIE  je ne suis pas à l'article de la mort      alors les concessions  ? NON !

Dehors  . . .   telles les règles, les lois ,le sens civique, les mesures barrières en ces moments douloureux   -  JE M 'Y SOUMETS toujours et le plus souvent  bien volontiers  -    

CHEZ MOI JA - MAIS   !  PAS DE CONCESSION  PUISQUE  je vis seule pas de compromis non plus (compromis ; mot qui me fait mourir  de rire j'ai tant de raisons et d'exemples d'en rire )  

Ce corps médical  devait  me mettre en revalidation  (j'ai insisté  . . . en vain)   et là  J 'AURAIS DU FAIRE DES CONCESSIONS  -  PAS CHEZ MOI  -

Me dire : " oui mais tes tapis  pfffffffff c'est compliqué  " 

Ben oui  et alors ?

MA MAISON est -elle  clinique ??

je devrais donc tout dégager au cas ou ?? 

OU ALORS prévenir ce qu'on appelle ACCIDENT

C'est comme si on me disait  : 'oui mais  merde elle a  des meubles en chêne "  " merde elle a trop de tableaux aux murs "  . .  .  m'enfin c'est quoi ces réflexions ??  je veux tout près de moi   mais ça dérange qui ????  je veux mes 2 gros paniers où se trouvent pleins de trucs (carnets de mémoire d'écriture de dessins d'idées deco mes   carnets de  photos  mes laines mon travail de crochet  mes recharges mes mémoires mobiles  . . .  

Tout ce que je n'aurais pas si j'étais en revalidation  : et là on peut PARLER  "CONCESSION" 

Je ne vais pas chaque jour vous énumérer mes difficultés  pour me mouvoir la force qui me manque celle qu'il me faut dans les poignets et les bras  et les fesses aussi 

Pour me déplacer aux toilettes je hurle ma souffrance  :  et pourtant  je me dis que quand on sait encore faire ça  :   C 'EST VRAIMENT GÉNIAL  et je dis MERCI MON DIEU

J'avoue qu'hier j'ai pleuré  a chaudes larmes pendant 2 heures  Oui  j'étais toute gonflé, ça a  contribué  à un meilleur sommeil sans aucun doute je me suis épuisée tellement abattue j'étais  -Alors qu'au même instant je recevais un mail d'une lectrice qui me qualifiais de « femme forte » ce que je ne suis pas mais pas du tout  , , , pleine de courage (oui ok)   - Comme quoi on ne connaît jamais les gens 

Tout le monde pensait que mon père était un homme fort : jamais de la vie -Il était un angoissé un terrifié par la mort et la maladie mais surtout par la dépendance : par contre il faisait tout pour faire croire le contraire et se débrouiller pour n'avoir lui non plus besoin de moins de monde possible

Là je suis dans le désarroi le plus total :

savez vous que même un médecin je n'arrive pas à avoir - - - je me suis fait recevoir par une jeune morveuse Dr, COLLET de virton et j'espère la voir un jour pour lui jeter ma façon de penser face à face parce que je ne suis pas une lâche et si je vis encore

je n'ai jamais été traitée comme ça : nous avons eu durant 47 ans des médecins exceptionnels ici

comme quoi quand je dis c'était mieux avant

Voilà qu'une migraine vient de se déclencher à cause d'elle

Vous répéter ? Non ce serait trop long , ,, je vais écrire à mon ex médecin traitant pour lui dire comment on m'a parlé et reçu au téléphone

Vous le savez , je le sais je ne suis pas une abrutie les temps sont durs pour eux - -- il s'agit d’être souriante polie agréable gentille pour ne pas les abrutir plus encore : ce que j'ai fait - -

elle m'a demandé : « oui mais vous êtes sur que vos pieds sont cassés ?

non mais ??

Le coup à la tète me fait très mal  : j'aurais un hématome interne me dit l'infirmière (???)  merde alors  oui je voulais un médecin pour plusieurs choses mais qu'il ne pensent pas que c'était dans les 10 minutes m^me 2 jours pas de souci je ne me sauverais pâs

Bon allez STOP

LE TEMPS : le matin donc après les toilettes et ma toilette bassine   (32 minutes)  j'ai ouvert ma porte pour aérer : wouahhhh caille caille   (20 minutes pas plus sinon je gelais)  

J 'ADORE CE TEMPS   la lumière est exceptionnelle

heureusement qu'il y a ça , , , sinon il ne manquerait que la corde pour se pendre

désolée je corrigerai plus tard je suis trop furieuse de ce qui vient de m'arriver . . .