12 septembre 2019

Le c à voir : La serie

je vous conseille la mini série de 6 épisodes SUR ARTE

ce soir

ce sont les 3 derniers

BAUHAUS

 

Difficile  a appréhender au premier épisode  mais il  ne faut pas lâcher

74a1c6abe0611a743c225beb5121ae3f-arte-bauhaus-la-nouvelle-serie-allemande-sur-les-premices-des-annees-folles-et-du-modernisme

bauhaus-un-temps-nouveau-serie-arte

tjht

QUE VEUT DIRE CE MOT

BAUHaUS ?

IL M'A FALLU REGARDER SUR LE NET LA Signification  avant de regarder le film  : je vous conseille donc de lire ceci

je ne connaissais pas du tout  en tous cas ça ne m'a pas laissé le souvenir de ce mot de ce courant d'art dans un de mes gros livre d'art et   une fois que vous avez lu ceci  immédiatement la série est intéressante  . . .

La Staatliches Bauhaus  est une école d'architecture et d'arts appliqués, fondée en 1919 à  WEIMAR EN ALLEMAGNE  par WALTER GROPIUS 

Par extension, Bauhaus désigne un courant artistique concernant, notamment,

L'RCHITECTURE

LE DESIGN

LA MODERNITÉ MAIS AUSSI 

LA PHOTOGRAPHIE

LE COSTUME

LA DANSE

ATELIER TEXTILE : CROCHET TRICOT TAPIS TISSUS

Ce mouvement posera les bases de la réflexion sur l 'architecure MODERNE  et notamment du STYLE INTERNATIONAL  

MAIS IL S'AGIT AUSSI DE LA PLACE DES FEMMES DANS L'ART / TRÈS TRÈS MAL VU

En 1933  LE BAUHAUS  (installé à Berlin) est fermé par les nazis, et sa dissolution est prononcée par ses responsables.

Il aura connu trois directions . De nombreux artistes et professeurs s'exilent aux  USA  pour échapper au NAZISME

Si l'école du Bauhaus est surtout connue pour ses réalisations en matière d' ARCHITECTURE  elle a aussi exercé une forte influence dans le domaine des ARTS APPLIQUÉS  à travers les objets usuels qu'elle a façonnés, elle est en plus le précurseur du DESIGN contemporain, et de L4ART DE LA PERFORMANCE

Le programme du Bauhaus a suscité l'adhésion d'un grand nombre d'artistes D'AVANT GARDE dont  Wassily Kandinsky, Paul Klee, Oskar Schlemmer, László Moholy-Nagy ou encore Marcel Breuer

 

1024px-Bauhaus-program

 

 Arte n’en finit pas de célébrer le centenaire du Bauhaus ! Après la diffusion de quelques documentaires ludiques et passionnants sur cette aventure artistique majeure du XX ème siècle (toujours visibles en ligne sur Arte TV), la chaine franco-allemande propose ce mois-ci une série romanesque en six épisodes.

Bauhaus, une série historique inventive

Créée et réalisée par Lars Kraume, « Bauhaus - Un temps nouveau » retrace les premières années de ce mouvement artistique qui révolutionna l’art dans ses grandes largeurs, de l’architecture au design.

Abolir les frontières entre les beaux-arts, l’artisanat et l’industrie mais aussi entre les maîtres et les élèves, remettre l’homme au centre du processus créatif et prôner la simplicité à tout prix, le tout dans un objectif démocratique, tels étaient les principaux mots d’ordre de cette aventure collective menée par Walter Gropius, le directeur peu académique de la légendaire école.

Tous ces principes fondamentaux qui agitèrent autant les membres du mouvement que la bonne société de Weirmar - qui jugeait ces derniers d’un mauvais œil - tissent le récit de Lars Kraume. Mais c’est par le prisme de la femme artiste que le réalisateur met en perspective toutes les pensées pionnières du Bauhaus et réussit le pari d’une série aussi historique que romanesque, inventive qu'accessible à tous.

Les artistes femmes au cœur de la série


Le réalisateur s’est penché sur une figure restée dans l’ombre des maîtres : Dörte Helm. Élève méconnue du Bauhaus, elle fut séduite par ce renouvellement de l’art autant que par la promesse de trouver au sein de l’école l’égalité entre les hommes et les femmes.

Lars Kraume a imaginé une idylle entre la jeune artiste et Walter Gropius, c’est la seule part de fiction de la série, et elle permet d’égratigner le mythe de l’égalité et de l’ouverture d’esprit du Bauhaus.

Chaque épisode se constitue d’un interview de Walter Gropius mené par une journaliste allemande en 1963, où celle-ci le pousse à revenir sur les souvenirs douloureux de son idylle et plus largement des promesses non tenues de son enseignement. « Aucune différence entre le beau sexe et le sexe fort.

Égalité absolue, mais aussi les mêmes devoirs » avait-il déclaré en 1919. Différences très vite pourtant il y aura. Gropius craignant pour la réputation de son école dans la fragile République de Weimar, il isolera les femmes en les cantonnant à des types d’ateliers spécifiques comme le tissage.

Chaque souvenir évoqué est une manière subtile de confronter cet esprit fondateur et frondeur à son engagement dévoyé et à une Dörte Helm, rebelle et brillante, qui refuse en bloc d’être une artiste de seconde zone. La suite est à découvrir sur Arte ce 12 septembre...

gfhtrh

Wassily-Kandinsky-Werke-01-big-1024x709

lamp-2215991_960_720

affiche-du-bauhaus_5756361

theiere

rubon1510

affiche-du-bauhaus_5756361

artbite-a247-bauhaus-gunta-stolzl-jacquardbehang-a-4f2c3

a-weimar-aux-origines-du-bauhaus,M383710

b36fb34_zEBYW9nVvOTAg4Nkbj0P0nMp

bauhaus_art-school_design_art-history

hommage-au-bauhaus-qui-fete-ses-100-ans-19-institut-hongrois-de-paris-01b-jozsef-arendas-768x932

leica-edition-100-and-bauhaus_width1024

mon reve  . . .tirage limité je suppose  pour les 100 ans

ob_0c706a_feininger-carton-d-invitation-1923-lit


Les ambiances estivales : la fin

je fais vite 2 courses

le temps est si lourd qu'on en deviendrait malade

pas de pluie pourtant

P1480133

P1480134

P1480135

P1480136

Posté par javi53 à 15:00 - - Permalien [#]