Lundi de Pentecôte

Pffff qu’est -ce que je déteste ça : il y a un monde fou.  

Des bagnoles dans tous les sens  sur les places de parking mais plus encore en double files , stationnées comme ça  à la je veux je ne peux !

Normal : il fait une chaleur d’enfer toute la France du nord et la Belgique entière a du descendre à la mer ! Et plus particulièrement sur MA plage !

On dit qu’il y a un bouchon énorme entre Ypres et Ostende - il est 10h -  du jamais vu ! 

Ces gens vont mettre 4h pour venir à la mer au lieu de 40 minutes

Je reste enfermée à la télé. Tentures tirées ou presque

J’ai attrapé un sacré coup de soleil   - non pas un coup d'amour et encore moins un coup d'je 'taime  -   non un sacré coup sur les clavicules ( ????) en me baladant  en côte d’opale vendredi et c’est encore très sensible  .

Oui elle se plaint tout le temps celle-là ! 

Sur le balcon il n’y  a pas un brin de brise. Je suis sur mon divan l’humeur maussade et je  crochète.

Le soir venu, ouffffffffffff je suis enfin tranquille tout le monde a repris le chemin du domicile.  . .  Ce doit être un enfer sur le ring à Bruxelles.  De fait les infos en parlent   et annoncent  :  -   DUR DUR  -   J’ouvre enfin la porte -fenêtre. 

Il est 21h. 

Zut zut et re zut jamais tranquille  . . .   j’entends un bruit de vieux moteur diesel qui gâche mon début de soirée devenu si calme !

M'enfin c'est quoi ce truc  : du jamais entendu dans la résidence  . . . . ?

C’est un gros van. En sortent un homme d’un âge certain et le seul locataire à l’année de la résidence et qui je dois bien le dire est un peu  spééééécccc .

Il ne parle ni flamand ni anglais et encore moins le français.

J’ignore d’où il vient ? Roumanie, Tchécoslovaquie ? Hongrie ?  On peut comprendre un ou 2 mots au passage mais là je suis certaine que c’est un patois car c’est un vrai charabia  : on croirait une langue inventée  vous savez  comme les gens qui chantent en yaourt  . . .

Cet homme ,  bien avant qu’il ouvre la bouche, me faisait peur, car il pouvait me suivre sur la digue  pendant 1 h  :  c'était il y a 4 ans ,  alors que j’ignorais totalement qu’il habitait juste au dessus de chez moi . Il pouvait  aussi s’asseoir sur le rebord du parterre juste sous le balcon du studio et m’observer pendant 20/30 minutes  :   si si parole d'honneur. Oulalalaa  quelle horreur !!!!

Ca n’arrive qu’à moi ce genre de truc.

Vous pensez bien que si  ça avait été le style  Georges klooney . . .quoi quoi ??? Et bien oui je serais tout de même  , croyez moi ,   allée avertir qui de droit ! C’est un comportement très étrange et qui m’a paniquée

Je suis tranquille maintenant mais tout de même :   le rencontrer, une nuit de pleine lune dans les bois avec une horloge sur le dos je vous assure que vous ne lui demanderiez pas l’heure … Il me semble qu’il aime un tout petit peu beaucoup les boissons alcoolisées mais : tout  ça ne nous regarde pas !

Il est grand , la trentaine bien sonnée  - c'est l'cas de l'dire - , mesure dans les 1,80 m , une silhouette très effilée,  étroit  , mince, maigre même , une coiffure à la Bernard Thibault  ou Mireille Mathieu comme on veut , mais  avec moins de cheveux  et ceux -ci sont plaqués au crâne par le gel ou -  par le gras  - :    chépas ! ! Il est vêtu de son éternel marcel rentré et coincé  dans son éternel jean bleu marine, le sac à dos et une grande chaîne argenté pour ne pas perdre sa clé  et je dois le dire il est très laid !  . . .  Tandis que le vieux me parait plus « normal »,  il porte un costume brun clair  et surtout des lunettes  de vue :  en tous cas ça j'ai bien vu  . . .

J'observe  :

ils sortent une  très grande échelle double  du van . 

Nous sommes tout de même un lundi de Pentecôte ? Non ?   Je ne comprends pas du tout ce qu'ils veulent faire . Je regarde discrètement  pour quoi ils vont l'utiliser .  . . .  Je vois qu’en face il y a d’autres personnes  vacanciers qui observent  la situation sur les autres balcons  !  

Je trouve ça un peu bizarr:  personne ne semble réagir . On laisse faire ! Ah c'est beau la solidarité  . Tout le monde voit  les portes du van  , elles sont ouvertes et il n'y a rien dedans et dans son studio il n'y a pas plus   : je le sais puisque suite à une fuite j'y suis montée  et j'ai pu voir que  ce qu'il y avait  c'est à dire RIEN  et ce rien peut aisément passer dans l'ascenseur et par les portes  . 

Dois-je appeler le syndic ?

Mais qu’est ce qu’ils font ?

Beaucoup de bruit en tous cas .

Ils parlent haut et fort et ça résonne .  Ils risquent fort bien de péter les balcons puisque toutes les parois sont en verre   -  Ils tentent de placer l’échelle contre son balcon  à lui  situé au second étage . 

Je sais ce n'est pas évident de suivre  mon histoire . 

Seulement ils ne parviennent pas à décrocher les attaches pour allonger l’échelle. Du coup le jeune grimpe à l'échelle et s'échoue sur le balcon du premier en faisant tomber table et chaises

Ce balcon- là  étant juste contre le mien je suis donc fracassée par le vacarme !

Il tente par tous les moyens de décrocher les attaches qui permettraient d'allonger l'échelle  puisque là c'est impossible d'atteindre chez lui .  Rholalala si les proprios  étaient là ça ferait un scandale -  ce que je  comprendrais aidément  je ferais pareil    -  

ils ne font attention à rien  - ILS SONT BOURRés   - pas de bonnes   INTENTIONS mais  d'alcool     . . .  .Et vas -y que je te claque l'échelle contre le verre puis je la remets plus droite . ..  puis plus penchée . . . puis enfin très très droite  ?????? !!!!!!!  et là je me demande s'ils sont vraiment normaux  ils n'en n'ont iren à faire que tout soit en verre  

Apparemment non,  car ça cogne  . . .  ça crisse  . .  .  ça râpe  .  . .

Je suis scandalisée par le peu de cas qu’ils font de la propriété d’autrui ! Et surtout étonnée que personne ne lève le petit doigt . Les gens regardent imperturbables . Je veille au grain croyez moi ! De toutes façons j'aime pas les voisins et je ne levérai pas le petit doigt pour eux  .

Ah ça non ! Louer un 38 m carré à 6 personnes j'apprécie moyennement je dois dire ! . . . il me l'ont fait une fois ils ne le referont pas croyez- moi  

C’est le  plus "vieux"  en bas qui tient l’échelle.

L’autre s’extirpe avec difficulté  du balcon du premier  et se retrouve à califourchon sur le rebord  pour en ressortir  ,vous me suivez ? 

M’enfin !!!!!!!!!!!! Il veut atteindre les échelons mais l’échelle bouge - évidemment elle est presque perpandiculaire au sol et  il n’a pas su décrocher les attaches pour allonger l’échelle mais essaye malgré tout d’y arriver sans ça.

je n'en peux plus de rire et je ne peux décemment  faire des photos j'ai trop peur des représailles  mais quel regret

Le temps de baisser la tête pour ramasser mon gsm tomber par terre ,  j’entends comme un dérapage gommeux  . . .

C'est les embouts des pieds de l'échelle  qui sont en caoutchouc qui glissent sur le verre du balcon et je vois l’échelle rrrrrrrrrrrhhhhhpppp se retourner sur elle-même  genre ralenti et le grimpeur se retrouve en 2 secondes fracassé par terre de tout son long  mais sous  l’échelle et à plat ventre face contre terre ! Il a   raclé au passage les lunettes du vieux qui hurle de douleur parce que sa nuque en a pris un coup aussi  .

Là je râle de ne pas comprendre ce qu’ils se disent 

L’autre est sonné par terre on ne l’entend plus .  Je suis  pliée en 4 en vous le racontant, je n’en peux plus ….

Je le répète je ne suis pas la seule à voir la scène  et à regarder cette situation rocambolesque  et personne ne semble bouger. Moi, je suis choquée le visage entre les mains et je m’entends encore dire : «  mon dieu quelle horreur ! il est mort  »  J’attends 1-2 minutes avant d’appeler les pompiers.

Non sans rire , vraiment j’ai eu peur .

Je vois le  dite voisin se relever complètement groggy, et  à mon avis , tout à fait dessoulé et se relève avec l’échelle accroché sur le dos ...... MDR .......  ils se sont parlé d'un air si fâché que je me suis dit  : "ils vont en venir aux mains"  ! C'est alors que je suis partie d'un fou rire  terrible je ne parvenais plus à me remettre tellement la situation était folle .

Pafff  ,  l'échelle remise dans le van  avec  grand fracas  métallique et rage folle ......... la colère du vieux  et ses lunettes cassées et hop ......il a redémarré le van et sont repartis en marche arrière  .....  tous les 2 ..... pour ne plus revenir de la soirée .

Mais qu’avaient- ils bien voulu faire avec cette grande échelle . Je suis consternée !

Mais je suis  curieuse tout de même ! Je n’ai toujours pas compris le pourquoi du comment …..

Le lendemain mardi vers 15h j’ai croisé le voisin sur le chemin de l'entrée de la résidence  j’ai cru m’écrouler  - de  rire  (oui pardon)  -  mais  il avait toute la face arrachée et croûtée  rhooo je suis encore pliée en vous le racontant. C’était une  scène terriblement surréaliste   même si elle n’est pas belge.  

Pfffffffffffffffffffffffff   Il ne se passe jamais rien . . . . .

Et pourtant  ??????????????

il se passe toujours quelque chose  .  . . .