16 mars 2019

Le C à lire EMOTIONS PERSO

Je le disais avant hier  - je crois - ce n'est pas parce que j'ai terriblement mal au dos   (combien sont comme moi) ça ne m'empeche pas de faire quoique ce soit : je ne ferais plus rien sinon et c'est pas mon genre 

ça durera combien de temps ça je ne le sais pas   :  cela dit ça ne peut pas non plus durer comme ça longtemps  !

Alors  , hier matin vendredi 15 mars,  m'étant levée encore très tot j'ai eu envie  après avoir pris un anti-inflammatoire  et attendu 1h qu'il fasse effet de javelliser la terrasse  car le temps s'y prêtait fort bien  : il bruinait et c'est  idéal pour se faire  . . . en tous cas la première partie - et il y en a 3 -

Non rien jusque maintenant ne m'a jamais empêchée de faire le blog  : ça me défoule ça me change les idées  surtout  . .  . Il faudrait pour ça avoir les 2 mains cassées  ou coupées ou une grave maladie mortelle - non je n'ai pas envie de rire on ne rit pas de ça  - 
 
si je n'ai pas posté : c'est qu'il y a eu pire  . . . pas que d'avoir les 2 mains coupées mais tout juste
Je vous raconte donc ce vendredi 15 mars
je n'avais pas du tout envie de m'habiller de me maquiller mais de nettoyer un peu   ; de ne  pas sortir de la maison en tous cas
Il est 8 h quand je chausse mes bottes en caoutchouc et en bleu de travail  , echevelée  et pas lavée  je me suis mise à genoux avec un jogging évidemment pour frotter à la brosse de rue : mais qui donc a eu  l'idée de choisir ce matériaux là ??????
Une pierree qu'on appelle BLANC DE BIERGE une horrible chose à NETTOYER 
oserais- je vous le dire : j'avais fait un jeu de tarot il y a 4 ou 5 jours au sujet de paperasse dont je ne vois pas la fin et je voulais savoir si je pouvais envoyer une lettre pas piquée des vers
mais voilà que les cartes tirées ne sont pas fort belles : je tombe sur 
CHUTE GRAVE
HOPITAL POUR UNE FEMME D'UN CERTAIN AGE DE MON ENTOURAGE
OU
POUR MOI puisque je SUIS aussi QUELQU'UN DE MON ENTOURAGE et  pire je suis une  femme d'un certain âge 
comment vous dire : la réaction du jeu se fait sentir endéans les 10 jours et depuis  dois je vous filmer la façon dont je descends les escaliers ??
C'est ma grande trouille ;  tomber et me casser  
Étant seule  je ne vois pas comment je pourrai m'en sortir si ou quand ça va arriver  : je le sais ça m'arrivera
Cela prévisionné ; j'appelle ma mère et je lui dit : " . . . . tu m'écoutes stp je vois une chute dans les escaliers et hopital  . . . .fais gaffe stp moi je suis certaine qu'il s'agit de toi ou de moi 
oulala me dit - elle si tu voyais je fais attention je n' peux mal  je suis bien trop prudente  . . . "
m'enfin ,  tu n'écoutes jamais ce qu'on  te dit c'est juste pas possible
bref je raccroche ,  encore énervée
On a beau faire attention quand je vois PROCES CHuTE HOPITAL  ,  MORT DANS LA FAMILLE   ,  achat de maison   :  JE N'y pourrai rien Y CHANGER  ; oui qu'on le croit ou non ça se passera 
Ma terrasse terminée : je ne mes sens pas trop mal et malgre la bruine j'ai envie de rafraichir les fenetres de l'arriere seulement  mais grossierement car je suis déjà trempée : mes cheveux en tous cas
j 'étais sur le point d'achever   quand à  11h 08   (depuis 8 h ,  là je suis éreintée  )  : j' étais dans l' eau dehors  avec bottes en caoutchouc , le téléphone sonne et je ne prends pas le temps d'oter les bottes donc je saloppe le carrelage blanc ! 
Et là j'ai vu un no connu : mon frere 
Et là  , je sais que c'est grave  , je sais qu' il y a une catastrophe

C'est moi : dis,  maman est tombée  . . . c'est grave je n'ai pas le temps de parler je travaille   j'attends l'ambulance  (qui dit ambulance avec ma mère dit : gravissime ) alors ne vient pas chez elle , vas directement aux urgences à Arlon  (26km) 

imaginez

je ne suis pas lavée pas habillé pas maquillée je monte je prends ma douche en même temps que je m'habille encore mouillée je me maquille vite fait  et  merde  il me revient en tete que je n'ai plus une goutte d'essence  : c'est pas possible

je m'énerve bien entendu  et je tremble bien entendu aussi

je pousse sur le bouton de la porte électrique et là que fais- je donc intelligemment ?

je n'attends pas que la porte soit completement montée . . . je sors quand même et me retrouve bloquée sous la porte le moteur vrombit pas celui de la polo celui de la  porte

m'enfin c'est pas Dieu possible

calmons nouscalmons nous me dis je  !!!!!    FAUX BIEN SURE / JE ME HURLE DESSUS

je ne parviens plus a faire fonctionner le bouton : j'ai l'idée de tirer sur le fil et de forcer   et là je passe enfin ; j'ai poerdu 10 minutres  car j'attends qu'elle redescende  ben non : elle ne veut pas

mais ça veut dire quoi ce truc ?????????????????

Elle y va de son humeur (la pile doit etre morte)  je pars enfin chercher de l'essence  je mle dirige dans le sens inverse de la route d'Arlon

Ca alors arrivée 7 km plus loin au carrefour de la rue de la maison de mes parents  :  les ambulances (2)  sortent  et prennet la greand route

je l'imagine la dedans  :  il est 12h 10 il me semble  je trouve ça bizarre  ?????

 

PLUS TARD   : 

j'apprends qu'elle est tombée à 8h mais elle a crié elle a fait fonctionner une alarme de poche elle a taper avec une cruche sur le mur mitoyen au cas ou les voisins comprendraient qu'il se passe un truc grave ; que nenni  elle avait beau hurler ôôôôô  secours

personne

C'est chouette les voisins

Elle est restée de 8h à 11h08 au moment ou mon frère  a eu la bonne idée avant de partir au boulot  :   là il a compris  et là elle lui a dit : "appelle une ambulance je ne sais plus bouger en suffocant de douleurs  . .  ." . . . j'ai si froid "  Mais oui :  plus de 3h  les fesses le dos et la tete par terre et vêtue d'une simple fine robe de nuit : elle était frigorifiée

Et bien les ambulanciers auraient mis pres de 1 h pour savoir enfin la bouger  , la placer et la  transporter sur la civière  :  un cauchemar m'a t -elle dit  je mle crois bien et encore c'st une dure !

vous savez qu'ils n'ont m^me pas pris de pantoufle ni de couverture ni de veste à lui poser sur le corps ????

85 ans ???

Arlon est à 25 km
 
j'ai pensé qu'elle avait peut etre fait un AVC quand à mon frère il la voyait déjà dans uine coquille 
je n'ai eu qu'à suivre les ambiances : tremblante  stressée . . . . en priant pour que ce ne soit pas une attaque : là elle est perdue c'est certain
 
aux urgences on l'a prise en main  -  moi pas   -
j'arrive  à la clinique c'est toujours un supplice pour trouver les chemins des urgences en arrivant par l'entrée principale  un accueil non mais vous n'imaginez pas une seconde heureusement je n'étais pas la seule à le dire dans la salle d'attente 
je cours je cours
j'arrive à l'accueil des urgences ou on doit prendre un ticket comme à la boucherie  :  "  . . .vous étés la fille de mme PETIT  . . . ? Ne vous tracassez pas trop on a commencé quelques examens et  à priori il n'y aurait pas de " casse "  mais des contusions et des hématomes sur tout le thorax
 
j'ai attendu seule  jusqu'à 14h20  : j'ai su qu'ils lui avait dit que sa fille ainée était là que j'étais arrivée en même temps qu'elle : évidemment contente et soulagée aussi de n'etre pas seule dans ces espaces fort peu accueillants     . .. quand enfin un de mes neveux est arrivé puis quand elle m'a vue entrée dans son box  :  elle était en joie
oui elle était blafarde mais en lui posant plein de questions :   j'ai compris qu'elle avait toute sa tete : ouffffffffff
elle restait  toujours aussi frigrifiée
on a encore fait des examens  (scaner et autres  machines assez traumatisantes pour la plupart  d'entre nous )
Enfin c'est à 17h20 que nous sommes rentrées à la maison  : chez moi
que faire : on ne voulait pas la garder en gériatreie parce que  trop de monde plus de lit et pas non plus de revalisation car pas de fractures
la laisser seule chez elle ? evidemment que non ???
Avec l'aide de mon neveu on a eu un mal fou à la mettre dans la voiture   : pfff elle souffrait le martyr
 
je suis  restée debout tout ce temps  . . .  EPUISEE . . .endolorie et le dos en compote aussi
mais non  attendez  non ce n'était pas terminé
on a de nouveau eu du mal à la sortir cette fois  de la voiture et de lui faire monter 2 escaliers de l'entrée  : mon dieu ça promet
elle me dit qu'elle essayera de dormir sur mon divan (un 2 places)  je l'installe pour voir ??
Non mais tu plaisantes tu es pliée en 2  ????????? oh c'est rien je ne bouge plus 
Elle  parvient toujours à rire parce  que à un moment donné elle se retrouve dans des positions dignes d'un contortionniste  . . . mais du même âge
j"ai mal partout tellement je ris  ; un rire nerveux   , vous imaginez bien  ,  mais elle rit aussi en pleurant de douleur  et en criant même
 
je lui dis  : "  et si j'allais chercher un matelas au grenier (au second) " 
ben oui  non va tu vas te faire du mal
je comprends qu'elle a envie de dormir sur un matelas normal
ça me prend un temps fou et moi aussi je me contortionne dans les escaliers et leurs angles : au passage j'arrache le drap avec un clou qui dépasse et je fait tomber 2 cadres
jenpeuplus
 
je bouge tout ce qu'il y a au salon : je pose le matelas  ,  j'arrange bien tout   . . . .  être à même le sol c'est encore plus compliqué pour elle 
non mais ????? suis je bete  , suis je bete 
quand enfin on se dit bonsoir
je monte me coucher  je la laisse non avoir pensé  à passer par les toilettes IMPERATIVEMENT
il est minuit  30 je me relève je ne sais pas dormir elle non plus   ; elle hurle de peur quand elle voit la porte s'ouvrir en silence mais en quinant un peu tout de même
j'ai envie d'une tartine de camenbert : elle pas
elle est bien  sur le matelas ouffffffffffff mais s'inquiete pour demain
je remonte
3h30 j'entends des gémissements  : je me leve comme un ressort je descends elle souffre le martyr  elle essaye de se lever elle doit aller aux toilettes
 oui mais voilà ; pas moyen de la relever du matelas impossible  mes douleurs dorsales me bousillent définitivement 
je suis entrain de rire comme une malade en repensant aux diverses positions qu'elles prenaient pour y arriver  cela dit elle pleurait
elle me dit : " : il va falloir rappeler une ambulance  . . . "
je ris encore plus à ce moment là mais de trouille :  pourvu qu'elle ne fasse pas pipi partout
je lui dis tant pis j'appelle mon frère  évidemment  on ne peut faire autrement et y elle  y consent immédiatement  . . .n'y tenant plus 
on a essayé 4 fois toutes les 10 minutes on a bien cru crever là toutes les deux   elle était au bout de sa vie mais de la mienne aussi
QUAND ENFIN on a répondu avec une voix ensommeillée  . . . .dans les 6 minutes il était là ça nous a paru une éternité 
Ce ne fut pas si facile pour autant
pffffffffffffffffffffffffffffffffffff  on se sent si impuissant quand l'autre  quel qu'il soit souffre  on a envie  en tous cas moi d'en prendre un peu  
vous pensez bien que je n'ai pas dormi du tout
faire de la gymnastique aussi brutale ne m'a pas permise d'aller me recoucher
nous avons relevé le matelas et on l'a réétendue  en 2 parties (mdr) et avec grosses douleurs insupportables   sur le divan 2 places et là madame s'est mise à ronfler
a 4h30 on a fait appel au médecin de garde qui est arrivé à 8h
je n'ai donc pas dormi 3h
on a petit déjeuner mais elle ne mange plus grand chose  . . . puis on a déjeuner léger  et elle m'a dit si j'allais aux toilettes avant de me rasseoir ?????????????? 
ok

et je lui ai demandé de mettre ses 2 mains ou ce qu'il en  reste sur mes épaules : on a encore ri (elle fait de la polyarthrite imaginez la tète des mains  ????

et là on a chanter du salon aux toilette en se dandinant   . ..  un peu  . . . ." mets  tes 2 pieds en canard c'est la chenille qui redémarre  le pire c'est qu'elle l'a fait et en nuisette  en grimaçant de douleur et en boitant avec une de ses fausses hanches  :   c'était à se tordre

ce fut encore un de ces chocs émotionnels qui vous bousille la santé et vous reblanchit les cheveux  plus blanc que blanc  alors vous comprendrez que je suis SUR LES rOTULES  - c'st encore les miennes pour le moment -  et là ça va pas être gai il va falloir parler  . . . de l'avenir   très trèsd proche 

et là c'est une autre histoire  . . .  

pardon d'avance je me corrigerez plus tard je tenais a ce que ce soit tout frais

Posté par javi53 à 19:00 - - Permalien [#]