CHEZ DJAMIL - suite de la journée

je suis passée dire bonjour chez  Djamil . Il fallait que je vois ses "nouveautés" . Je lui présente une copine venue me rejoindre pour le déjeuner , il nous présente son épouse Dominique .

(voir qui est Djamil sur le post  DU 12 septembre 2011)

Tout à trac , comme ça , sans même que  l'idée me traversât un jour l'esprit,  il nous demande si cela nous plairait de voir une de ses maisons ? 

M'enfin  Djamil !

Quelle question !

C'est comme demander à un chien s'il veut un os

Je vendrais père et mère pour visiter chacune des demeures bourgeoises brugeoises  . . .

Mais, attention nous dit- il,  pas plus de 2 minutes  - c'est à 250 m de la boutique  -  et :  PAS DE PHOTO  !

?

Pff . . .   Zut et rezut alors ? Pourquoi ?  Puisqu'elle est dans le livre QUIET LIVING .

On court on court toutes les deux, les bras chargés ,  derrière Djamil, telles deux énergumènes poursuivies par des bandits et comme si en plus il y avait le feu dans la ville .

On est épuisées en arrivant . Il  me faut 10 minutes pour me remettre :  je manque d'oxygène  :   ce qui m'empêche de bien regarder !!

Mais 2 minutes pour visiter ? (mdr) . Je pense que , chrono en main, la visite n'a pas duré plus longtemps  . . .

J'étais aux anges mais très  déçue quand même  :  non seulement de ne pouvoir faire de photos  - allez bon ok ,  une ou deux -  dans une telle demeure et la frustration de ne pouvoir  savourer l'espace - :  je ne me souviens quasi de rien , stressées que nous étions de le suivre dans toutes ces immenses pièces restaurées avec leur vrai caractère  et dans une déco qui n'en fait pas des tonnes , au contraire !  Passer de l'immense hall au séjour en passant par la cuisine pour accéder à l'extérieur puis rentrer à nouveau pour atterrir dans l'atelier : je ne savais plus où poser mon regard .

Jamais je n'aurais penser qu'une maison brugeoise , même si je sais que la plupart recèlent des beautés architecturales ainsi que des boiseries , meubles, placards et sols , plus,  et surtout  leurs jardins " intérieurs "  EXCEPTIONNELS  . . .

je n'aurais imaginé qu'elles puissent être - même vues d'extérieur -  aussi hautes sous plafond .

LE PIED  ! Combien ? 3,50 m ? 4m ? Chépas ? Et puis la porte cochère qui ouvre sur un grand "hall"  pavé  sur lequel roulait et stationnait la "diligence"  qui déposait à l'abri et en toute discrétion les  hôtes ou les propriétaires qui étaient sans nul doute de riches commerçants de la fameuse époque 

On est à Bruges (Brugge) et depuis des siècles Bruges est toujours aussi commerçante  :  pas le même commerce mais qui a gardé  la même "attraction"  en tous cas !

Bon d'accord je préfère les toutes petites maisons mais voir ça ?  je dis : Rholala  . . .

Ne pouvoir faire de belles photos c'était l'horreur pour moi

Car si j'en avais eu le temps  et si ça s'trouve j'aurais fait mieux que les photos du livre  !

Ok, je plaisaaaaante . . .

Allez tant pis c'était déjà pas mal. :    Merci Djamil et merci Dominique ! Que dis-je , grand merci Djamil et toutes mes félicitations pour votre bon  goût !

Ah oui c'est aussi une maison d'hôtes !

Mais ça je l'ai déjà dit sur le post  de la date sus- mentionnée . . .

Un peu d'histoire :

ce bâtiment a été construit peu avant la révolution française dans l'enceinte d'une église démolie en plein coeur de Bruges dans le style Directoire .

Le bâtiment a été partagé en 2 début du 20 ième siècle

La cuisine 1910 a été conservée telle quelle

Il y a donc aussi des traces d'Art Déco .

Comment  vouloir mieux encore quand on possède de telles pierres ?  

le travail de l'artisan

052

j'aime ce salon

2011-11-1219   2011-11-1218   2011-11-1217   2011-11-1216

2011-11-1214

ce tissu est magnifique

058   053   057

son atelier ; ces meubles sont en attente  d'être exposés en boutique ou déjà vendus

055    056

je n'ai pas pu prendre des gros plans  :    des sols exceptionnels . . . des boiseries . . .  de la montée d'escaliers . . .  de la cuisine   . . . mais surtout du jardin 

Les photos tout droit sorties du livre

 numérisation0001

 chez djamil (1)

chez djamil (2)

chez djamil (11)

chez djamil (5)

mais une vue pareille ?? C'est imprenable ! !

chez djamil (6)

 chez djamil (8)

je me souviens qu'il a dit avoir ciré les murs : c'est du Tadelakt je pense ou un matériaux,  une façon de travailler qui lui ressemble

chez djamil (12)

chez djamil (13)

j'aurais juré que les meubles et boiseries avaient été décapées et laissées en bois clair mais la vitesse  à laquelle on est entrées puis ressorties de la cuisine  :  m'a peut être fait voir les choses autrement (rires).

Je devais avoir l'air d'une vraie sauvage avec la tête qui bouge dans tous les sens   :   Sonja aussi d'ailleurs (je pouffe de rire en y repensant et en imaginant avoir été filmées )

chez djamil (7)

 chez djamil (4)

j'ai pensé,   le soir ,  à  ce que peut coûter l'entretien d'une telle bâtisse ?