nous parlions de TiFFANY  (creation 1837 jeudi dernier  surtout de ses lampes  PEACOCK  : crées vers  1905  et j'avais mentionné le nom de quelques principaux créateurs français se référant à la même époque

des noms de

L'ART NOUVEAU 

qui est un mouvement artistique de la fin du 19 ieme siecle  et du début du 20 iéme et qui s'appuie sur l'esthétique des lignes courbes.

et de

L'ART DECO

qui est aussi un mouvement artistique arrivé vers 1910  et est en plein  épanouissement au cours des années 20  : il décline vers 1930 C'est le premier mouvement architecture-décoration de nature mondiale  son unité stylistique  (donc partout dans le monde)  tient à l'emploi de la GÉOMÉTRIE  dont les fins sont essentiellement décoratives — et non structurelles .

 

nous avons donc les les noms de

André Lalique,

Michel Daum,

Emile Gallé,

Henry cros

La seconde guerre mondiale met presque fin à la création verrière en France . . .  .MICHEL DAUM va permettre lui permettre de prendre un nouvel essor. Il oriente sa production vers le cristal incolore travaillé à chaud

LALIQUE et l' ART du VERRE

Bibliographie sélective
René Lalique, né en 1860 et actif dès les années 1880, adopte avec enthousiasme ce renouveau des arts décoratifs initié en Grande-Bretagne par le mouvement « Arts and Crafts ».

Il s’inscrit dans ce courant en tant que joaillier et créateur de bijoux (tout comme TIFFANY)  en appliquant avec succès ce style nouveau à la conception de ses bijoux.

Si, comme de nombreux artistes de l’Art nouveau, Lalique dessinateur, orfèvre et émailleur, décline à l’infini les entrelacs de la courbe dans les thèmes glorifiant la nature et la femme, il se particularise en choisissant d’insérer dans ses compositions des pierres semi-précieuses, comme l’opaline, et aussi des matériaux plus modestes comme l’émail champlevé, le verre translucide ou coloré, avec des diamants ou d’autres pierres précieuses.

Dès les années 20, Lalique maître verrier se révèle dans les arts décoratifs et le travail du verre, comme un artiste de génie.

Parlons  des  arts décoratifs
Les arts décoratifs, considérés comme des arts mineurs, prennent une importance considérable dès le milieu du XIXe siècle : le mouvement "Arts and Crafts" prend son essor en Grande-Bretagne où l’industrie en plein développement utilise des techniques innovantes permettant un travail rapide sur des matériaux de plus en plus sophistiqués ; puis l’Europe et les États-Unis instaurent les expositions universelles considérées comme la vitrine technologique et industrielle des pays participants.

La première exposition universelle se déroule à Londres en 1851 dans une immense et magnifique construction de verre et de métal, le Crystal Palace : les expositions universelles stimulent l’application des arts décoratifs dans le domaine industriel, la fabrication d’objets utilitaires ; de surcroît, elles sont le tremplin idéal pour la diffusion des nouveautés.


Les arts décoratifs imposent ainsi de nouvelles lignes, créent des modes et des styles.

Les deux grands mouvements artistiques qui les caractérisent de 1900 à 1930 sont "l’Art nouveau", tout en lignes ondulantes, consacré à l’exposition de 1900 à Paris, et "l’Art déco", tout en lignes géométriques, mis à l’honneur à celle de 1925 

René Lalique, son oeuvre :  il collabore en 1908 avec le parfumeur François Coty dans la création des flacons à parfum en verre.

Il fonde un atelier de verrerie à Combs-la-Ville en Seine-et-Marne, puis un autre en 1921 à Wingen-sur-Moder, en Alsace, où il produit en série, toujours avec une grande qualité, des miroirs, des presse-papiers, des encriers, des vases, des lampes, des services de table, des sculptures miniatures, des bouchons de radiateur


Il atteint une parfaite maîtrise dans le domaine des arts appliqués et aussi celui de l’architecture.

Durant les années  20 et 30 il réalise la décoration intérieure des paquebots Le Paris (1921), L’Ile de France (1927), Le Normandie (1933), des trains l’Orient express (1920), le Côte-d’Azur-pullmann express (1929), celle des églises Saint-Nicaise à Reims (1926) et Saint-Matthieu, dans l’Ile de Jersey (1934). Il décore le magasin Worth à Cannes (1926), la galerie des Arcades aux Champs-Elysées (1926) et le salon du palais du prince Asaka Yasuhiko à Tokyo (1932) qui deviendra un musée, Tokyo Metropolitan Teien Art Museum.


Sa boutique qu'il ouvre en 1935 11 rue Royale à Paris,  existe encore aujourd’hui.

Son fils MARC  orientera l'entreprise dansd les ARTS DE LA TABLE

GALLÉ DAUM et LALIQUE SONT les createurs des périodes

ART NOUVEAU  et ART DECO 

DANS LE DOMAINE DU VERRE 

EMILE GALLÉ s'est inspiré de la nature , du monde bégétal  et des INSECTES  en particulier pour créer DES VASES DES LMAPES aux multiples couleurs  soit avec des motifs en aplication ou en incrustation

DAUM va aussi  travaillé dans le style ART NOUVEAU  : un style assez proche de celui de GALLÉ

LALIQUE  lui va mettre en valeur la pureté du verre et sa transparence  : il créera des flacons de parfum  , des vases

ils ont en commun la passion du verre , l'amour du beau

on retiendra quelques noms de renoms français et autres 

Lalique , Gallé ,Daum, D'argental , Schneider ,Goupy , Legras, Baccarat, Moser, Loetz ,Kralik, Rindskopf , Harrach, Pallme koenig , Riedel, Josephenenhutte , Fritz Heckert ,Steinschosau , Tiffany et MONART

voici pour les noms les plus  CONNUS ENTRE 1875 et 1955

 Tiens pour info :

Quelle différence y a t-il  entre Emile Gallé et René Lalique ?

Gallé enfermait toute une philosophie dans un vase.

Lalique n’a pas de telles prétentions. Il n’aspire qu’à plaire et il est satisfait s’il a créé de la joie pour nos yeux 

Par un paradoxe singulier, Gallé, qui avait les plus nobles aspirations sociales, ne s’est donné tout entier que dans des pièces exceptionnelles sans destination pratique, d’un prix extrêmement élevé, pièces de collections ou de musée.

Lalique, même quand il crée des vases de pur ornement, les réalise en obéissant à des règles qui permettent d’en abaisser le prix de revient : la partie la plus typique de son œuvre est une verrerie d’usage et il s’est ingénié, avec un rare bonheur, à étendre le domaine des applications du verre .

--------------------------------------------------

je le sais on ne tombe pas tous les dimanches , dans une brocante ,  sur un objet de cet ordre signé d'un de ces noms prestigieux mais sait on jamais moi j'y crois :  2 / 3 exemples en 15 ans

je suis tombée sur un sac neuf MULBERRY  un de leur grand classique  de 1.150 e  pour 20 euros à ETALLE 

je suis tombée sur une sac NEUF just campagne  450 E pour 4 euros sous unetable par terre à mêm le sol 

je suis tombée sur un sac neuf BARBOUR de 350 e  pour 15 euros  à ARLON 

je suis tombée sur un carré  HERMES neuf  de 460 e  à 69 euros à KNOKKE  (expertisé chez HERMES)

je suis tombée sur un MANTEAU (scapa)  un IMPER (burberry) une VESTE (burberry) ET plus encore dans de très très grandes marques pour des  bouchées de pain

je suis tombée , oui moi encore ,  il y a quelques années sur une PETITE LAMPE dont le pied  en CRISTAL TRANSPARENT est un DAUM signé (expertisé à la maison LALIQUE  à Luxembourg )  et ne sachant pas comment retirer l'ampoule j'ai forcé un peu et J'AI ENTENDU LE PIED SE FENDRE  ! ! ! j'en ai pleuré 

L'ampoule était à baïonnette et j'ignorais ce que c'était puisqu'ici nous n'avons pas ce système :   j'avais trouvé ce pied  à 8 ou  12 euros il me semble et je sais où c'était  :  A SPINCOURT  c'était toujours une très belle brocante (je viens de regarder elle se déroule le 15 octobre 2017) je parle  là des années 2002 ou 2003  . . .je me souviens que l'euro s'installait à peine  : je ferai une photo si elle n'est pas au grenier dans une boite car la faire restaurer me coûte trop cher

c'est bien aussi de connaître quelques petits trucs quelques noms   :

je regarde un trésor dans votre maison  et la semaine dernière : l'expert tombe sur un appareil photos argentique dont je connais la marque  puisque  d'une très grande simplicité  esthétique et toujours en vente aujourd'hui : il datait des années 60  il n'a pas dit le nom je savais que c'était un LEICA le meilleur des meilleurs des appareils photos  - une marque allemande - qu'ils soit argentique ou numérique  . . . Cet appareil qui fonctionnait comme au premier jour est parti à plus de 1.500 e

je peux voir cet objet à plus de 10 m  (avec mes lunettes évidemment -MDR)°   : vous n'avez  pas grand chose aujourd'hui au dessous de 5.000 voir 10.000 euros pour être équipé comme un vrai photographe  je connais un homme  qui en a pour 15.000 euros d'accessoires mais c'est à vie  . . .et tout en métal ! 

 

 allez on regarde quelques belles images

Gallé

vase-emile-galle-pate-de-verre-art-nouveau-xixe  2e913156555b4e7662cc8e4883017fc1

EMILE GALLÉ 1900 d  Art_Nouveau_Galle_vase

emile galle  GALL2 IMAGE DE HICKMET x

galle_vanity_f10883_alternate_l  vase-emile-galle-2

143750665_0604284eb2_o  lit--aube-et-crepuscule----emile-galle

Emile-Galle-2531B-371  19000

daum

DAUM0

800px-Daum_-_Vase_aux_raisins  800px-Daum-MBAN-Nancy

800px-Vase_aux_raisins  Vase_Daum

lalique

Aux-sources-de-Lalique  flacons_de_parfum_c_musee_lalique_0

musee-lalique-flacons

Vase-bacchantes-or-Lalique  rene_lalique_02

CRISTAL RENE LALIQUE

LALIQUE JE PRENDS

je prends

BRACELET CHAUFFE SOURIS DE LALIQUE 1898 1899 OR OPALE DIMANTS EMAIL  LALIQAUE IMAGEDE une dilettante

sa libellule

lalique2  libellulelalique

lalique2

Screen shot 2012-02-12 at 7_36_27 PM   UN PENDANT