C'est à ne pas croire : je parle du temps  . . . on nous avait pourtant prédit un beau temps à partir de mercredi  : mais oui on est quel jour au fait ? 

il est 14h45

je suis allée faire quelques courses à Montmédy (France) vous allez voir  le temps de chien qui règne sur ma campagne  pourtant tellement belle

nous avons 19,1 ° à cette heure

je désespère  . . .  

je viens de découvrir  CHEZ jpp  la

maison de

RayMoND iSiDoRe

1900-1964 

appelée LA MAison PISASSIETTE 

 

puisque c'est le surnom que lui avaient donné les gens du village qui le prenaient,il faut bien le dire,  pour un fou  . . . qu'il est devenu à la fin de son existence  . . .

Jamais de la vie  je ne prendrais  une personne  qui fait ce genre  d'art  appelé ART TOTAL   pour un malade

Alors parlons -en de cette Maison Picassiette

 

C'est 24 décembre 29 , Raymond Isidore, balayeur au cimetière de Chartres, achète une parcelle de terre en friche rue des Rouliers et entreprend aussitôt, et seul, la construction d'une maisonnette sans étage, sans eau courante ni commodités.

Il y installe plus tard sa femme et les 2 fils de celle-ci

Sa vie se confond désormais avec la décoration de la maison et du jardin attenant.

En 1938 au début de l'aménagement de la maison. Ses matériaux de prédilection sont les débris de vaisselle récupérés dans les décharges des alentours, d'où le sobriquet donné par le voisinage de « Picassiette », c'est-à-dire « Picasso de l'assiette ».

Quand il termina sa maison  il a commença à recouvrir le  mobilier  - MDR  - 

Peu à peu, tout l'intérieur des trois pièces d'habitation, murs et plafonds, s'est retrouvé recouvert de fresques rehaussées de mosaïques. Le mobilier, devant quand même être déplacé à l'occasion, a été peinturluré, mais de façon mosaïque. Le sol a été recouvert de mosaïques faites de débris de marbrerie.

Extérieur

C'est lorsque Picassiette n'a plus eu de place pour ajouter quoi que ce soit, à l'intérieur de la maison, qu'il s'est attaqué à l'extérieur et que la fresque a été complètement abandonnée au profit de la mosaïque, plus résistante aux intempéries.

Après les murs de la maison, ce sont les allées et les murs d'enceinte

C'est un bel exemple d'architecture naive 

Raymond  aura cassé des assiettes   toute sa vie pas par colère  . . . mais pour l'art ! 

Un art durable !

Cet homme a consacré sa vie  à sa maison  et à son jardin  :  c'est tout moi ça  c'est pourquoi je lui voue un profond respect   et ma vie aussi . . .  mais OUI je serais capable de réaliser la façade arrière de ma maison  . . .  mais incapable de toucher à mes meubles  ! ! ! j'ai mes limites  . . .   mdr 

je ne suis pas une artiste  -   UNE VRAIE   -   comme lui  et tous les autres que je connais mais je ne me considére pour autant pas comme une folle parceque j'aime certains artistes mondialement connus

je ne comprends pas pourquoi il passait pour fou dans le village  : j'aurais adoré qu'il y ait des gens comme ça ici  . . .  que de visites en pêrspective !

Sa fin de vie, dans son espace saturé de mosaïques, fut tragique.

Son inspiration tarie, lui-même épuisé, il errait sans but, l'esprit chancelant.   Par une nuit d'orage, il s'enfuit de chez lui à travers les champs, en proie à un délire de fin du monde.

Malgré un succès tardif, il ne connut durant toute sa vie, qu'incompréhension et moqueries.

En 1964  il meurt  . . . il faut attendre 1981 pour que la ville de CHARTRES  acquiert la maison. . . .  ET  c'est en 1983 que la maison PICASSIETTEest classée AUX MONUMENTS HISTORIQUES

Je me pose la  question : est ce son travail ou la non reconnaissance qui l'a rendu fou  . . .  ou bien était-il  plus original que la plupart des gens 

Masi dites moi  : Pensez-vous  que Dali , Picasso, Picabia ( que j'aime)  , hundertwasser (que  j'adore)  niki de saint phalle que  j'aime  et Basquiat (que j'adore)   . . . n'étaient pas des fous ? 

y a t- il une gradation dans le génie de la folie artistique ? 

Mais oui    évidemment

Mais  le génie qui le voit ?  L'opportuniste qui va être sur la route de celui qui se fait remarquer par sa peinture son art  sa façon de vivre  . . ce sont les rencontres qui font les grands artistes cotés pas tant leur  peinture  leur sculpture  leur art  ! ! ! 

 

682857

DCFGWDFGDXFG

18     88935000_o

3663197404_4e426d472b_b     d0b52540703f7e0f90d92d657b7a21d0

dc2527b0ea6278082689a716ae42f064   event_la-nuit-europeenne-des-musees_162_221064

ivr24_84280010xa_2   Maison_Picassiette_original_21210

picassiette1     picassiette6

picassiette

The+garden+of+Maison+Picassiette    Picassiette-House-by-Raymond-Isidore_-Chartres-France-2

RAYMOND_ISIDORE_MAISON_PICASSIETTE (2)

Parlons  d'art total

L'œuvre d'art totale est un CONCEPT ESTHÉTIQUE issu du romantisme allemand  apparu au 19 ieme siécle en EUROPE .. . .   Une œuvre d'art totale se caractérise par l'utilisation simultanée de nombreux médiums et disciplines artistiques, et par la portée symbolique, philosophique ou métaphysique qu'elle détient.

Cette utilisation vient du désir de refléter l’unité de la vie.

Le projet d'œuvre d'art totale (Gesamtkunstwerk) avait été déjà élaboré par le romantique Otto Philip Runge.  ON PARLAIT surtout d'art total en musique classique  -  RICHARD WAGNER -   

Le concept a été transposé dans un courant architectural pour lequel l’intégration d’œuvres d’art, la décoration intérieure, le mobilier, la conception des espaces ou des jardins revêtent autant d’importance que le bâtiment lui-même.