Bonjour  !

Allez je pense que je me suis  assez reposée  . . .

je reviens vers vous avec grand plaisir

J'ai acheté quelques livres  parce que  je suis tombée sur des surplus d’édition : 3  et 2 e le livre roman  mais bien plus quand même pour les 2 beaux livres : celui sur la déco  et un très joli GRIMOIRE DE LA CUISINE  (très très original)

Comment je choisis un livre ?

Je l’ai déjà dit :

* La couverture d’abord  : elle doit me plaire

C’est idiot mais c’est comme ça ! je lis et beaucoup et c’est déjà pas mal !

* Ensuite le titre

* Ensuite j’ouvre le livre en son milieu et je lis  rapidement 2 pages  : ainsi je sens si l’écriture me convient

Ici  en voyant la couverture mauve et la police d’écriture agréable pour le titre je sais que je vais  tomber sur un livre de repos, de convalescence.
Un livre de plage  et de  vacances

Un livre basique : des histoires de bonnes femmes  un peu comme les «  KINSELLA » et ses accros du SHOPPING 

livre

Vous voyez c’que j’veux dire  ?    LES SOPHIE kinsella

D’ailleurs c’est la même couverture

 ____________________________

Alors que je pensais que ce serait  du léger, de la petite littérature à bon marché  , la mienne , vu que je ne suis pas une intellectuelle (même si j'aime me "bagarrer" avec ONFRAY , ZEMMOUR, FINKIELKRAUT et confrères)   ,  la " littérature" qui vous fait oublier que vous avez mal partout   . . . Voilà bien qu’au cours des pages on se pose pas mal de questions sur sa propre vie

Et  Tiens : dès les 3 premières pages : ça m’a plu

Il me faut souvent lire  50/80 pages pour apprécier l’histoire et la façon d’écrire,  comme celui que je viens de commencer  - mais prenons le temps de parler  de celui – là d’abord !

Et bien je vous l’dis : je n’ai jamais autant ri de bon coeur  . Et rire quand on est couché  - car oui je lis exclusivement au lit – ça fait parfois mal. .  . Rhoooooooooooo  . On a du me prendre pour une grande malade en passant devant ma porte  dans le couloir . . .

Mais si l'humour est  terriblement présent  - selon moi -  on sait que je ne ris pas de tout et je n’aime pas trop  « le rigolo »  surtout  . . . C’est pas du LÉGER  . . .

Ce serait même plus cynique  acerbe et caustique qu’il n’y parait !

Mais  c’est vrai qu’après avoir éclaté de rire  en lisant un passage   . ..  ce qui suit  peut vous remettre aussi vite les commissures des lèvres à la bonne place  pour en faire une moue .

Réflection sur soi  . . . sur les autres  . . sur sa propre vie  . . . alors  oui on rit  mais   on rit  jaune aussi !

C’est un condensé de ras- le- bol !  . . . Un ras le bol justifié 

Une vie arrivée à saturation sans en connaître la sortie

Une total aversion subite mais latente bien évidemment  . . .  du couple . . . des enfants . . .  des mères . . . des filles . . . des fils  . . .   des copains . . .des amies  . . .  et vraiment  . . .  vraiment on se rend compte,  comme le disait toujours mon père : «  on est bien seul dans la vie »

C’est un livre sur LA Liberté

La liberté de penser, d’exister autrement  . . . N’empêche si les autres , dans la vie  ,  n’ont qu’une  importance minimale : s’ils ne sont pas là, il y a des circonstances où on meurt d’être seule

En tous cas dans ce cas- là : c’est ainsi

On se trouve avec elle dans des situations trop hilarantes ça oui : mais combien cruelles, absurdes, et démentes  

Pourtant on est dedans : oui on peut se mettre aisément  dans sa peau    . . moi j'y étais !

Et je suis convaincue, si tant est que la conviction en les choses existe, que l’auteur a voulu nous faire rire en nous faisant réfléchir  . . . parce que la situation est trop grave il faut la décrire avec humour sinon ça ne passera pas 

Quelle place accordez- vous -  quelle place j’accorde MOI -   aux automatismes, aux obligations, aux contraintes, aux devoirs, à la bienséance, à toutes les formes de politesse, à l’ enfermement en général  . . . A l'enfermement dans le couple   . . . A la soumission : jusqu’à  l’abnégation de soi 

C’est plus qu’un épuisement  c’est une saturation de l’existence . . .   Évidemment que non ce n’est pas un caprice : ce serait bien plus évident de claquer une porte et partir loin loin loin . Elle choisit le plus compliqué. .

Mais après tout est ce qu’elle choisit ? N‘est elle pas là encore contrainte  . . . obligée d’être là pour superviser observer donner des leçons ?  Moi je ne sais pas mais je le pense

La fin ne plaît pas mais elle semble juste. On ne ressort pas indemne d’une année au lit  et je ne vois pas du tout  une autre fin . . . de toute façon quelle fin voudriez-vous que ce soit ? 

Je ne vois pas la suite d’un bon œil,  ça c’est mon côté pessimiste

Mais s’il y a un livre qu’il faut acheter : c’est bien celui là !

Synopsis

Ce sera court ce sera bref

Son mari est en route pour accompagner leurs enfants à l'université . . .

Eva se retrouve seule dans leur maison  tout en désordre.

Tout à coup l’envie lui prend  de se mettre au lit et d’y rester 

Rien n’est mûri rien n’est préparé rien n’est pensé mais il fallait mettre un point final à une vie  dont elle ne pouvait plus supporter les encombrements

je ne connaissais pas du tout cet auteur anglaise :   Sue Townsend . . . On parle d’un de ces livres des plus hilarant titré  La Reine et Moi -

 -------------------------------

Alors je viens de lire  une ou 2 critiques   : des lecteurs  trouvent les personnages parfois tendres  (??)

Là je me demande bien à quel chapitre  - MDR –

D'autres lecteurs  TROUVENT CES  personnages attachants et terriblement humains ?

Et ben  dites donc ???   (d'ailleurs on peut lire dans un des chapitres  :  " . . .qui peut trouver ce comportement normal  . .. à part un psychopathe  . . . " )

je dis Wouahhhh  . . .  Comme quoi chacun voit midi à sa porte.

Moi ,les personnages ,  Je les ai trouvés abominables  horribles mais surtout pas attachants   et  plutôt détachés envers cette situation grave et désespérée  . . . Des personnages  cinglés égoïstes  (à part un seul et encore)  cruels , psychopathes justement!  

Je vous assure qu’on se laisse vite embarquer dans cette histoire loufoque . . .  C'est un livre qui se lit  . . . sans faim . . .   où moi en tous cas j’ai ri  . . . comme une folle !

j'ai lu ou entendu

le rire naît le plus souvent d'une tragédie

voici les autres livres que j'ai achetés

aa brocante de 11 setpembre    P1520215

le grimoire est très très original

P1520296

C'ÉTAIT NOTRE TERRE : c'est celui que je viens de commencer  et là c'est plus du tout pareil   que le précédent ce n'est plus la même littérature et j'ai parfois bien du mal de suivre : je le disais je ne suis pas une intellectuelle mais je trouve tout de même sa façon narrative assez ardue  pourtant ça a l'air de me plaire  . . on en parlera peut être plus tard !

Là aussi je ne connaissais pas du tout l'auteur (cliquez sur la photo)