Les jours d'hiver : janvier février  et  mars aussi   sont tout de même des jours plus difficiles à vivre  . . . le dimanche en particulier , par contre quand il y a un bon film alors  la journée du dimanche  semble meilleure que les autres

je ne connaisais pas du tout ce film

je vous le conseille vivement surtout pour tous ceux qui adorent les chiens et  je leurs conseille aussi de prendre une boite de kleenex

A part un peu de longueur  j'ai beaucoup aimé et RICHARD GERE  est l'homme parfait  (utopie parfaite dont toutes les femmes rêvent)  comme il l'est souvent dans ses films 

il s'agit  donc du film

c473436bef12992fb16bb48dbf3c5d45--film

Date de sortie 9 juin 2010 (1h 33min)
Genre Drame
Nationalité américain
tiré d'une histoire vraie
Pour Parker, professeur de musique à l'université, l'arrivée du chien Hatchi dans la famille fut un heureux événement.
L'animal prit sa place auprès de chacun, mais c'est avec Parker qu'il passait le plus de temps. Chaque matin, le chien accompagnait son maître à la gare où il prenait son train, et chaque soir, l'animal venait l'y attendre.
Cet attendrissant rituel rythmait la vie de tous ceux qui en étaient témoins... jusqu'au jour tragique où Parker ne revint pas. Hatchi continua à l'attendre. Il l'attendit chaque jour, jusqu'à la fin.
À force de fidélité et de patience, l'animal devint non seulement une légende, mais il bouleversa tous ceux qui connurent son histoire.
c'est ce genre de film qu'on réclame : en lieu et place de ces navets qu'ils ont diffusés  les après -midi de chaque jour sur toutes les chaînes de  la mi novembre  à aujourd'hui  : des petits films  de Noël  . . . . de série  B 
comme quoi quand on veut  on peut  : ils ont fini par nous passer un bon "truc" cet après - midi de dimanche de janvier bien moche  sec et gris
Richard Gere, bouleversé par l'histoire de ce chien, a tenu à participer à la production de ce film. Connaissant les convictions politiques, religieuses et morales (défense des droits de l'homme, bouddhisme, etc.) de cette personnalité incontournable du cinéma américain, cela n'a rien d'étonnant, le scénario d'Hatchi développant des thématiques fortes et universelles, telles que l'attachement, la loyauté ou l'amour inconditionnel : "Pour tout ce qu’elle véhicule, j’ai voulu que cette histoire devienne un grand film en débordant les limites de son seul pays d’origine. Pour les Japonais, cette histoire fait partie de leur inconscient collectif, mais elle peut toucher n’importe qui dans le monde. (...) Ce ne sont pas les hommes les héros, mais ce chien qui, en étant fidèle au-delà de tout, nous rappelle, à nous humains, ce qui compte vraiment dans une vie. C’est une histoire éternelle, magnifique, qui vous parle quel que soit votre age. Et c’est un chien qui nous l’a offerte", explique l'acteur
"Cette histoire (...) recèle quelque chose d’extrêmement symbolique et mystérieux. Elle nous touche au coeur. Cette loyauté si absolue, cette certitude de savoir qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous attendre… C’est très puissant et très profond, et cela résonne forcément en chacun de nous", confie l'acteur.

8713045236083_3_030830

image du FILM

hachikobronze-1e3d1dc  40301214

sa statue AU JAPON

Le chien Hatchi fait partie de la race canine des "Akita".
Il s'agit d'une race de chiens japonais de grande taille (comprise entre 60 et 70 centimètres), réputée pour sa capacité de raisonnement nettement supérieure à celle des autres types de chiens : "Ce ne sont pas des chiens que vous pouvez séduire avec des friandises ; ils vous aiment ou pas. Avec un Akita, vous accrochez une fois ou jamais… Les dresseurs appréhendaient beaucoup ma rencontre avec eux car ces chiens se font très vite leur opinion et s’ils ne vous aiment pas, on ne peut pas les faire changer d’avis. Nous avions passé beaucoup de temps à monter ce projet de film et la rencontre avec les chiens était un moment crucial. J’avais presque peur de les caresser", explique Richard Gere
---------------------------------
c'est drôle on parle d'un film méconnu pour ceux qui ne sont pas des inconditionnels de RICHARD GERE  ou de Lasse Hallström
effectivement je ne connaissais pas
par contre  : je ne connais de lui  que le film  "LE CHOCOLAT"  que j'ai aimé  même s'il y avait J.Depp
j'ai aimé aussi les images
j'ai aimé aussi la maison et SON intérieur tout tapissé à l'anglaise  + les meubles anciens  cuisine rouge  rose ses escaliers recouverts de moquette 
un cosy d'enfer

x240-s7Y

 

films que j'ai AIMÉS  avec lui

INFIDELE  (j'en parle sur le blog)

SHALL WE DANCE

LES MOTS RETROUVÉS