* et bien vous en avez du pain sur la planche aujourd'hui n'est -ce pas ?

* j'ai bien travaillé

* dehors ?  il fait glacial  . . . 1gr de soleil pour 10 kg de nuages noirs   alors qu'  on nous dit depuis 4 jours qu'il va faire  .  .  . d'enfer  ! 

* je cherche un champ de   coquelicots   pour faire une multitude de photos

 -  la maison fr 5  -

et maintenant j'en sais plus

Comme d'habitude ,   j'ai regardé  ce samedi seulement , l'émission  . . . 

Quelle surprise  :  jamais au grand jamais je n'ai vu des gens -   ILS SONT BELGES  !   - un couple en l'occurence  -   aussi astucieux que ce que nous venons de voir  . .  . 

si ce n'est   dans des brics à bracs  et à brocs

Stéphane a dit à cARLO : "  . . .  et en plus il n'y a aucune  faute de goût  . .  ! "    

Effectivement  :   équilibre -  unité -  harmonie   - cohérence   - règnent dans cette demeure  magnifique  . . . 

un très bon goût  aussi .

Ce  n'est pas ce qui me convient  du tout  (sauf le bureau )  mais  tout de même combien d'astuces  y  a  t   - on vues  :  c'est magnifique

Par contre  , et c'est trop dommage , CARLO  a marqué   quand même un manque de goût  en oubliant d'ôter son pyjama  avant l'émission  .  . . :     rhoooo ça alors  ! ! m'enfin madame où étiez- vous ?  

OK je plaisante . . . c'est mon petit côté moqueur

Il n'est pas qu'un  artisant ce monsieur  . . . c'est un artiste  . . . et puis   un bricoleur hors pair   JE VEUX LE MÊME à LA MAISON

je le relookerai pas de souci

ok je plaisante  encore . . .

Mais c'est fou tout de même . Vous rencontrez ce monsieur sur le marché  jamais jamais vous n'imagineriez qu'il posséde uine telle demeure avec un intérieur aussi joliment décoré : c'est SURPRENANT 

-----------------------

Pour le reste ? 

j'ai aimé le reportage sur les persiennes intérieures  . .  . si j'avais la place et les moyens mais surtout un artisan en bas du quartier  je me lancerais

j'ai détesté le relooking et l'aménégement de Carine  et Gaëlle

-----------------------

Tiens en ce qui concerne les filles   . . . combien de fois me suis- je demandé,   comment c'était chez elle ? 

Alors j'ai cherché  . .  . J'ai trouvé

Et Je n' imaginais pas ça  ! !  DU TOUT  !

où vit l'architecte

Gaëlle Cuisy ?

le-duo-complice-a-gauche-karine-martin-a-droite-gaelle-cuisy_5189365

ce sont 2 jeunes femmes que je trouve MAGNIFIQUES  et qui ont une classe folle  .  . . ELLES ME PARAISSENT  si GENTILLES SYMPAS DOUCES  elles paraissent s'entendre à merveille  et se compléter parfaitement . Je trouve simplement dommage qu'elles ne travaillent que le MDF  et qu'elles ne nous proposent  pas dans leurs changements une façon plus appropriée pour les propriétaires de se meubler

oui je sais qu'elles sont ARCHITECTES  d'intérieur et non décoratrices   . . . Il y a un monde de différence  . . .

Revenons à GAELLE

C'est dans une petite bourgade dans le nord de Paris, à côté d'Enghien-les-Bains, que Gaëlle Cuisy, architecte dans l'émission La Maison France 5, a choisi de s'installer afin de privilégier l'espace.

Le choix de quitter la capitale et le loft qu'elle avait aménagé dans un ancien garage de taxis, s'est imposé après la visite de cette maison de maître de 1850.

Sensible à " l'âme magnifique et apaisante " qu'elle y a ressentie, elle a eu le coup de coeur pour le perron et les balcons, les boiseries et l'escalier.

Elle a entrepris un vaste chantier qu'elle vient d'achever car il lui a fallu tout rénover.

Et pour avoir une belle pièce à vivre, Gaëlle n'a pas hésité à transformer le garage avec une grande verrière qui donne sur le petit jardin. Visite guidée en avant-première.

Votre pièce préférée où vous aimez être et passer du temps ?

Gaëlle Cuisy : Le salon que j'ai fait peindre dans un gris très foncé, avec une touche de bleu. Les murs font un contraste avec les meubles que j'ai choisis. Le fauteuil recouvert de tissu jaune, la table jaune... ensoleillent cette pièce.   Côté salon : la table et le fauteuil jaunes  

J'ai voulu mettre en pratique "L'éloge de l'ombre" de Junichirô Tanizaki, un essai sur l'esthétique japonaise, qui explique que les dorures n'ont de sens que lorsqu'elles sont plongées dans un lieu sombre ; elles prennent alors toute leur dimension.

cote-salon-la-table-et-le-fauteui-jaunes_5189359

Votre mobilier : plutôt moderne, ultra design, de famille, broc' ?

Gaëlle Cuisy : Comme cette maison est chargée d'histoire, j'ai joué avec les contrastes avec des formes contemporaines à base de bois et tissu. J'ai choisi notamment un canapé des Frères Bouroullec.

 

Le plus insolite ou inattendu que l'on peut découvrir chez vous ?

Gaëlle Cuisy : L'énorme cadre en hêtre que j'ai installé autour de l'ouverture qui relie la partie ancienne de la maison à l'ancien garage, transformé en salle à manger. Ce percement se poursuit par de petites marches.

l-ouverture-avec-le-cadre-en-hetre-cote-sejour_5189361    le-grand-cadre-en-hetre-entre-la-partie-neuve-et-ancienne_5189355

Un objet ou meuble dont vous ne pourriez vous séparer ?

Gaëlle Cuisy : Une copie du tableau de Gauguin peint par ma mère, "D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?", que j'ai accrochée dans le séjour. Ma mère peignait le dimanche et enfant, je peignais à côté d'elle. Elle m'a sensibilisée à la couleur, à la liberté du geste... jusqu'à mon parcours d'architecte.

Votre couleur favorite dans votre intérieur ?

Gaëlle Cuisy : J'adore les couleurs. De surcroît dans une maison ancienne, donner des couleurs me semble important et j'en ai évidemment joué. Du vert menthe à l'eau dans l'entrée, on passe du gris foncé pour le salon, au kaki dans le séjour, à un bleu abyssal dans la salle de bains, au noir dans ma chambre, à un bleu céladon pour une autre chambre. Il y a beaucoup de peintures de Farrow&Ball mais pas seulement . . .

Votre dernier achat - utile ou futile ! - pour la maison ?

Gaëlle Cuisy : La liste est longue mais le tout dernier achat, c'est le canapé Ploum des Frères Bouroullec. Il ressemble à un gâteau Belin plié en deux. Il est gris clair.

La cuisine, plutôt ouverte ou fermée ?

Gaëlle Cuisy : L'ancienne était fermée mais la nouvelle n'est plus au même endroit. Elle est ouverte sur la salle à manger. C'est une cuisine fonctionnelle avec des placards qui vont jusqu'au plafond, un îlot central ; les plans de travail sont en marbre de carrare, et la crédence en verre laqué marron chocolat.

cote-cuisine-8_5189357

Et la télé, dans quelle pièce ?
Gaëlle Cuisy : Dans la chambre et le salon.

Vivez-vous en musique ou plutôt en silence ?

Gaëlle Cuisy : Complètement radio : sur France Inter. J'ai besoin de ce bruit d'ambiance, cela me rassure. La musique, je l'écoute au casque.

Plutôt bougie ou plutôt parfum d'ambiance ?

Gaëlle Cuisy : J'apprécie chez les autres mais il n'y en a pas chez moi.

Rideaux, portes, volets ? Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Gaëlle Cuisy : Fermer les volets me file le bourdon. Et les rideaux, c'est pareil. Heureusement, je n'ai pas de vis-à-vis. Je n'ai jamais eu de rideaux et je n'en aurai jamais. J'aime toutefois les tissus et les tentures, mais pas chez moi.

Que trouve-t-on sur votre table de nuit ?

Gaëlle Cuisy : Je ne pose rien sur les tables de nuit. Tous mes livres, certains retournés, ceux en cours, ceux que je finirai jamais... sont au pied du lit.

Rêvez-vous d'une pièce en plus ? Si oui, pour quel usage ?

Gaëlle Cuisy : Ce qui me plairait bien, ce serait d'avoir une jolie serre chauffée, avec des plantes exotiques et un établi pour travailler de mes mains.

Plutôt ordonné(e) ou bordélique ?

Gaëlle Cuisy : Ordonnée... mais seulement en apparence !

Etes-vous plantes vertes, fleurs, balcon, terrasse, jardin ?

Gaëlle Cuisy : Je déteste les jardinières et les plantes d'intérieur. Le jardin reste à faire : il y a une bonne base avec un lilas, un prunus, un cèdre... J'aimerais planter des herbes folles à la manière

----------------------------------------

 Où vit l'architecte

Karine Martin ?

karine-martin_5189641

  Par Florence Batisse-Pichet  - Publié le 10/03/2015

Interview avec Karine Martin, l'une des deux architectes de la rubrique "Changer" dans l'émission "La Maison France 5". Déformation professionnelle oblige, chez elle aussi, elle adore le changement

Cela fait trois ans que Karine Martin, qui officie en tant qu'architecte dans l'émission La Maison France 5, a emménagé dans la banlieue ouest de Paris pour vivre dans une maison de ville de la fin du XIXème, avec un petit jardin. Dans cette ancienne maison de ville, elle a tout peint en blanc et joué sur la lumière en installant de grandes baies vitrées, dans la chambre et le salon.

C'est en vivant dans un intérieur qu'on peut aussi l'améliorer. Ainsi notre architecte de choc a déjà des envies de transformation. Chantiers  -CUISINE OUVERTE -  et salle de bains seront au programme 2015 !

Votre pièce préférée où vous aimez être et passer du temps ?

Karine Martin : Ma chambre. Elle a une grande baie vitrée avec des stores acajou foncé, que j'oriente selon l'ensoleillement. Elle donne sur un jardin situé plein sud, très minéral. Pour la lève-tôt que je suis, c'est idéal. Il y a une partie sommeil, un grand dressing et une salle de bains. Très haute de plafond, elle est dans les blanc et rose poudré, le mobilier plutôt ancien.

Votre mobilier : plutôt moderne, ultra design, de famille, broc' ?

Karine Martin : Un mélange d'ancien et de contemporain.

detail-chez-karine-martin_5189633     details-6_5189625

Le plus insolite ou inattendu que l'on peut découvrir chez vous ?

Karine Martin : Une porte ancienne d'un pub anglais, rapportée d'Angleterre. Elle est très belle avec une partie en vitrail. C'est la porte actuelle de la cuisine mais comme je vais l'ouvrir et tout casser, je la replacerai ailleurs dans la maison.

cuisine-fermee-par-une-porte-ancienne-de-pub-anglais_5189627

Un objet ou meuble dont vous ne pourriez vous séparer ?

Karine Martin : Une salière en forme de martin-pêcheur de 15 cm de haut, en argent massif. C'est un cadeau de mes parents, en clin d'oeil à mon nom de famille. Je viens aussi de récupérer un service années 30, en grès flammé, bleu turquoise, qui leur appartenait. Autant dire que lorsque je le sors pour servir le café à des amis, je tremble à l'idée qu'on puisse le casser !

la-saliere-martin-pecheur-en-argent-cadeau-de-mes-parents_5189629     service-a-cafe-annees-30_5189631

Votre couleur favorite dans votre intérieur ?

Karine Martin : Tout est blanc, hormis dans une partie du séjour où il y a un mur kaki foncé. J'ai placé une grande bibliothèque que j'avais dessinée : le kaki apparaît par petites touches à travers les livres et cela donne une belle profondeur à la pièce.

Votre dernier achat - utile ou futile ! - pour la maison ?

Karine Martin : J'ai commandé deux petites lampes d'appoint sans vérifier les dimensions ! Du coup, je me retrouve avec deux lampadaires (!) de 80 cm de haut, l'un est en laiton, l'autre en cuivre ! J'ai également acheté une enfilade avec un casier jaune, et des petites tables basses en cuivre rose aux Trois Suisses. Je les mettrai certainement dans les chambres, en guise de chevet.

chez-karine-martin-1_5189635

La cuisine, plutôt ouverte ou fermée ?

Karine Martin : Pour l'instant, elle est fermée par les fameuses portes anciennes de pub anglais. Mais quand on reçoit des amis, je trouve que c'est casse-pied d'avoir une cuisine séparée.

Un plat à l'improviste sur le pouce pour vos amis ? Votre spécialité ?

Karine Martin : Un chili con carne : c'est facile à préparer mais long à cuire. Par amitié, je n'impose plus ma pâtisserie car j'ai vraiment honte !

Et la télé, dans quelle pièce ?

Karine Martin : Dans le salon. Mon petit garçon y regarde des dessins animés. Et en ce qui me concerne, je me sers uniquement de la tablette.

Vivez-vous en musique ou plutôt en silence ?

Karine Martin : Radio exclusivement, dans toutes les pièces de la maison et en voiture. J'adore par exemple que Guillaume Gallienne me raconte des histoires... La musique, c'est pour danser ou avec le casque. En fond sonore, cela m'ennuie sauf pendant les dîners.

Plutôt bougie ou plutôt parfum d'ambiance ?

Karine Martin : Rien de tout cela. La seule fragrance que je tolère est mon parfum "Baisers volés" de Cartier. Les parfums en général me donnent très vite mal à la tête et je dois en changer souvent.

Rideaux, portes, volets ? Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Karine Martin : Je ne suis pas rideaux. J'ai de grandes baies vitrées dans le salon et la chambre où j'ai posé des stores, mais quand cela est possible, je préfère ne rien mettre. Il faut laisser entrer la lumière...

chez-karine-martin_5189621

Que trouve-t-on sur votre table de nuit ?

Karine Martin : Depuis peu, des lunettes de vue ! Il y a bien sûr des livres, ma tablette et des ouvrages pour enfant. Avec mon fils, on lit des histoires sous la couette. Je conserve aussi mon petit "Thérèse Desqueyroux" annoté par ma maman. Il est tout vieux et abîmé mais il sent bon le papier d'Arménie. J'aime relire des passages.

Une astuce déco ou rangement ?

Karine Martin : J'ai horreur des vide-poches et je suis anti "boî-boîtes" ! Donc je priviliégie les meubles sur mesure pour ranger. Je déteste entasser et je fais de grands sacs que je mets dans la rue, tout disparaît très vite !

Rêvez-vous d'une pièce en plus ? Si oui, pour quel usage ?

Karine Martin : Oui, un studio de musique car je me fais envahir par les instruments de mon mari et de mon petit garçon. Question de confort esthétique et sonore !

Plutôt ordonné(e) ou bordélique ?

Karine Martin : Naturellement bordélique, mais malgré tout ordonnée : je vire tout ce qui ne sert à rien. De plus, je vis avec "un fé du logis".


Etes-vous plantes vertes, fleurs, balcon, terrasse, jardin ?

Karine Martin : À l'intérieur, mes plantes sont des amazones qui survivent. Dans le jardin, il y a de beaux arbres mais il n'est pas entretenu. Il me faudrait l'aide de Stéphane marie  pour en faire un jardin anglais ! Enfin, j'adorerais que la vigne vierge recouvre la façade.

cote-jardin-5_5189623

Vos adresses ou marques coups de coeur pour la maison (shopping, déco, fleuriste, etc.)?

Karine Martin : Mes goûts sont volatiles. Je change souvent, donc je fais circuler et je donne beaucoup. Travaillant avec Gaëlle, nous aimons les mêmes marques. Je ne suis pas snob et je peux aussi bien acheter chez 3 Suisses ou AM.PM, que chez des designers de renom.

Mes deux petits coups de coeur : la marque Compagnie éditée par Jean-François Belle-Mère et Moa Room et je lance un appel à Sessùn, une enseigne marseillaise de prêt-à-porter que Gaëlle et moi-même adorons : à quand une ligne de linge de maison ? 

------------------------------------

le samedi ici en belgique c'est aussi le jour des émissions dites de  déco  "" UNE BRIQUE DANS LE VENTRE""   sur la  rtbf  le samedi à   20H05   .  . . et ""CLÉ SUR PORTE""   sur rtl tvi  à 18h20 samedi aussi

 

le figaro

et Stéphane Thébaut

Les Français sont de plus en plus accrocs aux émissions de décoration  . . .   Depuis dix ans, La maison France 5, qui se veut généraliste mais pointue, attire jusqu'à un million de fidèles chaque mercredi soir sur la chaîne publique.

Pourquoi alors est ce si laid dans la plupart des maisons où je vais (en france comme en belgique) alors que les gens sont soi-disant accrocs ?

Lorsqu'on parle d'émissions de décoration, on pense illico à D&Co.   certainement pas moi   puisque  je n'ai pas M6 oufffff je n'ai pu en voir qu'une infime partie  et ça m'a fait peur ! 
Populaire, l'émission de M6 n'est pourtant pas la première à avoir abordé ce thème à la télévision.
Depuis dix ans, Stéphane Thébaut présente La maison France 5, « la seule réunissant tendance, design, architecture et décoration, et sollicitant des professionnels dans chaque domaine ». « D&Co, qui laisse croire aux gens que l'on peut rénover une maison en sept jours, est un mensonge absolu, commente l'animateur.   Cela me gêne.    Ça fausse l'idée des Français sur les travaux et ça ne rend pas service aux artisans.
Et ce n'est pas parce que les gens n'ont pas trop d'idées qu'il faut leur imposer des peintures framboise sur les murs et coller des stickers de dinosaures dans la chambre des enfants, c'est trop facile !
je suis tout à fait d'accord  ce n'est pas de la DECO  mais de la BRICO
Il faut tirer les téléspectateurs vers le haut, dit il ,  leur offrir du rêve. Les gens seront ensuite capables de renouveler le haut de gamme chez eux, à plus petite échelle ».  JE SUIS D 'ACCORD à part  tous les beaux châteaux qu'on nous montre et c'est dans la majorité des émission c'est dommage  on ne peut pas se projeter pour chez soi  du moins MOI JE NE LE PEUX PAS 
je préférerais  de temps en temps des maisons MODESTES  modestes  . . .  comme la mienne   . . .OU peut- être la vôtre  ? Car je suppose que comme gens modestes ,  il n'y a pas que moi qui ai un  "certain goût "   ? Si ? 

En plus de montrer des demeures fabuleuses, La maison France 5 propose, elle aussi, de prendre en main les travaux chez les téléspectateurs, en réaménageant l'espace. La différence avec Karine et Gaëlle, duo créatif de la chaîne - des amies de vingt ans à la ressemblance troublante ? « Nous sommes les seules dans le PAF à être architectes. Les autres sont décorateurs ou architectes d'intérieur. » La production finance environ 5.000 euros pour des projets allant de 7. 000 à 20. 000 euros.
Les candidats ont deux esquisses à leur disposition et il n'y a jamais de retard sur les travaux.
Résultat : l'émission reçoit chaque semaine 1 500 dossiers ! Comment s'opère la sélection ?
« Nous analysons photos et plans, et la faisabilité du projet selon la problématique et le budget des candidats, expliquent les architectes. Certains projets ne sont pas réalisables, par exemple, une cuisine avec 3.000 euros. Par ailleurs, la mission ne doit pas dépasser trois semaines. »

À savoir

En moyenne, La maison France 5 réunit 730 000 fidèles, soit 2,6 % de PDA.
En un an, l'audience a progressé de 27 %.
Le record historique remonte au 22 février dernier avec 1 128 000 téléspectateurs, soit 4 % de PDA . . .
j'aurais aimé qu'on me dise
pourquoi cette hausse ce jour- là ? 
quel était le sujet  ? 
quels en étaient les magazines