Un petit coup de gueule !

Au sujet de la ménagère de plus de 50 ans. J'entends il y a une heure , sur Must radio un p'tit crétin  qui me rappelle mon âge . . .  avec son air ironique que je ne vois pas mais qu'il est aisé de soupçonner dans sa voix  . . .

Vous savez ; celle (la ménagère de plus de 50 ans) sur qui on se base pour les statistiques médiatiques (pour le reste on se pose ailleurs).

M’enfin ne comparons pas la ménagère de 50 ans des années 60 et celles de maintenant !

J'en suis blessée et vexée !

Ne comparez pas les grands- mères des années 60 et les actuelles !

Bon sang d’bon soir !

Où sont les similitudes ? Allez je vous l’demande . Les grands-mères actuelles ont une vie remplie, aussi remplie sinon plus que les femmes de 40 ! Elles travaillent encore et ont les petits enfants à garder le week end  et même pendant leurs vacances  oui  en plus de tout le reste  !

Et bien moi j'vous l'dis : «  . . . je ne sais pas pour vous , mais moi j’en ai marre qu’on me qualifie de ménagère de plus de 50 ans sur qui on se base encore pour les calculs d’audimat . On aurait bien aimé que ça s'arrête avant les 50 ans croyez moi ! » je parle du temps qui passe bien sûr .

Mais nous le rappeler constamment  ! Marre de chez marre ! Est ce qu'on parle de l'homme de plus de 50 ?

Et pourtant je vous le jure je ne suis pas une féministe bien au contraire . . .

Oui parce que je me l'étais dit et répéter il y a quelques années ; la cinquantaine ne passera pas par moi !

J'avais l’espoir d'un vaccin .

Mais qu'est ce qu'ils font tous ces chercheurs, tous ces médecins ?

Hein ?

Et bien, tiens voilà .

Elle est là et depuis quelques temps déjà et elle m'a l'air de s'incruster. Et je l'avoue elle m'a bien sonné !

Oui, oui, j' vous entends d'ici , je parle de celles qui ont CETTE conscience que ce n’est plus comme avant  . . . "

J'en ai marre ! Tiens, regarde mes fesses, elles ont perdu toute leur noblesse , toute leur souplesse ! Hé, et mes cuisses, elles se touchent.

T'as vu mes cuisses ??? Rholalalala c’est la cata et mes « nibars » ? Ben. . . quoi ?

Et bien ils se barrent les nibars ils se barrent  !

Chui moche . . .  j'en ai marre . . .   j'veux que ça change . . .  faut qu'ça s'arrête . .  . Pourquoi moi ? Etceteri etcetra  . . . "

Et bien moi aussi j'en ai assez. Je fais partie de celles qui ont la conscience qu’on ne fait plus partie d’un même monde …

Et moi aussi j'en ai marre de voir tout qui s’barre.

Elle m'est tombée dessus comme ça à la vitesse du TGV, la cinquantaine .

J’en ai assez de me voir changer à vue d'oeil, oui ras le bol, ras le bol total  . . .Pire  c'est que ça va en s’empirant.

Mais bon, il paraît qu'on n'a pas trouvé mieux que vieillir pour prolonger la vie ! Ok, d'accord mais franchement on se passerait bien de tout ce qui va avec !

Et par soucis d’élégance, je vous épargnerai tous les détails . . .   enfin les miens !

Mais à l'idée qu'on doit s'y faire me désespère . . .

Ah bon ? J'en entends aussi qui me disent que la vieillesse ?  BOF !Elles, elles s'en moquent comme de leur première petite culotte !

Elles affirment que l'âge  ne les bouscule pas plus que ça  . . .  elles me disent : même pas peur !

Celles-là même : dont les étagères de la salle de bains croulent sous une panoplie de produits qui rajeuniraient une momie ?!

Non je ne les crois pas  : PAS DU TOUT  . . . menteuses ! 

Beaucoup d'entre mes connaissances, toutes bien plus jeunes que moi démarchent chirurgiens et spécialistes cosmétiques et nutritionnistes afin qu'ils leurs redonnent gloire et beauté.

Mais dites-moi est ce que la "beauté" peut combler une existence ? Certaines se croient belles et elles ne l'ont jamais été et d'autres le sont et elles ne l'ont jamais su . . . D'autres je vous le promets sont plus belles aujourd'hui qu'il y a 35 ans

J'en reviens à mes copines.

Elles sont jeunes et ravissantes et pourtant cela ne les satisfait pas. Elles veulent la perfection. Ou bien veulent- elles se rassurer ou être rassurées ? Le botox est devenu leur meilleur ami. Elles en usent. Bon je ne suis pas contre ce produit miracle mais allergique à tout , par défaut , mon médecin me disait : « et si le ratage qui est de 1/1000 était pour toi . . . ? » Il ne m’a pas fallu 10 minutes pourme remettre du plomb dans la cervelle parce que je suis une anxieuse  . . . téméraire oui   mais . . .  pas courageuse . . .

Avouons que c'est miraculeux … quoique je n’ai jamais , mais jamais remarqué sur elles une seule ride parce que justement c’est pas ça qui m’intéresse et ce n'est surtout pas ça que je vois en premier chez les gens .

La moindre "ridiculeridule" les fait paniquer.

Mais moi aussi  !! Qu'est ce qu'elles croient ?

J'ai 11 et 16 ans de plus qu'elles et mes ridules sont loin d'être "ridicules".

La pire , celle qu'on appelle "du lion " , je crois , celle sur le front entre les deux yeux- oui j’ai encore mes deux yeux – qui me donne perpétuellement l’air soucieux ou fâché

Mais je n'ai pas leur courage. Oui, car je trouve qu'il faut oser et je n'ose pas.

Tout fout l'camp ! C'est terrifiant !

J'avais un miroir dans l'entrée, juste là, placé, face à la porte du salon que j'emprunte 10 fois par jour et qui me renvoyait une image qui me bouleversait, jusqu’à m’effrayer chaque jour d’avantage.

Alors je l'ai ôté.

Je n'exagère pas. Dieu m’est témoin !

Et la chirurgie me direz vous ?

M’enfin vous n’y pensez pas.

Rien qu’entrer dans un hôpital ou une clinique pour des examens ou pour une visite m’angoisse et me terrorise … je me dis et si c'était moi là ?

NON. Je dis non ! Ça non , j'en suis incapable. La peur de l'opération d'abord et du résultat ensuite.

Non ce n'est pas pour moi.

Et puis, est -ce qu'une bouche sortie tout droit d'un magazine qui donnerait à mon visage l'expression d'être tout le temps étonnée séduirait qui que ce soit ?

Et puis vous savez , maintenant, la séduction, à mon âge ? Est-ce que ça a encore un sens  ou de  l’importance ?

Bon ok après réflexion je dis oui mais alors uniquement pour moi ! Alors qu’avant  , à 20 ans , c’était surtout pour les autres . . .

Et puis à force de coups de scalpel n’est- on pas trahie à un moment donné ?

Par ses mains ?

Ses bras ?

Son cou ?

Son allure générale devenue plus flasque plus courbée parfois même déhanchée?

Alors qu'espérer d’une nouvelle tête ?

Silicone,

collagène,

botox,

opération,

liposuccion,

gommage,

dégommage et parfois

dérapage

Non non, ça je ne peux pas ! Mais je vais vous avouer une petite entorse que j'ai fais à la vie , à cette descente -  forcée  -   aux enfers.

Un beau matin, mais vraiment, j'étais là pour ma prise de sang trisannuelle. Rien de plus. Mon médecin me dit "  . . .   écoute, j'ai envie de te prescrire la DHEA (hormone de jeunesse) ».

Le taux  d'hormones dans le sang  pour ton âge est vraiment trop bas !

Nous discutons de quelques effets secondaires,

du pourquoi,

du comment,

du quand

du combien de temps . . .

Et moi , paniquée , je lui demande en sueur : « . . . pourquoi ? Tu penses que j’ai pris un grand coup de vieux ? »

Mais enfin tout de suite les grands mots ! me répond -il

Pour avoir lu beaucoup sur le sujet à une époque je suis interloquée de savoir qu’elle est interdite dans presque tous les pays et que les femmes françaises font le chemin jusqu’en Belgique pour trouver un médecin et prendre cette pilule soi- disant rajeunissante

Je dois dire que ça m’angoisse justement pour cette raison .

Il me dit : « . . .  ce serait bien que tu la prennes mais ce sera tout le reste de ta vie ! . . . »

Je me suis laissée convaincre un peu plus tard mais cela ne fut pas sans soucis.

C’était en avril 2008.

Suite aux prises de sang obligatoires tous les 4 mois , je vacillais entre 50, 25,15 et 12,5 mmgr pour enfin me stabiliser (moi même) suite à quelques déconvenances

A 10 mmg par jour .

Un entretien somme toutes !

Attention celles qui prennent 50 mmg - d’abord je ne comprends même pas comment elles supportent (??) – il faut savoir que cela a un coût : « 49 e les 60 gélules » c'est la mollécule qui coûte très cher mais, bon, une femme quand elle décide un truc elle trouve toujours le moyen de trouver les moyens !

Au début je n'y ai pas cru du tout. Je la prenais sans aucune conviction. J’avais du mal à croire que je pouvais ralentir le processus d’une manière plus ou moins anodine (faux !!!)

Je connaissais cette hormone depuis plus de 20 ans et pour mes 40 ans j'aurais voulu la prendre estimant que la prendre plus tard serait parfaitement inutile. Mais à l’époque le même médecin refusa catégoriquement : pas suffisamment de recul . . .

Et puis, voilà, je m'y suis faite mais il restait quelques petits désagréments .

Elle me "supportait" et moi aussi . . . . par contre  je ne vois rien changer même si le taux de DHEA dans le sang a repris sa courbe normale !

Aujourd’hui, 3 ans plus tard, j’en suis revenue de ce produit.

Je ne m’y fais plus du tout.

J’ai l’impression d’avoir été gonflée à l’hélium et puis je me sens bien plus nerveuse et il arrive que j’ai des tremblements et sans raison apparente, des cheveux gras qui ne l’ont jamais été et de l’acné que je n’ai jamais eue, même à 14 ans.

Alors j’ai pris une bonne résolution le 1 janvier 2011 : ARRETER TOUT ! BASTA !

Laisser la nature faire son travail et là oui j’ai peur  . . . D'autant que le médecin n’est pas au courant

je ne dis pas que je n'y reviendrai pas car elle est là aussi pour les articulations et le squelette

Revenons à la chirurgie  . .

De toutes façons , sans vouloir jeter la pierre, bien au contraire  :  j'essaie de comprendre le pourquoi de toutes ces opérations esthétiques, je sais et j'en suis convaincue qu' un lifting même réussi ne changera pas ma vie , mais pas du tout .

Le bonheur rime t-il avec splendeur ou « resplendeur » (oui j’aime les néologisme je me comprends mieux rires) ?

Mais qu'on ne me dise pas non plus que ce soit dans la tête que ça se passe ce serait ridicule franchement.

La vieillesse n'est jamais dans la tête elle est sur le corps et c'est ça qui nous blesse, c’est ça qui nous bouscule, qui nous angoisse.

Car vous les hommes sachez- le , dans notre tête on a toujours 25/30 ans  (40 en ce qui me concerne)  et ça, ça ne changera jamais.

Je ne sais pas grand chose, mais ça j'le sais!