30 janvier 2018

Mes trockebrocs

j'en reviens à ma balade à Arlon

p'tits achats

au surplus d'édition (encore jusque mi février) 

 2 , 3  et 5 euros

P1110532

 -------------------------------------------

puis au trokenstock

je vois depuis octobre 2017 une lampe  25 euros  : un pied ringard , en plâtre je suppose , mais surtout un abat- jour rouge évasé pile poil ce qui se fait  et que j'aime 

(comptons 45 e l'abat -jour  en moyenne en boutique  je l'ai vu à VEURNE dans un magasin de meuble (voir ici sur le blog) jusqu'à 75 e exactement le même mais en noir et taupe uniquement

vous le voyez sur la première photo  :  j'avais posé  le noir  qui est vraiment parfait : forme et couleur  : trouvé 3 e sur une broc

en décembre le lampe complète donc était à 15 e

ce matin c'était  à 12 e

oui si l'objet ne se vend pas  LE PRIX DIMINUE  au cour des mois  et comme je le sais : s'il est pour moi j'arriverai à l'avoir le moins cher possible : il m'a semblé que c'était la dernière limite 

 aa lampe2  aa lampe4  

la voilà donc on ne peut pas dire que ce soit  deu bad de gamme et que ce soit tout petit au contraire : je viens de la poser sur le guéridon rond à la place de celle en bois  pour vous donner une idée

aa lampe5  aa lampe3

j"ajoute , je l'avais oulbié , que dans le prix  est compris l'ampoule de 40 w de 2,95 e

aaa brouillard9  aaa brouillard13

 oui j'ai le pied sur le dos mais je voulais vraiment cet abat jour

aa lampe6

ainsi pour 2 francs 6 sous : je change de décor comme de chemise  et à  tout tout petit prix

faites en autant 

et là juste après cet achat  dans un magasin de meubles  ce matin à Arlon  (non  non pas de décoration ça n'existe plus ) cette lampe est à 350 e pied + abat jour

aaa brouillard6

l'abat jour est exactement le même

je trouve cette lampe PARFAITE même si un pied de bois doit être bien plus gros  plus imposant dans " la déco de style  belge"  ici c'est vrai que c'est un peu dépassé  . . . mais moi j'aime énormément

Posté par javi53 à 20:00 - - Permalien [#]

Les balades chez moi

le temps est horrible  - vraiment  laid - depuis avant hier  : un brouillard dense

je suis partie vers 

vers 10h

P1110499

mais quelle tristesse

P1110500

P1110501

P1110502

vers 13h15

P1110514

P1110515

P1110516

P1110517

P1110519

P1110520

P1110521

c'est gorgé d'eau PARTOUT

pas un rayon de soleil qui aspirera tout ça

on pense aux milliers de gens dans la tourmente en France  avec toutes ces inondations : c'est un enfer  psychologiquement c'est un choc dont certains les plus atteints ne se remettront jamais

Posté par javi53 à 20:00 - - Permalien [#]

Petit tour à la maison de retraite

je devais faire développer à ARLON  pas mal de photos ANCIENNES   : je voulais créer  un  PELE-MELE 

Un cadeau pour mon parrain (frere de mon père)   qui vient de rentrer  - " ce 3 janvier dernier" -  en maison de retraite et me voilà donc depuis 4 semaines de retrour chez LES ANCIENS

Par contre il ne s'agit pas de la maison de retraite derrière chez moi  , elle se trouve en campagne  dans un ancien chateau  - un couvent -  qui se trouve à 5 km  donc je vais lui rendre visite une fois par semaine  je trouve ça suffisant

oui nous avons la " chance " (oui on peut le dire)  d'avoir 4 maisons de retraite  :  celle- ci à 5 km et les 3 autres tout atour de ma maison pas plus de 500 m à la ronde

aa maison de retraite

c'est le clocher de l'église de ROUVROY c'est ce qu'on voit de l'entrée de la maison 

alors oui je connais parfaitement l'endroit puisque l'hotel de famille est de l'autre coté de la routedevant l'église

le cimetière est face à l'hotel

très pratique tout ça

il y avait donc une espèce de château ou il n'y avait que des soeurs et depuis 20 ans  tout a été restauré et restructuré  : il s'est agrandi  plus encore avec dans ce qui était un parc entouré de murs de pierres  : des appartements  mal conçus je trouve et pas beaux du tout  : habitations pour les couples dont un  des deux ne peut plus se déplacer et que l'autre est trop vieux pour s'en occuper

Les chambres sont doubles  ou alors pour une personne  : très très grandes  . . . chacun apporte son mobilier préféré des objets  et des cadres auxquels il tient  :  bref on essaie de lui recréer une ambiance qu'il connaît  : ça n'en reste pas moins triste

par contre j'ai trouvé l'accueil  plutôt beau et la salle d'accueil où les familles  qui n'ont pas envie de rester dans les chambres  se réunissent pour prendre un verre  : ils ont récupéré les tables et les chaises  anciennes  du couvent  : ça donne de suite un certain cachet 

il y a 3 étages :  les restaurants se trouvent dans les rotondes  avec quelques fauteuils  devant les fenetres qui donnent sur le parking

 

ces photos datent de mardi dernier  c'est pourquoi vous voyez un peu plus de lumière

P1110196

la tour du centre peintes en plus foncé  ce sont les rotondes de l'accueil et des 3 restaurants

P1110188

P1110191

là c'était l'ancienne entrée chez les soeurs : on allait leurs porter  des gateaux et autres délices lors des fêtes du village : je me souviens fort bien c'était en 1970

P1110193

là au fond c'est là que sont les appartements pour les couples

P1110190

j'entre  là

P1110183

j'ai vite fait quelques photos à l'heure creuse

hier tout le hall était complet : les résidents s'y retrouvent pour discuter et attendre le beau temps : c'est eux qui m' l'ont dit  . . .  ils se rapprochent de plus en plus près de la sortie (porte d'entrée)  desfois que le soleil arriverait plus vite que prévu  :  eux aussi en ont assez de cette grisaille

P1110184

ici  on ne voit pas de lit qu'on sort  dehors par beau temps : ils sont  ou valides ou dans une chaise roulante selon qu'ils aient plus ou moins la force de marcher et des déambulateurs ce qui fait que c'est moins traumatisant comme à la maison de soins derrière chez moi : qui vous met dans un état lamentable quand vous en sortez

P1110182

P1110180

c'est là que le résident descend : il y reçoit sa famille il y a des distributeurs de boissons 

P1110178  P1110179

ici une télé où passent toutes les activités toutes les fêtes des résidents

4 petits fauteuils coquets rouges  . . . cette pièce est magnifique  : oui je le sais je ne la mets pas en valeur  : je reviendrai sur ce post  je prendrai de meilleures photos  :   j'ai commencé à  " prendre mes marques "  

P1110181

voilà qui est très bien : du rouge  et  ils auraient m^me pu en peindre le mur du fond

c'est quand même plus gai pour les résidents

P1110182

au troisième

P1110186  P1110187

la porte tout au fond c'est chez mon parrain

P1110186

P1110185

là c'est juste quand on sort des ascenseurs

------------------------------

puis je sors de la propriété

P1110200

 P1110202

P1110204

encore une fois je reprècise que  ce sont des photos de mardi dernier où on a eu la chance de happer un peu de soleil  mais pas longtemps

Posté par javi53 à 18:30 - - Permalien [#]

Les avant après ma maison le jardin

en est la nature

ce mois de janvier

aaa brouillard  aaa brouillard2

aaa brouillard3  aaa brouillard4

Posté par javi53 à 09:00 - - Permalien [#]

La DecoPeleMele - TISSUS -

je continue sur les tissus  qu'on utilisera pour les tentures

ça ce sont mes goûts

 

que je trouve bien plus classieux   ,  de style anglais soit ,   mais que je considère qu'ils conviennent   à MERVEILLE  dans LES Pièces  d' une belle bâtisse  campagnarde chic  et bourgeoise 

ce sera plus cosy  avec plus de caractère  ce sera plus personnel aussi  et chic évidemment

D'abord : on accrochera une belle tenture de ce style à la porte d'entrée  et de là il sera aisé de poursuivre un chemin décoratif

je choisirais d'abord les tentures avant tout le reste  avant de peindre les murs parce que les tentures c'est un  très très gros budget : il faut donc les mettre en valeur  et les utiliser comme  le fil rouge   pièce par pièce 

des tentures unies n'ont

aucun cachet

aucune personnalité

AUCUN CARACTÈRE

aucun intérêt   :

ce serait alors comme un "décor"  d'  hôtel * * 

Pour moi c'est là que va dépendre tout le reste et c'est tout le reste  qui sera bien plus facile de choisir   tels  les couleurs des murs et des portes si celles-ci elles ne sont pas en bois naturel  évidemment 

81ykC8CXHJL__SL1382_  538

on peut  choisir du gris tendre  avec du   blanc  du blanc rosé du bois de rose du turquoise grisé très clair  du vert d'eau grisé  etc . . . .  si on peut rester dans le clair

 

moi vous pensez bien que ce serait l'iunverse je serais dans du BORDEAUX VERT BOUTEILLE  ORANGE FONCE GRISE MARINE GRIS TRÈS FONCÉ

330_3_  31e3f1b476349a91cf0774e905a63c8a

94_10_

 mais oui des plaid !

imaginons  :  vous adorez un plaid vu dans un magasin d'intérieur  . ..

ça alors  ! la hauteur convient à la pièce ! ! ! ! !

ça alors  ! il vous suffit d'en acheter 2

s'il n'y a qu'une fenêtre évidemment sinon 4 

je trouve que les franges  dans le bas feront une finition parfaite  et même celles du haut

ici c'est vraiment mon choix

96b7753e71f4f28bfb8722fcc36b0e47--tweed-window-treatments  600

CES 2 IMAGES  : 1. tenture crée par MARY SHAW  et 2. tentures dans tissu de la même créatrice . . . la première c'est un sacré beau parti pris  :

une idée d'enfer 

que tout le monde verra   et touchera et copiera chez eux

et là :  on peut s'en sortir avec un petit budget : trouver des tissus en fin de stock en broc et assembler tout ça : il ne reste qu'à acheter un large ruban de velours par exemple ou de soie

il ne faut pas sortir d'une haute école de couture pour réaliser ça : achetez une petite machine rien que pour faire tout ce travail vous y gagnerez  : je ne compte pas tous les coussins que vous créerez dans les  " tweed "  et les " tartan" 

726bea122e19d58e553c43d7049cdfe9  doc vi (7)

la première photo :  on peut poser ces tentures là  au moment des fêtes de fin d'année  : le temps de nettoyer les autres à faire dans le séjour là ou trônera le sapin 

330_3_  beachen-550-711-5987

seconde photo  : ce sont les miennes dans ma chambre

a-003  1877657_orig

curtain-upholstery-fabric-harris-tweed-thorn-l002h-3  doc vi (11)

imaginez la première dans un bureau ! c'est très masculin la seconde  je la pose dans un bureau aussi 

deco vi 4 magazines (26)  ed62dd68a8fc587d1d3c312cca041a87

vous trouvez des nappes dessins cachemire : tout pareil qu'avec les plaids : si les mesures conviennent il suffit d'en faire des tentures  oui  la seconde on est toujours chez MARY SHAW

laine-ryscott-plaid-ralph-lauren  SCTLAND SHOP

tissu-tartan-ecossais-gris-clair-rouge-petits-carreaux-x10cm  tissu-tartan-ecossais-marron-x10cm

LE PREMIER JE L'ai trouvé à ARLON  à 14 e le men 140 cm

Posté par javi53 à 08:00 - - Permalien [#]

Le c à voir : FILM

j'ai passé ,hier,  une excellente soirée cinéma

je n'avais rien lu du tout sur le film  . . .  il n'y avait rien qui vaille la peine  sur aucune chaîne  alors  j'ai testé ce film par défaut : nous avons le lundi  sur rtbf1 et le samedi sur rtbf2 des films très récents 

on ne peut pas dire que c'est le titre qui m'a fait tilt et encore moins les acteurs  

 

xhsf

je crois  , non je suis certaine  que le STAR SYSTÈME très  injuste protège des grands acteurs comme VLADIMIR YORDANOFF - que j'adore  parce qu'il est mon type d'homme aussi  -   Un  acteur hors pair -    un million de fois meilleur que plein d'autres qui sont "  bancables "  et qui ne lui arriveront JAMAIS A LA CHEVILLE  

c'est la sidération quand je vois des kev adams et autres du même acabit 

demandez dans la rue qui est Vladimir Yordoff je doute que 50 % le sache et puisse citer un de ses films

ils est comme beaucoup toujours second  ou troisième  : comme quoi ce n'est pas  UN IMMENSE TALENT qui fait la notoriété 

quelle injustice !   

 

Date de sortie 23 septembre 2015 (1h 41min)
Genre Drame

Nationalité français

198981_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

 Boomerang est l'adaptation d'un roman de "Tatiana De Rosnay."

C'est la seconde fois qu'une oeuvre de cette auteure est adaptée pour le cinéma après "Elle s'appelait Sarah"  (film extraordinaire dont je n'avais  pas lu le livre non plus )    film réalisé par Gilles Paquet-Brenner en 2010.
Le roman " Boomerang " a été vendu à 550 000 exemplaires en France et les droits du livre ont été cédés sur 27 territoires dans le monde dont 450 000 exemplaires vendus aux Etats-Unis et 275 000 aux Pays-Bas
Le tournage s'est déroulé  entre Paris, le Gois et l'île de Noirmoutier
a savoir :
3 futures adaptations
Trois autres romans de Tatiana De Rosnay sont en cours d'adaptation : il s'agit de Moka qui est en cours de tournage avec Nathalie Baye et Emmanuelle Devos, puis Le voisin et Spirale. (que j'ai lus) 
.
résumé d'allo ciné   toujours mal fait et qui n'engage jamais à aller voir quoique ce soit
En revenant avec sa sœur Agathe sur l’île de Noirmoutier, berceau de leur enfance, Antoine ne soupçonnait pas combien le passé, tel un boomerang, se rappellerait à son souvenir. Secrets, non-dits, mensonges : et si toute l’histoire de cette famille était en fait à réécrire ? Face à la disparition mystérieuse de sa mère, un père adepte du silence et une sœur qui ne veut rien voir, une inconnue séduisante va heureusement bousculer la vie d’Antoine
quel drôle de synopsis ? je ne comprends pas ces résumés  à l'emporte - pièce et ce n'est certainement pas en lisant ça que ça va me donner l'envie de voir le film
j'ai vraiment beaucoup aimé  : j'ignorais que c'était  un livre de Tatiana de Rosnays  c'est un de ses titres que je n'ai pas parmi les 5 ou 6 romans que je posséde et que j'ai lus
"Elle s'appelait sarah"   est un  excellent film de cinéma  comme l'est tout autant BOOMERANG
 
Le suspens est tenu jusuq'au bout du film  mais je ne m'attendais pas du tout à ça  : Laurent LAFFITE  y est  PARFAIT  ça change de ce que j'ai vu avec lui  et de lui et ce pourquoi je n'appréciais pas cet acteur  j'avais été gênée lors de sa présentation au festival de Cannes
La critique de PARIS MATCH

"Boomerang": Famille décomposée

C'est exactement ça : une famille décomposée  !

tout commence par un week-end de pèlerinage  - 30 ANS  JOUR ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE LEUR MèRE - sur l'île de Noirmoutier, où, enfants, ils ont poussé, arrosés par les embruns et vivifiés par l'air marin. Une enfance heureuse et insouciante ­interrompue brutalement par la noyade de leur mère.

Ils ne se souviennent même plus de son visage qui s'est effacé au fil des décennies à la manière d'une sculpture de sable balayée par les vagues d'une plage.

Mal dans sa vie, Antoine est suffisamment à fleur de peau pour ressentir que quelque chose ne colle pas. Un nuage de plomb semble peser comme une pierre tombale sur la disparition de leur mère. Une ancienne domestique pas franche du collier, une montre dévorée par le temps… des ­indices, tels des grains de sable, s'immiscent comme du poil à gratter dans l'esprit de ce fils en mal de mère.

Sa rencontre avec une thanatopractrice rock'n'roll (Audrey Dana) va lui redonner vie et vigueur. Face à ses doutes quant à la véritable cause de la mort de sa mère, son père (Wladimir Yordanoff) reste muet, sa sœur joue les aveugles et sa grand-mère (Bulle Ogier) fait la sourde oreille.

Mais les secrets de famille, tels des cadavres que l'on croit avoir enfouis à jamais, finissent ­toujours par remonter à la surface avec un rictus moqueur ou un ­sourire aux lèvres…

Cet angoissant (non ce film n'a rien d'angoissant du tout )  polar  (polar ????? non )  familial se suit comme un thriller (moi je ne l'ai pas suivi comme un thriller du tout mais comme un énorme drame qui selon moi est certainement une histoire réelle )  et se ressent comme une tragédie. S'appuyant sur la solide trame ­romanesque tressée en nœud coulant par Tatiana de Rosnay

 -------------------------------------

Résumé et critique  belge

de la LIBRE.BE par Hubert Heyrendt

Boomerang" : Joli drame à la française

 

Laurent Lafitte enquête sur une sombre histoire de famille.

La vie d’Antoine, 40 ans, n’est pas des plus joyeuses.  . . . Séparé de sa femme, il emménage seul. . . . .  Tandis que, de retour d’un week-end en Bretagne avec sa sœur Agathe, il provoque un accident de voiture.  . . . . S’il est un peu à côté de la plaque, c’est que c’est le trentième anniversaire de la mort de leur mère, retrouvée noyée dans la baie de Noirmoutier dans des circonstances troubles. . . . . Il a beau essayer de parler de cet accident avec son père, sa grand-mère ou sa sœur, personne dans la famille n’a envie de remuer le passé. . . . . Pourtant, Antoine en est certain : on ne leur a pas dit toute la vérité sur la disparition de leur mère

voilà EXACTEMENT LE TRES BON Résumé du film 

critique de spécialiste cinéma

Pour son troisième long métrage, le cinéaste français François Favrat  explore un lourd secret de famille qui ne  possède pas la gravité d’ "Un secret" de Claude Miller, d’après Philippe Grimbert, ou la délicatesse de "Je vais bien, ne t’en fais pas" de Philippe Lioret, d’après Olivier Adam. "Boomerang" n’en reste pas moins un joli drame à la française.

Si l’on s’intéresse à cette sombre histoire de famille, c’est parce que Favrat parvient à lui conserver son mystère jusqu’au bout, au gré d’un scénario bien ficelé. C’est aussi grâce à ses comédiens attachants. Sorti de ses comédies plus ou moins finaudes EXACT ! ! !   C'EST POURQUOI JE N'APPRéCIAIS PAS L. LAFFITE    ("De l’autre côté du périf", "Papa ou maman", "L’art de la fugue") l'art de la fugue qui passait en seconde partie de soirée après BOOMERANG)   , Laurent Lafitte, "de la Comédie-Française" , trouve enfin un premier rôle dans lequel glisser sa drôlerie décalée et sa sensibilité. Il incarne à merveille ce jeune quadra déboussolé, atteint d’une paranoïa pas si délirante qu’il n’y paraît… Face à lui, on retrouve la délicate Mélanie Laurent mais aussi Audrey Dana, Wladimir Yordanoff (toujours excellent) et la trop rare Bulle Ogier.

Un peu trop écrit, un poil convenu, "Boomerang" est une comédie dramatique sans prétention autre que de sonder les sentiments plus profonds, les plus humains face à la mort et au deuil…