je suis occupée de faire (ou à faire  je ne sais jamais quelle est la bonne formule)  un tri dans mes docs  . . . non non pas les docs photos ça je le fais tous les matins au moins  1 h 

pour le moment je suis dans le tri cuisine  et je ne vous raconte pas  "la classification"

Non Ce sont des docs sur mes idées déco ,mes articles parus depuis 2008 sur  l'immobilier à aujourd'hui , sur les prix de vente des maisons  de la région que j'ai connues et plein d'autres trucs .   et là je suis tombée sur un article de la libre Belgique  : un des grands quotidien BELGE

un article qui dénonçait  quelques- unes  seulement des exigences  de tous ces gens connus ou pas d'ailleurs car  il y en a que je ne connais pas  et qui font rêver ,  parait il  le monde ! 

sauf moi alors

comment peut - on rêver d'avoir leur vie, leur physique qu'ils changent constamment ,  leur mentalité , leur démence , leur cerveau ?

L'argent pourrit c'est un fait . . . .  la notoriété ne laisse pas indemne   !

---------------------------------------------------

Hier j'entendais  PATRICK  DUHAMEL (que j'apprécie plus que son frère) qui dans un livre "dénonce"  l'état d'esprit dans lequel se trouve les anciens dirigeants présidents ou ministres habitués aux feux des projecteurs des premières pages des  médias ,   habitués à se faire servir du matin au soir  .  . . . une fois dans l'ombre  certains ,même,    partent dans un autre pays  et même sur un autre continent  ou prennent un bateau  et s'échappe pour ne plus rien voir ou savoir (comme Roccard)

par contre quand on voit comment en 4 ans ils prennent 15 ans  (Mr Sarkozi et Mr OBAMA  par exemple  ) regardez les photos de leur premier jour et celles du dernier jour    . . . . et on dit qsue les voyages formetn la jeunesse  mdr )

1980e0e20090904102213582  a_141

ça vous bouzille son homme

je ne trouve pas que cette place soit enviable  4 ans séparent ces 2 photos  investiture et adieux AU PEUPLE  avec TRUMP

gyjut  keZUtFcX

----------------------------------------------------

rhoooooo  c'est vraiment  grave : ils ont tant d'argent qu'ils ne savent plus comment le dépenser

j'entendais hier sur RTL l'après midi  - quand je faisais des photos  - que Madonna avait gagné ou possédait plus de 1 milliard ??? tout ça c'est VOUS  qui lui offrez sur un plateau  : quand elle ne sera plus de ce monde on dira qu'elle était ruinée

et je pense que c'est bien de savoir tout ça  

savoir où va votre argent lorsque vous allez en concert   ayant payer votre place 150 /280 euros ( m'enfin qu'est ce que je ne fais pas avec cette somme)   il faut être un grand malade pour débourser  des sommes pareilles  : en tous cas ça m'a toujours dépassé

dans le public qui "suivait" Jhallyday  :   j'ai entendu un  fan qui avait été à 287 concerts  ( calculez à raison de 100 e la place)  sans compter  l'achat des DVD CD OBJETS  en tous genre  : ça me sidère  ces gens se rendent ils compte des sommes dépensées pour leur star  ont ils seulement leur appartement ?

maintenant chacun fait ce qu'il veut  : si ce n'est qu'ils n'ont aucun droit de se plaindre et d'envier ceux qui triment pour posséder un bien mobilier pour n('avoir plus à penser  à son toit une fois à la retraite

ce sont les mêmes qu'on interroge  et qui se plaignent de n'avoir que 1.500 e par mois  de retraite pour vivre  (moi je trouve cette somme très très archi décente) 

je n'invente rien  ; 

avant hier au  13 h de tf1 : un facteur à la retraite interrogé dans son minuscule studio qu'il loue et qui se plaignait   : malheureusement , vu sa petite retraite ,  il ne pourra plus jamais faire tous les voyages dans le monde entier (il nous montre son passeport) comme il a fait toute sa vie 

?? P A R D O N  ??  . . . non mais qu'est ce qu'il ne faut pas entendre ???? . ..   ça ne choque personne ça ????  . ..   ce sont ces gens là  qui descendent dans la rue  et les autres brebis suivent ????  . . .  c'est comme boire et conduire il faut choisir  non ?  il n'a donc jamais ce monsieur avec son salaire de fonctionnaire assuré puisque son travail assuré jusqu'à la retraite  pensé à l'acheter son petit studio sur PARIS  . . .  il débourse dans doute 680/750 euros par mois    oui et alors ??? . . .  s'il l'avait acheté : il aurait 750 e de plus dans son escarcelle chaque mois . . . .  MAIS  on préférait voyager PAR CONTRE  s'il avait été proprio  ah oui là :  il  lui aurait fallu payer les impôts fonciers , les assurances  , le  syndic , l'entretien du bien  : les emmerdes quoi   . . . . il a fait son choix  . . . .  

pire il  DIT AVOIR DU SUPPRIMER SA voiture  (vous allez me dire à PARIS  je ne vois pas bien l'utilité )   donc : . 

plus de taxe

plus d'assurance

plus de crédit

plus d'essence

plus de location garage ou parking (je parle des villes )   : car s'il y a bien un "truc" qui coûte une fortune c'est bien une voiture 

je demande à ce monsieur : que pensent - ils des gens qui ont 600/750 euros de moins que lui ?    

pourquoi n' interroge t- on  que des gens pareils ? Pourquoi ne pas faire un sujet plus approfondi

---------------------------

allez voyons plutôt l'article de la  libre B.

Britney Spears

présente des demandes de  5 pages.

Elle exige des Pop Tarts, de la salade de thon avec mayonnaise, des Dorito et de la vodka. . . . Il lui faut également dans sa loge : un grand canapé, deux chaises, un sol recouvert d’un tapis propre - tant qu’à faire -, une table, deux lampes posées par terre et quatre chaises avec des coussins.

Madonna

Alors qu’elle était en Suède pour un gala a, pour sa part, demandé à ce que l’hôtel où elle dormait redécore sa suite à 1.000 dollars la nuit. . . . Eh oui, Madonna n’aimait pas la couleur blanche des murs qui, selon elle, l’empêchait de méditer et de pratiquer son yoga. . . . En deux temps trois mouvements, la chambre a donc entièrement été repeinte aux couleurs orange et jaune pour satisfaire la star. . . .La direction affirme qu’il s’agit d’une première pour l’hôtel. . . . Mais ce n’est pas tout : Madonna a exigé qu’on change l’ameublement. . . . Bien entendu, son personnel avait apporté ses draps de satin, sa couette, ses oreillers et ses bibelots, de la bouffe et des bouteilles d’eau, des fleurs, des noix, des fruits et de la crème glacée !   Sachez néanmoins que de telles exigences restent minables à côté des désirs outranciers de

Jennifer Lopez.

En premier lieu, elle a choqué le personnel - des blasés qui en avaient vu d’autres pourtant - de l’émission Top of The Pops en débarquant au Royaum-Uni avec un staff de 70 personnes pour chanter… deux chansons, soit une performance de sept minutes à peine.

Mais s’il n’y avait que ça.

La guittara a exigé rien de moins que dix loges toutes décorées avec de la mousseline blanche. Et, dans la foulée, elle a aussi fait venir dans ses bagages - l’équivalent d’un camion semi-remorque - son… cuistot chargé de lui concocter un menu composé de ravioli fait maison, de petits plats à base de poulet et de desserts cubains.

Qui se ressemble s’assemble dit le proverbe. Il faut croire que c’est vrai...

Maniaque de la propreté, son ex-boyfriend, Sean Puffy Comb, exigeait, lui, en plus d’une manucure quotidienne que tout soit passé au peigne fin dans son entourage.

Son chéri ne supportait pas de trouver un seul cheveu qui ne lui appartenait pas sur sa veste ou sur son manteau de vison (distinguer un cheveu sur un manteau de vison, il faut vraiment être champion pour le repérer...).

Mais si vous vouliez véritablement mettre le milliardaire rappeur dans tous ses états, il vous suffisait d’oublier de remplir le réfrigérateur mis à sa discrétion de Dom Pérignon, Alize, Cristal, Hennessy Cognac etc. Scandale assuré !

Comment ne pas être offusqué non plus par le comportement de

Maria Carrey ?

Lorraine Kelly, une célèbre animatrice d’un talk-show américain, a déclaré avoir été sidérée par l’attitude hautaine de cette dernière.

Pour débuter, la cantatrice pop n a jamais voulu monter dans une limousine noire.

La limo devait être blanche et strech (c’est-à-dire la plus longue possible).

la chan­teuse fait tout pour rendre fou son staff qui doit se plier à des exigences hors normes. Outre le tapis rouge déplié devant chaque hôtel pour elle, et la robi­net­te­rie en or exigée dans sa salle de bains, la star de 45 ans a embau­ché un assis­tant dont la tâche consiste à s’oc­cu­per des vieux chewing-gums de la star. Elle ne va quand même pas les jeter elle-même !

Et pas de discussion possible ! Avant d’être à l’antenne, si l’on en croit la présentatrice, l’ex diva aurait même été plus loin dans l’abjecte. "Un de ses assistants est obligé d’attendre près d’elle, la main ouverte, jusqu’à ce qu’elle y dépose son chewing-gum".

En voilà une qui ne mâche pas ses mots !

----------------------------------

Invitée jadis du JT de 20 heures sur TF1 par PPDA pendant un édition du festival de Cannes,

Isabelle Adjani s’était faite désirée jusqu’à… 21 heures 38. Son interview, qui devait être diffusée en direct, a donc été enregistrée pour passer le lendemain.  . . . . Sur le plateau, non contente d’avoir fait attendre tout le monde (40 techniciens, excusez du peu !), elle en aurait ajouté une couche en se trouvant trop "verte" sur les moniteurs télé, et aurait même filé dans le car-régie afin de pouvoir contrôler elle-même la balance des couleurs !

 

En 1996, Spike Lee, metteur en scène de Do the Right Thing, nous a fait un gros caprice dont on parle encore : à peine avait-il foulé la Croisette que Môsieur a insisté pour qu’il puisse assister, depuis sa modeste suite du Carlton, à un match de basket américain retransmis à la télévision... uniquement sur le territoire yankee.

Et le pauvre Spike était tout contrarié d’être "privé de ce spectacle dans ce pays de dégénérés qu’est la France !" (sic).

Qu’à cela ne tienne, après avoir menacé de quitter Cannes illico presto si on ne lui donnait pas satisfaction, Spike Lee a eu gain de cause : ses producteurs ont finalement décidé de louer un faisceau satellite le temps de la retransmission du match. L’immense cinéaste et ses copains fondus de basket ont ainsi pu assister, en tout petit comité, à leur spectacle. Coût de l’opération pour la Paramount : 300.000 FF à l’époque...

On ne s’éternisera pas sur

Kim Basinger qui a l’habitude de réclamer exclusivement de l’eau d’Evian pour se laver les cheveux. Remarquez, ça coûte toujours moins chère que l’époque où

Robert Mitchum exigeait au milieu de la nuit trois caisses de Champagne pour prendre un bain ! Ou, dans un genre plus écolo, Brigitte Bardot qui, sur le tournage des Week-ends de Néron en 1956, demandait à la production qu’on lui verse du lait d’ânesse dans la baignoire dans laquelle elle trempait son sublime corps.

Il n’y a pas qu’à Cannes où les célébrités pètent les plombs. Dans les coulisses du festival Rock in Rio, les stars de la musique ont posé leurs exigences. Et pas des petites.

Le groupe REM a réclamé, par exemple, une centaine de serviettes de toilette. Le précédent record était détenu par

Rod Stewart qui en avait exigé 70 lors de la première édition du festival, en 1985. Pour un seul dos à sécher, on en convient, ça fait beaucoup. Même si Rod a le dos large et le bras long !

Axel Rose ne veut être déposé qu’en hélicoptère - les limousines c’est has been - et est entré par la porte de service pour éviter les journalistes et les fans devant l’entrée principale. Pour la venue de Guns N’Roses, la rock star a réclamé un étage entier de l’hôtel Intercontinental (qui en possède cinq) pour les membres du groupe, ses invités, son équipe et son service de sécurité personnel, soit environ une soixante de personnes. Précision, c’est tout de même lui qui a payé la facture !

Son compatriote américain, feu  Michael Jackson avait fait très fort. "Il y a quelques années, Monsieur Jackson était descendu dans notre établissement, confiera un jour le directeur du service d’étage du Carlton. Nous avons presque frôlé l’incident diplomatique. Quelques jours avant sa venue, nous avions reçu une série de fax nous précisant la façon dont les treize pièces de la suite impériale devaient être aménagées. Il fallait, entre autres, y disposer des jus de fraise et de framboise et, surtout, une grosse quantité de M&M’s. Juste avant son arrivée, son entourage nous a fait remplacer les M&M’s aux noisettes que nous avions choisies pour une autre variété de M&M’s, aux cacahuètes !" Et le chef des concierges d’en rajouter une louche.

De son côté,  Céline Dion veut un coiffeur et un maquilleur dont les prestations sont facturées respectivement entre 7.000 dollars et 8.000 dollars par show. Heureusement que la Canadienne compense par son infinie gentillesse

Il n’y a pas pire pour une chan­teuse que d’at­tra­per un mauvais rhume et ça, Céline Dion le sait. Pour parer à toute éven­tua­lité, la chan­teuse ne rentre que dans des pièces où ther­mo­mètre indique 23 degrés. Un méde­cin l’ac­com­pa­gne­rait même partout pour l’ai­der au moindre coup de mou.

Depuis plus de dix ans,  Martin Scorsese ne veut qu’une chose : que pendant la projection des rushes, le fauteuil à sa droite soit toujours laissé libre pour… son chien ! ici on pardonnera : ça ne coûte pas trop cher

Le ténor Luciano Pavarotti voulait quant à lui que l’air soit purifié de toute odeur. Surtout pas de fleurs dans sa loge, pas de bruit, pas de fumée.  The Voice exigeait en outre une très grande chambre très sombre, des serviettes de table en lin - il avait, paraît-il, une peau de bébé -, de la vaisselle en porcelaine et des limes à ongles (qu’il rongeait pourtant parfois). Aux dires des employés des hôtels où il descendait, Pavarotti était l’une des vedettes les plus capricieuses qui soit et pas toujours agréable pour les employés.

Enfin, caprice ultime : même après sa mort, le créateur de Star Strek,

Gene Roddenberry, sidéralement original, a exigé de sa famille que ses cendres soient répandues dans l’espace.

Iggy Pop : En 2006, Iggy Pop a demandé à disposer d’un imitateur de Bob Hope pour lui raconter des blagues dans sa chambre d’hôtel. Comme c’était évidemment impossible, il a proposé de remplacer l’imitateur par 7 nains déguisés comme dans Blanche-neige ou, au pire des cas, par une danseuse du ventre. Par ailleurs, si la chambre pouvait être arrangée par un homosexuel, ce serait cool. Et Iggy voulait aussi avoir un journal anglais contenant des histoires d’obésité morbide, parce que ça l’amuse.

David Hasselhoff : Parce qu’il s’aime bien, Hasselhoff demande à avoir une réplique en carton de lui-même dans sa chambre. Il veut sans doute pouvoir pratiquer la schizophrénie sans passer pour un fou.

Paul McCartneyLe type est peut-être mort, ou pas, mais il est est complètement dingo. Il insiste pour disposer de 19 plantes d’1mètre80 dans sa loge et 4 d’1mètre20. Sinon, il veut que des chiens renifleurs de bombe passent systématiquement dans sa loge avant son arrivée, histoire de ne pas mourir deux fois

Carole Bouquet :  Carole Bouquet a un pouvoir magique : elle transforme les équipes de tournage en majordomes. Des témoignages indiquent que durant un tournage, en 2007, elle aurait renvoyé un des employés 5 fois à un magasin de bottes parce qu’elle n’était pas satisfaite de celles qu’il lui avait choisies. Pareil pour les légumes frais. 

Katy Perry :  La chanteuse a écrit un livre de 45 pages dans lequel figure toutes les exigences de madame. On peut notamment y lire qu’elle ne veut s’asseoir que sur des fauteuils de couleur claire accordés à la table basse. Elle exige un frigo aux portes transparentes et ne mange que du frais et du cru.   Lors de ses moments de détente, elle exige un pinot gris et un bol de chips tortilla.   Et enfin, son chauffeur ne peut pas lui adresser la parole. Sympa la miss !

article de Frank Rousseau de la lb