METEO très froid 0,9° à midi

Et bien c'est ce que j'appelle du temps MAGNIFIQUE   ça dégage les  "naseaux"  (surtout pour celles qui souffrent d'allergie à on ne sait quoi comme moi )   . . . ça remplit les poumons d'un air sec qui colle entre elles les narines quand vous respirez  profondément  . . .  Combien j'ai fait ça quand j'étais gamine  -  je parle de respirer  fort pour coller mes narines !  -  je m'amusais d'un rien (rires)

Car il en y en avait à Bastogne des gelées de  - 15 /- 20  . . .  Ses Ardennes belges aux hivers très rigoureux : JAMAIS MALADE  .  Et pourtant ? (je parle des années 56/66 ) : pas de chauffage central dans la nouvelle construction des parents  . 32° DANS LE SÉJOUR  - 10 DANS LES TOILETTES  - +10 dans la chambre (chui morte de rire car c'est vrai)

On grattait  la fenetre de la chambre   - MDR  -   pour voir comme c'était dehors  mais oui  presqu'aussi froid  à l'intérieur d'ailleurs (mdr) .  . .  qu'est ce qu'on était heureux ! Puis quand on descendait au séjour  faire une bise à papa et à  la cuisine faire une bise à maman et petit déjeuner  et bien là dans les pièces à vivre  on avait 32 °  . . .On descendait  faire pipi  :  on était frigorifiés  pressés d'en terminer pour  vite vite remonter et se coller au fourneau où on s'ébouillantait les genoux  . . .

Mes parents avaient fait poser du marbre (c'était la grand mode)  partout au rez -de -chaussée  ça rendait  l'ambiance encore plus  glacial   . . .  Non mais  ?????   Et puis , pire que tout :  on est restés un bon moment sans eau . Alors on allait à la fontaine  là juste un peu plus bas  à 100 m avec des  cruches (vertes) et  des sceaux  en plastic  2 ou 3 allers et retours . . .  parfois on s'enfonçait dans  50 cm de neige  . . . ben oui, y avait  pas encore de  chasse neige  du moins dans les quartiers  excentrés du centre ville et des grandes artères  . . . Quelle aventure quel souvenir  mais  pas très agréables quand même ceux -là je dois dire car aller chercher l'eau par ce temps et dans le noir  oulalala plus jamais je ne ferais ça de ma vie  ! Oui celles de ma génération savent vraiment ce qu'est la vie  et non on n'avait pas ce qu'on voulait  fallait le mériter .  Oui  c'était au mérite qu'on était récompensé  ( encore que ??) 

La première de classe fin d'année avait un beau livre  . .  . et  on l'enviait ! je l'enviais  j'étais loin d' être dans les premières (?)   comptons plutot vers la fin . . . maintenant quand ils n'ont pas leur tablette ou leur ordi miniature portable  à 10 ans ils braquent un bureau de tabac ou une bijouterie

Quand je pense que  j'avais 7 ans / 8ans ! Et là je redeviens  sérieuse  :  quand je pense surtout à tous ces jeunes  (et moins jeunes ) qui se plaignent  sans arrêt de tout  et de rien surtout comme de ne pas avoir le dernier modèle de smartphone  ou de tablette ou de jeu machintruc  . . . Vous savez quoi ?  j'ai envie de  les  " paffer "  tous autant qu'ils sont  ! (PAFFER = foutre des claques)  et d'un coup de baguette magique  j'aimerais les faire retourner  à l'époque   -  qui pour moi était bien plus belle que celle -ci  -

Qu'est ce qu'on aimait s'enfouir  et s'enfoncer bien profond dans le lit couvert d'édredons de plume , ( un gros rouge bordeau ) +  des courtes pointes faites par les grands mères  + 2 couvertures SOLEMIO  +  des draps  et des taies en molleton      . . .   (je ris en vous racontant tout ça ) . Maintenant on s'étonne que le fuel est cher  mais je vois dans les émissions de déco tournées en novembre dernier que  les gens se baladent presqu'  en nuisette (en tous cas en  marcel pour les femmes ??)  dans des lofts de 300 m carrés avec sans doute 26° 

ici chez moi , j'ai tout juste 20°  + une culotte de training + des grosses chaussettes +  2 tee shirt  + un peignoir en polair   et encore  je n'ai pas partout  20° j'ai 18/19 sinon je suis ruinée je dois revendre ma maison pour payer le fuel 

je partais à l'école   tôt le matin en hiver car c'était  dur de marcher dans les congères  :  j'avais les pieds gelés  et trempés en arrivant  en classe . On déposait ses bottes au fond de la classe pour prendre ses pantoufles  . . .  je restais  dans les chaussettes mouillées toute la journée  : JAMAIS MALADE   . . .  Rhooooo   je portais une cagoule    -      ( mets ta cagoule parle à ma main  mdr  c'est tout à fait ça  ) -    Mon dieu  c'était l' époque  (chez nous en Belgique )  la cagoule était faite par les maman  au crochet  au point appelé NOISETTE  . . .  RHOOOOOOOOOOOOO le mien était vert pomme on me voyait de loin  - Chui pliée -   on avait vraiment une tête de gland   mais qui ne portait pas ça   n'était pas tout çà fait . . .   normal  . . .

Et si  la maman ne savait pas faire alors on allait chez 3 suisses ou chez Phildar le faire faire  aux tricoteuses  du magasin .  . .  je n'ai jamais connu de gens pauvres  comme maintenant  JAMAIS  . . . ET S'IL Y AVAIT UN SOUCI DANS UNE FAMILLE J'AI APPRIS PLUS TARD QUE LES SOEURS S'EN PRÉOCCUPAIENT ET PAYAIENT LES VOYAGES SCOLAIRES ET UNE PARTIE DES FOURNITURES SCOLAIRES 

C'était sans doute les seuls désirs  et exigences que nous avions toutes autant que nous étions . . . (  cartable  livres cahiers bics crayons  étaient vendus au magasin de l'école  ainsi que l'uniforme de gym et  l'uniforme de jour de jour ) Tout était  pour tout le monde pareil  . . .  personne ne se moquait de personne   . . . on était toutes aussi moches l'une que l'autre  : porter ces culottes noires  gonflantes BOUFFANTES  qui nous tombaient parfois  sur les genoux à cause de l'élastique qui s'étendait au fil des lavages (ET encore quand nous pensions à les reprendre pour la lessive)   ,un tee shirt blanc , des  pantoufles blanches et  des socquettes blanches  . . .  oui oui  moi aussi ,  à 5 ans j'avais un tablier noir brillant en tissu lisse  . . .  après fut venu le tablier en  tissu cloqué bleu ciel avec  "SND"   brodé bleu  et nom et prénom en dessous sur la poche poitrine  (SND  = Soeurs Notre dame)  . . .   jupe plissée tergal bleu marine  petit gilet bleu marine et blouse blanche les jours de fancy fair  (on appelait ça fête de l'école ou exposition des travaux manuels )

rhoooo c'était l'bon temps  ! !! Si on avait su qu'on vivait nos  plus belles années de notre vie  ? M'enfin  pourquoi je parle de ça ? Parce que je me suis fait collée les narines par ce gel  ce midi   . .  .  que j'aime ce  qui m'a rappelé tout à coup  ce que j'aimais quand j'étais petite et au fil du petit parcours à pieds je pense , je pense à tout ça .  C'est l'âge  me direz vous ?  Oui sans aucun doute ! . . .  mais paffffffffff  je monte  à pieds du côté du  "practice"  et là plus moyen de respirer  un air  plus ou moins pur  :  c'est une horreur . Il reste une ferme à Virton  - Saint -Mard et  celle là alors  ? Et bien elle en vaut 100 . . . Elle laisse  des effluves  abominables sortir de ses bacs à purin qui n'en n'est plus  d'ailleurs  car ça ne sent pas le purin de mon enfance  que je détestais car j'étais un peu précieuse . Il  semblerait que ce soit une espéce de lisier  comme il y en a en Roumanie (j'ai vu un reportage avant hier  A B O M I N A B L E )  ou alors  je ne sais quoi d'autre  . . .mais dites ce doit être  un enfer pour ceux qui ont construit là , face  à Virton  sur la  hauteur   -  oui beau point de vue -    mais d'un coté ils ont l'usine de pâte à papier , la cellulose  et sa puanteur de choux quand il va pleuvoir ou neiger   et à côté  d' à peine  50 m  cette grosse ferme puante de sa merde  "artificielle "

Mon dieu !!!!!!!! Comment ont- ils pu aller là,  construire leur très jolie maison ? Mais oui la ferme était là avant  !    je n'habite pas loin et je dis ouffffff  car pour le moment en tous cas , je ne sens pas cette puanteur là  . ( ce qui m'étonne d'ailleurs tant c'est pestilentiel à 300 m de ma maison )  . Non ,  ça n'a plus rien avoir avec la campagne des belles années ou le purin fumait dans les villages devant chaque "devant de porte"   (rhooo  quelle drôle de moeurs nous avions  mais je dois bien l'avouer JE DETESTAIS LA CAMAPGNE  et je ne l'ai jamais dit j'aimais quand le wweek se terminait pour retrouver ma vie CITADINE)  . . . Pourtant quand  je passe la frontière pour aller faire des courses  des brocantes et des photos   il y a encore des vieilles fermes  et ça sent comme quand j'étais petite  .Ici  c'est  MORTEL 

004   008

029  043

025  2013-12-004  2013-12-005  2013-12-032

2013-12-03  2013-12-008  Montages  2013-12-009

2013-12-006  2013-12-041  2013-12-007  2013-12-013

2013-12-010  2013-12-011  2013-12-038  2013-12-035
     004

2013-12-037  2013-12-036  2013-12-012  2013-12-031

 2013-12-034  027

            054