15 décembre 2016

La DecoPele-Mele - quelques trucs a connaitre -

Il est vrai que depuis longtemps longtemps  et longtemps :  - vous le savez que mon escalier est mon gros soucis dans la maison  et  il est  mon pire ennemi depuis que  je suis tombée pendant la nuit   -  il me fallait en urgence  vraiment en urgence  des rampes 

Oui  " DES rampes "    je le rappelle  :  

une a la cave

une au rez -de -chaussée  - plus compliquée celle -là -

une en montant

je  savais qu'  esthétiquement ça me poserait problème  : ça fait 30 ans que c'est comme ça  et l'illusion allait que la pièce semblerait bien plus petite j'aime trop mon hall l

Mais pas çà ce point là même si vraiment ça donne un meilleur FINI

Donc depuis plus de 1 mois je cogite . j'ai un gros souci  . . . .  On va tout retirer  :   je dis on car  oui évidemment je travaille aussi

il s'agit de la main courante qui part du palier de repos au premier étage  -   11 cm -  séparent  cette main du mur  et vraiment c'est HORRIBLE  :  et en plus ce qui est dangereux , c'est que je m' y accroche tout le temps le gilet  et je manque de tomber au moins 1 fois par jour  

ce n'est qu'une fois posée que cette rampe m'a paru bizarre . . . alors je 'lai rappelé et on a discuté et il a compris que j'avais raison  et   il va  donc

* re dévisser tout aie aie aie

* re - dé - souder tout  . . .

* scier au moins 6 cm du tube

* re - souder  le tout

revenir

* re visser le tout en espérant que  les trous correspondront encore  au travail effectué 

pfffffffffff  les trous au mur sont une chose  les trous dans mon papier peint  c'en est une autre !

Donc  Je FaiS UN SuJeT CoMPLeT SuR Ce SuJET

ça peut servir à pas mal d'entre vous

3D

11

311565262a2ea15b38

angle%20escalier

B5-Pentes

Calcul_quart_tournant

echapé

emargement

esc%20marche

escal

escalier_bleu_3

type%20escaliers

texte

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN

rampe outillages

menuiserie-2-6-schema3-re

lisse

ligne%20de%20foulé

jour%20escalier

Image15

 

 

Parties de la marche

Marche: Surface horizontale sur laquelle on pose le pied.

Nez de marche: partie de la marche en saillie sur le nu de la contremarche, la hauteur du garde corps ou de la main-courante est calculée à partir du nez.

Contremarche: Partie verticale entre deux marches. La contremarche est sécurisante, cependant elle n'est pas systématique (les échelles de meunier n'en ont pas, par exemple).

Paillasse

 

Dans le cas des escaliers en béton, c’est la dalle en pente intégrant les marches d’une volée.

 

Giron    Distance horizontale de nez de marche à nez de marche. En cas de volée courbe, le giron théorique est alors la largeur de marche mesurée sur la ligne de foulée (lieu de giron constant).

 

Échiffre, mur d'échiffre   :  mur sur lequel repose l'escalier.

 Volée

 Portion d'escalier comprise entre deux plates-formes et qui comprend les marches. Les marches sont droites (en parallèle) dans la volée droite, les marches sont rayonnantes dans la volée d'escalier à vis (à la française), les marches sont biaises ou balancées ou dansantes dans les quartiers tournants.

 Palier

Plate-forme ménagée à l'étage accédant aux portes palières, le palier principal. La plate-forme intermédiaire est appelée repos ou palier de repos et ne donne pas accès à des locaux.

 

 Échappée:

Hauteur de passage, prise verticalement entre le nez de marche et la partie inférieure  du plancher ou de la volée au-dessus (mini: 1,90 m ; généralement: 2,10 m).

 

Ligne de foulée:

Elle est située au centre de l'emmarchement ou à 50 cm de la rampe si l'escalier fait plus d'1 mètre de la large.

Limon

Pièce d'appui, poutre qui permet de tenir les marches d'escalier. Cette pièce se trouve parallèle au mur et suivant l'angle de l'escalier. Lorsqu'il est en bois,  les marches et contremarches sont encastrées dans sa pleine masse. Pour les escaliers en pierre, le limon n'est pas une pièce d'appui, elle a une fonction esthétique   et est autonome dans sa structure.

Crémaillère:

Pièce d'appui, soutenant marches et contremarches, suivant l'angle de l'escalier,  souvent plaquée contre le mur d'appui, et se différenciant du limon par le fait qu'elle est découpée suivant le dessous de la marche et l'arrière de la contremarche                 

Fixer une rampe d’escaliers

Un escalier sans rampe peut s’avérer un choix esthétique dans une habitation moderne.

Cependant, un accident est si vite arrivé.

De plus, les années faisant, la rampe devient souvent nécessaire.

Dans ce truc&astuce, nous vous expliquons comment fixer contre un mur une rampe fournie avec tous ses accessoires.

 

Étape 1 : dessiner au mur la hauteur de la rampe

  • Reproduisez au mur l’emplacement de la rampe, sans oublier de tracer aussi les trous pour les appuis.
  • Il n’y a pas de hauteur idéale pour une rampe. Déterminez-la cependant entre 90 et 100 cm au-dessus des marches. Vous pouvez également la fixer ‘à hauteur de hanche’.
  • Placez un appui tous les mètres. En fonction du matériau, l’appui peut être différent. Essayez toutefois de déterminer l’espacement en fonction de la longueur totale de la rampe.
  • Songez à placer le premier appui au moins 20 cm en deçà du commencement de la rampe.
  • Vous aurez plus de facilité à réaliser ce bricolage si vous êtes deux.

Étape 2 : couper la rampe sur mesure

  • Sciez maintenant la rampe sur mesure.
  • Vous pouvez ensuite entamer le montage de la pièce de raccord ou du coude. Percez un trou au centre de l’extrémité de la rampe coupée sur mesure. Dans certains kits, vous trouvez un outil qui permet de réaliser ce trou parfaitement au centre (généralement de 8 à 13 mm). A l’extrémité qui n’est pas sciée, il se peut que ce trou soit déjà percé. Celui-ci servira à placer le capuchon ou à réaliser des coudes avec des pièces spéciales.
  • Assemblez maintenant toutes les pièces sciées et préforées. Insérez les chevilles dans les trous et renforcez l’assemblage avec de la colle à bois.
  • Montez les différentes pièces    

Étape 3 : placez les appuis pour rampe

  • Avec une mèche appropriée, percez les trous au mur.
  • Placez des chevilles dans les trous et fixez l’appui de rampe.
  • Vous pouvez aussi décider d’utiliser des chevilles métalliques. Ces chevilles se fixent d’elles-mêmes dans le mur après quelques tours de tournevis. Vous pouvez ensuite y fixer la rampe.

Étape 4 : visser la rampe

  • Placez la rampe sur les appuis et dessiner les trous pour les forer ensuite.
  • Vissez la rampe sur l’appui.
  • Pour la finition des deux extrémités de la rampe, utilisez les capuchons pour extrémités.

Une main courante est une barre qui se pose sur le mur collé à l’escalier. Comme une rampe, elle est là pour aider les personnes à traverser et surtout pour éviter qu’elles trébuchent. Elle permet à chacun, en particulier les enfants et les personnes âgées, de se déplacer plus aisément et en toute sécurité.

La main courante doit absolument être parallèle à la montée des marches de l’escalier. Pour cela, vous allez avoir besoin d’un crayon de bois et d’un mètre. Dessinez des croix sur votre mur à 90 cm de hauteur de chaque marche.

Prenez ensuite une grande règle en bois ou en métal et représentez la ligne qui passe par chacun des points marqués précédemment. Si vous n’avez pas de règle assez longue, une corde fera l’affaire. Fixez-là avec des punaises enfoncées sur les croix fraîchement dessinées et réalisez ensuite votre trait.

Une main courante ne s’installe pas directement sur un mur. Elle s’accroche à des supports et c’est ensuite ces supports que l’on fixe sur le mur.

Prenez les supports que vous avez achetés avec votre main courante et vissez chacun d’eux dans les trous correspondants sur la barre.

Astuce : Vous trouverez dans certains magasins des mains courantes vendues en kit. Elles sont plus rapides à monter car les supports sont déjà fixés à la barre.

Positionnez ensuite votre main courante sur la ligne dessinée sur votre mur. Demandez à quelqu’un de vous aider et, pendant que vous tenez la barre, l’autre doit reportez sur le mur les futurs emplacements des supports.

Munissez-vous ensuite d’une perceuse électrique et percez les trous sur les endroits marqués. Dans ces trous, insérez des chevilles. Faites bien attention à choisir des chevilles adaptées à votre mur. A l’aide d’un tournevis, posez les supports sur les chevilles. Commencez par le celui situé en haut de l’escalier, puis celui du bas et enfin ceux du milieu. Faites bien attention à ce que la main courante épouse bien l’alignement de votre trait fait au crayon de bois.

Voilà, votre nouvelle main courante est officiellement installée !

Rampe d'escalier : la gamme de prix

La rampe d'escalier représente une très grande partie du coût global de l'escalier. Prévoyez en moyenne entre 250 et 500 € pour une rampe d'escalier simple en bois.

Pour des modèles plus extravagants, avec des matériaux plus chers comme le verre, les prix peuvent facilement dépasser les 2 000 € rien que pour la rampe.  En fer forgé   (ce que j'aurais voulu)  comptons 60% de plus pour le moins

A quelle hauteur et largeur du mur

placer une main courante ?

Pour permettre à tout le monde de bénéficier d’un point d’appui optimal, il est conseillé de place une main courante entre 80 cm et 100 cm de hauteur. Nous vous conseillons également de laisser une distance comprise entre 4 cm et 6 cm afin de séparer le mur de la rampe, notamment si le mur est rugueux ou avec du relief.

c'est ça que j'ai cherché durant au moins 3 mois  et là je tombe dessus dans la minute que je cherche sur le net ! malheureusement le travail est fini

Quelle modèle de main courante choisir ?

en résumé

choisir-son-escalier

Escalier-frene-barreau-inox

l-esprit-d-escalier-3_4762407

paliers-les-repos-640

PALIER sans   "s  "    ÉVIDEMMENT  et non ce n'est pas de moi cette photo

Pour une prise en main parfaite, opter pour une main courante d’escalier d’un diamètre compris entre 4 cm et 5 cm. Afin d’améliorer également la visibilité de celle-ci, il vous est possible de privilégier une main courante de couleur contrastée par rapport au mur.

Etape 1

Commencez par dessiner une croix à 90 cm de hauteur en fonction de votre escalier. Tracez un trait reliant toutes ses croix afin de bénéficier d’un repère agréable et visible.

Etape 2

Fixez vos supports directement sur votre main courante. Aidé d’une seconde personne, placez votre main courante sur la ligne et marquez les emplacements des divers supports.

Etape 3

Une fois les emplacements marqués, placez vos chevilles et vis dans les emplacements que vous aurez préalablement percé. Commencez toujours par les supports du haut puis du bas avant d’attaquer ceux du milieu.

Vous avez donc votre main courante installée suivant votre tracé, le travail est finis. Il ne vous reste plus qu’à ranger le matériel et profiter de votre nouvelle rampe.

sachez qu'il faut être 2  pour faire et franchemernt ce n'est pas COMPLIQUÉ DU TOUT   c'est la prise de mesures le plus  hard   !

Posté par : javi53 à - - Permalien [#]