18 février 2018

La DecoBelge : DECORATEUR architecte KIM VERBIST

hier soir dans notre émission de décoration

"une brique dans le ventre "

j'ai fait la  re - rencontre  d'une architecte du tonnerre  : elle est belge  et elle  habite une maison de campagne  à CADZAND  :  vous connaissez ici j'en parle 

C'est une station  aux PAYS BAS EN MER DU NORD   à la frontière  belge pas très loin de knokke

de mêmE que vous connaissez l'architecte KIM BERBIST   puisqu'on a visité sa maison d'hôte  le 16 aout 2016  je vous mets le lien direct  AFIN QUE VOUS PUISSIEZ aller revoir son travail   : une maison d'hête hyper connue   il me semble que c'est un nom comme   -  luluberlu  - 

http://vip53.canalblog.com/archives/2016/08/18/34202840.html

Voici sa derniere maison :  selon elle  c'est une toute toute petite  . . . pour moi c'est déjà pas mal grand   

Elle apprécie et aime de plus en plus ce qui est petit et selon elle  on va vers des espaces bien plus petits que les actuels  :   je suis donc en parfait accord avec elle 

elle nous a décoré cette belle maison  wouahhhh  c'est vraiment absolument  tout ce que j'aime  :  avec des éléments de mobilier et  de décoration qu'on peut trouver PARTOUT  à des prix de oufffffff

Que du BONHEUR

elle a opté pour le BLANC  oui mais avec des couleurs vives

VERT ROUGE JAUNE BLEU

des couleurs qu'elle change  assez souvent

attention ici  ce ne sont que des captures d'écran

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (1)

du simple du lin du coton de la laine des peaux de moutons du cosy du chaleureux 

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (2)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (3)

j'ai adoré cette mise en scène  dans le film

mais en capture d'écran ça ne donne rien

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (5)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (6)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (10)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (14)

regardez les poutres 

les escaliers ce trop beau vert !

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (7)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (17)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (8)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (11)

tiens voici encore une sous pente ne pointe

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (9)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (16)

mais si ces dessus de lit sont bien plus beaux dans le " film "

ci -dessous j'ai adoré cette façon

d'avoir posé le papier peint

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (13)

c'est vraiment excellent

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (13)

KIM VERBIST COTTAGE COCON ZELANDAIS SERAPHINE (15)

-------------------------------------------------

Pictures courtesy of Jan Verlinde ET Laetizia Bazzoni

je connais bien cet endroit j'adore BIEN éVIDEMMENT   !

voici maintenant  de belles photos qui lui appartiennent  et  de son photographe attitré je suppose

Kim+Verbiest+01

kim_verbist laetizia_bazzoni

kim_verbist laetizia_bazzoni

Kim+Verbiest+18

kim_verbist laetizia_bazzoni

 SF

kim_verbist laetizia_bazzoni

c'est très électique comme en Angleterre  (il suffit d'aller visionner la decoAnglaise)  

le plaid fait de carrés de tricot  mdr ! ! ! !

des peaux de moutons

un roking chair

ce qui me plait par dessus tout  c'est le fourneau

kim_verbist laetizia_bazzoni

bien entendu qu'on est confort dans cet espace tout simple voir SIMPLISTE 

le soucis l'escalier  : elle le descend en arrière

CGGJDGJ

bon sang elle ose drôlement

kim_verbist laetizia_bazzoni

le plafond trop trop beau

kim_verbist laetizia_bazzoni

 Kim+Verbiest+03

Kim+Verbiest+04

j'aime trop le store

franchement  ça nous change de la couleur lin ficelle ou blanc 

un peu de personnalité bon sang

FTHRS

 Kim+Verbiest+27+copy+2

Kim+Verbiest+26+copy

kim_verbist laetizia_bazzoni

j'aime  vraiment et le plafond rouge pffff

je veux du rouge chez moi  . . .   oui mais où ????

 kim_verbist laetizia_bazzoni

e x c e l l e n t

le plafond j'adore

le sol j'adore

les tapis j'adore 

Kim+Verbiest+20

 Kim+Verbiest+30+copy+2

trop drôle  ces 2 pieds de table collés l'un sur l'autre et peints en rouge :

e x c e l l e n t

Kim+Verbiest+28+copy

kim_verbist laetizia_bazzoni

j'aime trop ce qu'elle fait

parce  qu'elle reste dans le très très réalisable POUR TOUT à CHACUN

et pour moi c'est ça une vraie pro

et c'est ça qu'on devrait pouvoir voir tous les vendredi et  samedi dans la maison fr 5 plutôt que ces intérieurs superbes

soit mais loin d'etre abordables

cliquez sur les photos svp vous aurez les auteurs et le nom du photographe  Laetizia_BazzonI

j'y reviens demain

1499430448903 1499430540643

cgyj

Posté par javi53 à 17:00 - - Permalien [#]

Le c à lire : un livre

je vous ai dit que je relisais MES  "DOUGLAS KENNEDY"   (une lecture sur trois) 

Douglas Kennedy est né à New York en 1955, et vit entre Londres, Paris et Berlin.

Auteur de trois récits de voyages remarqués, dont Au pays de Dieu (2004), c'est celui que je'ai le moins aimé  mais je le relirai  il s'est imposé avec, entre autres, L'homme qui voulait vivre sa vie  super et La Poursuite du bonheur super  (1998 et 2001), suivis d'Une relation dangereuse (2003), des Charmes discrets de la vie conjugale super  (2005) et de La Femme du Ve (2007), je n'ai pas aimé celui là du tout et je ne le relirai pas  tous parus chez Belfond et repris chez Pocket. En 2008, Belfond a également publié son roman-culte, Piège nuptial,  pour l'ambiance de fou qui règne dans ce roman et là je  ne vous dis que ça

j'apprécie plus encore qu'il y a 13/14 ans lors de ma découverte de l'auteur  : je posséde tous ses titres  . . .. et dans celui que j'ai  terminé avant hier  il n'y avait pas que l'histoire d' appréciable ,  j'y ai trouvé quelques pensées qui m'ont  vraiment beaucoup touchée  puisqu'elles sont EXACTEMENT LES MIENNES  ! 

gyjdtyjs

Le soir de son treizième anniversaire, lors d'une énième dispute entre ses parents, Jane Howard annonce qu'elle ne se mariera jamais et n'aura jamais d'enfants.
Mais sommes-nous maître de notre destinée ? Une quinzaine d'années plus tard, Jane est professeur à Boston et amoureuse de Theo,  PROFESSEUR , homme brillant et excentrique qui lui donne une petite Emily.

A sa grande surprise, Jane s'épanouit dans la maternité.

Mais la tragédie frappe et Jane, dévastée, n'a plus qu'une idée en tête : quitter le monde.

Alors qu'elle a renoncé à la vie, c'est paradoxalement la disparition d'une jeune fille qui va lui donner la possibilité d'une rédemption.
Lancée dans une quête obsessionnelle, persuadée qu'elle est plus à même de résoudre cette affaire que la police, Jane va se retrouver face au plus cruel des choix : rester dans l'ombre ou mettre en lumière une effroyable vérité...

je déteste les synopsis   : ces résumés ne donnent pas envie  de lire le livre  moins encore la "valeur"  de l'histoire  :  je vous assure ça ne se résume pas qu'à ça !

quelques  pensées qui m'ont fortement touchées

comme je viens de vous l'écrire

elles sont sorties de leur contexte  qu'importe  : c'est si juste 

les vêtements sont un message , un reflet de la personnalité  , de la situation sociale de l'éducation de l'image que chacun de nous veut renvoyer au reste du monde 

-----------------------------

face au deuil les gens veulent être compatissants mais ils ne savent pas quoi dire et on ne sait quoi leurs répondre non plus

c'est un dialogue de sourds de l' I N D S C I B L E  et la seule échappatoire c'est le TRAVAIL

------------------------------

ne nous arrive t il pas d'affirmer désirer quelque chose tout en nous demandant dans le secret de noitre coeur si c'est vraiment ce que nous voulons ? Nous manquons constamment de cohérence dans notre vie

-------------------------------

Est-il possible d'expulser de son subconscient un père  une mère si néfastes aient -ils été  : si on parvient à surmonter les dommages psychologiques qui les ont causés il demeure  une présence entêtée  :  un stigmate VÉRITABLE  

je reçois de temps en temps une phrase du jour d'une amie  cette phrase est pour elle

---------------------------------

La discipline est avant tout la mise en place du contrôle de soi  : l'idée qu'en s'astreignant à des règles d'airain (pour décrire une règle particulièrement sévère) et en évitant les distractions  . . . on parviendra à se tenir loin du grand désordre du monde  : c'est sans doute cette conviction qui me tire de mon lit chaque matin

je suis  en accord à 2000% et je me "discipline"  chaque jour que Dieu fait  : je me fais mes repas complets  chaque soir  . . .  je me fais belle dès le matin au cas ou on viendrait me surprendre   . . .. j'ordonne ma maison je l'arrange  j'en prends soin je l'aime  . . . je donne de mon temps à des gens qui ont besoin (c'est une discipline humaine)  tiens je nourris ce blog pour moi ok ,  mais pour partager et apprendre tous les jours en même temps que vous 

etc . . .etc . . . . ayant été éduquée par un père très dur  ainsi que par les soeurs au pensionnat de 5 ans à 148 ans  : ça laisse des traces et des bonnes   : ça vous donne les valeurs les plus exigeantes et  les plus nobles

-------------------------------

réduisez votre quotidien à l'essentiel et vous verrez que vous pouvez vivre très agréablement

cette seule pensée philosophique n'est pas en adéquation avec ce que je pense  avec qui je suis  : elle devrait  mais mon désaccord vient du fait que ,  selon moi , c'est le superflu qui rend heureux . . .  (pour un temps seulement j'en convient mais tout de même )  . sinon pourquoi j'aimerais faire les brocantes ????  je n'ai besoin de rien  et je le sais  . . .  cela dit  attention au verra au fil du récit  que l'essentiel n'est pas assez  LOIN DE Là

----------------------------------

L'avantage quand on n'a pas beaucoup d'argent c'est qu'on apprend à mener une vie intéressante sans nourir des besoins incessants . c'est seulement quand on commence à gagner beaucoup d'argent  que l'on se trouve convaincu de la nécessité de se procurer des choses auxquelles on ne pensait même pas avant : un fois qu'on les a obtenues  on se met alors à convoiter des choses dont on n'a même pas envie    

Une insatisfaction permanente s'ensuit lorsque l'on se découvre prisonnier du désir  d'acquérir toujours plus ,  de sacrifer  à ce consumérisme que l'on sait dans les moments de lucidité uniquement destiné à colmater les fissures de son existence 

Ensuite on essaye de se raconter que cette avalanche de biens matériels finira par étouffer l;e doute et la melancolie à l 'oeuvre dans toute vie humaine

car l'argent : c'est la drogue la plus trompeuse qui soit  , elle nous donne l'illusion de pouvoir controler notre destin  : UN VRAI MESNONGE

-------------------------------

" . . .il n'y avait personne d'autre en vue (plage du grand nord en plein  hiver)  et je me suis dit que si je me cassais un pied ???

Sans doute  j'étais en train de vivre une sorte d'extase panthéiste ( philosophie d'après laquelle tout ce qui existe est identifié à DIEU)  devant cette puissance incommensurable de l'ordre naturel (vent vague froid sibérien) tout ça m'avait libérée de toutes les incertitudes qui encombraient ma vie  . .quoiqu'il en soit je me sentais légère  portée par les éléments  et même l'espace d'un moment j'ai éprouvé un sentiment qui ressemblait au bonheur  la perception SANS MÉLANGE  d'être vivante ici et maintenant ! Dégagée du scénario complexe qu'est ma vie ! au fond n'était -ce pas là LE BONHEUR  ! UNE PARENTHÈSE PENDANT LAQUELLE SANS Penser AU Passé OU A L'AVENIR  . ..  ON ARRIVE A S' ENFUIR DE SOI- MÊME

Plus de réminiscences venant vous hanter  plus d'appréhension qui ruine votre sommeil  : juste  la redécouverte que l'instant  présent est PRÉCIEUX . . . .  ai- je besoin de me trouver dans un espace particulier pour me rappeler  qu'être au monde pouvait en soi : vous rendre heureux !

j'ai une chance dingue d'avoir ressenti ce sentiment incroyable 2 ou 3 fois dans toute ma vie : il m'a été donné  de ressentir exactement la même sensation : je suis certaine que ce n'est pas un endroit précis qui vous emporte au plus loin de vous  :  ça se saurait et j'y retournerais souvent  car je me souviens  parfaitement de l'endroit  : il se trouve que oui  c'est vrai  c'était aussi à la mer  oui c'est vrai j'étais seule  . . .. oui c'est vrai je me suis dit si j'ai une crise cardiaque  . . .. n'importe quoi peut vous arriver qu'importe vous êtes  à la perfection  de votre être  : mais  c'est indescriptible

 

ETC . . . 

 

ETC . . . 

ETC . . .

Posté par javi53 à 08:09 - - Permalien [#]

Les ambiances de ce matin du 18 février 2018

il a bien gelé cette nuit

ce matin est tristounet mais je ne désespère pas

adkjgh

P1120477

P1120478

P1120479

P1120480

adkjgh-002

adkjgh-003

P1120475

Posté par javi53 à 08:00 - - Permalien [#]