une de mes dernière lectures

j'avais acheté ce livre 2 euros  au troc oui ça m'a bien plu mais je ne lui donnerai pas autant d"loges que  ce que je lis là plus bvas : c'est un roman d'ENIGME  pas policier  c'est ce que je préfère c'est très INTIMISTE 

en tous cas moi j'ai presque tout suite supposé qui était l'assasin  ça coulait de source et c'était bien ça !

images

La Fille du train est ce que l’on appelle un thriller ébouriffant.

Dès les premières lignes, on se surprend à goûter avec bonheur au train-train quotidien d’une jeune femme qui, pour rompre la monotonie des trajets jusqu’à son travail, cultive le mystère autour d’une maison et du couple qui l’habite. Paula Hawkins joue avec maestria des illusions et des faux-semblants dans ce roman aux accents hitchcockiens. On croit savoir, on est sûr, puis on ne sait plus. Et sans qu’on s’y attende, un nouveau rebondissement nous emporte en terre inconnue. Une lecture jouissive et addictive

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

« Addictif. » Télérama

« Un bijou de polar psychologique. » Le Figaro Magazine

 

Paula Hawkins a vécu au Zimbabwe, en France et en Belgique, et réside désormais à Londres.

Elle a été journaliste pendant quinze ans avant de se consacrer à la fiction.

La Fille du train (Sonatine, 2015), son premier roman, a été publié dans le monde entier avec succès. Dreamworks en a acquis les droits d’adaptation cinématographique, et le film sortira dans les salles en octobre 2016.

 

je ne comprends pas trop ces  qualificatifs  dithyrambiques : moi je dis c'est pas mal  c'est une agréable  lecture POINT  ! j'ai lu beraucoup mieux 

je déteste les romans policier et je ne trouve qus que celui-ci soit dans le style c'est le titre qui m'a plu d'aborsd  car la couverture ???? pfffffff l'image oui mais le titre  en gros caractère comme ça : non !