à    V I R T O N

L'article  et photos du journal  "Vers l'avenir"

Je ne suis  même pas passée sur la place  alors que je savais  qu'on la restaurait  . C'était des beaux pavés  anciens mais bon je n'ai rien à dire sinon payer les impôts 

 

4192102741

photo infosud juste avant les fouilles

j'irai donc faire des photos plus jolies que celle-ci

PID_$1680233$_db23bb42-1c62-11e2-831b-8106fa6ff2dc_original_jpg_h600_jpg_938

PID_$1680233$_d8f54034-1c62-11e2-831b-8106fa6ff2dc_original_jpg_h600

«Les fouilles sur la place de Virton n’ont rien d’ostentatoires».

Clairement à part quelques os entrevus vendredi dernier, les fouilles ne proposent rien de spectaculaire aux regards des curieux qui s’arrêtent derrière des clôtures entourant une grande place de Virton éventrée. Cela dit, si pour Denis Henrotay, l’archéologue de la Région wallonne, la probabilité de découvrir l’un ou l’autre vestige spectaculaire est improbable (mais qui sait), la démarche de fouille reste tout à fait intéressante au niveau archéologique à cet endroit où la carte Ferraris signale une église. «Jusqu’à présent, ce que nous avons découvert laisse surtout apparaître des emplacements de tombes. Et si on ne retrouve pas les fondations de l’église de Virton, ces tombes nous les indiquent en quelque sorte en négatif».

Encore quelques semaines de fouilles

Alors c’est avec le grand sérieux qu’on leur connaît que l’équipe fouille, gratte, joue de la brosse voire du pinceau et prend mille et une mesures.

Faut-il rappeler que ces fouilles se déroulent dans le contexte plus large de la première phase de la rénovation de la Grand-Place de Virton. Sur tout l’espace se trouvant devant le péristyle de l’église. La partie la plus intéressante pour les archéologues. C’est précisément là que se trouvait l’ancienne église entourée de sépultures. Une fois les pavés enlevés, l’espace sera livré à l’équipe des Denis Henrotay. «D’ici quelques semaines, lors que nous aurons noté précisément, les travaux de rénovation devrait pouvoir débuter». Pour autant que la météo reste clémente et ne transforme pas le chantier en bourbier. Et que d’autre part une découverte inattendue ne change la donne.

Jusqu’au printemps

Bref, une fois que l’entreprise aura pris possession du chantier, c’est vraisemblablement au printemps que selon le cahier des charges, devrait se terminer les travaux de cette première phase. Et ce n’est pas avant que la circulation y sera rétablie.