coui coui coui

 

Recensement des oiseaux de jardin:

la fin des moineaux en Belgique?

 

54ce8d0e35701001a17dd4b7

la photo de la D.H.  (quotidien belge)

j'en ai  beaucoup dans mon jardin et ils me cassent les oreilles l'été  de leurs gazouillis incessants

je déteste les OISEAUX !

En Belgique donc :

Les petits oiseaux granivores, comme le verdier ou le moineau friquet, sont de moins en moins présents dans les jardins, ressort-il de la 12e opération de recensement par le grand public des oiseaux de jardin initiée par l'organisation environnementale Natagora et son pôle ornithologique Aves.

"De manière générale, sur les 12 années de comptage, on observe une uniformisation des espèces qui viennent au jardin. Un écart se creuse entre dix espèces de plus en plus fréquentes et les autres qui régressent, parfois de manière dramatique", constate Jean-Sébastien Rousseau-Piot, coordinateur du recensement des oiseaux de jardin.

Le merle noir figure en tête de la liste des oiseaux les plus observés cette année.  JE DÉTESTE CET OISEAU AU BEC ORANGE On retrouve également parmi les dix principales espèces recensées dans les jardins la mésange charbonnière j'en ai aussi  le rouge-gorge,   chez mes parents il y en a beaucoup parcequ'ils les nourrissent  la mésange bleue, la pie bavarde,  (moi je dis la pie voleuse  oui ne laissez jamais un bijou en or sur l'appui de fenêtre  le brillant va l'attirer et elle partira avec !   JE L AI VU AUSSI  . . . . .  . le moineau domestique, le pinson des arbres, le pigeon ramier, la corneille noire et la tourterelle turque. celle-ci  J'EN AI SOUVENT  : JE L'AI PRISE EN PHOTO   trop belle  . . . . ELLE EST SUR MON BLOG  et puis c'est elle qui est amoureuse de moi   mais si si  je vous assure :  elle vient me porter un cailloux dans mes pots que sont sur l'appui de fenetre de mon bureau   tous les jours  je pense que j'ai gardé les petites pierre ronde  . .  . .JE L AI VUE  de mes yeux VUE  !   

013   2015

CE SONT MES PHOTOS

"Depuis le début des recensements, on constate que les espèces les plus courantes sont devenues de plus en plus courantes. On pourrait s'attendre à ce que, dans 20 ans, on ne retrouve plus que ces oiseaux dans les jardins", souligne Louis Bronne, responsable de la communication de Natagora.

A l'inverse, parmi les espèces qui s'éloignent inéluctablement de la catégorie "communs dans les jardins", se retrouvent des petits granivores, comme les verdiers ou les moineaux friquets. "Les espèces qui ont régressé ont besoin d'autres types de milieux que les jardins dans leur cycle biologique. Ce sont surtout les oiseaux liés aux milieux agricoles, comme les grandes cultures", poursuit Louis Bronne.

Si le verdier et le moineau friquet peuvent être aidés par le nourrissage, car ils fréquentent aussi les jardins, ce n'est pas le cas d'autres espèces, comme le bruant jaune ou le bruant proyer qui n'y viennent presque pas, explique encore Natagora.

Ainsi, "après une régression vertigineuse (-99% en 30 ans)", le bruant proyer est désormais au bord de l'extinction en Wallonie et en Belgique.   (en Wallonie et en belgique m'enfin la wallonie c'est la belgique c'est quoi ça ? )

Pour venir en aide à ces oiseaux granivores en péril, Natagora a mis sur pied le projet "Farine mélodieuse". "La farine mélodieuse vient d'un champ de blé bio situé en Hesbaye dont 10% des épis ne sont pas récoltés. Laissés sur place, ces épis servent de nourriture aux oiseaux et leur permettent de passer l'hiver", précise la responsable de ce projet Sylviane Gilmont. La vente de la farine produite permet de soutenir le projet et de l'étendre à d'autres agriculteurs.