feng shui

Dis-moi où . . .  TU HABITES  . . . 

Je TE dirai comment . . .   TU VAS ! 

C’est tout de même à notre chez soi qu’incombe la lourde tâche de nous remettre en forme après une grosse journée de travail. 

non ?  

Mais notre chez soi est-il toujours en mesure de répondre à cette exigence ?

Il faut être conscient que des troubles de santé sont uniquement dus à certains composants de notre habitation ?

Mais pas seulement.

Y aurait-il de mauvais lieux où habiter ?

Je dis que oui.

Non seulement elle est nocive par certains des composants avec lesquels elle est construite ,  mais elle est aussi par le terrain où elle a été construite ou achetée.

L’eau stagnante,

des puits perdus,

des réseaux électriques en sous-sols,

les lignes haute tension,

le béton armé,

les zones techniques de la maison,

la situation du garage par rapport à la chambre etc…etc…. pourquoi ???  ben la batterie déjà 

Quand on parle Feng shui - l’art d’harmoniser et d’équilibrer les énergies du ciel et celles de la terre avec notre habitation - certains d’entre vous crient foutaise !!!!!

Eh bien non si on avait suivi certaines façons de construire de nos grands- parents et arrière- grands- parents : ouvrir une fenêtre à tel endroit, situer les toilettes dans un autre etc…. On se porterait mieux.  Ils savaient comment se protéger tous comme les chinois le savent et le font dans cette philosophie qu’on appelle Feng shui.

Tout cela n’est que bon sens et logique.

Qui ne s’est pas senti un jour mal à l’aise dans une maison de gens à qui il a rendu visite ou même d’une pièce de sa propre maison jamais utilisée alors qu’elle a de jolies proportions ? Qui ?

Comment expliquer que des enfants atteints d’asthme ou victimes d’insomnies peuvent guérir en déménageant ou plus simplement en changeant de chambre.

Pourquoi existe-t-il plus de maladies osseuses chez des personnes dont l’habitation est en béton armé

Beaucoup de spécialistes affirment que notre santé est intimement liée à notre habitat.

 Je le crois aussi.

Nicolas Ledoux (1736/1806) (mon maître)  architecte, urbaniste et philosophe disait que l’on pouvait devenir plus beau et en meilleur santé dans une maison - même « pauvrette » - propre  et  bien décorée bien arrangée 

 Un lieu dit sain

 c'est un équilibre entre tous les facteurs, énumérés ci-dessus !